ACME
Rapport Suez 2016 assainissement Wissous : expresses réserves quant à la sincérité, l'exactitude et la complétude du contenu de ce rapport annuel d'activité et recours à l'assistance d'experts technique, financier et juridique pour lever ces réserves 21/11/2017 Eau: Lège Cap-Ferret les usagers de la presqu'île ont-ils été lésés ? 17/11/2017 Ordre du jour du conseil communautaire de Paris Saclay 22 novembre 20h30 à Orsay avec 55 questions 16/11/2017 Management décembre 2017 : lanceurs d'alerte 16/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe 16/11/2017 Une start up dépose trois plaintes pénales visant Veolia 16/11/2017 La Dépêche 16 novembre : après 60 ans Exit Véolia, bienvenue Agur et bonjour les économies sur la facture d'eau 16/11/2017 André Santini, à la tête du Sedif, veut construire un "ring hydraulique" autour de la capitale Célia Blauel, pour Eau de Paris, défend le modèle de régie publique. Emmanuel Macron va devoir trancher 15/11/2017 Eau à Lège Cap Ferret 14/11/2017 Mag'Centre 13 novembre : la régie de l'eau de Blois créée le 1er janvier 2017 baisse le prix de l'eau 14/11/2017 samedi 25 novembre après midi à Vaux le Pénil près de Melun (77) STOP à l'évasion fiscale, à l'opacité de la gestion de l'eau et au CETA organisé par ATTAC 77 13/11/2017 Sortie le 30 novembre du livre "Les crapules de la République" de R Lenglet et JL Touly chez First 11/11/2017 Toulouse : Gestion publique de l'eau : création d'un collectif et lancement d'une pétition  Agur, après 60 ans de Veolia, nouveau délégataire pour l’assainissement collectif à Villeneuve-sur-Lot, Bias et Pujols 08/11/2017 7 novembre : Metz Métropole récupère la gestion publique de l’eau potable 07/11/2017 L'oeil du 20h du journal de France 2 du 6 novembre 2017 à Wissous : Suez, Veolia : des fournisseurs d'eau … pas très clairs 06/11/2017 Eau Secours 29 Quimper : création de la commission de contrôle (financier) des DSP 04/11/2017 L’UFC-Que choisir lance un “S eau S” 03/11/2017 Eau Ouest Essonne la régie de l'eau 02/11/2017 Pourquoi la Guadeloupe transporte-t-elle encore de l'eau dans un panier ?  Le Gouvernement interpellé sur la question de l'eau potable en Guadeloupe 01/11/2017 Guadeloupe 30 octobre : La gestion de l'eau en toute transparence 31/10/2017 UN VILLAGE DE L’HÉRAULT SAUVE SA RÉGIE PUBLIQUE DE L’EAU, EN DÉPIT DE LA LOI NOTRE, EN CRÉANT UNE SEM DONT LES HABITANTS SONT SOCIÉTAIRES ! 31/10/2017 Le poison de la mafia, la loi du silence un documentaire présenté le 24 octobre sur Arte 25/10/2017 Indonésie : La Cour suprême a scellé l'affaire de l'eau pour Jakarta 12/10/2017 FO Hebdo 11 octobre 2017 : Privatiser des services publics locaux serait enfin démodé ? : Le contrôle de la gestion de l’eau est de plus en plus repris par le secteur public au sein des municipalités 11/10/2017 Turin remunicipalise sa gestion de l'eau 09/10/2017 Merci la régie de l'eau de Fougères :  très peu de fuites avec un taux de rendement de 95 % et un prix un des moins chers du département d'Ile et Vilaine 09/10/2017 le sénateur maire de Saint Maurice (94) 1er vice président du SEDIF depuis 1983 Christian Cambon quittera sa mairie le 14 octobre et il sera remplace par le Directeur des relations institutionnelles Eau France de SUEZ depuis 17 ans Igor Semo 07/10/2017 Le festival du film latin démarre jeudi prochain à Épernay 06/10/2017 France Culture : Le trouble prix de l'eau Dans les communes où le service de gestion de l’eau n’est pas municipalisé, certains arrangements avec les sociétés prestataires demeurent. Et c'est le consommateur qui en paye la facture. 04/10/2017 Marie-Noëlle Battistel (PS) demande en qualité de Présidente de l'ANEM (Association Nationale des Elus de Montagne) la révision de la loi NOTRe. Une révision qui porterait sur un élément fort : le transfert des compétences eau et assainissement aux i 04/10/2017 L'Est Républicain 4 octobre 2017 : PAYS DE MONTBÉLIARD Le débat sur l’eau refait surface 04/10/2017 Documentaire Arte 24 octobre 20h15 à 21h55 : Le poison de la mafia rediffusion 3 novembre 9h25 30/09/2017 L'Etat pompe les budgets des agences de l'eau : le personnel se met en grève 30/09/2017 Arte thema mardi 12 décembre 20h40 (date à confirmer) : Jusqu'à la dernière goutte - La guerre secrète de l'eau en Europe documentaire 2017 de 52 mn de Yorgos Avgeropoulos  30/09/2017 NÎMES MÉTROPOLE La gestion de l’eau au Tribunal 29/09/2017 Capital octobre 2017 : Prix de l'eau : le scandale continue (les français paient de 10 à 50% en trop) 29/09/2017 La retraite après près de 42 ans à la Générale des Eaux devenue Vivendi puis Veolia Eau 28/09/2017 Intervention de C Leboeuf élue communautaire lors du conseil communautaire de Paris Saclay du 27 septembre 2017 28/09/2017 Lettre du collectif Aggl'Eau-CPS aux élu-e-s de la Communauté Paris Saclay 27/09/2017 Enquête 2015 du CD 91 sur le prix de l'eau en Essonne 26/09/2017
           
L'EAU de CORSE

Corse : La direction estime que les factures d'eau pourraient augmenter et Grève de l'ensemble des personnels de Kyrnolia



Kyrnolia
La direction estime que les factures d'eau pourraient augmenter
Paru aujourd'hui, lundi 21 juillet 2008
La direction de Kyrnolia réagissant au communiqué de l'intersyndical CGT/STC (1) publié dans notre édition d'hier nous prie d'insérer : « Le 17 juillet dernier, la Direction de Veolia Eau rencontrait, à son initiative, les organisations syndicales de Kyrnolia, au siège de Veolia à Paris, pour entamer des discussions autour du statut des personnels. Elle proposait deux solutions aux représentants syndicaux CGT et STC, qui garantissaient, toutes les deux, au minimum les rémunérations actuelles. La première consistait à aligner l'ensemble du personnel Corse, au statut commun de l'entreprise en cours de négociation au niveau national. La seconde consistait à conserver le statut actuel très favorable du personnel de la CMESE Corse et prévoyait un alignement du personnel de la CEO au statut commun de l'entreprise, avec maintien des accords locaux et augmentation de la prime d'insularité. Les syndicats proposaient alors une troisième solution qui imposait d'aligner tout le personnel Corse sur la base du statut de la CMESE Corse. Cette troisième solution n'est pas acceptable pour la direction si certaines dispositions du statut actuel de la CMESE Corse ne peuvent être discutées. Elle a néanmoins accepté de l'étudier, dans un souci de transparence, (...)


La direction de Veolia Eau résumait les réflexions à mener, dans un courrier, dont le contenu était soumis, avant son envoi, à l'approbation des organisations syndicales qui ne faisaient aucune objection. Elle y indiquait que la conclusion de l'étude des trois solutions serait faite au plus tard fin septembre. (...) Malheureusement, les syndicats ont remis en cause leur accord de principe. (...) C'est d'autant moins compréhensible que la mise en oeuvre de la solution qu'ils préconisaient nécessitait, selon leur propre aveu, dans le meilleur des cas, environ 6 mois.

Un équilibre fragile

Quant « à la politique de salariés low cost » que les représentants syndicaux fustigent, il convient de rappeler quelques chiffres. Le salaire moyen des ouvriers, (...) avec les dispositions du nouveau statut et l'amélioration proposée pour la prime d'insularité, (...) sera porté à près de 31 000 euros (NDLR : bruts), l'équivalent pour l'ouvrier moyen du salaire d'un ingénieur débutant. Ainsi, si la direction de Kyrnolia accepte de pérenniser les salaires actuels de la CMESE Corse, qui sont significativement plus importants, elle ne peut étendre ces derniers à la CEO, sans éviter une augmentation inéluctable et durable du prix des services de l'eau et de l'assainissement.

Les entreprises de Kyrnolia interviennent dans deux domaines d'activités : les Délégations de Service Public d'eau et d'assainissement et les travaux (pompage, canalisations, prestations de service...). Le résultat des Délégations de Service Public d'eau et d'assainissement accuse, pour l'année 2007, un déficit de 181 000 euros, pour l'ensemble des contrats de Corse. Les travaux, qui sont attribués au moins disant après appel d'offres des collectivités, permettent de couvrir le déficit d'exploitation et même de dégager un bénéfice. (...) Enfin, on ne peut pas passer sous silence le niveau des factures impayées particulièrement élevé, près de 11 millions d'euros, pour lesquelles Kyrnolia fait l'avance des sommes non encaissées pour le compte des collectivités, sans quoi certaines d'entre elles seraient, aujourd'hui, en grandes difficultés financières...»

1. C'est à compter d'aujourd'hui minuit que prend effet le préavis de l'intersyndicale des personnels de Kyrnolia dont le mouvement de grève risque d'entrainer des perturbations dans la distribution d'eau potable en Corse.

Grève de l'ensemble des personnels de Kyrnolia
Paru hier, dimanche 20 juillet 2008

L'intersyndicale CGT-STC de Kyrnolia nous prie d'insérer : « Veolia et ses représentants dans l'île ont décidé de choisir le rapport de force dans le conflit qui a débuté le 15 juillet, mais repoussé au 21 suite à l'annulation de notre premier préavis par le TGI d'Ajaccio.

Les organisations syndicales CGT et STC ayant immédiatement déposé un nouveau préavis pour le lundi 21 août à 0 heure. Entre-temps la direction s'était enfin pliée à ses obligations légales de recevoir les syndicats pour négocier, à Paris.

Une solution avait été envisagée garantissant le maintient du statut des agents CMESE et le raccordement du personnel de la CEO à celui-ci ; cette solution avait recueilli l'accord du personnel. Ce dernier était disposé à accorder un report de son préavis au 28 juillet pour laisser un temps plus que nécessaire à la direction pour formaliser son engagement sur cette solution, et par la suite lever définitivement son préavis. La direction de Veolia à décidé de passer en force et donc de refuser cette ouverture, elle à fait le choix de pénaliser la Corse et les Corses plutôt que de diminuer ses bénéfices, pour l'exemple.

En effet Veolia à décidé de privatiser notre île, sa volonté est désormais affichée d'appliquer chez nous sa politique de salariés low cost, réduit au silence, avec des syndicats inexistants. Ainsi personne ne pourra plus leur barrer la route, la vampirisation de l'économie Corse pourra se faire en toute tranquillité.

Le personnel, depuis le mois de mars, à tout fait pour éviter un conflit aux conséquences néfastes, notre combat est celui de tous les Corses. Nous réclamons le maintien de nos acquis et la juste rémunération de notre travail, qui sont le seul retour sur investissement de la présence de Veolia pour l'économie locale, face aux profits réalisés et transférés sur le continent pour satisfaire le marché boursier. Nous sommes les ouvriers du service public de l'eau de la Corse, au service de la population ; nous refusons d'être les esclaves d'une multinationale aux moyens illimités.

« De graves conséquences pour l'alimentation en eau »

Devant la gravité du moment nous demandons à tous les élus, de toutes tendances, de prendre position et d'agir pour contrer la politique destructrice de Veolia dans ce conflit. Nous ne souhaitons pas la destruction de notre outil de travail qui appartient aux Corses. Contrairement à la campagne d'intoxication menée par la direction locale, il n'est pas question d'augmenter le prix de l'eau, au contraire nous sommes le seul frein possible à son envolée, par nos actions au sein de l'entreprise.

La population doit comprendre qu'a travers Kyrnolia, c'est plusieurs pans de l'économie et des services publics de l'île qui seront rachetés et pressurés, pour en tirer les plus grands profits, avec le minimum de retombées pour ses habitants et ses salariés. Notre action est légitime, nous sommes déterminés à mener notre combat jusqu'à son terme. Le 21 juillet à 0 heure l'ensemble des salariés de Kyrnolia exerceront leur droit fondamental de faire grève, seul recours contre la puissance de l'argent.

Devant la mobilisation sans précédent du personnel, qui va se retirer des installations, de graves conséquences sont à craindre à très court terme pour l'alimentation en eau, ainsi que la gestion des eaux usées. »

Lundi 21 Juillet 2008
Lundi 21 Juillet 2008
JEAN-LUC TOULY
Lu 6732 fois

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide