ACME
Le nouveau rapport de l’ONU revoit à la hausse les chiffres du manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement 15/08/2017 Marseille, en Gironde et peut-être à Paris Saclay : Le petite entourloupe des compteurs d'eau 31/07/2017 Le Parisien 25 juillet : Les bassins de baignade de la Villette fermés à cause d’une bactérie 25/07/2017 France Bleu Ile de France 17 juillet : journaux de 7h , 9h et midi sur l'eau de paris Saclay et le recours du collectif citoyen devant le Tribunal Administratif de Versailles 17/07/2017 La DRIRE Lorraine 17/07/2017 La Commission de Contrôle Financier et la Commission Consultative des Services Publics Locaux 17/07/2017 Importante fuite d'eau à Nîmes : la goutte qui fait déborder le vase : "Aujourd'hui, il faut attendre 185 ans pour qu'une canalisation d'eau potable soit changée alors que leur durée de vie est en moyenne de 80 ans." S Berthaut-Clarac eau bien public 12/07/2017 Recours pour excès de pouvoir devant le Tribunal Administratif de Versailles du 5 juillet 2017 du Collectif associatif Aggl'Eau Communauté Paris Saclay/ Communauté Paris saclay : demandes d'annulation de 3 délibérations et 1 décision du président de 08/07/2017 3 juillet Veolia Eau : grève contre un nouveau plan social (Fo Clarisse Josselin) 03/07/2017 Avignon : les pro-régie publique de l’eau mettent la pression 30/06/2017 Les Echos 29 juin : La Chambre régionale des comptes critique la gestion de Veolia Eau en Ile-de-France 29/06/2017 Capital 28 juin : GRÈVE CHEZ VEOLIA : DOIT-ON CRAINDRE DES COUPURES D’EAU ? 28/06/2017 Préavis de Grève pour le lundi 3 juillet 2017 chez Veolia Eau France suite à l'annonce de la Direction de 572 suppressions d'emplois y compris par des départs contraints et près de 1 000 mobilités géographiques et fonctionnelles 28/06/2017 INAUGURATION CITOYENNE DE LA RÉGIE DES EAUX DU GRAND AVIGNON 28/06/2017 Pour information pour le conseil communautaire de la CPS du 28 juin 2017 : Commission de contrôle financier articles R 2222-1 à 6 du CGCT (elles ont été créées notamment CU Bordeaux, SEDIF,...) :  elle n'existe pas à Paris Saclay : pourquoi ? 25/06/2017 Challenges 24 juin : Veolia, Vinci, Bouygues, Eiffage... Le réveil des juges contre la corruption en France 24/06/2017 Marseille 22 juin 2017 : Le Tribunal administratif annule l'avenant sur le rachat par la collectivité des compteurs d’eau 23/06/2017 Marchés de l'eau à Marseille: la présidente du Conseil départemental en garde à vue 22/06/2017 CANICULE ET VANDALISATION DES POTEAUX D’INCENDIE (M Laimé) 22/06/2017 Conseil communautaire Paris Saclay 28 juin 20h30 à Orsay : Protocoles de fin de 10 contrats eau de 10 communes de Paris Saclay 22/06/2017 Brune Poirson directrice du développement durable et de la responsabilité sociale de Veolia Water India Veolia mars 2011 à juillet 2014 puis à Boston jusqu'en juin 2016 a été nommé  secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition énergétique Ni 21/06/2017 Capital 21 juin 2017 : DOUCHE FROIDE POUR LES SALARIÉS DE VEOLIA EAU FRANCE 21/06/2017 Le Figaro : Veolia a annoncé mardi la suppression de 572 postes dans son activité eau en France, soit 5% de ses effectifs, dans le cadre d'un plan de relance baptisé "Osons 20/20" et visant à adapter l'entreprise aux mutations de ses marchés 20/06/2017 Politis : Plusieurs associations créent le « Vigilobb », pour lutter contre les lobbys et le pantouflage Associations, lanceurs d’alerte et militants se regroupent pour agir contre les conflits d’intérêts et la corruption. 20/06/2017 FORMATION AUX MÉTIERS DE L’EAU : UN NOUVEL ENJEU PUBLIC-PRIVÉ 16/06/2017 NÎMES MÉTROPOLE La gestion de l’eau au Tribunal 16/06/2017 Le Populaire du Centre 14 juin : Veolia condamné pour défaut de qualité de son eau dans le nord de la Haute-Vienne 14/06/2017 Radio Prague - La gestion de l’eau à Prague : source de conflits d’intérêt 14/06/2017 Lettre A du 8 juin 2017 08/06/2017 la Voix du Nord Roumanie Veolia soupçonné d’avoir fait doubler le prix de l’eau Le parquet national financier enquête sur Veolia, à savoir s’il a pu avoir connaissance des agissements de sa filiale éclaboussée par un scandale de corruption présumée 02/06/2017 Mobilisation importante contre Véolia sur la plage de La Baule Par Maureen Suignard, France Bleu Loire Océan Dimanche 28 mai 2017 (le maire de la Baule a sollicité un label, le Pavillon Bleu pour sa plage attribué par son représentant et maire de 28/05/2017 Questionnaire : Aux candidat-e-s aux élections législatives de juin 2017 des circonscriptions situées dans la Communauté d’Agglomération Paris-Saclay (CPS) 23/05/2017 Actu88  Les élus ne sont pas formés à éviter les conflits intérêts ! 22/05/2017 SIAAP (Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne près de 9 millions d'habitants) : EDOUARD PHILIPPE ET NICOLAS HULOT PIÉGÉS DANS L’UNE DES PLUS GRAVES AFFAIRES DE CORRUPTION FRANÇAISE ? PAR MARC LAIMÉ, SAMEDI 20 MAI  20/05/2017 Avis de tempête sur la « privatisation » de la plage de La Baule En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/19/avis-de-tempete-sur-la-privatisation-de-la-plage-de-la-baule_5130564_3234.html#7PGSVF0c04MPZfyG.99 20/05/2017 Le jeudi 6 avril, Peter Brabeck-Letmathe, 72 ans, a assisté pour la dernière fois à l’assemblée générale de Nestlé en tant que Président de son conseil d’administration. Il a travaillé 50 ans pour Nestlé, dont 20 ans en tant que Président du conseil 20/05/2017 Lettre A 18 mai 2017 : SIAAP : 6 gardes à vue par la Brigade Financière 18/05/2017 OSGES CORRUPTION Anticor 88 célèbre son premier anniversaire avec une soirée-débat 17/05/2017 Anticor Epinal 17 mai 2017 14/05/2017 EXPLICATION DE VOTE de Richard TRINQUIER, maire de Wissous, AU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 MAI 2017 de Paris Saclay 11/05/2017
           
PRIVATISATION DANS LE MONDE

La pénurie d'eau précipite la bande de Gaza dans la misère

Les conséquences du blocus économique imposé à la bande de Gaza par Israël et la communauté internationale depuis le triomphe électoral du Hamas en janvier 2006 n'ont jamais été plus tragiques qu'en ce moment, déplore El País.



La pénurie d'eau précipite la bande de Gaza dans la misère
La démocratie s'est révélée bien funeste pour les quelque 1,5 million d'habitants de la bande de Gaza. Les pièces de rechange n'arrivent plus. L'alimentation en électricité se raréfie. Le système de traitement des eaux usées frôle la paralysie. Et tirer quelque liquide vaguement potable de l'un des 137 puits relève quasiment de l'exploit. A Gaza, les eaux usées se déversent dans deux grands bassins : celui de Beit Lahia, au nord, a débordé en mars et cinq Bédouins sont morts. Ce fut un premier avertissement. Le bassin est de nouveau plein à ras bord, et la saison des pluies vient de commencer. "Encore 30 à 50 centimètres, et les eaux sales se répandront par-dessus les sacs de sable que nous avons installés. Le risque, c'est un véritable raz-de-marée de merde", assure l'ingénieur Bachar Achour.

Triste ironie du sort. Malgré l'insuffisance des précipitations, les techniciens scrutent tous les jours le ciel, craignant que des orages violents ne fassent à nouveau déborder ce réservoir pestilentiel. "Si c'est le cas, 20 000 personnes devront s'installer 15 mètres plus haut pour échapper à la crue", ajoute ce jeune spécialiste. Dire que le traitement des eaux sanitaires usées est problématique est un doux euphémisme. Outre celui de Beit Lahia, un second réservoir gigantesque a été construit plus au sud, dans les faubourgs de la ville de Khan Younès. Des centaines d'enfants longent cet étang pour aller à l'école. Mais, dans le centre de la bande de Gaza, la situation est pire encore : les eaux souillées sont déversées directement dans la mer, sans le moindre traitement.

A Gaza même, les stations de pompage sont connectées à trois stations de traitement qui fonctionnent plus que mal. "Avec la pénurie d'électricité et de gazole, impossible de pomper", explique le technicien. Mais, si le gouvernement israélien met ses menaces à exécution, le pire est encore à venir : l'Etat hébreu prévoit en effet de limiter l'alimentation électrique, et depuis le week-end dernier les entreprises israéliennes ne livrent plus que 25 % des quantités qu'elles fournissaient jusque-là.

En hiver, une grande partie du territoire de Gaza se transforme en marécage, et dans les rues des villes apparaissent des flaques qui, mêlées aux détritus, forment une gadoue répugnante. Les éboueurs se démènent pour collecter les immondices, qui terminent dans des décharges disséminées dans toute la bande de Gaza. Mais certaines zones n'ont pas la moindre infrastructure. Et les habitants ne sont pas sensibilisés à la question. Parler d'environnement, ici, est presque une impudence. "A Khan Younès, les habitants creusent des fosses septiques à peu près n'importe où. Et, naturellement, la pollution des nappes phréatiques ne cesse de s'aggraver", déplore Bachar Achour. "De plus, beaucoup de gens relient illégalement la plomberie de leur maison à un réseau de conduits que nous avons construit pour stocker les eaux de pluie." Les conséquences sont catastrophiques : le précieux liquide collecté pour reconstituer les eaux souterraines surexploitées est gaspillé et perdu.

La Lettre à Elise de Beethoven retentit dans les rues de Gaza, de Khan Younès et de Rafah. Dans ces villes où l'eau du robinet a un goût d'eau de mer, des hommes conduisent des ânes tirant des carrioles chargées d'énormes bidons. L'eau est également distribuée par camion-citerne. Et la pièce pour piano du grand compositeur allemand annonce que la vente est ouverte. A des prix prohibitifs, bien sûr. "Au robinet, 1 mètre cube d'eau coûte 1 shekel [0,16 euro] ; pour la même quantité d'eau traitée vendue par les entreprises, il faut débourser 50 shekels. Beaucoup de gens ne peuvent pas se le permettre, alors ils boivent l'eau du robinet, constate l'ingénieur Bachar Achour. Elle présente de forts taux de chlorates et de nitrates, d'où une forte incidence sur les maladies des reins et des cas de cancer.

Juan Miguel Muñoz
El País
;

Mardi 18 Décembre 2007
Mardi 18 Décembre 2007
traduction Guidice
Lu 3579 fois

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide