ACME
Thomas Joly président du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée de la Bièvre, vice président de Paris Saclay à l'eau et l'assainissement et maire de Verrières et Veolia dans Planet Veolia novembre distribué au congrès des maires de Fran 23/11/2017 Suez à Paris ! 23/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe 23/11/2017 Comme chaque année au congrès de l'Association des Maires de France, Veolia invite le mercredi 22 novembre 1 500 maires à déjeuner et à écouter le PDG de Veolia dans une salle privatisée à la Porte de Versailles à Paris 22/11/2017 Rapport Suez 2016 assainissement Wissous : expresses réserves quant à la sincérité, l'exactitude et la complétude du contenu de ce rapport annuel d'activité et recours à l'assistance d'experts technique, financier et juridique pour lever ces réserves 21/11/2017 Eau: Lège Cap-Ferret les usagers de la presqu'île ont-ils été lésés ? 17/11/2017 Ordre du jour du conseil communautaire de Paris Saclay 22 novembre 20h30 à Orsay avec 55 questions 16/11/2017 Management décembre 2017 : lanceurs d'alerte 16/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe 16/11/2017 Une start up dépose trois plaintes pénales visant Veolia 16/11/2017 La Dépêche 16 novembre : après 60 ans Exit Véolia, bienvenue Agur et bonjour les économies sur la facture d'eau 16/11/2017 André Santini, à la tête du Sedif, veut construire un "ring hydraulique" autour de la capitale Célia Blauel, pour Eau de Paris, défend le modèle de régie publique. Emmanuel Macron va devoir trancher 15/11/2017 Eau à Lège Cap Ferret 14/11/2017 Mag'Centre 13 novembre : la régie de l'eau de Blois créée le 1er janvier 2017 baisse le prix de l'eau 14/11/2017 samedi 25 novembre après midi à Vaux le Pénil près de Melun (77) STOP à l'évasion fiscale, à l'opacité de la gestion de l'eau et au CETA organisé par ATTAC 77 13/11/2017 Sortie le 30 novembre du livre "Les crapules de la République" de R Lenglet et JL Touly chez First 11/11/2017 Toulouse : Gestion publique de l'eau : création d'un collectif et lancement d'une pétition  Agur, après 60 ans de Veolia, nouveau délégataire pour l’assainissement collectif à Villeneuve-sur-Lot, Bias et Pujols 08/11/2017 7 novembre : Metz Métropole récupère la gestion publique de l’eau potable 07/11/2017 L'oeil du 20h du journal de France 2 du 6 novembre 2017 à Wissous : Suez, Veolia : des fournisseurs d'eau … pas très clairs 06/11/2017 Eau Secours 29 Quimper : création de la commission de contrôle (financier) des DSP 04/11/2017 L’UFC-Que choisir lance un “S eau S” 03/11/2017 Eau Ouest Essonne la régie de l'eau 02/11/2017 Pourquoi la Guadeloupe transporte-t-elle encore de l'eau dans un panier ?  Le Gouvernement interpellé sur la question de l'eau potable en Guadeloupe 01/11/2017 Guadeloupe 30 octobre : La gestion de l'eau en toute transparence 31/10/2017 UN VILLAGE DE L’HÉRAULT SAUVE SA RÉGIE PUBLIQUE DE L’EAU, EN DÉPIT DE LA LOI NOTRE, EN CRÉANT UNE SEM DONT LES HABITANTS SONT SOCIÉTAIRES ! 31/10/2017 Le poison de la mafia, la loi du silence un documentaire présenté le 24 octobre sur Arte 25/10/2017 Indonésie : La Cour suprême a scellé l'affaire de l'eau pour Jakarta 12/10/2017 FO Hebdo 11 octobre 2017 : Privatiser des services publics locaux serait enfin démodé ? : Le contrôle de la gestion de l’eau est de plus en plus repris par le secteur public au sein des municipalités 11/10/2017 Turin remunicipalise sa gestion de l'eau 09/10/2017 Merci la régie de l'eau de Fougères :  très peu de fuites avec un taux de rendement de 95 % et un prix un des moins chers du département d'Ile et Vilaine 09/10/2017 le sénateur maire de Saint Maurice (94) 1er vice président du SEDIF depuis 1983 Christian Cambon quittera sa mairie le 14 octobre et il sera remplace par le Directeur des relations institutionnelles Eau France de SUEZ depuis 17 ans Igor Semo 07/10/2017 Le festival du film latin démarre jeudi prochain à Épernay 06/10/2017 France Culture : Le trouble prix de l'eau Dans les communes où le service de gestion de l’eau n’est pas municipalisé, certains arrangements avec les sociétés prestataires demeurent. Et c'est le consommateur qui en paye la facture. 04/10/2017 L'Est Républicain 4 octobre 2017 : PAYS DE MONTBÉLIARD Le débat sur l’eau refait surface 04/10/2017 Marie-Noëlle Battistel (PS) demande en qualité de Présidente de l'ANEM (Association Nationale des Elus de Montagne) la révision de la loi NOTRe. Une révision qui porterait sur un élément fort : le transfert des compétences eau et assainissement aux i 04/10/2017 Documentaire Arte 24 octobre 20h15 à 21h55 : Le poison de la mafia rediffusion 3 novembre 9h25 30/09/2017 L'Etat pompe les budgets des agences de l'eau : le personnel se met en grève 30/09/2017 Arte thema mardi 12 décembre 20h40 (date à confirmer) : Jusqu'à la dernière goutte - La guerre secrète de l'eau en Europe documentaire 2017 de 52 mn de Yorgos Avgeropoulos  30/09/2017 NÎMES MÉTROPOLE La gestion de l’eau au Tribunal 29/09/2017 Capital octobre 2017 : Prix de l'eau : le scandale continue (les français paient de 10 à 50% en trop) 29/09/2017
           
REVUE DE PRESSE

Une immense goutte d'eau pour le Sud

Guy Laliberté veut amasser 100 millions pour sa fondation One Drop
La nouvelle fondation philanthropique de Guy Laliberté, propriétaire du Cirque du Soleil, s'appelle officiellement One Drop. Elle sera lancée à l'échelle mondiale le 22 mars 2007 avec de premiers points d'ancrage au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, à Hong Kong et en Australie. Son objectif de départ consiste à accumuler 100 millions de dollars en deux ans, selon les informations obtenues par Le Devoir.



Club sélect des milliardaires bienfaiteurs

Une immense goutte d'eau pour le Sud
Article déjà paru : -->CANADA : Guy Laliberté crée une fondation mondiale pour l'eau

  • Des expériences-pilotes se déroulent déjà au Nicaragua et le Québec servira de banc d'essai pour une première campagne d'envergure de sensibilisation éco-éthique.

Guy Laliberté rejoint ainsi le club sélect des milliardaires bienfaiteurs. Cette année, Bill Gates, l'homme le plus riche du monde, a remis plus de 30 milliards de dollars, soit le tiers de sa fortune personnelle, à sa mégafondation, enrichie d'autant de milliards fournis par son compagnon de super-fortune Warren Buffett. Le spin-off humanitaire du créateur de Microsoft et de l'«oracle d'Omaha» soutient une multitude de bonnes causes à l'échelle planétaire, que ce soit en éducation, en recherche ou en santé publique. (Voir l'article dans le cahier Perspectives.)

One Drop cible plus précisément ses interventions. Dans les pays pauvres, la fondation propose d'appuyer des projets pour fournir de l'eau potable à des communautés dans le besoin et créer des jardins, sources de nourriture et de revenus d'appoint. L'approche «durable, holistique et locale», selon les documents de l'organisme, fait aussi la promotion de l'égalité entre les hommes et les femmes. Trois zones géographiques se retrouvent dans la mire prioritaire: l'Amérique centrale, l'Afrique subsaharienne et la grande région de l'Asie et de l'Océanie.

Dans les pays riches, la fondation lancera des campagnes de sensibilisation au problème du gaspillage et de la pollution de l'eau. L'accent sera mis sur des programmes artistiques, pédagogiques et ludiques. Le premier programme, déjà en préparation, sera lancé au Québec en 2008 puis étendu au Canada et aux États-Unis. Des plans similaires se développent pour la Grande-Bretagne et l'Australie.

L'ambitieuse mécanique repose pour l'instant sur des contributions volontaires de Guy Laliberté et des employés du Cirque du Soleil. Des formulaires de participation circulent dans les bureaux de l'entreprise, qui emploie plus de 3000 personnes sur trois continents. Le logo de la fondation y apparaît: il s'agit d'un chiffre «1» dont la base se termine par une goutte d'eau.

Chaque employé est invité à «contribuer à résoudre la crise mondiale de l'eau» et à «être un acteur de changement pour des populations démunies» en autorisant de prélever à la source soit 1 % des revenus tirés du Cirque du Soleil (salaire et prime de rendement combinés), soit 1 % du salaire brut, soit 1 % de la prime de rendement. Le formulaire résume les déductions fiscales possibles et se termine par un mot du président remerciant ses employés de «partager ce rêve» avec lui.

Un acrobate d'un spectacle du Cirque du Soleil peut gagner jusqu'à 100 000 $ par année. La fortune personnelle de M. Laliberté est évaluée à plus de 1,5 milliard. Il recevrait un million par semaine en salaire de l'entreprise, sans compter des dividendes d'au moins cent millions chaque année. À lui seul, le magnat de la piste fournira donc bien plus d'un million à One Drop, bon an, mal an.

Le président-fondateur a déjà versé plusieurs millions à la Fondation Guy Laliberté (FGL). Cette autre structure, fondée il y a deux ans, pilote la création de One Drop.

Guy Laliberté est également en campagne à travers le monde pour susciter des dons. Ses représentants accompagnent les spectacles ambulants pour stimuler la charité des partenaires d'affaires de l'entreprise montréalaise. Lui-même sollicite des contributions substantielles auprès de ses richissimes collaborateurs de Las Vegas, Tokyo, Londres, New York ou Macao.

Un document de synthèse donne des exemples de réalisations possibles avec les fonds sollicités. Dans le Tiers-Monde, un don de dix millions finance deux grands projets (de 4,5 millions chacun) étalés sur une période de trois ans et appuie une campagne de sensibilisation dans un pays riche. Un million suffit pour aménager 400 jardins familiaux et accroître la qualité de vie de 2000 personnes. Avec 10 000 $, les «onedropeurs» peuvent restaurer dix puits. Une centaine de dollars permet d'installer trois filtres; dix dollars permettent de transporter un intervenant vers un centre de formation. Un seul dollar permet de planter, dans un jardin scolaire, huit arbres «qui fourniront de l'ombre et, plus tard, du bois de chauffage», dit le document.

One Drop garantit une efficacité digne de celle d'une entreprise privée. Elle promet la réalisation des projets moins d'un an après l'obtention du seuil de financement souhaité.

Certains projets se développeront à long terme, parfois sur une période de 25 ans, afin de transformer les communautés de fond en comble. D'où l'idée de diviser tous les dons en deux, une partie finançant immédiatement un projet, l'autre servant à enrichir le fonds de dotation pour les investissements futurs. Ainsi, pour lancer une nouvelle grande opération triennale de 4,5 millions, il faut carrément le double à One Drop afin d'assurer la durabilité de l'entreprise.

La goutte s'ajoute à un puits d'expériences charitables. Depuis 1995, Guy Laliberté et le Cirque du Soleil ont remis 1 % de leurs revenus à Cirque du monde, un programme international d'aide aux jeunes dans le besoin. En plus, le cirque s'engage à offrir des services techniques et du personnel à One Drop pour l'équivalent de deux millions par année pendant cinq ans. Il va également annoncer le don d'un premier million au moment du déclenchement de la campagne internationale de financement. L'entreprise affirme finalement sa volonté ferme de prêcher par l'exemple en modifiant ses équipements afin de minimiser la consommation d'eau.

La région d'Esteli, au Nicaragua, sert de banc d'essai depuis environ un an. La Fondation Guy Laliberté y est associée à Oxfam Québec. One Drop prendra le relais en temps et lieu. Par contre, ni le Cirque du Soleil ni Oxfam Québec n'ont voulu parler au Devoir de cette expérience sur le terrain.

Ce petit pays est le deuxième plus pauvre de l'Amérique latine. Selon les informations obtenues au cours des dernières semaines, les interventions s'y développent autour de cinq axes.

D'abord, l'accès à l'eau pour les jardins comme pour les personnes. À terme, les familles recevront des filtres pour l'eau potable et verront ainsi diminuer grandement les problèmes de parasites qui leur empoisonnent la vie. Le recyclage de l'eau stagnante permettra d'atténuer d'autres sources de contagion. Les femmes sont particulièrement mobilisées dans ce programme puisqu'elles demeurent les principales utilisatrices de cette ressource vitale.

Les jardins constituent le deuxième axe. Ils sont construits près des maisons et des écoles. Ils produisent des surplus revendables sur les marchés locaux, ce qui améliore les revenus des jardiniers. Chacune des familles participantes reçoit un poêle à combustion lente pour réduire d'environ la moitié la consommation de bois et limiter la déforestation.

Troisième élément: les réservoirs. En retenant l'eau de pluie près des champ, les bassins de rétention permettent de multiplier les récoltes. Là encore, la proposition vise à mobiliser au maximum les population locales, par exemple en offrant des cours pour l'entretien des équipements.

Le quatrième axe porte sur l'art et l'éducation. Un spectacle multidisciplinaire itinérant permettra de diffuser de l'information et de conscientiser les villageois sur l'importance du développement durable ou du recyclage. «Les communautés seront considérées comme des laboratoires d'art et d'éducation», résume un document officiel.

Le dernier point fort des interventions mise sur le microcrédit. Ce type de financement permet de distribuer de petits prêts à des personnes qui ne peuvent pas avoir accès au système bancaire traditionnel.

Et ce n'est qu'un tout petit début. «One Drop va s'adresser au monde entier -le 22 mars 2007-, affirme enfin le dossier. En lançant la première vague de six mouvements à travers la planète (au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, aux Pays-Bas, à Hong Kong et en Australie), One Drop et son partenaire Oxfam International vont parler directement aux citoyens du monde pour les informer et recevoir leurs dons.»

Dimanche 7 Janvier 2007
Lundi 8 Janvier 2007
Stéphane Baillargeon
Lu 7110 fois


1.Posté par Zourkoufouli MIMOUNE le 05/02/2007 18:49
J'apprécie beaucoup ce que vou voulez faire. Cela temoigne de votre engagement à retirer le monde de la pauvreté. C'est pour cela, qu'au nom de mon association dénommée "Association des Jeunes Diplômés de la Région de Gao (A.J.D.R.G), c'est au Mali, je vous contacte aujourd'hui afin que vous nous veniez en aide pour financer nos projets. Si vous êtes d'accord avec cette proposition, je vous enverrai le premier projet dans les jours qui suivent. Je vous remercie de votre collaboration.

2.Posté par Gertrude AMBEO le 23/05/2007 19:02
Bonjour à tout le club.

Ce que vous faites est très important. Notre association fait dans le domaine sociale. Nous sommes à Yaoundé au Cameroun. C'est en surfant que nous sommes tombés sur votre site. Nous recherchons des personnes bien disposées à nous soutenir financièrement dans les projets que nous menons en faveur des jeunes. Pardonnez-nous si nous vous avons offensé.

Gertrude

3.Posté par la presidente de l'association le 08/07/2007 19:40
l'association ecotourisme equitable qui oeuvre depuis peu avec beaucoup de coeur et d'implication dans les causes ecologiques et humanitaires, desire avec beaucoup de respect vous communiquer son desire de collaborrer avec votre illustre foundation One Drop.
Nous aimerons apporter notre modeste contribution a la determination que vous avez a preserver notre source de vie , l'eau , et notre belle planete bleu.
Ayant en etudes plusieurs projets de retentions d'eau dans la region semi-desertique du Cameroun.
Nous beneficions de la confiance et colaboration direct d'un expert qui a oeuvré pendant 25 ans dans la preservation de l'environement en afrique et a madagascar.
Nous saisssisons la grande opportunite que vous nous faite pour vous soutenir au mieux en afrique centrale que nous connaissons dans les details et esperons vous servir par des informations exactes et actualiser sur les sites les moins accessibles du cameroun et de l'afrique centrale.
la presidente de l'association ecotourisme equitable


4.Posté par Didier Barthe le 09/10/2007 09:19
Nous avons un projet visant à fournir de l'eau potable aux Palestiniens et aurions aimé contacter la Fondation ONE DROP pour le leur soumettre.

Merci de votre réponse

Didier Barthe, Geneva Institute of Water Environment and Health

5.Posté par Ladikani Adel le 30/10/2007 00:12
Mr. LALIBERTÉ GUY,

jE VOUS PRIE DE LIRE MON MESSAGE, nous sommes une petite famille rescapée de la guerre du liban. Nous avons besoin d,un don de votre part pour nous aider à survivre, peut-être acheter une petite maison et réaliser le rêve de ma pauvre mère si courageuse. Vueillez me répondre svp, je vous prie d'agréer mes salutations sincêres, Adel Ladikani

6.Posté par RAHOLIMANANA Sabine le 06/05/2008 09:33
Mr LALIBERTE Guy
Je vous demande votre haute bienveillance Monsieur, je suis une femme malgache, veuve et avec quatre enfants à charge.Je vous prie de nous aider, de votre part, si possible de DIX MILLE EURO(10.000euro) .pour me permettre de consulter mon santé.Je suis frappé d'une maladie cancereuse .et mon maladie peut traité car encore au débutant mais on a besoin de l'argent.
Aie pitié pour moi et mes enfants Monsieur.
Je vous remercie d'avance

7.Posté par RAHOLIMANANA Sabine le 20/05/2008 12:51
Mr LALIBERTE GUY
Je vous demande votre pitié Monsieur, Donne moi de réponse à ma lettre en date du o-6 Mai 2008 ci-dessus. s'il vous plait, je vous demande votre possibilité
Aie pitié pour moi et mes enfants Monsieur
Je vous remercie toujours


8.Posté par Mr GUEDE GBE MARTIAL le 28/10/2008 19:01
je souhaite etre votre collaborateur et votre representant dans mon pays la COTE dIVOIRE ou les polititiens s'en richissent et la population souffrent je veux aider mes parents et mon pays je veux que vous aidez mon pays.
QUE DIEU VOUS BENISSE


Dans la même rubrique :

De quoi découle - 03/12/2006

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide