ACME
Le Journal le Télégramme du 27 août 2022 : Privatisation de l’eau : que font les autres États ? 28/08/2022 Table ronde dimanche 4 septembre 14h30-16h dans la Pagode : Tibet-Himalaya : L'eau douce, les enjeux environnementaux d'un écosystème menacé 28/08/2022 "Guadeloupe, l’île sans eau", un livre-enquête implacable 28/08/2022 Eau potable : dans quelle région de France est-elle la plus chère ? 28/08/2022 RCI : La Guadeloupe championne de France du gaspillage d'eau potable 28/08/2022 Guadeloupe, l’île sans eau : La faillite d'une autorité 28/01/2022 L'assainissement de la commune de Wissous passe en régie publique 10/01/2022 France Bleu IdF Journal de 7h30 du 10 janvier 2022 : Wissous reprend à Suez son assainissement en régie publique le 12 février 2022 10/01/2022 Wissous rejoindra le 12 février 2022 la Régie communautaire d’assainissement de Paris Saclay 06/01/2022 Guadeloupe, l’île sans eau : une histoire complexe 31/12/2021 Commission d'enquête sur la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences en Guadeloupe 08/06/2021 La gestion calamiteuse de l'eau en Guadeloupe : Cla Maria TV  ·  Entretien Exclusif avec Jean-Luc TOULY 01/05/2021 Plus d’un million de Français boivent une eau polluée par les pesticides 24/04/2021 SEDIF 20/04/2021 L'eau à Wissous ville essonnienne 20/04/2021 Communiqué du CREFOM sur le droit à l'eau en Guadeloupe soutenu par des associations guadeloupéennes, l'ACME France et le FRICC 18/02/2021 Assainissement : la Régie Eau d’Azur prend la main 09/02/2021 La SME toujours dans le collimateur du Comité Citoyen du Sud de Martinique 10/01/2021 A Lyon, la rente de Veolia tombe à l’eau 31/12/2020 Les citoyens inspirent la nouvelle directive sur l’eau potable 31/12/2020 Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020
           
PRIVATISATION DANS LE MONDE

ACQUA AFRIKA


ACQUA AFRIKA
Les bailleurs de fonds se sont engagés à accompagner le Sénégal dans la réalisation du Programme eau potable et assainissement du millénaire (Pepam).

"La Banque mondiale accorde une attention particulière au secteur de l'eau et de l'assainissement qui se situe au cour de notre stratégie d'assistance au Sénégal et particulièrement les Omd", a déclaré Matar Fall, chargé de projets Eau et assainissement à la représentation nationale de la Banque mondiale.

Dans le cadre du Projet sectoriel eau à long terme (Plt), la Banque mondiale a prévu un financement de près d'un million de dollars (environ 500 millions de francs) pour la réalisation des études et la mise en ouvre des mesures d'accompagnement du Pepam.

"Grâce à notre appui, le Sénégal est ainsi devenu le premier pays en Afrique au sud du Sahara à disposer, à ce jour, d'un plan d'actions cohérent pour l'atteinte des objectifs du millénaire dans le domaine de l'eau et de l'assainissement". Aussi, a-t-il rappelé la réussite de la réforme du secteur de l'hydraulique urbaine et de l'assainissement initiée en 1995 avec l'appui de la Banque. "Cette réforme constitue aujourd'hui un modèle réussi de partenariat public-privé qui est en train d'inspirer d'autres pays en développement", a souligné M. Fall.

Le montant total des concours de la Banque mondiale au secteur de l'eau et de l'assainissement porte, depuis 1996, sur un volume d'investissement de 225 millions de dollars, soit environ 113 milliards de francs sur dix ans. Des investissements réalisés dans le cadre du Projet sectoriel eau et le Projet sectoriel eau à long terme. " Fort heureusement, la mise en oeuvre de ces deux projets est l'un des éléments de notre portefeuille au Sénégal qui nous ont donné le plus de satisfaction", s'est-il félicité.

Selon lui, le succès de la réforme repose sur un bon équilibre entre les objectifs d'amélioration de la qualité du service et de maîtrise des coûts,notamment les couches les plus défavorisées, et les solutions adoptées pour la levée des contraintes liées au financement des investissements et à la restauration de la viabilité à long terme du secteur.

"Ce succès repose également sur la volonté politique du gouvernement du Sénégal qui a formulé et appliqué une politique sectorielle en concertation avec les bailleurs de
fonds. Les engagements de tous les partenaires ont été respectés. Ce qui a permis un développement harmonieux de ce secteur. Même s'il reste encore des aspects à améliorer
", a relevé M. Fall.

Le chargé de projets Eau et assainissement à la Banque mondiale a souligné la nécessité d'éclater le programme d'investissements en trois phases (court, moyen et long terme).
Avec pour chacune d'elle, l'estimation de la participation des bénéficiaires, de l'Etat et des collectivités locales. Mais aussi le gap à combler par des financements extérieurs.

"Nous engageons nos autres partenaires à appuyer également le programme en étroite synergie avec l'intervention de l'Ida (agence filiale de la Banque) et en adéquation avec les priorités définies par le gouvernement. Etant donné le délai très court qui nous sépare de l'horizon 2015, il y a lieu de se mobiliser rapidement pour l'atteinte des Omd en matière d'eau et d'assainissement", a déclaré Matar Fall.

Pour le représentant de la Banque africaine de développement à table-ronde des bailleurs d'hier, seuls les efforts conjugués permettront au gouvernement sénégalais d'atteindre les objectifs du millénaire pour le développement.
Selon lui, il faut un cadre unifié d'intervention. "Ce cadre ne doit pas uniquement concerner les acteurs locaux mais aussi l'ensemble des bailleurs de fonds. Il s'y ajoute aussi qu'il faut des procédures de passation de marché par tous les bailleurs de fonds" a indiqué le représentant de la B.A.D.

Selon le représentant de l'Agence française de développement, le Sénégal est "probablement" le seul pays d'Afrique qui est allé aussi loin dans le Pepam. Une raison suffisante pour les bailleurs de fonds qui l'appuient dans cet ambitieux programme. Cependant, il faut la mise en place d'un cadre unifié et le phasage des investissements. Son collègue de la Banque islamique de développement, Lamine Diouf, a abondé dans le même sens.

De son côté, Seyni Hassan de la Banque ouest-africaine de développement a souhaité obtenir des éclaircissements sur les plans locaux de développement du Pepam et son
phasage aussi. " Le phasage est extrêmement important. Le ministère de l'Hydraulique et celui de l'assainissement vont s'y atteler dans les prochains jours ", croit savoir le ministre de l'Economie et des Finances. Pour le cadre unifié, Abdoulaye Diop renseigne que des propositions seront faites par le gouvernement.

Selon le ministre, les exemples du Pdis (santé) et Pdef (éducation) peuvent servir pour le Pepam. Mais, selon M. Diop, l'appui budgétaire serait la meilleure procédure. "En tout cas, il faudrait qu'on s'enttende sur des règles de gestion assez souples" , souligne-t-il..

J. MBENGUE


Mardi 3 Mai 2005
Mercredi 29 Mars 2006
JEAN-LUC TOULY
Lu 9022 fois

Dans la même rubrique :

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide