ACME
Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018
           
REVUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE FRANCE LIBERTES – FONDATION DANIELLE MITTERRAND

5ème FORUM MONDIAL DE L’EAU : UN DAVOS DE L’EAU ? NON MERCI !



Nous sommes à quelques jours de l’ouverture du 5ème « Forum mondial de l’eau » à Istanbul, qui mobilise les esprits dans le milieu associatif soucieux de l’avenir de l’eau. France Libertés a décidé de ne pas participer à ce rassemblement.
À l’instar des 4 forums précédents, l’événement d’Istanbul est organisé par le Conseil Mondial de l’Eau, institution contrôlée par Veolia et Suez, et dont le président n’est autre que le président de la Société des Eaux de Marseille (qui appartient pour moitié à Veolia et pour moitié à Suez…) Cette institution est porteuse d’une idéologie fondamentalement néolibérale et peu à même de répondre aux besoins vitaux de l’ensemble de l’humanité et aux enjeux provoqués par la crise mondiale de l’eau. Est-il nécessaire de rappeler qu’1,5 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable dans le monde et que 2,5 milliards d’individus sont privés d’assainissement ? Dans le système qui nous gouverne, que cette instance existe, soit ! Mais alors, qu’elle se désigne pour ce qu’elle est : une organisation de marchands d’eau qui proposent leurs produits dans une foire commerciale.

Lors du Forum de Mexico en 2006, nous nous sommes associés à la formidable mobilisation des mouvements sociaux pour la défense du droit à l’eau. Celui-ci a permis d’établir un pont avec l’institution et faire entendre notre résistance à la marchandisation de cette ressource vitale à des fins de profit. La déclaration issue de ce contre-forum portait sur les principes fondamentaux suivants :
- L’eau, sous toutes ses formes, est un bien commun et l’accès est un droit inaliénable de l’homme et de tous les êtres vivants ;
- Chaque être humain doit avoir accès à un eau de qualité en quantité suffisante ;
- La gestion de l’eau doit rester dans le domaine public.
Cette déclaration affirmait également « notre opposition aux Forums mondiaux sur l’eau comme ces réunions de grandes sociétés transnationales, ces institutions financières internationales parce qu’ils sont exclusifs et antidémocratiques » et « ignorent les demandes et les besoins réels des Hommes ».

Aujourd’hui, nous assumons pleinement cette prise de position en refusant de nous rendre à Istanbul. Nous comprenons nos partenaires qui y seront. C’est leur choix et nous le respectons, mais nous pensons pour notre part que l’enjeu n’est plus de faire des contre-forums mais bien d’appeler à la création d’un AUTRE organisme, placé sous l’égide de l’ONU, garant d’une participation transparente de la société civile et émancipé de tout caractère commercial.



PRESS RELEASE
FRANCE LIBERTES –DANIELLE MITTERRAND FOUNDATION

5th WORLD WATER FORUM: SAY NO TO A “WATER DAVOS”!



The opening of the 5th « World Water Forum » in Istanbul is just a few days away and many non governmental organisations who are preoccupied about water’s future are focused upon this event. France Libertés had decided not to take part in this gathering.

As with the four precedent events, the Istanbul meeting is organised by the World Water Council, an institution controlled by Veolia and Suez, whose president is none other than the president of the Societe des Eaux de Marseille (which half belongs to Véolia and half to Suez…) The WWC has a fundamentally neo-liberal ideology which hardly enables it to meet the vital needs of humanity and the challenges provoked by the worldwide water crisis. Have we forgotten that 1.5 billion people in the world still don’t have access to drinking water and that 2.5 billion people are deprived of sanitation? In view of the type of system currently governing us, it isn’t surprising that such an institution exists, but it should at least present itself for what it is – an organisation of water merchants offering their wares at a trade fair.

At the Mexico Forum in 2006, we joined forces with some impressive social movements that mobilised to defend the right to water. This action enabled us to establish a link with the WWC and to mark our resistance to commercial exploitation of this vital resource for profit-making ends. The declaration that resulted from this “counter forum” was based on the following fundamental principles:
- Water in all its forms is a global common and access to water is an inalienable human right for all living beings;
- Every human being should have access to enough clean water;
- Water management should remain in the public sphere.
This Joint Declaration of the Movements in Defence of Water also asserted « our direct opposition to all World Water Fora as meetings of large trans-national corporations, international financial institutions (the World Bank, the Inter-American Development Bank, the European Investment Bank, etc.) and of the world’s powerful governments, for being exclusive and antidemocratic» since they « ignore the demands and the real needs of the people ».

Today, we still stand firmly by this position and thus refuse to go to Istanbul. We understand that some of our partners will be there. They have the right to choose, which we respect. However, we think that it is no longer a question of making counter forums. Now we must call for the setting up of ANOTHER body, free from any commercial concerns and under the aegis of the United Nations, which would guarantee the transparency of civil society participation.


Press contact:
Anna K. Grossman
+33 (0)1 53 25 10 54
+33 (0)6 74 29 78 52

anna.grossman@france-libertes.fr



Mardi 10 Mars 2009
Jeudi 12 Mars 2009
JEAN-LUC TOULY
Lu 1808 fois


1.Posté par Lucette le 16/03/2009 18:02
Je viens de lire cet article du Post http://www.lepost.fr/article/2009/03/14/1457153_contrat-du-sedif-france-libertes-au-secours-de-suez.html qui renvoit à cette info http://www.lagazettedescommunes.com/actualite/33017/marches_publics/ile_france_man_uvres_sedif.htm
que j’ai du mal à croire (et à accepter, je l’avoue) : Jean-Luc Touly aurait pactisé avec Suez ! Je ne peux pas comprendre que l’on se livre à ce genre de petits calculs qui accréditent la thèse d’une vaste manipulation sur le sujet de l’eau. En tant que militante, je suis vraiment dégoutée par ce genre de trucs à courte vue…Jean-Luc donne dans la caricature de lui-même et décrédibilise toutes nos initiatives. Qu’est-ce que je répondrai, que répondra Marc, au prochain qui nous demandera pour qui on roule ? je me sens manipulée par des intérêts vraiment pas reluisants.
Jean-Luc, démission !

2.Posté par JEAN-LUC TOULY le 18/03/2009 20:10
lucette ou tout autre nom, votre n° de IP trahit vos intentions, vous faire passer pour plusieurs personnes pour laisser des messages haineux. La liberté de parole vous est donc restreinte sur notre forum.
Le Webmaster

3.Posté par Lucette est peut-être schizo, mais elle a pas tort le 18/03/2009 22:03
Je sais pas si Lucette est une vilaine IP (Icolo Paranoïak?) mais sur le fond son propos est quand même croustichou, je savais pas que vous trainiez avec les requins de chez Suez et je trouve que ça vous rend pas très crédible quand vous les conspuez et que vous servez pas la cause verte.
Solidarité féminine ?

4.Posté par concurrence connait pas le 20/03/2009 22:02
bonjour
Je n'aime aucune des trois soeurs, mais "le traitre Jean Luc" propose quand même une régie de production (ce qui plait peu à Suez, voir plein de collectivitées en France car cela peut-être une étape vers une intercommunalisation à terme) accompagnée d'un contrat (certes privé) de distribution en trois zones (une pour Véolia, une pour LDEF et une pour X). Ceci plaira peu à Véolia, surtout dans le cadre d'un appel d'offre européen, où "X" pourra être un nouvel intervenant sur le marché francais de l'eau (soyons fou et révons: la régie des eaux d' Athènes).
Oui Jean Luc n'est pas un pur, mais il est conscient du monstre à gérer. Alors comme beaucoup, il pratique une forme de Réalpolitik qui amène à collaborer provisoirement avec son ennemi pour mieux lui "réserver un chiot de sa chienne".
De plus, il n'est pas question de défendre une cause verte absolue, mais une reprise de contrôle publique (au moins partielle) des eaux francilliennes.
Salutations

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 19

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide