ACME
France Inter samedi 17 février 2018 13h40 Marché de l'eau : quand la gestion privée dérape : interview Thierry Gadault auteur de Plongée en eau trouble (sortie le 22 février) 17/02/2018 La filiale de Veolia au Gabon doit fermer boutique 17/02/2018 Le Canard Enchaîné 15 février 2018 : le SIAAP une agence de voyage pour élus 14/02/2018 LES BELLES DÉPENSES DE VOYAGE D'ÉLUS FRANCILIENS CHARGÉS DE LA GESTION DE L'EAU 13/02/2018 Libération : Faouzi Lamdaoui, un proche de Hollande promu chez Veolia 11/02/2018 Veolia, partenaire de l'école de rugby des lionceaux de Sainte Colombe par l'intermédiaire du juste prix de l'eau 10/02/2018 France 5 la quotidienne jeudi 8 février 12h15-12h45 : Le prix de l'eau avec Olivier Andrault UFC Que Choisir et Jean Luc Touly 08/02/2018 Plongée en eau trouble de Thierry Gadault chez Michalon sortie le 22 février 2018 08/02/2018 Canal+ L'info du vrai 5 février (30mn) animée par Yves Calvi avec Marc Laimé : Inondations : le prix de l'eau 05/02/2018 Marianne E Levy 27 janvier 2018 : Ile de France : les communistes en eaux troubles 03/02/2018 Une cinquantaine de pays dans le monde avec moins de 50% d'accès à l'eau potable 19/01/2018 Inondations, l'aquataxe de 40 euros va-t-elle devenir obligatoire ? 18/01/2018 Soupçons de corruption en Roumanie : le siège de Veolia perquisitionné 15/01/2018 ARCEAU : Gestion de l'eau potable à Lège - Cap Ferret 14/01/2018 Une proposition de loi pour assouplir le transfert des compétences eau et assainissement : quid à Paris Saclay ? 13/01/2018 Voeux 2018 FO Veolia Eau 11/01/2018 La vérité sur le mystérieux Alexandre Djouhri (Veolia, Dassault, Airbus, Libye, présidence de la République française,...) Veolia : Obadia et Djouhri au secours de Frérot et sans parler des autres affaires sulfureuses de Veolia en Roumanie, au Luxemb 11/01/2018 Le dossier de l'eau en Guadeloupe, un scandale 10/01/2018 Forum des lanceurs d'alerte 25 janvier 2018 à Marseille 09/01/2018 Capital 29 décembre 2017 : LANCEURS D'ALERTES : COMMENT ILS ONT OSÉ SACRIFIER LEUR CARRIÈRE 30/12/2017 La journaliste Christine Kelly s'engage pour l'accès à l'eau potable en Guadeloupe et organise une distribution d'eau minérale demain à Pointe-à-Pitre : depuis 3 ans avec les comités d'usagers locaux et Eli Domota nous nous battons sur cette question 23/12/2017 En 2018, huit communes de Metz-Métropole intégreront une régie publique commune d’eau. Pour Montigny et ses voisines, elle remplacera la Saur. L’idée est d’avoir un meilleur service pour moins cher 23/12/2017 Extrait du compte rendu de l'AG ordinaire de l'ACME-France du 19 décembre 2017 22/12/2017 Tous nos voeux pour 2018 22/12/2017 21 décembre 2017 : Accord au Parlement sur la proposition de loi assouplissant la Gemapi : L'entrée en vigueur de nouvelles compétences Gemapi, initialement prévue au 1er janvier 2016, avait été repoussée au 1er janvier 2018. Comme prévu dans le text 21/12/2017 SEDIF Syndicat des Eaux d'Ile de France (président des 150 communes depuis 1923 A Santini) et son délégataire Veolia depuis 1923 21/12/2017 Mucem de Marseille 25 janvier 2018 : La nuit des idées FORUM DES LANCEURS D'ALERTE 20/12/2017 Les eaux de France toujours plus polluées 18/12/2017 LOI NÔTRE Le transfert des compétences eau et assainissement reporté jusqu’en 2026 15/12/2017 Ordre du jour non communiqué sur le site de Paris Saclay du conseil communautaire de Paris Saclay du 20 décembre 20h30 à Orsay avec 67 questions et plus de 1 500 pages à lire (un simulacre de démocratie) et cet ordre du jour nous a été communiqué par 14/12/2017 ARTE mardi 12 décembre à 23h25 Jusqu'à la dernière goutte "Les guerres secrètes de l'eau en Europe" réalisé par : Yorgos Avgeropoulos 12/12/2017 GUADELOUPE 1ère : Les avocats mettent les pieds dans l'eau 09/12/2017 ENQUÊTES POUR CORRUPTION: LAFARGE, AIRBUS, VEOLIA, HSBC... L'ÉTAU SE RESSERRE SUR LES ENTREPRISES FRANÇAISES 09/12/2017 LES CRAPULES DE LA RÉPUBLIQUE le 9ème livre (210 pages) de R Lenglet et JL Touly chez First 08/12/2017 Convocation ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE BI-ANNUELLE DE L'ACME-EAU POUR LE 19/12/17 08/12/2017 Affaire du SIAAP Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne épure l'eau de près de 9 millions de franciliens depuis 1970 06/12/2017 Marianne 5 décembre : SIAAP (Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne) : Soupçons de favoritisme autour d'un marché des eaux usées attribué à Veolia 05/12/2017 Suez, Dijon et son président PS proche de Macron François Rebsamen une histoire touchante mais pour qui ? 02/12/2017 EAU ET ASSAINISSEMENT : RÉPONSE MINISTÉRIELLE CONTRADICTOIRE AVEC LES ANNONCES DU CONGRÈS DES MAIRES (30/11/2017) : S'agissant des communautés d'agglomération, ces deux compétences eau et assainissement restent optionnelles jusqu'au 1er janvier 2020 01/12/2017 Le Cercle Français de l'Eau véritable agence de lobbying des multinationales de l'eau ? 30/11/2017
           
COMMUNIQUES DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE EAU ET CANCER : LES POUVOIRS PUBLICS DOIVENT AGIR

Paris, le 24 juin 2009 : à l’occasion du lancement d’une campagne par le WWF et le médecin David Servan-Schreiber sur la nocivité de l’eau du robinet, les associations Agir pour l’environnement, l’ACME et France Nature Environnement souhaitent réagir sur les préconisations proposées.



COMMUNIQUE DE PRESSE EAU ET CANCER : LES  POUVOIRS PUBLICS DOIVENT AGIR
La campagne lancée par le WWF et David Servan-Schreiber insiste sur la présence de polluants comme les résidus de pesticides et de nitrates dans les nappes phréatiques, qui se retrouvent dans l’eau du robinet et menacent la santé. Or si ces polluants sont en effet relevés dans l’eau du robinet, il est à noter que l’eau de source en bouteille est le plus souvent prélevée dans les mêmes nappes phréatiques, et peut elle aussi contenir un certain nombre de polluants. Deux études scientifiques de mars 20061 et de novembre 20082 soulèvent également la question de la migration du plastique de la bouteille vers l’eau, de substances nocives comme l’antimoine (un métal toxique retrouvé à des concentrations 95 à 165 fois plus élevées que dans l’eau du robinet) ou de perturbateurs endocriniens. Par ailleurs, la composition précise de l’emballage alimentaire de l’eau en bouteille n’est pas connue du fait du secret industriel : ni les consommateurs, ni l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments qui autorise pourtant la mise sur le marché des produits, n’ont l’information requise pour une consommation en toute transparence.

Il faut reconnaître que des progrès notables restent à faire dans certaines localités françaises, pour que l’eau potable (et pas seulement l’eau du robinet) soit d’une qualité irréprochable. Toutefois, le problème doit être vu dans son ensemble : l’eau en bouteille, loin d’offrir une alternative acceptable à l’eau du robinet, engendre 6 milliards de déchets de bouteilles plastiques dont la moitié, par défaut de recyclage, est brûlée dans des incinérateurs qui rejettent des substances polluantes dans l’atmosphère comme les dioxines. « Les citoyens ne doivent pas avoir à choisir entre pollution de l’eau et pollution de l’air et des sols : en croyant se préserver de toute pollution avec l’eau en bouteille, ils risquent d’engendrer une pollution pérenne liée aux déchets des bouteilles qui impactera également leur santé. », affirme Clara Osadtchy, coordinatrice des campagnes d’Agir pour l’environnement. « En matière de polluant, on ne trouve que ce que l’on cherche. Dans ce contexte, il importe de ne pas sur-marchandiser l’eau en incitant à consommer de l’eau et des emballages et de se battre pour améliorer la qualité des eaux. Si plus personne ne buvait l’eau de distribution publique, on pourrait craindre le pire pour la préservation de la qualité de la ressource» affirme Bruno Genty, vice-président de France Nature Environnement.

Les associations invitent donc les citoyens à solliciter massivement les pouvoirs publics locaux et nationaux pour que l’eau du robinet, publique et jusqu’à 100 fois moins chère que l’eau en bouteille, soit de bonne qualité partout en France.

Contacts presse :

  • Clara OSADTCHY – coordinatrice des campagnes d’Agir pour l’environnement
Tél 01 40 31 34 48/ 0671 89 49 73
  • Bruno GENTIL – Vice-Président de France Nature Environnement
Tél 06 83 09 75 79
  • Jean-Luc TOULY – président ACME-France
Tél 06 80 60 03 01

1 Shotyk, Krachler & Chen, « Contamination of Canadian and European bottled waters with antimony from PET containers » ; J.environ.Monit., 2006, 8, 288
2 Wagner & Oehlmann, “Endocrine disruptors in bottled mineral water : total estrogenic burden and migration from plastic bottles”; Environ.Sci.Pollut.Res., 2008, publié en ligne : mars 2009



Mercredi 24 Juin 2009
Jeudi 25 Juin 2009
JEAN-LUC TOULY
Lu 2645 fois


1.Posté par Fouvreau le 25/06/2009 15:10
Il faudrait bien que l’on vous dise un jour que 1 nanogramme = 1/1000 de microgramme (ou que 1 microgramme = 1000 nanogrammes) et que par conséquent, ce que vous prenez pour des fortes doses d’antimoine ne représente en fait que 1/10 voire 1/100 de la norme dans les eaux qui est de 5 microgrammes ou 5000 nanogrammes. Relisez l’étude allemande et vous verrez que les résultats sont exprimés en nanogrammes.
Cela vous éviterait de dire des âneries depuis quelque temps.
Quant à l’étude allemande sur les hormones dans les eaux embouteillées, elle frise le ridicule et sur le plan scientifique son manque de rigueur et de sérieux font qu’elle n’aurait jamais dû être soumise à un comité de lecture ; le BfR agence allemand d’évaluation des risques le souligne, et le Pr Narbonne a largement montré que le test utilisé n’étaient sensible que pour les eaux des stations d’épuration. Une étude allemande d’une université spécialisé dans les migrations des emballages à montré qu’il était strictement impossible que le PET génère des hormones. Le silence sur ces démentis en dit long.
Mais puisque le fait de dévoiler que la qualité de l’eau n’est pas aussi parfaite qu’on nous le martèle régulièrement et avec violence et que cela dérange nos gardiens du temple (ou de Véolia et Cie ?) sachez au moins voir la réalité au lieu de détourner l’attention pour ne pas répondre aux critiques.
Sur le plan environnemental vous n’avez pas de leçons à donner aux autres et commencez par balayer devant votre porte :
- Que fait-on des boues des stations de traitements transportés quotidiennement par camions dans les décharges (ou incinérées) et qui contiennent les floculats d’aluminium ou de fer bourrés de pesticides ?
- Savez-vous que l’on balance dans l’eau du robinet de la plupart des grandes villes des tonnes de phosphates pour réduire (en vain) la dissolution du plomb ? C’est l’Afssa qui l’a dit en son temps, dès 2003 ! Et où vont-ils ses phosphates à votre avis ?
- Savez-vous que les matières plastiques des tuyaux, revêtement des réservoirs et carters des pompes contiennent du bisphénol A ? c’est l’Afssa qui l’a dit en novembre dernier. Avec un bel angélisme on vous le cache évidemment mais cela ne vous gêne pas semble t-il ?
- Que devient l’eau après la stagnation dans les tuyaux plastiques ? voyez ce qui se passe pour le plomb, alors ne vous étonnez pas si l’eau a parfois un goût avec des molécules du plastique.
Alors, faites un effort de lire tous ces textes qui sont publics et officiels et vous comprendrez pourquoi certains ont intérêt à cacher la vérité.
Et vous y gagnerez en crédibilité au lieu d'asséner régulièrement vos idées issues de l'obscurantisme scientifique.
Merci à WWF pour oser dire la vérité qui vous dérange.
Dernière chose ; ceux qui critiquent l’eau du robinet sont immédiatement taxés d’être les suppôts des embouteilleurs. Admettons, bien que cela relève du terrorisme intellectuel ; mais alors que dire de ceux qui ne font qu’encenser l’eau du robinet ? ce ne sont que des alliés « objectifs » des distributeurs d’eau ? en attendant la façon dont vous détournez l’attention les arrange beaucoup pour leur plus grand profit depuis des dizaines d’années.
ayez un peu plus de science et de courage pour voir la réalité qui dérange parfois.

2.Posté par SYLVAIN le 25/06/2009 15:37
Bravo et merci de votre commentaire qui remet les choses à sa place. On entend dire partout que l'eau du robinet, c'est la panacée, et finalement, on découvre l'envers du décor. Moi, je fais confiance à l'eau en bouteille depuis toujours, et heureusement. J'ai un voisin qui a toujours consommé de l'eau du robinet, il a toujours fait attention à ce qu'il mangeait, il ne buvait pas d'alcool, ne fumait pas, faisait beaucoup de sport, une vie saine, il est atteint d'un cancer généralisé. Notre région (l'ouest) a beaucoup de pesticides et de nitrates. Maintenant, il ne boit que de l'eau en bouteille, mais il est trop tard, il est condamné.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide