ACME
La commission d’enquête parlementaire sur la pollution au Chlordécone est arrivée en Guadeloupe. Les auditions commencées en Martinique se poursuivent désormais en Guadeloupe 20/09/2019 SIAEAG : la police déloge les occupants de Moun Gwadloup 20/09/2019 Guadeloupe Eli Domota proçès de l'ancien président du SIAEAG Amelius Hernandez 13 septembre 2019 15/09/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME France sur la question de la gestion désastreuse de l'eau en Guadeloupe 12/09/2019 Embrun : la mairie reprend l’eau potable en main, les prix chutent de 30% 10/09/2019 JT France 2 20h 29 août : Eau : les mairies font baisser la facture en reprenant la gestion de leur réseau 02/09/2019 Pourquoi la Communauté de 13 Communes du Briançonnais 21 000 habitants résilie le contrat et comment sera géré l'assainissement demain ? 05/07/2019 DOMBASLE-SUR-MEURTHE | CONSEIL MUNICIPAL Le rendement de l’eau de 50.29% inquiète les élus et c'est Suez qui a le contrat depuis 2011 05/07/2019 Eau impropre à la consommation à St-Martin: la contamination est dans les canalisations 04/07/2019 CHLORDÉCONE : LES ANTILLES "CHAMPIONNES DU MONDE" DES CANCERS DE LA PROSTATE 04/07/2019 Le directeur général d’OTV se désiste de sa plainte en diffamation contre Le Monde… Il se passe décidément toujours quelque chose au SIAAP ! 04/07/2019 VIDEO : LE SCANDALE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES, PAR MARC LAIMÉ 04/07/2019  La Cour des comptes s’attaque aux ex-indemnités d’élus du SIAAP  01/07/2019 Saint-Martin: l'eau impropre à la consommation 28/06/2019 Guadeloupe : protestation contre les coupures répétées d'eau 25/06/2019 SIAAP-VALENTON : LE RETOUR DE LA SEMOP 23/06/2019 NOUVELLES DU FRONT (BLEU) 23/06/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME du 20 juin 2019 sur la gestion de l'eau en Martinique 20/06/2019 Martinique : CAP Nord : le marché de l’eau annulé par le tribunal administratif 20/06/2019 Risque de reprise de la SEMOP au SIAAP 20/06/2019 L’enquête sur l’eau contaminée à Flint retourne à la case départ 17/06/2019 Le Premier ministre s’est à nouveau aventuré hier à promettre un nouvel « assouplissement » du transfert obligatoire des compétences eau et assainissement, sous forme cette fois d’éventuelle subdélégation "à la carte" aux communes des compétences déj 16/06/2019 Puy-de-Dôme : Veolia lui réclamait 41 000 € de facture d'eau, 9 ans après elle gagne en justice 13/06/2019 Grand Sud Caraïbe : la gestion unique de l'eau oui mais pas à n'importe quel prix 13/06/2019 La gestion de l’eau dans le Nord est en pleine effervescence 13/06/2019 Courrier du comité sud Martinique aux 3 présidents d'EPCI 02/06/2019 Le Président de l’Agglomération, Yvan Lachaud, a annoncé une nouvelle baisse du prix de l’eau pour les usagers de l’Agglomération … payée par les usagers nîmois ! 01/06/2019 Réunion avortée entre le comité citoyens du Sud et la SME à la mairie de Ste Luce 23 mai 2019 24/05/2019 Question sur la gestion de l'eau en Guadeloupe "L'argent de l'eau était là... Il y a eu des trains de vie somptuaires dans des proportions extraordinaires, dans certain cas l'eau était remplacé par le champagne " Yves COLCOMBET, Président de la Chamb 22/05/2019 France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019 Martinique 1ère journal 19h 5 mai 2019 : La gestion de l'eau en Martinique est très chère et trouble 06/05/2019 Martinique, l'eau la plus chère de France  « Dénoncer les abus autour du prix de l'eau » 06/05/2019 Population de la Martinique  le comité citoyen du Sud de la Martinique vous invite à venir nombreux à la grande  réunion d information sur les problématiques de l eau  le vendredi 3 mai 2019  à 18 heures à la mairie de Sainte Luce 28/04/2019 RCI 25 avril 2019 : Le Comité Citoyen de Sud souhaite se faire entendre sur le coût de l'eau 26/04/2019 Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019
           
HISTOIRES

Coca-Cola en Colombie: la ville de New York réclame une enquête!

La ville de New York a réclamé jeudi une enquête au géant américain des boissons Coca-Cola concernant le traitement de ses employés en Colombie et le respect des droits de l'Homme, à la suite d'une campagne internationale d'opinion dénonçant des violences anti-syndicats.



Le meutre est une réalité; slogan de la campagne de KillerCoke
Le meutre est une réalité; slogan de la campagne de KillerCoke
La requête a été envoyée à Coca-Cola au nom des fonds de pension des employés de la ville, inquiets à titre d'actionnaires d'investir dans un groupe "suspecté de violences contre les syndicats et les employés" en Colombie, indique le contrôleur des Finances de la ville de New York William Thompson, dans un communiqué.

Les fonds souhaitent que Coca-Cola finance une équipe d'enquête indépendante, qui comprendrait des représentants américains et colombiens des droits de l'Homme, ajoute le contrôleur, qui représente cinq fonds de retraite. Ces derniers détiennent ensemble 267 millions de dollars en actions Coca-Cola.

Le groupe fait l'objet d'une campagne internationale qui stigmatise les mauvais traitements subis par ses employés en Colombie. Les dirigeants des usines y sont soupçonnés d'entente avec les milices para-militaires d'extrême droite pour s'en prendre à des syndicalistes, ce que le groupe a fermement démenti début janvier.
AFP, 27/1/2006


270118 jan 06
© ATS

Voir le site de RISAL.COLLECTIFS

COCA-Cola : boisson universelle, droit syndical bafoué

Coca-Cola en Colombie: <font color='red' size=4>la ville de New York réclame une enquête! </font>
La recette du Coca-Cola est l’un des secrets les mieux gardés de l’industrie agro-alimentaire. La multinationale américaine y tient beaucoup et elle est très attachée à la qualité de sa production quelqu’en soit le lieu de fabrication. Elle est visiblement moins soucieuse des conditions sociales de travail dans ses usines et chez ses sous-traitants. Les syndicats des différents sites de production lancent une campagne internationale pour que cesse la répression contre leurs militants et pour que Coca-Cola signe un protocole d’accord garantissant le respect des normes fondamentales dans toutes les usines travaillant pour la multinationale. De nombreuses associations de défense des droits économiques et sociaux sont déjà mobilisées aux États-Unis et partout dans le monde pour une campagne très symbolique qui va probablement durer.

Le 17 avril 2002, à l’occasion de l’assemblée générale de Coca-Cola, une étape importante a été franchie dans la campagne internationale pour le respect des droits de l’Homme dans les sites de production de Coca-Cola. Les syndicats des salariés de la multinationale, venant de Colombie, du Venezuela, du Zimbabwe et des Philippines, ont joint leur efforts pour faire connaître aux actionnaires leurs situations respectives.

Témoignages accablants

  • Javier Correa, secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de l’Industrie de l’Alimentation de Colombie (SINALTRAINAL) a témoigné de la violence exercée à l’encontre de plusieurs membres de son syndicat au cours de ces dernières années. Son organisation s’est portée partie civile dans la plainte déposée par plusieurs associations et syndicats américains contre Coca-Cola et son fournisseur colombien, Panamco Colombia S.A. Cette plainte qui fait état de mauvais traitements, enlèvements et meurtres devrait pouvoir être prise en compte prochainement, mais elle a déclenché, en Colombie, une nouvelle vague de répression à l’encontre des syndicalistes de la multinationale.


  • De son côté, José Francisco Argueta de la Cruz, responsable du Syndicat des ouvriers de Coca-Cola au Guatemala (STECSA), a fait état des menaces qui pèsent sur son syndicat, de la précarisation extrême de l’emploi et de la forte pression pour faire baisser les salaires
.
  • Au sein de l’assemblée générale de Coca-Cola, des membres de congrégations religieuses et d’associations de solidarité(1), actionnaires minoritaires, ont soumis une résolution au vote pour demander l’adoption d’un code de conduite garantissant le respect des normes fondamentales du travail dans tous les sites de production de Coca-Cola. Le nombre de voix obtenu par ce texte a évidemment été très faible, mais sa répercussion a été très importante pour faire connaître la situation des salariés de Coca-Cola dans le monde.



Coca-Cola se défend mal

Coca-Cola en Colombie: <font color='red' size=4>la ville de New York réclame une enquête! </font>
Pour se défendre la société Coca-Cola, souligne que la plupart des ouvriers qui fabriquent et mettent en bouteille la fameuse boisson gazeuse dont elle détient la licence ne sont pas employés directement par elle, mais travaillent chez des sous-traitants. Elle dit qu’elle ne peut être tenue pour responsable de la manière dont ces entreprises traitent leur personnel .

Pourtant, la multinationale américaine, basée à Atlanta, possède des parts de capital dans beaucoup de ses entreprises franchisées. Elle est d’ailleurs capable de faire respecter un cahier des charges très strict à ses fournisseurs pour tout ce qui concerne les procédés de fabrication et les critères de " qualité " du produit. Il n’y a donc pas de raison que ce qui est possible dans ces domaines, ne le soit pas dans celui des conditions sociales de production ?


L’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie- restauration, du tabac et des branches connexes (UITA) a appelé Coca-Cola à négocier un protocole d’accord global qui pourrait concerner l’ensemble des sociétés et des sous-traitants. De telles initiatives existent. Dans l’agro-alimentaire notamment, Starbucks, l’un des leader de l’industrie américaine du café, a signé depuis longtemps un tel accord. Plus récemment la multinationale Chiquita, la Coordination des Ouvriers de la Banane d’Amérique Latine et UITA en ont fait de même dans le domaine de la banane.



Des précédents encourageants

Coca-Cola en Colombie: <font color='red' size=4>la ville de New York réclame une enquête! </font>
Déjà, en 1984, Réseau-Solidarité avait participé à une campagne internationale dans laquelle étaient impliqués les mêmes partenaires (syndicats du Sud, associations américaines, UITA). Il s’agissait déjà de répression syndicale dans une filiale de la société américaine, au Guatemala. Coca-Cola avait cherché à esquiver ses responsabilités, de la même manière qu‘elle le fait aujourd’hui, prétextant qu‘elle n’avait aucun poids sur les décisions de son sous-traitant. Après une large campagne internationale un accord partiel avait néanmoins été obtenu.

La multinationale américaine, sponsor officiel de la Coupe du Monde de Football cherche à soigner son image. C’est le moment de lui rappeler ses responsabilités pour qu’elle prenne des engagements internationaux afin de garantir le respect des normes sociales fondamentales dans tous ses sites de production.

1. Interfaith Center for Corporate Responsability, Centre oeucuménique pour la responsabilité sociale des entreprises.



Pour en savoir plus...

  • Dans la déclaration qu’elle a préparée pour la 58éme session(1) de la Commissions des Droits de L’Homme des Nations Unies, la CISL(2) souligne à propos de la Colombie : " 160 syndicalistes ont été assassinés dans le courant de l’année 2001. Comparé aux chiffres des années précédentes, le total des victimes est en augmentation constante. Rappelons que, depuis 1987, ce sont plus de 3500 syndicalistes colombiens qui ont connu une mort violente. Et lorsque les syndicalistes ne sont pas purement et simplement éliminés, ils sont menacés de mort, enlevés ou disparaissent. Dans ce dernier cas, leurs corps réapparaissent en général après quelques jours ou quelques semaines, portant le plus souvent des traces de tortures abominables infligées avant le décès. Précisons aussi que de nombreuses femmes se retrouvent parmi ces victimes ".

Parmi les dirigeants syndicaux assassinés récemment, 7 travaillaient pour la société Coca-Cola.

  • 1. Session qui s’est tenue du 18 mars au 26 avril 2002
  • 2. Confédération Internationale des Syndicats Libres qui rassemble une grande partie des organisations syndicales dans le monde.


Ecrivez !

Coca-Cola en Colombie: <font color='red' size=4>la ville de New York réclame une enquête! </font>
Madame Dominique REINICHE

Coca-Cola Services – France
27 rue Camille Desmoulins
92784 ISSY LES MOULINEAUX CEDEX



TEXTE PROPOSE (nous vous suggérons ce texte à titre indicatif ; vous pouvez l’adapter à votre propre style)


Madame la Présidente,

J’ai été alerté(e) par Réseau-Solidarité (10, quai de Richemont, 35000 RENNES – FRANCE) à propos de la répression exercée sur les syndicats dans plusieurs sites de production de Coca-Cola dans le monde et notamment en Colombie.

Puisque la société Coca-Cola sait contrôler la qualité de sa production chez ses sous-traitants, elle doit savoir aussi assumer sa responsabilité pour le respect des normes sociales fondamentales sur tous les sites de production.

Je demande instamment à votre société de négocier des accords d’entreprise avec les syndicats concernés et un protocole d’accord global avec l’UITA. J’exige également que vous preniez toutes les mesures pour que cessent les violences à l’encontre des ouvriers de votre entreprise dans le monde.

(signature)


Campagne réalisée en lien avec :
  • US Labor Education in the Americas Project
  • Campaign for Labor Rights

Pour en savoir plus : www.cokewatch.org

Dimanche 29 Janvier 2006
Vendredi 31 Mars 2006
JEAN-LUC TOULY
Lu 5063 fois

Dans la même rubrique :

Les leçons de Suez - 10/03/2006

1 2

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide