ACME
Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020 lundi, le Comité Citoyen du Sud Martinique a manifesté devant le siège de l'Espace sud à Sainte-Luce, première étape avant un bis répétita mercredi matin, devant le siège de la SME au Lamentin. Des bouteilles d'eau ornaient les grilles 19/05/2020 17 mai 2020 : France-Antilles (plainte pénale) et Martinique 1ère JT 19h 17 mai 2020 18/05/2020 Martinique Eau : deux mobilisations à venir du Comité citoyen sud de la Martinique 15/05/2020 Martinique : des coupures d'eau courante dans la commune de Sainte-Luce 13/05/2020 Martinique : Eau : « Certains ont intérêt à maintenir la situation en l’état » 13/05/2020 Odyssi introduit une action en justice contre la SME pour non respect du contrat qui les lie. Elle étudie la possibilité de contester la décision du tribunal judiciaire de Fort-de-France qui la condamne sous astreinte à rétablir l'eau à ses abonnés 10/05/2020 Coupures d'eau : la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet une réunion de toute urgence...pour éviter des troubles 10/05/2020 France Antilles 9 mai 2020 : le scandale de la gestion de l’eau en Martinique comme en Guadeloupe n’a que trop duré 09/05/2020 PETITION POUR UNE COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LA GESTION DE L’EAU PAR VEOLIA EN GUADELOUPE 24/04/2020 COVID-19 ET NETTOYAGE DES RUES : LES MENSONGES DE LA MAIRIE DE PARIS PAR MARC LAIMÉ, 20 AVRIL 2020 20/04/2020 VIDEO CONFÉRENCE-DÉBAT : L’INCENDIE DU SIAAP PAR MARC LAIMÉ, 21 JANVIER 2020 22/01/2020 Menton conseil communautaire la gestion et le prix de l'eau au menu de la séance du 28 novembre 2019 (Nice Matin 30.11.19) 17/01/2020 Guadeloupe : GERMAIN PARAN,PRÉSIDENT DU CDUE « L'usager de l'eau doit être au centre des débats » 09/12/2019 La justice enquête sur la gestion de l'eau dans le sud de l'aisne dont le délégataire est VEOLIA 15/11/2019 Le Télégramme 8 novembre 2019 Eau Secours 29 les candidats aux municipales sous pression sur la gestion de l'eau 09/11/2019 Eau du bassin rennais succédera à Veolia le 1er février 2020 07/11/2019 Droit d'alerte et de retrait des salariés du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe) 03/11/2019 JT 19/20 France 3 22 octobre : Pollution : menace sur la Seine après l'incendie d'Achères 23/10/2019 Rapport eau assainissement SISPEA SEPTEMBRE 2019 DONNEES 2016 15/10/2019 Chlordécone, canalisations vétustes : l'eau de Martinique au centre des interrogations 15/10/2019 Guadeloupe : l'eau potable devient rare pour les habitants 15/10/2019 Quand l’eau potable ne coule plus aux robinets en Guadeloupe JT 13h France 2 14 octobre 2019 14/10/2019 Marc Laimé, consultant spécialisé dans les politiques de l'eau et Fabien Bouglé, ancien vice-président de la Fédération environnement durable, débattent pour RT France de la dangerosité des sites Seveso pour les populations vivant à proximité 02/10/2019 Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris par Marc Laimé 27 septembre 2019 28/09/2019 La commission d’enquête parlementaire sur la pollution au Chlordécone est arrivée en Guadeloupe. Les auditions commencées en Martinique se poursuivent désormais en Guadeloupe 20/09/2019
           
Carnet Rose

Dé-Ô-Vigie (Déodatie-Eau-Vigilance) à St Dié : Une nouvelle association est née

Une nouvelle association, présidée par Otilia Laurenco, est née en mars dernier : Dé-Ô-Vigie (Déodatie-Eau-Vigilance)
Son objectif : faire baisser le prix de l’eau de la ville-centre. Sa première action : une réunion publique la semaine dernière avec pour conférencier, Jean-Luc Touly



http://saintdieinfo.fr/?p=24418


. Il est responsable «eau» à France-Libertés (fondée par Danielle Mitterrand) et membre du Comité national de l’eau. Mais aussi conseiller régional Ile-de-France et salarié, malgré lui, à Véolia, un concurrent de la Lyonnaise. Il est aussi membre de EELV, mais il se veut apolitique dans ses multiples interventions dans des villes de gauche ou de droite. Près d’une centaine de personnes y assistaient dans la salle de l’Entracte2.

Jean-Luc Touly, aux côtés d'un représentant de Cartis (Nicolas Kolesnikoff) a centré son intervention sur le prix du m3 de la ville–centre de la Déodatie. Le plus cher de France à 5,30 euros le m3 ! D’autant que le contrat qui lie la ville à a Lyonnaise des Eaux date de 1989. Pourtant, il devrait encore durer jusqu’en 2023, soit une durée totale de plus de 33 ans, alors que la loi Sapin limite les contrats à 20 ans.

De nombreuses villes en France ont réussi à se dégager de leur contrat. Par exemple, Anglet a repris l’eau en régie municipale et les habitants ont vu alors leur facture baisser de 70 pour cent. Un exemple parmi d’autres. Selon Jean-Luc Touly, il y a problème à Saint-Dié. Voir conflit d’intérêt car la Lyonnaise finance le FIG. Les habitants manquent d’information.
Prenons le problème de l’eau dans son ensemble

La conquête spatiale a eu une grande retombée : la prise de conscience de l’extrême beauté de notre planète, la planète bleue, mais surtout de sa fragilité. Si notre planète est bleue, c’est parce que sa surface est pour la plus grande partie recouverte d’eau. L’eau sans laquelle la vie ne pouvait pas se développer.

Les Celtes, vivaient dans les hauteurs. Déodat a choisi, lui, de construire son monastère près de la rivière. Ce qui a permis le développement. Tout au long de la Meurthe. La Meurthe prend sa source à la Schlucht, reçoit les affluents entre autres, la Fave, le Robache, le Rabodeau, la Plaine. Elle se jette dans la Moselle. Son eau continue son chemin jusqu’au Rhin à Coblence. Et le Rhin se jette dans la Mer du Nord en Hollande.

Statistiquement, un litre d’eau de la source de la Meurthe va être utilisée une dizaine de fois, quand elle arrivera dans la Mer du Nord.Ce n’était pas le cas en l’an 669, elle devait sans doute être parfaitement claire, buvable sur toute sa longueur, comme à sa source. De la Schlucht à la Mer du Nord. Saint-Déodat pouvait s’y baigner et pêcher le saumon, avec ses disciples qui fondèrent en remontant le courant : l’actuel Provenchères, Mandray. Saint-Léonard (pas de limites artificielles et administratives entre les habitants à l’époque). Deux saumons sur le blason de la Principauté de Salm. Pas un hasard !


Le pauvre canard à la vanne de pierre
Au XX° siècle, le début de prise de conscience a donné naissance à l’agence de l’eau Rhin-Meuse (www.eau-rhin-meuse.fr). Son objectif ?Des rivières saines et plus claires. Elle nous fixe pour la période d’ici à 2015 un objectif d’atteinte du bon état des eaux pour 68% des masses d’eaux de surface (25% actuellement) et pour 58% des eaux souterraines (50% aujourd’hui). Et ces objectifs vont devenir encore plus exigeants par la suite…Indispensable!

Et si la Déodatie montait au créneau et qu’elle devienne un exemple, en France, en Europe ?
Comme Annecy l’a fait, depuis plusieurs décennies, pour son lac ! Les touristes pourraient affluer en Déodatie. Encore un rêve pour l’instant, car la Déodatie n’existe pas en tant que telle. Savez-vous qu’il y a encore en Déodatie des communes qui ont un rapport moyenâgeux avec l’eau ? Avec leurs eaux usées, colorées et nauséabondes rejetées directement dans nos rivières. Pas bon pour ceux qui habitent en aval. L’eau est l’exemple type du bien commun, de l’intérêt général. Seule la solidarité intercommunale peut nous sauver. Autrement dit, la Réforme territoriale est urgente et indispensable. Un assainissement efficace pour une maison isolée, non reliée au tout-à-l’égout, coûte environ 10.000€. Mais c’est à ce prix que nous ne verrons plus de mousse nauséeuse dans l’eau de la Vanne de Pierre. 10.000 € ? C’est ce qu’elle coûtera en moins à sa revente…si rien n’est fait ! L’agence Rhin-Rhône a fixé la date limite en 2015 pour un assainissement obligatoire public ou privé pour tous, Faut-il attendre 2015 pour l’assainissement généralisé partout en Déodatie?

Un autre point, le plomb :
Nos belles forêts de résineux rendent nos montagnes bleues, la ligne bleue ! Mais rendent aussi les eaux acides ! L’acidité attaque les réseaux et raccordements en plomb encore existants. Un produit est rajouté pour diminuer l’acidité, produit que les laboratoires d’analyses médicales doivent enlever avec des appareils très coûteux. Le produit en rupture vient de changer. Sera-t-on obligé de changer les appareils des laboratoires ? Serons-nous tous obligés d’équiper nos logements de système de dépollution, à l’arrivée d’eau ? La Municipalité de la ville la plus peuplée a pris les devants et a doté la ville d’une station d’épuration performante en aval. Mais sans se préoccuper de l’amont. L’absence d’intercommunalité sévit encore avec de lourdes conséquences. Et ce qui est incroyable, c’est qu’un habitant de Saint-Dié-des-Vosges est taxé de 5,30 euros le m3 (TTC en 2013). A Ban-de-Laveline 0,68€. A Lusse 0,79€. La Fondation présidée par Madame Danielle Mitterrand évoque des disparités de prix allant de 1 à 7. A-t-elle pris la Déodatie dans son exemple ? Les informations du site www.prixdeleau.com sont édifiantes…Saint-Dié-des-Vosges doit avoir le record de France. Qui dit mieux ? Un comble car nous ne sommes pas dans une région qui manque d’eau. Une question : Pourquoi y a-t-il encore des canalisations en plomb ? Le contrat avec la société privée a-t-il été respecté ? Pourquoi vient-il d’être prolongé ? La directive européenne de 1998 fixe la date de fin 2013 pour la disparition totale des canalisations en plomb.

Depuis des années, les élus de Déodatie ne communiquent pas, et cela produit cette situation ubuesque. En Déodatie, il tombe environ 1 m de pluie par an (0,50 à Colmar qui bénéficie d’un climat d’abri). Cette eau précieuse pour tous les habitants de Déodatie, mais aussi de Meurthe-et-Moselle est traitée anarchiquement. Chacun pour soi ! Comment passer, du retard énorme actuel, à une Déodatie pilote ?

Seule une réforme territoriale remettra la Déodatie en route
Est-ce qu’il sera à nouveau possible de se baigner dans nos rivières ? Chirac a perdu son pari, traverser avant la fin de son mandat la Seine à la nage. Les enfants de Déodatie pourront-ils à nouveau se baigner dans nos rivières ? Et l’eau du robinet sera-t-elle parfaite ?

Jean-Jacques Weisrock
Par Katia Matty

Samedi 8 Juin 2013
Samedi 8 Juin 2013
JEAN-LUC TOULY
Lu 677 fois

Carnet Rose

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide