ACME
Communiqué du CREFOM sur le droit à l'eau en Guadeloupe soutenu par des associations guadeloupéennes, l'ACME France et le FRICC 18/02/2021 Assainissement : la Régie Eau d’Azur prend la main 09/02/2021 La SME toujours dans le collimateur du Comité Citoyen du Sud de Martinique 10/01/2021 A Lyon, la rente de Veolia tombe à l’eau 31/12/2020 Les citoyens inspirent la nouvelle directive sur l’eau potable 31/12/2020 Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020 lundi, le Comité Citoyen du Sud Martinique a manifesté devant le siège de l'Espace sud à Sainte-Luce, première étape avant un bis répétita mercredi matin, devant le siège de la SME au Lamentin. Des bouteilles d'eau ornaient les grilles 19/05/2020 17 mai 2020 : France-Antilles (plainte pénale) et Martinique 1ère JT 19h 17 mai 2020 18/05/2020 Martinique Eau : deux mobilisations à venir du Comité citoyen sud de la Martinique 15/05/2020 Martinique : des coupures d'eau courante dans la commune de Sainte-Luce 13/05/2020 Martinique : Eau : « Certains ont intérêt à maintenir la situation en l’état » 13/05/2020 Odyssi introduit une action en justice contre la SME pour non respect du contrat qui les lie. Elle étudie la possibilité de contester la décision du tribunal judiciaire de Fort-de-France qui la condamne sous astreinte à rétablir l'eau à ses abonnés 10/05/2020 Coupures d'eau : la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet une réunion de toute urgence...pour éviter des troubles 10/05/2020 France Antilles 9 mai 2020 : le scandale de la gestion de l’eau en Martinique comme en Guadeloupe n’a que trop duré 09/05/2020 PETITION POUR UNE COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LA GESTION DE L’EAU PAR VEOLIA EN GUADELOUPE 24/04/2020 COVID-19 ET NETTOYAGE DES RUES : LES MENSONGES DE LA MAIRIE DE PARIS PAR MARC LAIMÉ, 20 AVRIL 2020 20/04/2020 VIDEO CONFÉRENCE-DÉBAT : L’INCENDIE DU SIAAP PAR MARC LAIMÉ, 21 JANVIER 2020 22/01/2020 Menton conseil communautaire la gestion et le prix de l'eau au menu de la séance du 28 novembre 2019 (Nice Matin 30.11.19) 17/01/2020 Guadeloupe : GERMAIN PARAN,PRÉSIDENT DU CDUE « L'usager de l'eau doit être au centre des débats » 09/12/2019 La justice enquête sur la gestion de l'eau dans le sud de l'aisne dont le délégataire est VEOLIA 15/11/2019 Le Télégramme 8 novembre 2019 Eau Secours 29 les candidats aux municipales sous pression sur la gestion de l'eau 09/11/2019
           
HISTOIRES

Enquête Veolia suite : Du boniment chez les marchands d'eau

Veolia et un homme d'affaires franco-tunisien s'accusent mutuellement de tromperie.



Mais qui est donc Mohamed Ajroudi ?

Liberation
Liberation
Après avoir négocié tout l'été avec cet homme d'affaires franco-tunisien, Veolia veut aujourd'hui porter plainte pour escroquerie au motif qu'Ajroudi ne serait qu'un bonimenteur faisant miroiter de fausses relations auprès des monarchies du Golfe .
Lequel retourne le compliment : selon lui, leur rupture tiendrait plutôt à l'irruption intempestive d'un ami d'Henri Proglio (PDG de Veolia), Alexandre Djourhi, homme d'affaires franco-algérien, qui aurait réclamé sa part du gâteau. Retour sur d'invraisemblables tractations.

Pour les marchands d'eau, le Moyen-Orient fait figure d'Eldorado : Le baril de pétrole flambe à 44 dollars, mais le baril d'eau minérale est à 225 dollars... Emmanuel Petit, cadre chez Veolia, propose de constituer une société contrôlée à 51 % par les Français et 49 % par des capitaux arabes. Il entre en contact avec Ajroudi et le présente à sa direction comme «représentant les intérêts de divers membres de la famille régnante saoudienne, en particulier le roi et le régent», pas moins.

S'ensuit un curieux ballet pour organiser un rendez-vous avec Proglio. Emmanuel Petit contacte d'abord Alain Marsaud, ancien magistrat recruté par Vivendi pour s'occuper d'intelligence économique, aujourd'hui député UMP qui conserve une attache chez Veolia comme administrateur d'une filiale dans le dessalement d'eau de mer (Sidem), enjeu crucial au Moyen-Orient.


«Petit soldat».

Marsaud, qui préside le groupe d'amitié parlementaire France-Emirats arabes unis, accepte de faire l'intermédiaire, «bénévolement», souligne-t-il.

Le 24 mai, Petit, Ajroudi et Marsaud déjeunent à l'Assemblée. Leurs récits divergent. Selon Petit, Marsaud leur présente «l'homme sans qui Proglio n'est rien» : Alexandre Djourhi, proche de la famille Delon mais aussi de dirigeants africains. Chez Veolia, on admet qu'il est un «ami de longue date» du PDG, mais qu'il n'a aucune fonction dans le groupe. Toujours selon Petit, Djourhi exige 20 % du capital du futur Veolia Middle Est.

Démenti offusqué des intéressés : pour Marsaud, toute cette histoire est « grotesque ».

Les mêmes se retrouvent début juin au George-V, en présence de Proglio. L'accord 51-49 est évoqué. Petit et Ajroudi soutiennent que Djourhi prend brutalement la parole : «Je vous arrête, c'est moi qui parle. Henri n'est pas un général, c'est un petit soldat.» Un proche de Proglio juge cette version «totalement hallucinante : Henri n'est pas du genre à se laisser couper le sifflet comme ça» . Petit la maintient pourtant dans deux courriers envoyés au parquet de Paris et au juge Courroye.


Lettre :

Encore mieux : à la fin de l'été, Mohamed Ajroudi déjeune avec Jean-René Fourtou, PDG de Vivendi, qui cherche à vendre les 20,4 % que son groupe détient encore dans Veolia. «Fourtou a prévenu Veolia qu'Ajroudi s'est proposé pour les 20 % », affirme un protagoniste. Cela commence à faire beaucoup. Tout va alors dégénérer très vite, d'autant que Fourtou et Marsaud sont en très mauvais termes.

Début octobre, les ponts sont coupés avec Ajroudi.

Motif du revirement : Veolia aurait entretemps sondé Alain Juillet, responsable du service d'intelligence économique mis en place par Raffarin. Lequel aurait dressé un tableau peu flatteur d'un Ajroudi faisant miroiter ses relations mais ne représentant finalement que lui-même.
Yazid Sabeg, président de la Compagnie des signaux, arrive en renfort pour narrer à Veolia sa propre expérience : en 1995, lors de la vente de frégates à l'Arabie Saoudite, Ajroudi l'aurait «harcelé» en sa qualité de «représentant du prince-gouverneur Al-Walid», semblant faire référence au plus célèbre des neveux du roi (actionnaire du George-V, d'Eurodisney et de la Citybank) pour monnayer son intervention. Il l'aurait menacé en ces termes : «En Arabie Saoudite, on sait couper les têtes.»
Ajroudi ironise : «Le prince-gouverneur s'appelle Saoud, pas Walid.» Sabeg (1) admet du moins avoir rencontré Al-Walid via Ajroudi. Proglio ne peut en dire autant : selon lui, c'était dans ce seul but qu'il avait accepté le rendez-vous au George-V.

Mais le prince n'est pas venu, Ajroudi prétextant une «crise de tics

La semaine dernière, au George-V, Mohamed Ajroudi fulmine en présence de Libération.
«Je n'ai jamais demandé à les rencontrer, n'inversons pas les rôles. Il n'a jamais été question d'Al-Walid. Je n'appartiens à personne : dans mes affaires, j'ai fait des tas de tours de table.» Il brandit une lettre de la direction de Suez au roi, à l'occasion d'une affaire montée par lui : «Mohamed Ajroudi nous a admirablement conseillés tout au long du chemin.» S'interroge à voix haute : «C'est cela être un escroc ?»

Début octobre, Emmanuel Petit était licencié.

Veolia lui reproche d'avoir épousé la cause d'Ajroudi plutôt que celle de son employeur. Il a une tout autre explication : «J'ai dénoncé des pratiques que je réprouve, on m'a dit de la fermer.» Dans ses plaintes, il évoque une commission de 18 millions de dollars versée par la Sidem. Depuis il se dit menacé : à son domicile, des visiteurs ont peint des croix et des cercueils.


(1) Curieusement, Sabeg avait embarqué Djourhi dans sa voiture à l'issue du déjeuner à l'Assemblée.


CONTACTEZ JL TOULY

Libération le journal

Lundi 6 Décembre 2004
Vendredi 17 Mars 2006
Par Nicolas CORI et Renaud LECADRE
Lu 5281 fois


1.Posté par Sansan Kouao Alfred le 18/12/2007 10:25
sansan kouao Alfred écrit:


18 décembre, 2007 à 9:18


Cher Monsieur ,

Permettez-moi de vous informer mon désir d’entrer dans des rapports d’ affaires avec vous.
Je me nomme Monsieur Alfred Sansan Kouao et je suis originaire de la côte d’ivoire.
Je suis l’unique fils de ma famille et feux mon père monsieur Sansan Kouao était un grand négociant de café cacao basé à Accra (Ghana) et à Abidjan (Cote d’Ivoire).
Aujourd’hui je possède l’intégralité des biens que m’a laissé mon père qui me sont très difficiles à gérer.
Et c’est en celà que je viens vers vous par cette présente note vous demander de me faire une meilleur offre pour la gestion des plantations que m’a laissé mon père qui se trouve dans la région de Lohan.

-PLANTATION DE CAFE CACAO DE 3700 HECTARS
-PLANTATION D’HEVEA DE 4500 HECTARS.

Si vous désirez être en possession de la documentation de ces plantations,Vous êtes prié de prendre contact avec l’avocat et notaire de la famille Maitre Camara Drissa pour avoir de plus amples informations.

CABINET CAMARA DRISSA ET AVOCATS ASSOCIES:
ABIDJAN COTE D’IVOIRE
7 RUE LEPIC COCODY LYCEE TECHNIQUE
03 BP 784 ABIDJAN 03
TELEPHONE :(00225) 06 48 91 16
TELEPHONE: (00225) 66 20 00 99
FAX : (00225) 22 41 58 00
EMAIL : maitre_camara_drissa@consultant.com

Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués.


Alfred Kouao
Tel:00225 0715 1506

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide