ACME
Commission d'enquête sur la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences en Guadeloupe 08/06/2021 La gestion calamiteuse de l'eau en Guadeloupe : Cla Maria TV  ·  Entretien Exclusif avec Jean-Luc TOULY 01/05/2021 Plus d’un million de Français boivent une eau polluée par les pesticides 24/04/2021 SEDIF 20/04/2021 L'eau à Wissous ville essonnienne 20/04/2021 Communiqué du CREFOM sur le droit à l'eau en Guadeloupe soutenu par des associations guadeloupéennes, l'ACME France et le FRICC 18/02/2021 Assainissement : la Régie Eau d’Azur prend la main 09/02/2021 La SME toujours dans le collimateur du Comité Citoyen du Sud de Martinique 10/01/2021 A Lyon, la rente de Veolia tombe à l’eau 31/12/2020 Les citoyens inspirent la nouvelle directive sur l’eau potable 31/12/2020 Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020 lundi, le Comité Citoyen du Sud Martinique a manifesté devant le siège de l'Espace sud à Sainte-Luce, première étape avant un bis répétita mercredi matin, devant le siège de la SME au Lamentin. Des bouteilles d'eau ornaient les grilles 19/05/2020 17 mai 2020 : France-Antilles (plainte pénale) et Martinique 1ère JT 19h 17 mai 2020 18/05/2020 Martinique Eau : deux mobilisations à venir du Comité citoyen sud de la Martinique 15/05/2020 Martinique : des coupures d'eau courante dans la commune de Sainte-Luce 13/05/2020 Martinique : Eau : « Certains ont intérêt à maintenir la situation en l’état » 13/05/2020 Odyssi introduit une action en justice contre la SME pour non respect du contrat qui les lie. Elle étudie la possibilité de contester la décision du tribunal judiciaire de Fort-de-France qui la condamne sous astreinte à rétablir l'eau à ses abonnés 10/05/2020 Coupures d'eau : la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet une réunion de toute urgence...pour éviter des troubles 10/05/2020 France Antilles 9 mai 2020 : le scandale de la gestion de l’eau en Martinique comme en Guadeloupe n’a que trop duré 09/05/2020 PETITION POUR UNE COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LA GESTION DE L’EAU PAR VEOLIA EN GUADELOUPE 24/04/2020 COVID-19 ET NETTOYAGE DES RUES : LES MENSONGES DE LA MAIRIE DE PARIS PAR MARC LAIMÉ, 20 AVRIL 2020 20/04/2020
           
REVUE DE PRESSE

France Antilles Guadeloupe : Eau : et maintenant ? Après de longues heures de négociations, deux protocoles ont été signés mardi soir à la préfecture, mettant un terme à une semaine de grève au Siaeag.



La signature de deux protocoles d'accord, mardi, a suspendu la grève qui avait démarré au Siaeag le 30 mai. Les foyers guadeloupéens qui avaient eu à pâtir de coupures, sont aujourd'hui soulagés. Mais la question de l'eau est-elle réglée sur le plus long terme ?
Les Guadeloupéens ont poussé un ouf de soulagement. À nouveau, l'eau coule au robinet. Plus besoin de faire réserves sur réserves (quoique...) « À partir du moment où le protocole est signé, les agents retournent au service de leur employeur » , disait prosaïquement, avant-hier, Nestorius Favel de l'UTC-UGTG. Les salariés ont obtenu gain de cause sur le plus gros de leurs revendications : la garantie que le Siaeag maintiendra leurs droits acquis avant leur transfert depuis la Générale des Eaux et que surtout, il aura financièrement les moyens de le faire (voir notre édition d'hier). La question du cadre légal dans lequel ils évolueront au sein du syndicat qui relève du public a été résolue : ils garderont leur statut privé et les 120 salariés, transférés par vagues, seront traités à la même enseigne.
Voilà qui met un terme au conflit, certes, mais pour combien de temps ? La grève n'est que suspendue. Les salariés ont d'autres revendications à faire valoir auprès de leur direction. « Reste à régler tout ce qui concerne les conditions de travail, les embauches des jeunes en contrat pro et en contrat d'avenir. Il y a aussi le cas des agents qui travaillent à la station d'épuration de Montauban » , expliquait, mardi, Joseph Firpionn, secrétaire de la section CGTG au Siaeag. Les partenaires sociaux ont d'ailleurs convenu de se revoir très rapidement.
ET DANS SIX MOIS ?
Pour l'instant, le protocole garantit une viabilité financière jusqu'à la fin de l'année. Les syndicats pourront-ils à nouveau déclencher un mouvement sur ce point précis ? Liliane Gaschet, en charge du secteur privé de l'Unsa, signataire, se veut optimiste (lire p. 5). Il est vrai que le mécanisme qui va être enclenché pour que le syndicat améliore sa trésorerie pourrait porter ses fruits à plus long terme. Le Siaeag doit clairement augmenter sa capacité à recouvrer ses créances, à se faire payer des EPCI (établissements publics de coopé- ration intercommunale) qui représentent 70% de ses recettes. Mais aussi des particuliers : un Guadeloupéen sur trois ne paierait pas sa facture. Le curseur se place aussi à ce niveau.
ET SUR LE PLUS LONG TERME ?
Ces dix derniers jours, le problème de l'eau était lié à un conflit social. Fort heureusement, la sécheresse n'est pas venue cette année nous accabler et provoquer des coupures tournantes. Toujours cette même problématique : la vétusté de nos réseaux d'abduction qui fait que 58% de l'eau produite est perdue. La solution passe par la nécessaire mutualisation des énergies et des moyens.
Le troisième volet du protocole porte, en effet, « sur les perspectives d'une réorganisation pérenne de la gouvernance du service public de l'eau en Guadeloupe » . Concrètement, ça veut dire quoi ? Il est vrai qu'on s'y perd un peu. Syndicat unique ? Syndicat mixte ouvert ? Le texte signé la semaine dernière au ministère des Outremers parlait même d'une « structure unique « Eau de Guadeloupe » syndicat mixte ouvert » .
Même si l'objectif à très long terme, répondant ainsi à une logique évidente, est la création d'un syndicat unique (avec tous les EPCI), ce dernier n'est pas près de voir le jour. Un syndicat mixte ouvert (avec la Région, le Département et les EPCI qui le souhaitent) semble être l'option la plus réalisable. Comme l'appellent de leurs voeux le préfet et d'autres élus.
Mais les termes du protocole sont tellement peu engageants que subsistent toujours ces mêmes interrogations : dans quel délai ? quelle réelle volonté politique à aller jusqu'au bout ?
SYNDICAT MIXTE OUVERT : POURQUOI ET AVEC QUI ?
La création d'un syndicat unique n'étant pas possible sans l'adhésion de toutes les communautés d'agglomération, il est question aujourd'hui d'un syndicat mixte ouvert.
Cette structure administrative présente l'avantage de pouvoir intégrer, en plus des communes, des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), des collectivités territoriales (Région, Département), et d'autres personnes morales de droit public. C'est un système peu contraignant. En pratique, les syndicats mixtes couvrent surtout l'activité économique, le tourisme, les loisirs, la gestion de l'environnement, de l'eau, les transports, le traitement des eaux usées, etc.

DÉPARTEMENT
« La Région, le Département, la CANGT, la CANBT, la Riviéra du Levant, le Siaeag, s'engagent à mettre en place un syndicat mixte ouvert, sans délai. L'objectif est qu'avant la fin de juin, les différents conseils puissent valider ce projet. » Guy Losbar, premier vice-président du Conseil régional.
ILS N'Y VONT PAS
Le président de Cap Excellence, Éric Jalton, et la présidente de Grand Sud Caraïbe, Lucette Michaux-Chevry, ont réaffirmé, hier, dans un communiqué, « leur engagement à poursuivre leurs travaux en vue de la mise en place d'une structure commune, afin de régler prioritairement la réhabilitation et le renouvellement des réseaux vétustes sur les territoires communautaires respectifs. »

CAP EXCELLENCE
ET MARIE- GALANTE
Reste à déterminer plus clairement la position de la communauté d'agglomération de Marie-Galante dont le premier vice-président Jacques Cornano était signataire du relevé de conclusion au ministère des Outre-mers

Cliquez

Vendredi 10 Juin 2016
Vendredi 10 Juin 2016
JEAN-LUC TOULY
Lu 1323 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 20

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide