ACME
22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018
           
REVUE DE PRESSE

Gestion de l'eau à Brest : Un collectif milite pour une régie directe

Le contrat qui délègue à Veolia la gestion de l'eau sur BMO arrive à terme en 2012. Un collectif milite pour son retour en régie directe et revendique déjà 2.500 signatures de citoyens.



« L'intérêt des multinationales n'est pas de protéger la ressource, ni d'inciter aux économies d'eau », affirme le collectif.
« L'intérêt des multinationales n'est pas de protéger la ressource, ni d'inciter aux économies d'eau », affirme le collectif.
Constitué en juin - dans la foulée des municipales, dont ce fut l'un des dossiers chauds - le collectif « Pour une gestion publique de l'eau » milite pour un retour en régie directe de cette gestion confiée en 1987 à Veolia pour 25 ans. Position motivée par « des raisons éthiques, politiques, écologiques, économiques et sociales ». Le président de la communauté urbaine, François Cuillandre, lui, ne cache pas sa préférence pour le système de la Sem (Société d'économie mixte). À l'image du Vert Jean Augereau, les militants du collectif affirment, eux, que « l'eau doit être un bien commun non marchand » et refuse que cette « responsabilité publique soit déléguée à des multinationales ». Estimant qu'il y a urgence, ils demandent aux élus de BMO d'engager, dès à présent, un contrôle comptable et technique sur le contrat d'affermage en cours, associant les citoyens, pour « préparer la reprise de compétence directe ». Premier souhait, lourd de sous-entendus : « Y voir clair »...

Le prix au robinet

Alors que l'ex-vice-présidente de BMO Marif Loussouarn s'avoue « préoccupée par l'état réel des réseaux », le collectif fait circuler une pétition depuis plusieurs semaines dans la population. Celle-ci affirme que « dans la grande majorité des cas, l'eau privatisée est, entre 20 et 30 %, plus chère que l'eau publique ». Brest se situe, selon le collectif, à la quatrième place des villes de plus de 100.000 habitants où l'eau est la plus chère. Le collectif, qui devrait prochainement demander à rencontrer les responsables communautaires, réunit, parmi ses premiers signataires, les principales associations environnementales de la région, les syndicats Solidaires et UL CGT, des groupes politiques de gauche et d'extrême gauche (BNC, Comité brestois pour un Nouveau parti anticapitaliste, Forum civique de Plougastel, La Gauche debout !, les Verts, Une Autre Gauche pour l'avenir de Plouzané, etc.).

Pratique

Pétitions à déposer ou à adresser à Ti ar Bed 17, rue Danton, 29200 Brest.

Site, www.eaupublique.infini.fr
Courriel, contact.eau.publique.bmo@gmail.com

Patrice Le Berre





Gestion de l'eau : déjà 2 500 signatures

L'usine de production d'eau de Pont-ar-Bled. Le collectif « Pour une gestion publique de l'eau » nourrit quelques doutes sur l'entretien du réseau. .
L'usine de production d'eau de Pont-ar-Bled. Le collectif « Pour une gestion publique de l'eau » nourrit quelques doutes sur l'entretien du réseau. .

Le contrat passé entre BMO et Veolia arrive à échéance en 2012. Un collectif demandant un retour à une gestion publique fait circuler une pétition.

Privée ? Publique ? La gestion de l'eau fut l'un des sujets débattus à l'occasion des dernières élections municipales. La discussion n'est pas close, loin de là. Actuellement, une pétition circule à l'initiative du collectif « b[Pour une gestion publique de l'eau]b ». Depuis le mois de juin, elle a déjà recueilli 2 500 signatures.

Le contrat passé en 1987 entre la communauté urbaine et le groupe Veolia arrive à échéance en 2012. Il s'agit d'une gestion déléguée. Les membres du collectif réclament une gestion publique de l'eau « b[par un retour en régie directe, 100 % publique, pour sa production, sa distribution et son assainissement ]b».

Première raison, le prix de l'eau. « Brest est la quatrième ville la plus chère de France », affirme le collectif. Selon lui, le retour à une gestion publique permettra de faire baisser la facture. Et de garantir la transparence du prix de l'eau. « Veolia fait appel à énormément de sous-traitance. Cela génère des frais extrêmement élevés. Nous demandons à y voir clair. »

Le collectif nourrit aussi quelques doutes sur l'entretien du réseau, qui est à la charge du concessionnaire. « Veolia provisionne des sommes considérables au titre de l'entretien des réseaux. Mais qu'en est-il exactement ? Dans quel état allons-nous trouver les tuyaux à l'échéance du contrat ? »

Une gestion mixte, associant public et privé, paraît avoir la préférence de Brest Métropole Océane. Pour le collectif, cette solution ne rompt pas vraiment avec les pratiques actuelles. « Si on continue de déléguer, nous resterons dans le cycle actuel pollution-dépollution. Il faut davantage se préoccuper de la protection de la ressource en eau et sortir d'une logique marchande. »

Le cahier des charges pour le nouvel appel d'offres doit être bouclé d'ici deux ans. Dans un premier temps, le collectif « Pour une gestion publique de l'eau » réclame un audit du contrat d'affermage actuel. Il exclut toute arrière-pensée politique. « Il s'agit avant tout de défendre l'intérêt général. »

Le collectif « Pour une gestion publique de l'eau regroupe des associations, des syndicats (Solidaires, CGT...) et des groupes politiques (Brest nouvelle citoyenneté, Forum civique de Plougastel, La Gauche debout !, Ligue communiste révolutionnaire, Parti ouvrier, indépendant, Les Verts, Une autre gauche pour l'avenir de Plouzané, Démocratie écologie solidarité Landerneau...). Il est désormais possible de signer sa pétition sur le site Internet www.eaupublique.infini.fr.

Mardi 11 Novembre 2008
Mardi 11 Novembre 2008
JEAN-LUC TOULY
Lu 2537 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 19

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide