ACME
A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018 Nouvelle République 26 avril 2018 : Touraine Nord Ouest Val de Loire Bourgueil : Régie publique ou DSP ? 28/04/2018 Assises de l'eau 24 avril 2018 28/04/2018 Nice Matin 26 avril 2018 : Pourquoi le prix de l’eau fait-il des remous à Roquebrune ? 26/04/2018 Toulouse Métropole, débat en eaux troubles 24/04/2018 Compte rendu de l'AG des actionnaires de Veolia du 19 avril 2018 à Paris 21/04/2018 La Gazette des communes 20 avril 2018 : Eaux pluviales : le rapport explosif longtemps laissé dans les tiroirs finalement révélé 21/04/2018 Intervention de JL Touly à l'AG des actionnaires de Veolia 19/04/2018 Réunion publique sur l'eau chère à Roquebrune Cap Martin 18 avril 2018 18/04/2018 Midi Libre : Contrat de Nîmes Métropole avec la Saur : "Les élus décident et les usagers trinquent" 18/04/2018 Médiacité : Grand Lyon : pourquoi l’eau est (encore) trop chère 18/04/2018 La mobilisation continue pour la régie de l'eau Nouvelle grande réunion le 23 avril à BOURGUEIL en présence d'un consultant exceptionnel MARC LAIME 17/04/2018 La guerre de l'eau éclabousse Espelia, maître des réservoirs municipaux : L'audit des délégations de service public d'eau est un marché peu limpide, désormais contesté par des associations 16/04/2018 BARRAGES PRIVATISÉS : L'UE L'IMPOSE, SEULE LA FRANCE SE SOUMET 14/04/2018 Alpes-Maritimes : Veolia fait-elle couler une commune ? 10/04/2018 ATTAC fête ses 20 ans 05/04/2018 Le comité local Attac Montpellier vous invite à un ciné-débat le 11 avril 19h autour de la projection du film « Jusqu'à la dernière goutte, les guerres secrètes de l'eau en Europe » 02/04/2018 Cette émission de Radio Fréquence Luynes était consacrée à un débat sur les responsables de la gestion de l'eau au nord ouest du département d'Indre-et-Loire en présence du président du président de l'association Emmanuel Bouchenard et JL Touly 01/04/2018 Historique : une régie publique pour la gestion de la grande station d'épuration de Valenton (94) à la place des 2 multinationales Veolia et Suez 31/03/2018 Lyon Capitale (8 pages)  avril 2018 : A Lyon, la bataille de l'eau aura bien lieu en 2019 30/03/2018 vidéo de JEAN LUC TOULY qui parle de notre territoire et de la gestion privée de l'eau dans le NORD OUEST DE LA TOURAINE 30/03/2018 Sud Ouest 27 mars 2018 : Bordeaux : Trans’Cub veut pousser la Lyonnaise à "rendre" 600 euros à chaque abonné à l’eau 28/03/2018 Facture d'eau 2018 Wissous Eau et Assainissement TTC 28/03/2018 Sortie du livre de la journaliste indépendante Isabelle Jarjaille ce 27 mars 2018 27/03/2018 Suez se « gave-t-elle grave » sur l’eau potable de Bordeaux Métropole ? 26/03/2018 La Rochelle Aytré Eau des Villes et Eau des champs, Bien commun et à quel prix ? Jeudi, 29 mars - 18h30 - Salle Georges Brassens - 15 / 19 rue du 8 mai 1945 - Aytré 24/03/2018 La Roche-sur-Yon. Eau potable : tout n’est pas rose avec Veolia 21/03/2018 Révélations sur les marchés de l'eau et de l'assainissement à Wissous et Paris Saclay : Dans le cadre de la journée mondiale de l'eau et après l'oeil du 20 h de France 2 du 6 novembre, Cash Investigation du 13 mars et l'audit de Marc Laimé Consultant 19/03/2018 FO 18 mars 2018 : « Cash Investigation » trouble les faiseurs de ronds dans l’eau 18/03/2018 EAUX GLACÉES DANS LE COLLIMATEUR DU SIAAP 16/03/2018 SIAAP : INQUIÉTUDES À LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT 16/03/2018 CASH INVESTIGATION : LE DRÔLE DE MAIL ENVOYÉ PAR LA DIRECTION DE VEOLIA EAU POUR RASSURER SES TROUPES 15/03/2018 France Bleu Ile de France journal de 12h Interview de JL Touly : Soupçons de corruption, favoritisme : le marché des eaux usées est dans la tourmente en Ile-de-France 14/03/2018
           
REVUE DE PRESSE

Guadeloupe 30 octobre : La gestion de l'eau en toute transparence

Président du Comité de défense des usagers de l'eau, Germain Paran a réussi une belle oeuvre de pédagogie en organisant ce séminaire



Organisé samedi au WTC, à Jarry/Baie-Mahault, le séminaire sur la problématique de l'eau a eu le mérite de mettre les choses à plat. Les réponses apportées ne plairont pas à tout le monde, mais elles ont le mérite d'être franches.
L'initiative, bienvenue, est à porter au crédit du Comité des usagers de l'eau (CDUEG) : le séminaire sur « la problématique de l'eau » qu'il a organisé samedi au WTC, à Jarry/Baie-Mahault, a eu le mérite d'apporter des réponses à nombre de questions que chacun se pose. Certes, ce sont surtout des mécontents qui avaient répondu à l'invitation, certes, leurs situation personnelles - parfois effarantes - n'ont pas été réglées, ni même étudiées, mais ils disposent désormais des éléments leur permettant d'apprécier, aussi objectivement que possible, la situation.
DES COMPTEURS DE NOUVELLE GÉNÉRATION
La situation, on la connaît, et Germain Paran, président du CDUEG, l'a bien brossée. « La pénurie d'eau potable a frappé de plein fouet des milliers de foyers. Si la situation s'est améliorée dans certains secteurs, d'autres subissent encore des coupures récurrentes et intempestives. Le manque fait surgir d'autres problématiques telles que la potabilité, la pollution, la qualité des matériaux qui composent les canalisations, ou encore le volume de la ressource. Ces débats nourrissent la colère et la frustration des usagers. » Désamorcer les tensions nées de cette frustration via un échange entre usagers et acteurs, c'est l'un des buts premiers de ce séminaire.
Évidemment, ces trois heures d'échanges ne vont pas effacer d'un coup les factures exorbitantes, ni faire couler miraculeusement l'eau d'un robinet à sec. Mais l'usager est ravi d'apprendre que l'appel d'offres visant au changement des compteurs d'ancienne génération - ceux qui vous imaginent une consommation alors que vos tuyaux sont remplis de toiles d'araignée - est lancé. Quant à l'approvisionnement, il ne peut que s'améliorer, à moyen terme (lire ci-dessous), compte tenu de l'envergure des travaux de réfection des canalisations. Les factures, gros point de discorde, vont s'améliorer, dès que les acteurs auront maîtrisé les nouveaux logiciels.
DES CITERNES COLLECTIVES
Enfin, l'Office de l'eau, très conscient des conséquences de la pénurie sur les conditions de vie de la population, multiplie les initiatives pour diminuer les tensions sur le réseau. Par exemple, il compte, entre autres, enclencher une collaboration avec les bailleurs sociaux afin d'équiper les nouveaux ensembles de citernes collectives récupérant l'eau de pluie.
Dernier point très concret, ce séminaire a été l'occasion d'officialiser la Médiation de l'eau en Guadeloupe. Une structure locale, animée par un correspondant local, sera opérationnelle dès la semaine prochaine.

Une facture de 900 millions d'euros
La durée de vie d'une canalisation est de 40 à 70 ans. Ingénieur à l'Office de l'eau, Guillaume Lieven a apporté des renseignements bienvenus à ce sujet. « Cette durée de vie varie selon le matériau utilisé, mais aussi selon le sol dans lequel la canalisation est placée et, enfin, en fonction des caractéristiques de l'eau qui circule à l'intérieur. Ainsi, par exemple, l'eau issue des forages de Grande-Terre dépose beaucoup de tartre. Donc, dès qu'il s'agit d'entretenir le réseau, il faut une vision pragmatique, adaptée au territoire. » Quant au changement en cours, des canalisations endommagées, il s'agit d'un chantier de longue haleine. « Le linéaire de réseau est de 3 000 km. Et, en moyenne, un kilomètre de canalisation revient à... 300 000 euros. La facture globale, si l'on voulait tout changer, serait donc de l'ordre de 900 millions d'euros. »
Évidemment, une telle somme n'est pas immédiatement disponible, d'autant que le principe en ce domaine est que « l'eau paie l'eau » . D'où la nécessité de « définir des priorités de rénovation » , mais également, afin d'alléger la facture, de trouver l'emplacement des fuites afin de procéder à des réparations ciblées.
Le médiateur ne va pas chômer
À l'issue du séminaire et en présence de Josette Borel-Lincertin, l'Office de l'eau, en la personne de Dominique Laban, et la Médiation de l'eau, représentée par son directeur général Bernard Jouglain, ont signé une convention de partenariat. Une délégation locale de la Médiation de l'eau (1) est désormais opérationnelle en Guadeloupe. Par une stratégie de convention des services de l'eau, ce médiateur deviendra l'interlocuteur privilégié des usagers, à charge pour lui de trouver des issues positives - et amiables - aux litiges en cours entre consommateurs et distributeurs. « La médiation doit être compétente, impartiale et efficace, a rappelé Bernard Jouglain. Elle vise à éviter des oppositions frontales. »
Dans l'Hexagone, le système fonctionne bien : « Son taux de réussite est supérieur à 80% » . On ne peut que lui souhaiter le même succès ici.

Mardi 31 Octobre 2017
Mardi 31 Octobre 2017
JEAN-LUC TOULY
Lu 470 fois


Dans la même rubrique :

Suez à Paris ! - 23/11/2017

1 2 3 4 5 » ... 18

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide