ACME
Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020 lundi, le Comité Citoyen du Sud Martinique a manifesté devant le siège de l'Espace sud à Sainte-Luce, première étape avant un bis répétita mercredi matin, devant le siège de la SME au Lamentin. Des bouteilles d'eau ornaient les grilles 19/05/2020 17 mai 2020 : France-Antilles (plainte pénale) et Martinique 1ère JT 19h 17 mai 2020 18/05/2020 Martinique Eau : deux mobilisations à venir du Comité citoyen sud de la Martinique 15/05/2020 Martinique : des coupures d'eau courante dans la commune de Sainte-Luce 13/05/2020 Martinique : Eau : « Certains ont intérêt à maintenir la situation en l’état » 13/05/2020 Odyssi introduit une action en justice contre la SME pour non respect du contrat qui les lie. Elle étudie la possibilité de contester la décision du tribunal judiciaire de Fort-de-France qui la condamne sous astreinte à rétablir l'eau à ses abonnés 10/05/2020 Coupures d'eau : la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet une réunion de toute urgence...pour éviter des troubles 10/05/2020 France Antilles 9 mai 2020 : le scandale de la gestion de l’eau en Martinique comme en Guadeloupe n’a que trop duré 09/05/2020 PETITION POUR UNE COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LA GESTION DE L’EAU PAR VEOLIA EN GUADELOUPE 24/04/2020 COVID-19 ET NETTOYAGE DES RUES : LES MENSONGES DE LA MAIRIE DE PARIS PAR MARC LAIMÉ, 20 AVRIL 2020 20/04/2020 VIDEO CONFÉRENCE-DÉBAT : L’INCENDIE DU SIAAP PAR MARC LAIMÉ, 21 JANVIER 2020 22/01/2020 Menton conseil communautaire la gestion et le prix de l'eau au menu de la séance du 28 novembre 2019 (Nice Matin 30.11.19) 17/01/2020 Guadeloupe : GERMAIN PARAN,PRÉSIDENT DU CDUE « L'usager de l'eau doit être au centre des débats » 09/12/2019 La justice enquête sur la gestion de l'eau dans le sud de l'aisne dont le délégataire est VEOLIA 15/11/2019 Le Télégramme 8 novembre 2019 Eau Secours 29 les candidats aux municipales sous pression sur la gestion de l'eau 09/11/2019 Eau du bassin rennais succédera à Veolia le 1er février 2020 07/11/2019 Droit d'alerte et de retrait des salariés du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe) 03/11/2019 JT 19/20 France 3 22 octobre : Pollution : menace sur la Seine après l'incendie d'Achères 23/10/2019 Rapport eau assainissement SISPEA SEPTEMBRE 2019 DONNEES 2016 15/10/2019 Chlordécone, canalisations vétustes : l'eau de Martinique au centre des interrogations 15/10/2019
           
INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU

Hautes-Alpes : Bernard Jaussaud demande au Maire de Gap de revenir à une Régie municipale de l'eau...

Politique -Hautes-Alpes: Le Conseiller Général PS de Gap Sud Est, Conseiller Régional et ex-conseiller municipal revient ainsi dans la politique gapençaise à un an des municipales où il devrait conduire la liste PS. Selon lui le choix de Véolia pour l'eau potable de Gap afin de réaliser des économies n'est pas la vérité car c'est le contribuable qui compensera ce que le consommateur va économiser.



Voici son communiqué:

En 1993, la ville de Gap confiait le service de l'alimentation en eau à l'entreprise Veolia par un contrat de délégation de service public d'une durée de 20 ans.
Un an avant l’échéance du contrat, après appel d’offres, la Ville de Gap a confié à un cabinet conseil spécialisé Grant Thornton et Landwell et Associés, la réalisation d’un audit de Véolia.
Il en ressortait que le service proposé était fiable et que la gestion de la qualité de l’eau distribuée et les relations avec la clientèle correctes.

Cependant des points importants posent problèmes :

1. Les investissements nécessaires au renouvellement correct du réseau, en particulier sur les conduites, les branchements et les vannes sont trop faibles pour garantir une fiabilité dans le temps ce qui peut provoquer des incidents très graves (exemple du théâtre de la passerelle, en 2008, où une rupture de vanne a provoqué en pleine nuit l'inondation totale de la grande salle de spectacles).

2. Le prix du m3 d'eau facturé au consommateur est un des plus élevés de la région Paca.
En 2010, le prix du m3 à Gap est de 1,98 euro HT, ce qui place Gap au 5ème rang derrière Fréjus où le prix de l’eau facturé au consommateur est à 1 euro, Brignoles à 1,2 euro, Draguignan à 1,15 euro et Saint-Tropez à 1,14 euro ( citation de 65 villes dans le rapport du cabinet conseil).

3. La mauvaise définition des obligations du prestataire dans le contrat de délégation de 1993 :
L’audit relève l'absence de pénalités financières en cas de non respect des obligations par le délégataire, ainsi qu'un manque de définition de la procédure de contrôle par la ville de Gap.

Afin d'assurer la continuité du service de l'eau dans de bonnes conditions en 2013,
il était donc nécessaire :
 Soit de modifier considérablement l'appel d'offres pour une nouvelle délégation de service public, pour en améliorer les clauses :
• redéfinition complète des obligations de l'entreprise délégataire notamment pour les investissements sur le réseau
• redéfinition des procédures de contrôle exercées par la ville avec la mise en place au sein des services d'un suivi précis de la délégation tant technique que financier.

 Soit de créer une régie municipale ou une régie à personnalité morale et à autonomie financière, ce qui impliquait une réorganisation quasi-totale de la gestion de ce service.

Objectivement, le choix de la mise en place d’une régie peut s’avérer difficile (création d’une structure, programmation d’investissements, reprise d’un réseau mal ou peu entretenu…), mais ce choix est porteur d’avenir pour la maîtrise d’un service public essentiel proposé aux Gapençais. Elle permet d’être maître du rythme des investissements, de l’évolution du prix, des choix techniques à effectuer.

Le Maire ne s’est jamais engagé en faveur de la régie, fuyant les responsabilités, et alors même que la Ville est fortement endettée, il a préféré d’autres investissements plus visibles, choisis en majeure partie dans la perspective proche des élections municipales de 2014.

Il a donc lancé un appel d’offres pour une nouvelle délégation de service public.

Malheureusement, une seule entreprise a répondu à cet appel d’offres : VEOLIA

L’absence de concurrence entre différents opérateurs ne permettant pas de garantir aux Gapençais le meilleur prix, pour le meilleur service, le maire aurait dû logiquement et sagement faire machine arrière.
Mais non, il fonce bille en tête et de fait, toutes les conditions sont réunies pour que ce renouvellement de contrat devienne un échec.

Malgré l'absence de concurrence, et donc de points objectifs de comparaison, Roger Didier s’auto-félicite d’une négociation optimum avec VEOLIA sur le tarif de l’eau potable alors qu’en réalité la baisse annoncée du coût de l'eau, sera surtout payée par le contribuable :
Dans le nouveau contrat qui débutera en juillet 2013, Veolia ne versera plus la redevance d’occupation du domaine public à la ville de Gap, soit 850 000 euros de recettes en moins.
D'autre part Gap devra acheter l'eau à traiter au canal de Gap soit 350 000 euros en dépenses supplémentaires. Auparavant, Veolia payait cet achat.
C'est donc 1 200 000 euros par an qui ne seront plus payés par le consommateur d'eau, mais par le contribuable Gapençais.
En vérité, la baisse du prix de l'eau est faible.
Le Maire va même jusqu’à prétendre que l'eau sera une des moins chères parmi les villes comparables en France. En fait en ne reprenant que les comparatifs de l’étude commandée par la mairie on s’aperçoit que nombre de villes en PACA seront encore moins chères pour le tarif du m3 d'eau, dont Fréjus, Bandol , Sanary sur mer…

N’oublions pas, qu’il y a peu de temps, dans les Hautes-Alpes, les villes de Veynes et Embrun sont revenues, pour le plus grand profit de leurs habitants, à une gestion en régie, et que dans la région PACA, par exemple Nice (et toute sa Métropole) revient actuellement en régie alors qu’elle était engagée depuis 150 ans avec son délégataire Veolia et ses ancêtres de la CGE.
Gap ira donc à l’inverse du sens de l’histoire, payant plus et maîtrisant moins, préférant le confort d’une délégation à l’exigence et l’effort récompensé d’une bonne régie publique.

Par ailleurs, il suffit de lire la presse pour constater que le secteur de l’eau en France au sein de Veolia est en difficulté et engager la ville pour 12 ans avec cette entreprise semble particulièrement risqué.



NOUS DEMANDONS DONC INSTAMMENT AU MAIRE DE GAP DE SURSEOIR A L’ATTRIBUTION DE LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC A VEOLIA ET DE CREER AU PLUS TOT UNE REGIE A MEME DE REPRENDRE LA GESTION DE LA DISTRIBUTION DE L’EAU POTABLE AUX GAPENÇAIS.

http://www.dici.fm/actu/2013/03/28/bernard-jaussaud-demande-au-maire-de-gap-de-revenir-une-regie-municipale-de-leau

Samedi 13 Avril 2013
Dimanche 14 Avril 2013
JEAN-LUC TOULY
Lu 824 fois


Dans la même rubrique :

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide