ACME
Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018 au : 3,30€ le m³ pour toutes les communes du Grand Besançon d’ici 2028 18/12/2018 Bordeaux Métropole : Trans’Cub s’attaque à la gestion de l’eau 17/12/2018 Réponses de Jacques Tcheng lors de la réunion de Quimper 17/12/2018 Nouvelles ponctions sur les finances des Agences de l'Eau 17/12/2018 Contrat de l’eau : une pétition pour faire gagner 120 millions d’euros à Bordeaux 13/12/2018 Toulouse 2020 : pas de multinationales dans mon eau ! 12/12/2018 Eau Secours 29. Dix ans de luttes contre les dérives de l’eau © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/au-secours-29-dix-ans-de-lutte-contre-les-derives-de-l-eau-10-12-2018-12157958.php#ut0wca5apLGyHeY2.99 11/12/2018 Le Télégramme du 8 décembre : Quimper Marché de l’eau. Le dossier s’alourdit 08/12/2018 6 décembre à Paris : Sommet de l'économie organisé par Challenges avec comme partenaires Veolia, EDF, LVMH, Total,... : Réconcilier les 2 France 07/12/2018 Quimper Affaire de l’eau. Un des agents suspendus réintégré 06/12/2018 Réunion publique sur la gestion de l'eau à Quimper le 14 décembre 2018 05/12/2018 Loic Fauchon élu à nouveau président du Conseil Mondial de l'Eau 05/12/2018
           
ON NOUS ECRIT

Histoire de barrage au Japon

je vous propose une histoire japonais et un entretien avec Shigeru Kobayashi, historien de la lutte antibarrage au Japon où je vis.



L'Histoire du barrage illusoire

Histoire de barrage au Japon
(1) Je soutiens la lutte antibarrage depuis quelque temps et toutes les luttes anticorruption au Japon, constructions de barrage illicites, corruptions politiques préfectorales et ministérielles "dangô", constructions de travaux publics en tout genre, corruption administrative et judiciaire, lutte antimafia, etc...

Je suis auteur et analyste, (disons indépendant et alternatif), et au coeur d'une certaine actualité de l'eau au Japon...Je vous propose, pour votre rubrique "on nous écrit" cette histoire-entretien autour d'une lutte civile paysanne des années 1967 à nos jours contre les constructeurs du barrage d'Ogawa-Ibaraki. Une affaire qui n'est pas terminée en 2006 et qui se déroule dans un contexte environnemental antibarrage, d'accusations civiles et de procédures judiciaires intenses. La lutte japonaise pour l'eau naturelle, les espaces ruraux préservés et les "green dams" est très dense, complexe, riche.

Je vous propose, donc, une exploration de ce qu'il m'est quotidiennement donné de connaître. Je vis en Ibaraki, en milieu rural, en contact constant avec la nature et les mouvements...

Profonde réforme de la structure hydrologique du Japon dans les années 1960/1970

Histoire de barrage au Japon
Le Japon amorce dans les années 1960/1970 une profonde réforme de sa structure hydrologique commerciale au nom de l'approvisionnement, de l'énergie et de la protection civile. La politique développementiste industrielle des barrages affectera les régions plongées dans le chaos psychologique, la précarité et la désespérance civile. Une génération disparaîtra emportée par le tsunami de béton qui envahira les rivières et les sources du Japon stérilisant la vie paysanne affaiblie par l'exode ininterrompu des populations vers les villes...

Rien ne justifiait, en fait, humainement, économiquement ou environnementalement, un tel bouleversement.

Tokyo tirera sans ménagement les ficelles de la république clientéliste et bananière. La corruption et l'endettement se répandront, pandémiques, dans toutes les préfectures. La catastrophe sera particulièrement sensible à Mito, Ibaraki. Les préfets tomberont les uns après les autres nourrissant les traumatismes, la colère et la fracture sociale, le divorce entre les villes arrogantes et le monde rural discriminé.

Shigeru Kobayashi, jeune fonctionnaire municipal à l'époque et l'un des leaders du mouvement paysan anti-barrage d'Ogawa, affrontera un désert de sel pendant plus de trente années....

(1) Réalisé par Christian Pose (conception et guide de l'entretien) et Mami Yoshikawa (interprète), à Kamiosé, Ibaraki, novembre/décembre 2006 "L'histoire du barrage illusoire" (2) (3)

Un entretien exclusif avec l'historien japonais Shigeru Kobayashi

Histoire de barrage au Japon
Shigeru Kobayashi évoque les temps forts d'une action civile en milieu rural au Japon, préfecture d'Ibaraki, communes d'Ogawa et de Miwa. Cet entretien met en évidence tant l'inertie politique crapuleuse des élus que l'impuissance des opposants, paysans pour la plupart, dépouillés de leurs droits constitutionnels par les pouvoirs publics
Shigeru KOBAYASHI

Shigeru Kobayashi Né en 1931A Kamiosé, ville de Hitachiomiya, préfecture d'Ibaraki.
Il exercera le métier dagriculteur en même temps que celui de conseiller municipal. Il sera également Président du conseil municipal d'Ogawa. Il exercera 7 mandats en tant que conseiller municipal à Ogawa tout en étant Président du comité agricole affrontant le problème du barrage départemental d'Ogawa. Il est actuellement Président du Club des Etudes Culturelles au Pays Natal d'Ogawa et membre du Comité du Conseil des Enseignants de l'Histoire d'Ibaraki.


Shigeru Kobayashi, bonjour, vous avez été conseiller municipal d'Ogawa pendant près de trente ans, vous êtes paysan et historien d'Hongo, et aux dernières élections muncipales d'Hitachiomiya vous avez soutenu le Parti communiste japonais... Mon propos concernera l'opposition paysanne à la construction du barrage d'Ogawa. Une affaire qui remonte aux années 1967-1968 et qui se terminera il y a quelques années seulement. Un drame qui affectera durablement la vie des communautés paysannes de Miwa et d'Ogawa (préfecture d'Ibaraki)...

Vous êtes l'auteur d'un volumineux ouvrage consacré à la lutte antibarrage - dans la grande tradition des luttes antibarrage au Japon - qui opposera les communautés rurales aux élus, une lutte inégale, psychologiquement épuisante, traumatisante. Elle durera plus de trente ans, "pour rien", écrirez-vous, d'où le titre de l'ouvrage : "L'histoire du barrage illusoire".

En contre-point, puisqu'il s'agit de réflexions, d'histoire et de mémoire civile, je vous propose ce document de la Commission Mondiale des Barrages impliquant représentants de peuples indigènes, gouvernements, société civile, écologistes, chercheurs-enseignants académiques, ingénieurs, populations déportées et secteur privé, intitulé "Barrages et Développement : Un nouveau cadre pour la prise de décision". Ce document du 16 novembre 2000 recencera les points-clefs nécessaires à la construction de 45 000 grands barrages dans le monde - des projets soutenus par la Banque Mondiale et le FMI.
Je remarque que les critères humains, techniques et économiques retenus pour les projets de construction de barrages géants : Turquie, Norvège, États-Unis, Zambie, Zimbabwe, Thaïlande, Pakistan, Brésil, Afrique du Sud, Inde, Chine, Russie, et ceux retenus pour des projets plus modestes ne relevant pas du FMI ou de la Banque Mondiale, ceux par exemple des régions et des municipalités japonaises, sont les mêmes.

Je remarque également que dans les deux cas le chaos économique et environemental infligé aux populations ainsi que l'infraction psychique (due à l'imposition des projets sans droits) et le traumatisme psychologique (dû à l'absence d'affiliation sociale) vécus par les habitants déportés sont strictement les mêmes.

Dans les deux cas les pouvoirs publics n'attendent pas de réponses aux questions qu'ils soulèvent. Les réponses ne seront lisibles que dans les pages du double processus historique des orientations politiques et du capitalisme; un double processus généralement corruptif, liberticide, homicide...

Il ressort finalement que les coûts de l'économie développementiste en terme de souffrance, de perte, d'exclusion et de précarité sont les mêmes pour un grand comme pour un petit projet, qu'il soit conçu au nom de la protection civile (contrôle des innondations, pluies et rivières) ou encore au nom du développement des ressources en eau ou en énergie.

L'interview la suite

Mercredi 31 Janvier 2007
Mercredi 31 Janvier 2007
Christian Posemailto:linked222@free.fr
Lu 3178 fois

Dans la même rubrique :

Votez Veolia ! - 29/12/2006

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide