ACME
22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018
           
REVUE DE PRESSE

Jean-Marie Messier sera jugé en correctionnelle en France

L’ancien patron de Vivendi Universal devra répondre, devant le tribunal correctionnel, de manipulation de cours et d’abus de biens sociaux.



Jean-Marie Messier sera jugé en correctionnelle en France
Après l’espoir d’un épilogue judiciaire, c’est la douche froide pour Jean-Marie Messier. Dix mois après que le parquet de Paris a requis un non-lieu général dans l’affaire Vivendi, le juge d’instruction Jean-Marie d’Huy a décidé de renvoyer devant un tribunal correctionnel les sept personnes qui étaient poursuivies dans ce dossier ouvert en 2002 à l’issue de la débâcle financière du groupe.

Le magistrat a retenu les faits de ­diffusion d’information fausse ou trompeuse, manipulation de cours et abus de biens sociaux. Dans son ordonnance datée du 16 octobre, que Le Figaro a pu consulter, le juge détaille les événements des années 2000 à 2002 reprochés à l’ancien PDG. Son procès, devant le tribunal correctionnel de Paris, pourrait se tenir dans un an, à la rentrée 2010.


«Des informations fausses ou trompeuses»

Le patron vedette des années 2000 se voit reprocher d’avoir répandu dans le public des informations fausses ou trompeuses sur les perspectives de la SA Vivendi Universal». Sont notamment pointées du doigt ses déclarations triomphales sur la trésorerie du groupe au premier semestre 2001 alors que les finances de la branche médias étaient déjà dans le rouge. Durant la période suivant immédiatement les attentats du 11 septembre 2001 et la chute des Bourses mondiales, il est par ailleurs reproché au PDG d’avoir manipulé le cours des actions Vivendi, que le groupe a achetées sur le marché, pour plus d’un milliard d’euros, y compris pendant les périodes où une entreprise ne peut faire de transaction sur ses propres titres.

Enfin, au chapitre des abus de biens sociaux, le juge d’instruction considère que Jean-Marie Messier s’est fait octroyer à son profit personnel, sans approbation préalable du conseil d’administration, une convention de fin de contrat» (un parachute doré, NDLR) composée d’ avantages manifestement excessifs au regard de la situation à cette période de Vivendi Universal». J2M avait, à la suite de son départ en juillet 2002, bénéficié d’un chauffeur, d’une couverture maladie durant cinq ans et, selon l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel, d’une somme de 18 600 000 euros…

Cette dernière accusation est farouchement contestée par l’avocat de Jean-Marie Messier qui rappelle que son client, à l’issue d’une procédure d’arbitrage à New York, a renoncé à ce parachute doré. Me Olivier Metzner estime surtout incohérent» ce renvoi en correctionnelle alors que le parquet avait estimé que les charges étaient insuffisamment caractérisées.

Dans sa décision de renvoi, le juge d’Huy vise également pour délit d’initié l’homme d’affaires canadien Edgar Bronfman Junior, héritier de l’empire Seagram qui avait fusionné avec Vivendi en 2001. Sont également renvoyés devant le tribunal l’ancien directeur financier de Vivendi Universal (VU), Guillaume Hannezo, l’ancien directeur général de VU, Eric Licoys, Hubert Dupont Lhotelain, ancien trésorier du groupe, François Blondet, ancien trésorier adjoint, et un ancien banquier, Philippe Guez.

Dans un communiqué jeudi soir, le groupe Vivendi a rappelé qu’il s’est porté partie civile dans cette procédure dès octobre 2002 et qu’il a pleinement coopéré avec les autorités judiciaires dès l’origine». Les anciens dirigeants du groupe, J2M en tête, encourent des peines pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et de très fortes amendes.



L’autre procès, à New York

Le renvoi en correctionnelle de Jean-Marie Messier intervient au beau milieu du procès, civil celui-là, qui se déroule en ce moment même à New York. Des actionnaires qui estiment avoir été floués par Vivendi entre 2000 et 2002 ont engagé une procédure ­baptisée class action. Ils poursuivent, dans le but d’obtenir un dé­dom-­­­­­­magement, à la fois Jean-Marie Messier et le groupe Vivendi. L’actuelle direction du groupe français se retrouve donc simultanément en position d’accusé outre-Atlantique, et de partie civile en France. La collusion des calen­driers des deux procédures ne lui facilite donc pas la tâche. À New York, le président du conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, a précisé, le 14 octobre dernier : «Je n’ai pas du tout regardé le passé. Comme je n’ai pas cherché, je n’ai pas trouvé d’irrégularité» , a-t-il expliqué, ajoutant que «personne ne lui a rapporté avoir découvert quelque chose» depuis sa nomination.

Autre complexité du dossier : la "class action" américaine se jouera en partie, à Paris. Vivendi a demandé à la justice française d’interdire à deux actionnaires français et à l’Association pour la défense des actionnaires minoritaires de se joindre à la procédure américaine. Réponse le 25 novembre. Si le tribunal de grande instance de Paris donne raison au groupe, il réduira de manière importante la somme qu’il risque de payer s’il est reconnu coupable par les Américains

Dimanche 25 Octobre 2009
Mardi 27 Octobre 2009
Lu 1975 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 19

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide