ACME
Monaco Matin 26 avril 2018 : Pourquoi le prix de l’eau fait-il des remous à Roquebrune ? 26/04/2018 Toulouse Métropole, débat en eaux troubles 24/04/2018 Compte rendu de l'AG des actionnaires de Veolia du 19 avril 2018 à Paris 21/04/2018 La Gazette des communes 20 avril 2018 : Eaux pluviales : le rapport explosif longtemps laissé dans les tiroirs finalement révélé 21/04/2018 Intervention de JL Touly à l'AG des actionnaires de Veolia 19/04/2018 Réunion publique sur l'eau chère à Roquebrune Cap Martin 18 avril 2018 18/04/2018 Midi Libre : Contrat de Nîmes Métropole avec la Saur : "Les élus décident et les usagers trinquent" 18/04/2018 Médiacité : Grand Lyon : pourquoi l’eau est (encore) trop chère 18/04/2018 La mobilisation continue pour la régie de l'eau Nouvelle grande réunion le 23 avril à BOURGUEIL en présence d'un consultant exceptionnel MARC LAIME 17/04/2018 La guerre de l'eau éclabousse Espelia, maître des réservoirs municipaux : L'audit des délégations de service public d'eau est un marché peu limpide, désormais contesté par des associations 16/04/2018 BARRAGES PRIVATISÉS : L'UE L'IMPOSE, SEULE LA FRANCE SE SOUMET 14/04/2018 Alpes-Maritimes : Veolia fait-elle couler une commune ? 10/04/2018 ATTAC fête ses 20 ans 05/04/2018 Le comité local Attac Montpellier vous invite à un ciné-débat le 11 avril 19h autour de la projection du film « Jusqu'à la dernière goutte, les guerres secrètes de l'eau en Europe » 02/04/2018 Cette émission de Radio Fréquence Luynes était consacrée à un débat sur les responsables de la gestion de l'eau au nord ouest du département d'Indre-et-Loire en présence du président du président de l'association Emmanuel Bouchenard et JL Touly 01/04/2018 Historique : une régie publique pour la gestion de la grande station d'épuration de Valenton (94) à la place des 2 multinationales Veolia et Suez 31/03/2018 Lyon Capitale (8 pages)  avril 2018 : A Lyon, la bataille de l'eau aura bien lieu en 2019 30/03/2018 vidéo de JEAN LUC TOULY qui parle de notre territoire et de la gestion privée de l'eau dans le NORD OUEST DE LA TOURAINE 30/03/2018 Sud Ouest 27 mars 2018 : Bordeaux : Trans’Cub veut pousser la Lyonnaise à "rendre" 600 euros à chaque abonné à l’eau 28/03/2018 Facture d'eau 2018 Wissous Eau et Assainissement TTC 28/03/2018 Sortie du livre de la journaliste indépendante Isabelle Jarjaille ce 27 mars 2018 27/03/2018 Suez se « gave-t-elle grave » sur l’eau potable de Bordeaux Métropole ? 26/03/2018 La Rochelle Aytré Eau des Villes et Eau des champs, Bien commun et à quel prix ? Jeudi, 29 mars - 18h30 - Salle Georges Brassens - 15 / 19 rue du 8 mai 1945 - Aytré 24/03/2018 La Roche-sur-Yon. Eau potable : tout n’est pas rose avec Veolia 21/03/2018 Révélations sur les marchés de l'eau et de l'assainissement à Wissous et Paris Saclay : Dans le cadre de la journée mondiale de l'eau et après l'oeil du 20 h de France 2 du 6 novembre, Cash Investigation du 13 mars et l'audit de Marc Laimé Consultant 19/03/2018 FO 18 mars 2018 : « Cash Investigation » trouble les faiseurs de ronds dans l’eau 18/03/2018 EAUX GLACÉES DANS LE COLLIMATEUR DU SIAAP 16/03/2018 SIAAP : INQUIÉTUDES À LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT 16/03/2018 CASH INVESTIGATION : LE DRÔLE DE MAIL ENVOYÉ PAR LA DIRECTION DE VEOLIA EAU POUR RASSURER SES TROUPES 15/03/2018 France Bleu Ile de France journal de 12h Interview de JL Touly : Soupçons de corruption, favoritisme : le marché des eaux usées est dans la tourmente en Ile-de-France 14/03/2018 L'affaire de Nîmes Métropole celle du du SIAAP et celle de l'eau et de l'assainissement de Paris Saclay : Toute ressemblance avec des personnes existantes est purement fortuite mais un constat l'inertie bienveillante des élus 14/03/2018 Procédure interne de Veolia sur le marché des eaux usées 13/03/2018 Le Monde Diplo carnets d'eau : Eaux usées d’Ile-de-France : un scandale exemplaire 13/03/2018 Marianne Scandale de l'eau : entre la justice et "Cash investigation", le Siaap cerné de toute part et Le Monde Révélations sur des soupçons de corruption sur le marché de l’eau parisien 13/03/2018 Mediapart : A Vittel, l’eau de Nestlé ne coule plus de source 13/03/2018 Libération R Lecadre : En Ile-de-France, les dessous du marché des eaux usées remontent à la surface 13/03/2018 Capital sur Cash Investigation et le SIAAP 12/03/2018 COMMUNIQUE DE L'ACME ET DU FRICC du 11 mars 2018 18h 11/03/2018 PANIQUE AU SIAAP : Cash investigation : l'émission d'Elise Lucet visée par une plainte pour "violation de domicile" du SIAAP 11/03/2018 À Lyon, le prix de l'eau est "deux fois trop cher" 10/03/2018
           
ACTUALITES / MANIFESTATIONS

Journée de débats 'TRANSPARENCE DE L'EAU' le 5 mars 2005 à Forcalquier (04)

Attac-04 et les collectivités territoriales « contre l'AGCS* »

*AGCS : Accord général sur le commerce des services.



Journée de débats   'TRANSPARENCE DE L'EAU'   le 5 mars 2005 à Forcalquier (04)

Le conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, le conseil général des Alpes de Haute-Provence, la communauté de communes Duyes-Bléone, les communes de Château-Arnoux/Saint-Auban, Digne-les-Bains, Forcalquier, La Motte du Caire, Les Mées, Reillanne, Sainte-Tulle, Thoard, Villeneuve et Volx, vous invitent à participer à la Journée «TRANSPARENCE DE L'EAU» samedi 5 mars 2005 à Forcalquier (04) Espace culturel La Bonne Fontaine



Avec la participation de l'Association pour le Contrat Mondial de l'Eau (ACME), la CGT du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), la Confédération paysanne, la Coordination nationale des associations de consommateurs d'eau (CACE), le conseil général du Val-de-Marne...



Accueil par :
Christophe CASTANER , maire de Forcalquier, vice-président du conseil régional PACA

Mireille SÈVE , membre d'Attac-04, groupe territoires & mondialisation



Sous la présidence de :
Michel VAUZELLE , président du conseil régional
Provence-Alpes-Côte d'Azur

Jean-Louis BIANCO , président du conseil général des Alpes de Haute-Provence
Jacques NIKONOFF ,
président d'Attac-France

Jean-Pierre PESCE , président d'Attac-04



Plénière avec :
Susan GEORGE , vice-présidente d'Attac-France, directrice associée du Transnational Institute

Mohamed Larbi BOUGUERRA, professeur honoraire des universités, ancien
directeur de recherche associé au CNRS, membre du conseil scientifique d'Attac-France


Clôture par :
Jacques NIKONOFF

Journée de débats   'TRANSPARENCE DE L'EAU'   le 5 mars 2005 à Forcalquier (04)
1 L'eau, patrimoine mondial à préserver

Besoin humain fondamental, ressources mondiales en eau potable ;
corruptions, tensions et conflits, accès à l'eau, partage durable, pénurie, bon usage et gaspillage.



2 L'eau, quelles besoins pour nos territoires ?

  • Approvisionnement alimentaire, agricole, touristique, industriel.
  • Gestion des risques, protection de l'écosystème.
  • Le plan local, départemental, régional.



    3 L'eau, gestion publique, gestion privée ?
  • Distribution et marchandisation (OMC / AGCS) : quel service, quelle logique ?
  • Public-privé : différences, techniques, partenariats.
  • Pour une gestion publique de l'eau : métiers et compétences.



    4 Assainissement et qualité de l'eau
  • Captage, pompage, traitement des eaux usées,
  • Coopération des collectivités et coût réel de l'eau public-privé.
  • Prévention, sécurité. Normes et pollutions.



    5 L'eau et le droit
  • Responsabilité et gouvernance, intercommunalité, organisation et structures spécifiques.
  • Marchés publics et contrats, rupture ou renégociation ?
  • Lieux d'actions citoyennes et associations de consommateurs.



    ...Et toute la journée :
  • Exposition sur le thème de l'eau ; Stands Attac et librairie La Carline (Forcalquier) ;
  • Projection en continu de « La Soif » (vidéo de 60 min).



    Spectacle à 20 heures
    Le Porteur d'eau par La Compagnie du Moulin


    Journée organisée avec le soutien du conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, du conseil général des Alpes de Haute-Provence, de la mairie de Forcalquier et d'Attac-France.


    Journée "Transparence de l'eau", samedi 5 mars à Forcalquier

    Intervenants et animateurs :
    Daniel Blech , syndicaliste CGT du CNFPT ;
    Bernard Curri , directeur-adjoint à l'équipement rural et à l'environnement
    au conseil général 04 ;
    Jacques Échalon , vice-président du conseil général 04, commission équipement rural ;
    Patrick du Fau de Lamothe , juriste CCSPL Bordeaux ;
    Jean-Pierre Hue , professeur en droit administratif ;
    Bernadette Jonquet , membre du bureau d'Attac-France, groupe territoires et
    mondialisation ;
    Max Lefevre , économiste rural ;
    Pierre Lenormand, géographe
    Fabien Lepetit , Attac, groupe territoires et mondialisation ;
    Jean-Louis Linossier , CACE ;
    Jacques Lombard , Attac, groupe territoires et mondialisation :
    Jean-Claude Michel , vice-président du conseil général 04 ;
    Daniel Monteux , membre du bureau d'Attac-France et du conseil scientifique ;
    Alex Nikichuk , Attac, groupe territoires et mondialisation ;
    Jean-Claude Oliva , ACME ;
    Jacques Perreux , vice-président du conseil général du Val-de-Marne, commission eau et assainissement ;
    Yannick Philipponneau , conseiller général 04, maire de Sainte-Tulle ;
    Geneviève Savigny , Confédération paysanne ;
    Bernard Walgenwitz , maire-adjoint de Digne-les-Bains.



    L'Ac cord général sur le commerce des services (AGCS)

    L'Accord général le commerce des services est un des accords fondateurs de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), lors de sa création en 1994. Son objectif est dobtenir, par une série de négociations successives, l' ouverture à la concurrence de tous les services de tous les secteurs.

    Ceci constitue la principale menace qui pèse aujourd'hui sur les services
    publics : ce qui relevait jusqu'à aujourd'hui du bien commun et de l'intérêt général va glisser vers le secteur commercial et concur­rentiel. Ainsi, l' AGCS, c'est la privatisation obligée de services tels que la poste, l'
    enseignement, la santé, la culture, les transports, l'urba­nisme, l'énergie,
    l'eau...

    Acceptons-nous que tous ces secteurs relèvent d'une relation mercantile où
    la rentabilité prime sur les valeurs de solidarité ?

    Le niveau local concentre tous les effets des politiques euro­péennes et
    nationales. Avec l'AGCS, les collectivités publiques, devenues acteurs - et
    objets - de la mise en concurrence, pourront-elles encore, véritablement,
    intervenir sur la vie des territoires ?

    Que deviennent, avec l'AGCS et la réduction des espaces publics locaux de
    décision qui en résulte, les notions de démocratie locale et de
    participation citoyenne ?

    L'AGCS est dans une phase de négociation. Les premiers accords conclus
    devraient entrer en application le 1er janvier 2006.

    Les collectivités publiques ne disposent-elles pas, encore, de réelles
    capacités pour enrayer ce processus mortifère ?


    L'eau, un des services soumis à l'AGCS


    L'eau est vitale, non substituable ; c'est un bien commun, patri­moine de l'
    humanité. L'eau ne peut être une simple marchan­dise, car tout individu ou
    communauté humaine doit pouvoir y avoir accès en quantité et en qualité
    nécessaires à sa subsistance.

    Malgré son abondance sur la surface de la terre, nous disposons de
    relativement peu d'eau. 97,2 % du total est de l'eau salée ; l'eau douce ne
    représente que 0,65 %. En un demi-siècle, l'eau est devenue un enjeu de
    puissance pour de nouveaux pouvoirs (financier, industriel, économique). L'
    appropriation des richesses naturelles au profit de groupes privés a permis
    à ceux-ci de devenir des généralistes mondiaux, contrôlant toutes sortes
    de réseaux, traitant directement avec les États et les collectivités
    territoriales. La stratégie des multinationales est de s'implanter partout
    dans le monde en captant les systèmes de gestion d'eau de tous les pays tout
    en bénéficiant des plans d'ajustement structurel du FMI chaque fois que cela
    est possible.

    En France, depuis 1790, la gestion de l'eau est de la respon­sabi­lité directe des municipalités, sur les plans sani­taire, administratif,
    judi­ciaire et pénal. Elles ont le pouvoir de déléguer tout ou partie de la
    gestion de l'eau. Des systèmes complexes coexistent. Régie directe,
    affermage (exploitation privée du réseau municipal), concession (une société
    conces­sion­naire développe et exploite le réseau de distri­bution) qui
    conduisent à diluer la responsabi­lité des inter­venants : l'État, les
    agences de l'eau, les syndicats intercommunaux de gestion de l'eau, les
    distributeurs privés...

    Selon la loi de 1992, le principe fondamental est que l'eau paye l'eau. Mais la fixation des prix aux différents stades reste opaque. La participation
    des usagers-citoyens ainsi que leur information sont réduites. Nos factures
    trahissent des dérives sans lien avec le financement de l'eau.

    L'eau représente un marché colossal de presque 200 milliards d'euros par an.
    Ce montant comprend le réseau de canalisations d'eau potable et de transport
    des eaux usées, les usines de captage d'eau, les stations d'épuration... le
    tout en constant renouvellement.

    En France, 56 % des communes, soit 80 % de la population, ont délégué leur
    service de gestion de l'eau (potable et assainissement) aux trois grandes
    compagnies qui se partagent ce juteux marché (Véolia-Vivendi, La Lyonnaise
    des Eaux-Suez, la Saur-Bouygues).


    Bulletin d'inscription

    Journée « Transparence de l'eau » du samedi 5 mars à Forcalquier (9h à 21 h)

    Réservation, vivement souhaitée par le comité d'organisation, à adresser dès
    que possible à Attac-04 - BP 56 - 04301 FORCALQUIER CEDEX

    Repas de midi 10 €, spectacle 5 € : chèque à l'ordre d'Attac-04 à joindre au
    coupon ci-dessous dûment complété

    Contact :

    Renseignements : 06 64 26 65 36

    site d'attac



    NOM : Prénom :
    Adresse :
    CP + Ville :
    Tél :

    Mail :

    Je réserve : O Repas de midi
    X 10 € = €

    O Spectacle (gratuit jusquà 12 ans) :
    X 5 € = €



    soit un total de
    € que je joins par chèque à l'ordre dAttac-04.

    Je prévois de dîner sur place : O Buffet du soir (en libre service
    payant), indiquer le nombre de repas à réserver :




    JLT 25/01/2005

Mardi 25 Janvier 2005
Mardi 25 Janvier 2005
JLT
Lu 1716 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide