ACME
Le Télégramme 8 novembre 2019 Eau Secours 29 les candidats aux municipales sous pression sur la gestion de l'eau 09/11/2019 Eau du bassin rennais succédera à Veolia le 1er février 2020 07/11/2019 Droit d'alerte et de retrait des salariés du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe) 03/11/2019 JT 19/20 France 3 22 octobre : Pollution : menace sur la Seine après l'incendie d'Achères 23/10/2019 Rapport eau assainissement SISPEA SEPTEMBRE 2019 DONNEES 2016 15/10/2019 Chlordécone, canalisations vétustes : l'eau de Martinique au centre des interrogations 15/10/2019 Guadeloupe : l'eau potable devient rare pour les habitants 15/10/2019 Quand l’eau potable ne coule plus aux robinets en Guadeloupe JT 13h France 2 14 octobre 2019 14/10/2019 Marc Laimé, consultant spécialisé dans les politiques de l'eau et Fabien Bouglé, ancien vice-président de la Fédération environnement durable, débattent pour RT France de la dangerosité des sites Seveso pour les populations vivant à proximité 02/10/2019 Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris par Marc Laimé 27 septembre 2019 28/09/2019 La commission d’enquête parlementaire sur la pollution au Chlordécone est arrivée en Guadeloupe. Les auditions commencées en Martinique se poursuivent désormais en Guadeloupe 20/09/2019 SIAEAG : la police déloge les occupants de Moun Gwadloup 20/09/2019 Guadeloupe Eli Domota proçès de l'ancien président du SIAEAG Amelius Hernandez 13 septembre 2019 15/09/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME France sur la question de la gestion désastreuse de l'eau en Guadeloupe 12/09/2019 Embrun : la mairie reprend l’eau potable en main, les prix chutent de 30% 10/09/2019 JT France 2 20h 29 août : Eau : les mairies font baisser la facture en reprenant la gestion de leur réseau 02/09/2019 Pourquoi la Communauté de 13 Communes du Briançonnais 21 000 habitants résilie le contrat et comment sera géré l'assainissement demain ? 05/07/2019 DOMBASLE-SUR-MEURTHE | CONSEIL MUNICIPAL Le rendement de l’eau de 50.29% inquiète les élus et c'est Suez qui a le contrat depuis 2011 05/07/2019 Eau impropre à la consommation à St-Martin: la contamination est dans les canalisations 04/07/2019 CHLORDÉCONE : LES ANTILLES "CHAMPIONNES DU MONDE" DES CANCERS DE LA PROSTATE 04/07/2019 Le directeur général d’OTV se désiste de sa plainte en diffamation contre Le Monde… Il se passe décidément toujours quelque chose au SIAAP ! 04/07/2019 VIDEO : LE SCANDALE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES, PAR MARC LAIMÉ 04/07/2019  La Cour des comptes s’attaque aux ex-indemnités d’élus du SIAAP  01/07/2019 Saint-Martin: l'eau impropre à la consommation 28/06/2019 Guadeloupe : protestation contre les coupures répétées d'eau 25/06/2019 SIAAP-VALENTON : LE RETOUR DE LA SEMOP 23/06/2019 NOUVELLES DU FRONT (BLEU) 23/06/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME du 20 juin 2019 sur la gestion de l'eau en Martinique 20/06/2019 Martinique : CAP Nord : le marché de l’eau annulé par le tribunal administratif 20/06/2019 Risque de reprise de la SEMOP au SIAAP 20/06/2019 L’enquête sur l’eau contaminée à Flint retourne à la case départ 17/06/2019 Le Premier ministre s’est à nouveau aventuré hier à promettre un nouvel « assouplissement » du transfert obligatoire des compétences eau et assainissement, sous forme cette fois d’éventuelle subdélégation "à la carte" aux communes des compétences déj 16/06/2019 Puy-de-Dôme : Veolia lui réclamait 41 000 € de facture d'eau, 9 ans après elle gagne en justice 13/06/2019 Grand Sud Caraïbe : la gestion unique de l'eau oui mais pas à n'importe quel prix 13/06/2019 La gestion de l’eau dans le Nord est en pleine effervescence 13/06/2019 Courrier du comité sud Martinique aux 3 présidents d'EPCI 02/06/2019 Le Président de l’Agglomération, Yvan Lachaud, a annoncé une nouvelle baisse du prix de l’eau pour les usagers de l’Agglomération … payée par les usagers nîmois ! 01/06/2019 Réunion avortée entre le comité citoyens du Sud et la SME à la mairie de Ste Luce 23 mai 2019 24/05/2019 Question sur la gestion de l'eau en Guadeloupe "L'argent de l'eau était là... Il y a eu des trains de vie somptuaires dans des proportions extraordinaires, dans certain cas l'eau était remplacé par le champagne " Yves COLCOMBET, Président de la Chamb 22/05/2019 France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019
           
Communiqués de Presse des autres associations amies de l'ACME

Journée mondiale de l'eau : l'UE pressée par la société civile d'arrêter la privatisation de la gestion de l'eau

- Des groupes de la société civile demandent un changement de cap dans la façon dont l'Union européenne (UE) aborde le problème de l'eau et des installations sanitaires dans les pays en développement.



Dans une lettre adressée au Commissaire européen au développement...

Journée mondiale de l'eau : l'UE pressée par la société civile d'arrêter la privatisation de la gestion de l'eau
Un consortium de groupes de la société civile, dirigé par les groupes de campagne néerlandais 'Corporate Europe Observatory' (CEO) et 'Both ENDS', ainsi que l'organisation non gouvernementale (ONG) belge 11.11.11, estime que l'Union européenne doit mettre fin à son obsession de l'expansion du secteur privé et soutenir plutôt des "options viables de fourniture publique de l'eau". ...

Dans une lettre adressée au Commissaire européen au développementet à l'aide humanitaire, Louis Michel, pour coïncider avec la Journée mondiale de l'eau (22 mars), le groupe d'ONG déclare qu'il est préoccupé par la manière dont " L'argent de l'aide et l'influence politique européenne sont en train d'être utilisés pour promouvoir des politiques qui ne marchent pas et dépendent de la fourniture de fonds supplémentaire aux entreprises européennes, plutôt que de satisfaire les besoins de développement réels en matière d'eau et d'hygiène publique".

L'UE a lancé un programme d'équipements pour l'eau de 500 millions d'euros (665 millions de dollars) pour les pays du groupe Afrique, Caraïbes et Pacifique, l'année dernière. La Commission européenne, la branche exécutive de l'UE, estime que le programme marque un "grand tournant" dans la stratégie de développement de l'UE et conduira à des avancées en vue de la réalisation de l'objectif du millénaire pour le développement (OMD) - de réduction de moitié du nombre de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable et aux installations sanitaires de base d'ici à 2015.

  • Environ 1,1 milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable, et 2,4 milliards de gens aux installations sanitaires.
  • A peu près cinq pour cent de l'eau du monde sont gérés par le secteur privé, mais 95 pour cent de cette eau sont gérés par des entreprises européennes.

    Mais le groupe d'ONG dit que "la vague de privatisation de l'eau", durant la dernière décennie, s'est "révélée une expérience ratée".

    " Des expériences concrètes dans des pays en développement ont montré que des sociétés multinationales d'eau sont mal équipées pour fournir de l'eau potable et abordable aux pauvres. L'investissement du secteur privé n'a pas apporté le financement escompté pour l'eau et les installations sanitaires en faveur des pauvres", ont-elles indiqué dans la lettre.

    "Nous croyons qu'en face des expériences de ce qui marche, combiné avec l'échec du secteur privé mondial, le moment est venu de focaliser à nouveau le débat sur l'eau du monde autour de la question clé : comment améliorer et étendre la fourniture publique de l'eau à travers le monde?"

    Le groupe note qu'au lieu de développer de nouvelles politiques "basées sur ce qui marche", des gouvernements européens et des institutions financières internationales conçoivent " de nouveaux mécanismes pour attirer le secteur privé dans l'eau et l'hygiène publique, dont divers instruments financiers pour garantir les profits des entreprises".

    "Ceci ignore les fondamentaux à la base de l'échec du secteur privé et le fait que des services publics continuent de fournir de l'eau potable à une majorité écrasante de ceux qui ont accès à l'eau dans les pays en développement" , affirme la lettre.

    Les ONG lancent un appel à l'UE pour qu'elle apporte un financement sans "conditions politiques flagrantes" et soulignent que le bloc devrait utiliser ses capacités pour influencer d'autres institutions internationales.

    "Des services publics européens de l'eau devraient être recrutés pour aider à atteindre les OMD de l'eau à travers des partenariats public-public non lucratifs. Dans des fora internationaux, l'UE doit utiliser son influence pour réorienter les politiques de la Banque
    mondiale et d'autres institutions financières internationales afin de mettre fin aux conditions de privatisation liées au soutien financier à ceux qui en demandent".


    Olivier Hoedeman, coordonnateur de recherche au CEO déclare que l'appel du groupe est opportun. "Nous écrivons cette lettre maintenant parce qu'il y a eu un grand changement ces dernières années et il est devenu évident que les entreprises privées de fourniture d'eau ne sont pas les gens devant livrer de l'eau abordable aux pauvres", a-t-il dit à IPS.

    "Le moment est venu de dire que l'eau publique marche et ravitaille jusqu'à 95 pour cent de la population également dans des pays en développement. Nous devons voir comment le faire fonctionner pour le reste de la population. L'UE devrait réellement être la première à
    promouvoir cela pour un certain nombre de raisons - elle est un important donateur et a donc une grande responsabilité. Il y a également beaucoup d'expertise au sein des services publics européens de fourniture d'eau potable et cette expertise doit être mobilisée pour atteindre les OMD",
    a-t-il ajouté.

    Au cours de sa séance de confirmation au Parlement européen en octobre, le commissaire Michel a déclaré que les services publics étaient " déterminants pour la satisfaction des besoins fondamentaux dans les pays en développement" et que les "services essentiels
    devraient être dispensés des pressions du marché".


    Même si les ONG se réjouissent des commentaires de Michel, elles soutiennent qu'il doit s'y conformer.

    "Michel a dit des choses très encourageantes et a bien fait comprendre qu'il ne soutient pas la privatisation en tant que solution à la crise de l'eau, c'est donc une base solide sur laquelle on peut bâtir. Il doit maintenant le dire clairement à son personnel au sein de la commission et nous espérons qu'il donnera une suite à ces déclarations", a indiqué Hoedeman.

    Les groupes de la société civile estiment qu'une telle action doit intervenir au cours des 12 prochains mois.

    " Nous vous exhortons à assurer que d'ici au prochain Forum mondial sur l'eau au Mexique, en mars 2006, l'UE défendra une approche différente pour l'eau et l'hygiène publique dans les pays en développement", ont-elles indiqué. "En fournissant le soutien financier et politique nécessaire pour des solutions publiques viables, l'UE fera partie de la solution plutôt que du problème".






Jeudi 14 Avril 2005
Vendredi 15 Avril 2005
JEAN-LUC TOULY
Lu 1922 fois


Dans la même rubrique :

ACME | Pétitions/Appels | Communiqués de Presse des autres associations amies de l'ACME | Communiqués des opérateurs d'eau et d'assainissement

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide