ACME
Le Journal le Télégramme du 27 août 2022 : Privatisation de l’eau : que font les autres États ? 28/08/2022 Table ronde dimanche 4 septembre 14h30-16h dans la Pagode : Tibet-Himalaya : L'eau douce, les enjeux environnementaux d'un écosystème menacé 28/08/2022 "Guadeloupe, l’île sans eau", un livre-enquête implacable 28/08/2022 Eau potable : dans quelle région de France est-elle la plus chère ? 28/08/2022 RCI : La Guadeloupe championne de France du gaspillage d'eau potable 28/08/2022 Guadeloupe, l’île sans eau : La faillite d'une autorité 28/01/2022 L'assainissement de la commune de Wissous passe en régie publique 10/01/2022 France Bleu IdF Journal de 7h30 du 10 janvier 2022 : Wissous reprend à Suez son assainissement en régie publique le 12 février 2022 10/01/2022 Wissous rejoindra le 12 février 2022 la Régie communautaire d’assainissement de Paris Saclay 06/01/2022 Guadeloupe, l’île sans eau : une histoire complexe 31/12/2021 Commission d'enquête sur la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences en Guadeloupe 08/06/2021 La gestion calamiteuse de l'eau en Guadeloupe : Cla Maria TV  ·  Entretien Exclusif avec Jean-Luc TOULY 01/05/2021 Plus d’un million de Français boivent une eau polluée par les pesticides 24/04/2021 SEDIF 20/04/2021 L'eau à Wissous ville essonnienne 20/04/2021 Communiqué du CREFOM sur le droit à l'eau en Guadeloupe soutenu par des associations guadeloupéennes, l'ACME France et le FRICC 18/02/2021 Assainissement : la Régie Eau d’Azur prend la main 09/02/2021 La SME toujours dans le collimateur du Comité Citoyen du Sud de Martinique 10/01/2021 A Lyon, la rente de Veolia tombe à l’eau 31/12/2020 Les citoyens inspirent la nouvelle directive sur l’eau potable 31/12/2020 Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020
           
Communiqués de Presse des autres associations amies de l'ACME

L'ASSOCIATION des USAGERS de L’EAU POTABLE du VALLESPIR vous invite le 24 JUIN 07 pour soutenir leur lutte.

24 juin 2007 à 12h GRILLADE à REYNES (mairie)
Tirage de la tombola (des billets sont disponibles auprès des délégués, “pour une action de soutien financier”



Au Mépris des usagers

La date initiale d'échéance du contrat en cours était arrêtée au 30 avril 2007. Pour des raisons que nous ignorons, un accord de dernière minute entre le délégataire VEOLIA et René Ala, président du SIAEP, reporte l'échéance du contrat à la fin du mois de juin 2007.

Le SIAEP a eut tout le temps de suivre la procédure légale engagée depuis un an. ....Juste après les élections législatives, juste à la veille des vacances d'été. Quelles étonnantes coïncidences......

Plus de 18 mois après l'émergence de notre mouvement, les citoyens sont toujours maintenus à distance: Déficit démocratique criant et rétention d'informations publiques illégale; telle est l'attitude de nos élus retranchés derrière leurs prérogatives Nos élus font preuve d'une incroyable surdité face aux préoccupations concrètes des citoyens. Les
intérêts des simples usagers que nous sommes et les intérêts de nos élus du Vallespir ne semblent plus concorder.

Nous pensions naïvement peut être que Alain Torrent, Robert Garrabé, Alexandre Reynal tout comme chacun des maires concernés étaient attachés à leur "pays", qu'ils chercheraient à traiter cette question de l'eau avec attention, intelligence, guidés par les enjeux de cette ressource vitale pour tous.

Ce sont nous, les citoyens, qui avons organisé des débats publics auxquels toute la population et chaque élu furent conviés. C’est encore nous qui tenons informé l'ensemble des usagers par notre bulletin.

Quel formidable rendez-vous manqué pour nos élus avec leurs concitoyens et paradoxe de la petite histoire, “tous référencés ou s’identifiant à gauche”.

Comble de la situation, notre juste expression citoyenne se retrouve aujourd'hui sous le coup de deux plaintes : l'une conduite par René Ala contre un délégué du comité d'Amélie pour diffamation, l'autre plainte étant portée par Véolia contre l'association pour atteinte à l'image de l'entreprise. Collusion d'intérêts ? cela en a, à nos yeux, la facheuse apparence.
Comment, en effet, se reconnaître dans des représentants qui ne se risquent plus, qui ne s'engagent plus, qui même localement pratique la langue de bois, sont des caricatures pour certains de la classe politicienne nationale. Des élus qui font carrière de leur mission, qui en vivent très confortablement pour certains d'entre eux au regard des salaires pratiqués dans les Pyrénées Orientales.

La démocratie participative est donc un vrai combat, non seulement pour que les citoyens puissent s'impliquer mais aussi pour que les engagements pris ne soient pas dévoyés.
Il faut organiser un contre-pouvoir citoyen permanent sur cette question de l'eau comme sur d'autres sujets d'intérêt général qui ne manquent pas.


Tel est, désormais, le défi qui nous attend...

Dominique Bonnard (porte parole)


DE L’INTÉRÊT D’UN RETOUR EN RÉGIE

L'ASSOCIATION des USAGERS de L’EAU POTABLE du VALLESPIR  vous invite le 24 JUIN 07 pour soutenir leur lutte.
Tout au long des débats publics de Arles à St Jean Pla de Corts JL Linossier et Raymond Avrillier à Céret nous ont démontré preuves à l’appui le bien fondé d’un retour en régie directe.

Des faits incontestables: l’eau privée plus chère que l’eau publique.

La distribution d’eau gérée en délégation par le privé est en moyenne de 25 à 45 % plus chère que la distribution gérée directement par les collectivités. Ces chiffres ont été rendus publics en 1997 par la Cour des Comptes et confirmés en 2001 et le sont encore aujourd’hui.

Les abus de la gestion déléguée sont dénoncés de toute part: Cours des Comptes, Chambres Régionales des comptes, audits, association de défense de consommateurs...(ils sont consultables sur internet...renseignez vous).

La facture d’eau n’est pas une feuille d’impôt.

Les services publics sont et ont été totalement financés par la facture d’eau payée par les usagers.Tout ce qui concerne l’eau potable et le traitement des eaux domestiques usées est donc la propriété exclusive des usagers locaux. Les services d’eau et d’assainissement ayant été payés par les seuls usagers, ils ont tous les droits pour demander des comptes à ceux qu’ils ont élus pour défendre leur bien commun: les élus locaux.

Les élus sont redevables de leur mandat.

Trop souvent ils cèdent aux arguments des sociétés privées qui leur disent “ l’eau et l’assainissement ne sont pas des activités valorisantes pour votre réélection, vous n’avez pas le profil, le savoir faire pour vous en tirer? Par contre, nous, nous savons dégager
la productivité et soumettre les employés à la rentabilité ”. “ Signez ce contrat, le prix élévé
? on s’arrangera pour le justifier ”.


Les théoriciens du consensus ont appelé ce concept: PPP p a r t e n a r i a t public/privé; qui se résume en :“ au public la charge d’investissement, au privé les énormes profits de la gestion sans risques ”.

Tout le monde oubli l’essentiel:

A savoir que les usagers sont propriéraires des services publics de l’eau et de l’assainissement ; avec 2 conséquences importantes:
  • - les sommes versées au titre de l’eau ne doivent être que la stricte contre partie des services rendus réellement.”L’eau paie l’eau” et non les actionnaires.
  • -Les usagers et eux seuls décident et contrôlent la gestion des services d’eau et assainissement. Les élus ne sont là que pour assurer l’éxécution.

Et si on nous propose -27% de baisse des prix ?

  • Primo cette baisse doit être considérée comme du dumping, elle concerne le montant du contrat et rien n’indique qu’elle se répercutera dans sa totalité sur notre facture.
  • Deuxièmement, cela serait l’aveu que jusqu’à présent nous avons été volés il nous faudra donc demander réparation et peut on croire que le service n’en patira pas, que le personnel lui même n’en devra pas subir les conséquences ? Le graphique de l’évolution du prix de l’eau à Grenoble est édifiant et augure de ce que sera celui du Vallespir.
En 1991 après la délégation le prix a baissé mais très vite en 5 ans grâce à une formule des prix trés élaborée le prix est remonté en flèche. A contrario après le passage en régie en 1996 il a baissé fortement pour se stabiliser et surtout la politique d’amélioration du réseau (fuites, canalisations) a été menée d’une façon régulière et maitrisée.

Alors pour nous le choix est fait: le retour en régie s’impose. et pour vous ?
Christian Diéguez (comité Reynes)

Siège de l’Association 2 rue de le Tan lot Camp Marti 66110
Amélie les Bains / Palalda coor.eau.vallespir@wanadoo.fr

  • contacts locaux
Arles sur Tech:
  • Daniel Dufossé : 04 68 54 78 40
daniel.dufosse@free.fr
Amélie les Bains/Palalda
  • Guy Travé 04 68 85 29 35
  • Nathalie Chemin 04 68 87 82 42
nathalie-chemin@club-internet.fr
Céret
  • Chantal Decosse :
04 68 87 20 26 comite-eauceret@laposte.net
Reynès
  • Christian Dieguez 04 68 81 66 80
christian.dieguez@wanadoo.fr
St Jean Pla de Corts
Dominique Guerin04 68 83 33 58
minique66@wanadoo.fr

Jeudi 31 Mai 2007
Jeudi 31 Mai 2007
JEAN-LUC TOULY
Lu 3384 fois

Dans la même rubrique :

ACME | Pétitions/Appels | Communiqués de Presse des autres associations amies de l'ACME | Communiqués des opérateurs d'eau et d'assainissement

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide