ACME
Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018
           
REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE

L'Argentine a annoncé le 21 mars la résiliation du contrat de distribution d'eau potable et d'assainissement de Buenos Aires avec Aguas Argentinas du Groupe Suez

Le gouvernement argentin a justifié sa décision en affirmant qu'Aguas Argentinas n'avait pas respecté les termes du contrat de concession, notamment en matière d'investissements et de qualité de l'eau potable, a indiqué lors d'une conférence de presse le ministre argentin de la Planificacion Julio De Vido, en charge du dossier Aguas au sein du gouvernement.
M. De Vido a notament accusé notamment Aguas Argentinas de n'avoir pas pris les mesures nécessaires pour éliminer une trop quantité de nitrates dans l'eau potable distribuée à certains endroits de la région de Buenos Aires.



Une nouvelle entreprise, baptisée AYSA

L'Argentine a annoncé le 21 mars la résiliation du contrat de distribution d'eau potable et d'assainissement de Buenos Aires avec Aguas Argentinas du Groupe Suez
Cette décision intevient après plusieurs mois de vaines discussions entre le gouvernement et Aguas Argentinas pour trouver un repreneur, suite à la décison prise par le groupe Suez en septembre dernier de se retirer d'Argentine, faute d'accord sur de meilleures conditions financières.

Une nouvelle entreprise, baptisée AYSA, Aguas et saneamiento argentino S.A (Eaux et assainissement), contrôlée à 90% par l'Etat argentin et à 10% par le personnel, va remplacer dès mardi Aguas Argentinas en reprenant ses actifs et l'intégralité de son personnel, a précisé M. De Vido.

Le président argentin Nestor Kirchner
Le président argentin Nestor Kirchner
La nationalisation de fait de la distribution d'eau potable et du traitement des eaux usées à Buenos Aires vient mettre un point final à un dossier qui depuis près de trois ans empoisonne les relations entre la France et l'Argentine.

Après la dévaluation de 70% du peso en 2002, Suez avait réclamé une hausse des tarifs pour en compenser les effets et tenir compte de l'inflation.

Le président argentin Nestor Kirchner s'y est toujours refusé, accusant de son côté l'entreprise de ne pas avoir investi suffisamment comme elle s'y était engagée, privant ainsi d'eau potable une grande partie des Argentins vivant en périphérie de la capitale. M. De Vido a ainsi affirmé que 42% des habitants de La Matanza, immense quartier déshérité aux portes de Buenos Aires où vivent quelque 1,3 million de personnes étaient privés d'eau potable.

Aguas Argentinas assure de son côté avoir investi 1,7 milliard de dollars et permis à plus de deux millions d'Argentins d'avoir accès à l'eau potable depuis 1993.

LE GROUPE SUEZ ET L’EAU CONTAMINÉE EN ARGENTINE

les Présidents J. Chirac/N. Kirchner à Paris
les Présidents J. Chirac/N. Kirchner à Paris
article de Solidarité et Progrès 28/03/06 :

Un mois avant la visite du président Chirac en Amérique latine - sauf en Argentine - le gouvernement argentin a annulé son contrat avec le géant français de l’eau et de l’énergie, Suez. On lui reproche de ne pas avoir investi dans l’infrastructure nécessaire et on l’accuse même d’avoir fourni de l’eau contaminée à ses clients argentins.

Le porte-parole du Quai d’Orsay, Jean-Baptiste Mattei, a demandé le 22 mars que le gouvernement argentin garantisse la « sécurité juridique » de Suez. Il a par ailleurs clairement indiqué que Suez attendait une compensation financière de la part de l’Argentine pour rupture de contrat et qu’elle allait saisir le conseil d’arbitrage de la Banque mondiale pour plaider sa cause.

Dans un discours prononcé le 23 mars, le président argentin Nestor Kirchner n’a pas mâché ses mots : « Qu’il soit clair que je n’ai pas l’intention de baisser la garde et de laisser les Argentins boire de l’eau contaminée en échange de la visite d’un Président ou du bien-être d’un ministre des Affaires étrangères. »


La santé des Argentins « est fondamentale et cruciale. ... Je n’accepte pas que des millions d’Argentins soient privés d’eau et de services sanitaires, comme si ces services étaient quelque part inaccessibles. ... L’eau est un service public et l’Etat, au minimum, doit garantir sa disponibilité pour tous les Argentins. Nous ne voulons pas non plus accepter n’importe quel prix, ou tarif, comme si l’eau était un produit hors de portée. Il y a des entreprises ... qui sont préoccupées par la rentabilité ; mais il y en a d’autres qui [doivent fournir un service aux gens comme un acte de justice et de dignité et qui peuvent très bien être gérées par l’Etat »


En 2001, Felix Rohatyn, banquier synarchiste et adversaire acharné de LaRouche dans le Parti démocrate, a rejoint le conseil d’administration de Suez, pour un mandat ayant expiré en 2004. En mars 2003, Business Week faisait état de pertes sur les marchés émergents pour ce groupe formé en 1997 à partir de la fusion du groupe Suez et de la Lyonnaise des Eaux. Le magazine américain rapportait que lors d’une réunion du conseil d’administration en novembre 2000, Rohatyn et d’autres directeurs, dont l’ancien président de BP, David Simon, Gerhard Cromme, de Thyssen-Krupp, et le grand actionnaire Albert Frere, avaient exigé que Suez réduise fortement sa dette et ses risques dans les marchés émergents. Suez est depuis longtemps impliqué dans la privatisation de la gestion de l’eau sur le plan international.

Vendredi 24 Mars 2006
Mardi 4 Avril 2006
sources AFP et Solidarité et Progrès
Lu 3192 fois

Dans la même rubrique :

Les leçons de Suez - 10/03/2006

1 2

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide