ACME
France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019 Martinique 1ère journal 19h 5 mai 2019 : La gestion de l'eau en Martinique est très chère et trouble 06/05/2019 Martinique, l'eau la plus chère de France  « Dénoncer les abus autour du prix de l'eau » 06/05/2019 Population de la Martinique  le comité citoyen du Sud de la Martinique vous invite à venir nombreux à la grande  réunion d information sur les problématiques de l eau  le vendredi 3 mai 2019  à 18 heures à la mairie de Sainte Luce 28/04/2019 RCI 25 avril 2019 : Le Comité Citoyen de Sud souhaite se faire entendre sur le coût de l'eau 26/04/2019 Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019 22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019
           
ACTUALITES / MANIFESTATIONS

L'EAU AU PÉROU : LES PERSPECTIVES ET LES PROPOSITIONS des PRINCIPAUX PARTIS POLITIQUES

L'eau est une ressourse épuisable et vulnérable, essentielle à la vie, à son développement et à son environnement, mais seul 1 % de l'eau douce dans le monde est utilisable, et malgré cette disponibilité limitée, les êtres humains semblent acharnés à la dégrader et à l'utiliser sans efficacité, en exerçant une pression croissante sur les ressources hydriques, du fait d'une démographie galopante et d'activités extractives et industrielles, qui entrainent une contamination et une demande toujours plus grande de cette ressource vitale, que l'agenda mondial place pourtant comme un sujet important à résoudre.



L'EAU AU PÉROU : <font color='red'>LES PERSPECTIVES ET LES PROPOSITIONS des PRINCIPAUX PARTIS  POLITIQUES</font>
Il est notoire que le Pérou fait parti des 30 pays à haut risque pour son manque d'eau en quantité comme en qualité, que les conditions actuelles contribuent, d'ailleurs à maintenir. Aujourdh'hui, nous observons déjà nombre d'indices qui témoignent de la nécessité à apporter une attention de toute urgence à ces problèmes, puisque ces dernières années plusieurs conflits ont été étroitement rattachés à l'usage qui est fait des ressources naturelles, dont l'eau.

L'usage et le profit possible que l'on peut faire de l'eau dépendent des pratiques d'utilisation, des facteurs comme l'éducation et la culture que cette société entretient avec l'eau, de la participation citoyenne des usagers, des formes d'organisation, des caractéristiques et de l'efficacité des institutions en charge des ressources, ainsi que des particularités, des modalités et de la portée des normes légales et des politiques publiques relatives à l'eau.

Pour le soin et la préservation des dites ressources, la société péruvienne doit en plus compter sur des systèmes pertinents d'information, sur une administration et une planification pratique pour ordonner ses usages, et sur des recours financiers requis pour son exploitation, mais ceci dépendra, avec une importance tout égale, de l'usage et de la qualité des personnes qui participeront à la gestion de l'eau.

C'est pour toutes ces raisons que le Centre Péruvien d'Études Sociales - de CEPES [1] et l'Institut de Promotion pour la Gestion de l'Eau - IPROGA [2], considèrent que la Politique de l'eau doit être un aspect prioritaire à expliciter dans les propositions du Gouvernement pour cette nouvelle période gouvernementale. Motifs qui ont décidé de promouvoir deux forums en Mars 2006, intitulés " l'eau au Pérou : les Perspectives et les propositions des principaux partis politiques".


L'EAU AU PÉROU : <font color='red'>LES PERSPECTIVES ET LES PROPOSITIONS des PRINCIPAUX PARTIS  POLITIQUES</font>
Les buts de ces forums :
  • · Connaître les propositions politiques actuelles en matière d'eau des principaux partis politiques.

  • · Promouvoir des liens plus clairs et plus explicites entre la politique et la gestion de l'eau proposée par les Programmes Politiques des principaux partis du pays.

  • · Aborder les problèmes d'eau avec des experts, pour l'élaboration de propositions du gouvernement.

    Les sujets à préciser pour leurs définitions politiques :

    a) Les propositions que font les différents partis politiques en adéquation au cadre institutionnel et pour une gestion de l'eau dans le pays.

    b) Les propositions face à la modification du cadre normatif légal en matière des ressources hydriques dans le pays.

    c) Les Politiques du changement dans la préservation des ressources hydriques et des systèmes hydrauliques qui permettent leur usage.

    d) Les Systèmes de paiement et d'activités à programmer pour la conservation des lacs en altitude qui alimentent les ressources hydriques.

    e) Les Systèmes de gestion et de mesures à programmer pour permettre d'atténuer les conflits autour des ressources hydriques.

    D'autres sujets pourront être abordés comme :

    1. La loi sur l'eau et sur la gestion de l'environnement
    2. L'administration et les Assemblées d'Usagers
    3. Les usages de l'eau : l'usage agricole, domestique, minier et industriel
    4. La contamination, la qualité de l'eau et les usages des eaux résiduelles
    5. Les problèmes d'assainissement
    6. Les tarifs de l'eau : l'usage agricole et urbain
    7. Les techniques d'arrosage et de drainage
    8. L'investigation et la formation
    9. La construction et la subsistance d'infrastructures ( barrages, canaux, reservoirs, systèmes de traitement)
    10. La privatisation et(ou) la concession de l'eau
    11. L'usage des sources
    12. L' Information hydro-météorologique
    13. Des aspects de financement

    L'organisation des forums

    1. La convocation aux partis politiques participants :
    1.1 Une invitation à l'évènement sera adressée aux 6 partis principaux politiques par les institutions convocantes : CEPES, IPROGA.
    1.2. La participation sera confirmée par le nom et le nombre des représentants, la date et l'horaire prévu.
    ...
    Le programme
    Le Forum durera 2 jours consécutifs; Chaque jour les représentants de 3 partis politiques viendront :

    le Lundi 06 mars - 5.00 p.m. à 8.00 p.m.

    l[ 5.00 p.m.
Contrôle des assistants / Responsable = L'équipe
  • 5.20 p.m.
L'inauguration / Responsable = Ing. Charles Loret de Mola, Président du Conseil National de l'environnement de CONAM
  • 5.30 p.m.
Exposé /Responsable = représentant Partido Unidad Nacional
  • 6.00 p.m.
Exposé /Responsable = représentant Partido Aprista Peruano
  • 6.30 p.m.
Exposé /Responsable = représentant Partido Socialista
  • 7.00 p.m.
Commentaires d'un panel : CONAM, CONVEAGRO,/ Responsable=Intendance
  • Nationale de Ressources Hydriques - INRENA, FENTAP, Forum Écologique
    l[ 7.30 p.m.
Réponse aux questions des Représentants de Partis
  • 8.00 p.m.
Coktail

Le mardi 07 mars - 5.00 p.m. à 8.00 p.m.

  • 5.00 p.m.
Contrôle des assistants / Responsable = L'équipe
  • 5.30 p.m.
Exposé /Responsable = représentant du Partido Unión pour le Pérou
  • 6.00 p.m.
Exposé /Responsable = représentant du Frente de Centre
  • 6.30 p.m.
Exposé /Responsable = représentant Concertación Descentralista
  • 7.00 p.m.
Commentaires d'un panel : SEDAPAL, l' Assemblée Nationale d'Usagers de Districts d'Arrosage du Pérou - de JNUDRP, de CEPIS, de Confédération Nationale Agraire - de CNA,
  • 7.30 p.m.
Réponse aux questions des Représentants de Partis
  • 8.00 p.m.
Clôture /Responsable = Ing. Michel Herrera Pereda, Intendant des Ressources Hydriques - d'INRENA
  • 8.00 p.m.
Coktail

Un lieu: PRINCE HÔTEL -Av. Guardia Civil 727 Corpac – San Borja.

Les intervenants :
. 1 intervenant responsable d'un exposé et 3 représentants accrédités et autorisés par chaque parti politique.
· les Représentants et(ou) directeurs des institutions publiques eau et assainissement
· les Professionnels rattachés aux ressources hydriques, reconnus pour leur expertise
. Le nombre prévu d'intervenants : 60 personnes par invitation.

Ce ne sera pas une réunion ouverte au public en général mais soumise à une invitation

La méthodologie

· Chaque représentant de parti fera un exposé de 30 minutes, en se rapportant à ses priorités d'attention et d'intention en cas d'accession au gouvernement, par rapport aux sujets à préciser ou suggérés dans cette convocation et qu'il estime interessant d'aborder
. (3 exposé seront effectués par jour)
· Après les 3 exposés, des hôtes ouvriront un premier dialogue , pour aborder ou pour suggérer des aspects éminents des exposés. (Le temps estimé 30 minutes, 10 minutes par le panel). ·

Le panel et les participants proviendront en général d'organismes publics et privés : ONGs, corporations et institutions reconnues pour leurs actions afin de rendre inaliénable l'eau (par exemple CONAM, DIGESA, SEDAPAL, SUNASS, une Assemblée Nationale d'Usagers de Districts d'Arrosage du Pérou, de FENTAP, de CNA, de SNA, INRENA et une Intendance Nationale de Ressources Hydriques, de CEPIS, d'Alternatives, d'IPROGA, de CONVEAGRO, l'Université Agraire Molina, etc..), par cette forme on assure un échange effectif d'expériences et de connaissances.
· Des questions des assistants seront reprises au moyen des cartes.
· Les représentants des partis politiques, répondront aux suggestions des représentants du panels et les questions des intervenants. (Le temps estimé 30 minutes, 10 minutes par représentant ·

On comptera sur un animateur pour orienter le bon déroulement de l'évènement. ·

Les exposés des intervenants seront diffusés au moyen d'une messagerie électronique et digitale et des médias.

· Ce ne sera pas un évènement de confrontation ni d'attaque et de défense. Ce sera constructif afin de proposer des éléments utiles au gouvernement.

--------------------------------------------------------------------------------

[1] CEPES. Pour être informé de son organisation et activités, pour voir www.cepes.org.pe
[2] IPROGA. Pour être informé de son organisation et activités, pour voir www.iproga.org.pe

Mardi 21 Février 2006
Mercredi 29 Mars 2006
JEAN-LUC TOULY
Lu 6622 fois

Dans la même rubrique :

Les leçons de Suez - 10/03/2006

1 2

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide