ACME
Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019 22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019
           
L'affaire Ben S'mim.

L'eau des Riads ...

à Ben Smim la révolte continue

Prédation économique, pillage de ressources naturelles, communautés locales modernisées contre leur gré… Le Maroc n’échappe pas aux aléas de cette mondialisation qui use du développement durable comme d’un appât.



un article de bakchich.info

L'eau des Riads ...
jeudi 11 octobre 2007 par La princesse enchantée

Avril 2001. Le représentant français d’une obscure société immatriculée au registre du commerce de Rabat sous le numéro 53527 – L’Euro Africaine des Eaux – prend sa plume pour écrire au gouverneur de la province d’Ifrane. Il lui demande la concession « d’un terrain d’une superficie d’environ trois hectares, situé dans la Commune rurale de Ben Smim, propriété de la Jemaa de Zaouia Ben Smim ». Son projet est ambitieux : exploiter la source de Ben Smim en construisant une unité de conditionnement d’eau qui, grâce à « un processus original », permettra de commercialiser de l’eau en bouteille « à des prix réduits sur l’ensemble du territoire. » Une aubaine pour le Maroc dont une bonne partie de la population rurale est privée d’eau potable. Si en plus l’Euro Africaine affirme qu’elle créera près de 200 emplois… Inutile de préciser qu’elle a vite obtenu les autorisations nécessaires à la construction de son usine dont les travaux devaient démarrer au plus vite. C’était sans compter sur la coriacité des 3 000 et quelques habitants de Ben Smim qui vivent de cultures maraîchères et de l’élevage d’ovins. Emmenés par un conseiller municipal, Moulay Ahmed Guenoun, ils crient au vol de « leur » eau.


Il faut dire que la vie est dure dans les campagnes. On y souffre de la sècheresse et Ben Smim n’y échappe pas : entre 1986 et 2000, le débit moyen de sa source a chuté de 30 %. Alors les paysans manifestent, contactent les médias, les réseaux altermondialistes… La bataille dure cinq bonnes années. La sauce finit par prendre, leur message tourne sur Internet. Impossible pour les autorités marocaines de fermer les yeux et d’ignorer les frondeurs de Ben Smim. Leur leader est reçu à Rabat par le Premier ministre de l’époque, Driss Jettou. Selon lui, il s’entendra dire que son agitation risque de « créer un problème entre États et que l’ambassade de France au Maroc faisait des problèmes ». Aujourd’hui, Moulay Ahmed Guenoun n’hésite pas à reconnaître qu’il a eu « les gens de l’ambassade au téléphone qui lui ont demandé pourquoi [il] organisait toutes ces manifestations ». Tiens donc, pour quelle raison, diable, la vénérable ambassade s’agiterait-elle pour défendre une mystérieuse société marocaine qui ne semble avoir de français que la nationalité de son représentant au royaume ? Moulay Ahmed Guenoun tourne autour du pot mais concède à demi-mot : « il y a un gros groupe européen derrière ». Ce qui signifierait que l’Euro Africaine des Eaux ne serait qu’une société écran… Toujours est-il qu’avec l’aide d’un nouveau gouverneur de la province d’Ifrane un accord a été conclu avec une partie des habitants de Ben Smim, en mars 2007. Selon Moulay Ahmed Guenoun, l’Euro Africaine s’est engagée à embaucher et former des paysans de Ben Smim ainsi qu’à sponsoriser quelques associations culturelles. Une goutte d’eau pour cette société qui compte investir 60 millions de dirhams dans son usine.

Dans les beaux sièges parisiens des grands groupes, on qualifie cette aimable charité de « gestion des communautés locales ». La paix n’est pas pour autant revenue à Ben Smim puisqu’une partie de la population continue de protester. Le 13 septembre dernier, des manifestants ont fêté le début du Ramadan en se battant avec les forces de l’ordre. Résultat : 6 personnes auraient été arrêtées et une trentaine seraient poursuivies en justice. Pendant ce temps, les travaux de construction de l’usine de L’Euro Africaine ont débuté la semaine dernière


Vendredi 12 Octobre 2007
Vendredi 12 Octobre 2007
Lu 4039 fois


1.Posté par Mehdi Lahlou le 12/10/2007 19:50
Chers amis,

Depuis que cet article (L'eau des Riads...) a été écrit, le représentant (My Mohamed Guennoun) de la Zaouia dont il est question ici s'est rallié - sous la pression ou parce qu'il a été payé pour cela - à la société qui voulait mettre l'eau de la source de Ben S'mim en bouteille.

Mais, d'un autre côté, cette affaire a pris désormais une dimension nationale. La population concernée est toujours mobilisée contre la privatisation de ses eaux, avec maintenant, en plus du soutien actif d'ACME-Maroc, celui de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH) mais aussi d'ATTAC et de l'Association nationale pour la défense du bien public ACME, notamment, a orgnisé une visite au village dimanche 7 octobre. Elle y a été reçue par toute la population qui manifestait alors sur la place centrale de la commune. Lors de cette visite, elle a pu constater combien la volonté de refus du projet qu'on veut lui imposer était forte, mais elle s'est aussi rendue compte du niveau d'abandon et de dénuement qui est le sien.

Lors de la même visite, les responsables d'ACME ont relevé par ailleurs que le débit de la source dont la société Euro-africaine des Eaux disait qu'il était compris - en année moyenne - entre 80 et 85 litres/seconde ne dépassait pas au mieux 10 L/S (dix litres/seconde, à partager entre la société, les habitants - plus de 3.000 - leurs bêtes et leurs cultures et arbres fruitiers que nous avons vu dépérir).

Et juste hier (jeudi 11 octobre) une délégation de la population a été reçue par le gouverneur qui lui a parlé de l'intérêt pour elle du ''projet'' en soutenant que les associations et la presse ne se sont saisies du ''problème'' que pour ''se faire de l'argent''!

ACME et les autres associations nationales projettent à présent d'organiser une caravane de soutien à la population - qui maintient totalement sa position - dans les tout prochains jours, parallèlement des avocats ont été engagés pour savoir de plus près comment ce dossier s'est noueé depuis 2001

Amicalement
Mehdi Lahlou

2.Posté par BENATA Mohamed le 13/10/2007 22:49
Oui! C'est vrai c'est une affaire d'argent. Il n'y a aucun doute là dessus
Seulement ce n'est pas la presse militante ni les associations engagées et solidaires avec la population de Ben S'mim qui vont profiter des bénéfices réalisés par cette société Française.
Le Gouverneur d'Ifrane s'est trompé dans son équation. Ceux qui cherchent le profit au détriment de la population de ben S'mim, de toute évidence, c'est la société étrangère et ses complices dans l’administration qui veulent priver la population de son droit à l'Eau pour se remplir la poche.
Il serait intéressant de connaitre les actionnaires de cette société Française pour connaitre la vérité; peut être que Mr le Gouverneur peut nous informer sur ce sujet en dévoilant au public et à la population de Ben S'mim la liste de cette société écran pour qu'en soit fixé sur ceux qui veulent faire de l'argent sur le dos des intérêts généraux de la population.
Salutation.
s: BENATA Mohamed
Président de l'Espace de Solidarité et de Coopération de l'Oriental


Dans la même rubrique :

Scandaleux - 13/10/2007

L'affaire Ben S'mim.

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide