ACME
22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018
           
REVUE DE PRESSE

L'énergie solaire allume la guerre de l'eau

Les guerres de l'eau de l'Occident risquent de s'intensifier avec l’annonce de la compagnie « Pacific Gas and Electric » de lundi qui a indiqué ainsi son intention d'acheter 500 mégawatts d'électricité provenant de deux projets de centrales solaires qui doivent être construites dans le désert en Californie.



L'énergie solaire allume la guerre de l'eau
Le projet Genesis Solar consommerait 536 millions de gallons d'eau par an, pendant que le projet Mojave Solar 705 millions de gallons d'eau par an pour son système de refroidissement, selon les demandes déposées auprès de la Commission « California Energy ».

Avec 35 grands projets de parcs solaires en cours de licence ou prévus pour les régions arides de la Californie à elle seule, la question de l'eau apparaît très controversée.

Les projets tels que celui de"Genesis Solar" et celui du désert de Mojave utiliseront une technologie solaire qui déploie de longues rangées de miroirs paraboliques afin de chauffer un fluide qui crée de la vapeur et fait fonctionner une turbine. La vapeur doit être condensée de nouveau en eau et refroidir pour sa réutilisation.

Les industriels solaires préfèrent utiliser ce qu'on appelle le refroidissement par voie humide dans laquelle l'eau doit être constamment être renouvelée pour compenser l'évaporation. les régulateurs, eux, poussent les développeurs à utiliser un refroidissement à sec, ce qui permet d'économiser environ 90 % d'eau, en revanche ce système plus coûteux et moins efficace diminue la rentabilité d'une centrale électrique.


Selon les demandes déposées auprès de la Commission « California Energy », le projet Genesis Solar consommerait 536 millions de gallons d'eau par an, en même temps que le projet Mojave Solar qui pomperait 705 millions de gallons d'eau par an pour son système de refroidissement.

Avec 35 grands projets de parcs solaires en cours de licence ou prévus pour ces seules régions arides de la Californie, l'eau apparaît comme une question très controversée.

Les projets tels que celui de"Genesis Solar" et celui du désert de Mojave utiliseront une technologie solaire qui déploie de longues rangées de miroirs paraboliques afin de chauffer un fluide qui crée de la vapeur et fait fonctionner une turbine. La vapeur doit être condensée de nouveau en l'eau et refroidir pour sa réutilisation.


Les développeurs solaires préfèrent utiliser ce qu'on appelle le refroidissement par voie humide dans laquelle l'eau doit être constamment être renouvelée pour compenser l'évaporation. les régulateurs, eux, poussent les développeurs à utiliser un refroidissement à sec, ce qui permet d'économiser environ 90 % d'eau, en revanche le système plus coûteux et moins efficace diminue la rentabilité d'une centrale électrique.


Nextera Energy Resources, une filiale du géant de l'utilitaire de FPL Group, s’attache actuellement à l'élaboration du projet Genesis dans la vallée de Chuckwalla dans le désert de Sonora. Les 2 fermes solaires utiliseront d'environ 5 % de l’'eau disponible de la vallée.

D’après Nextera." Un appauvrissement significatif des ressources en eau n'est pas envisagé».

Les contrôleurs d'État à l'énergie traitent déjà une demande de pompage d’eau potable de Nextera, des eaux souterraines de grande qualité, pour refroidir une autre ferme solaire qu’il projette de construire à proximité de Bakersfield, en Californie.

Les fonctionnaires de la « la Commission de « California Energy » écrivent dans un mémorandum concernant le projet « Genesis » que Le personnel, dans cette proposition, s’engage à être très attentif aux différents aspects de l'eau".

Le projet » Mojave Solar » sera construit au nord de Los Angeles par le développeur espagnol Abengoa Solar. Le site est à proximité de deux anciennes centrales « cylindro-solaires » de style –refroidissement par fluide - qui ont fonctionné pendant près de deux décennies. Abengoa pompera les eaux souterraines utilisées auparavant pour faire pousser de la luzerne dans le désert.

Abengoa se défend en plaidant que «L'utilisation du terrain pour la production d'énergie électrique s’inscrit davantage dans un projet de développement durable qui a moins d'impacts sur l'environnement que l’usage agricole qui en était fait" et qu’il est préférable de laisser le projet se poursuivre.

Mais au moins un industriel allemand de central thermique solaire, « Solar Millennium », a renoncé à s’engouffrer dans une guerre de l'eau. Après avoir essuyé le refus des responsables locaux des ressources en eau d’alimenter leur ferme solaire prévue à Ridgecrest en Californie, « Solar Millennium » a décidé de refroidir à sec l'ensemble des projets solaires en Californie.

Références
New York Times

The West’s water wars are likely to intensify with Pacific Gas and Electric’s announcement on Monday that it would buy 500 megawatts of electricity from two solar power plant projects to be built in the California desert.

The Genesis Solar Energy Project consume an estimated 536 million gallons of water a year, while the Mojave Solar Project pump 705 million gallons annually for power-plant cooling, according to applications filed with the California Energy Commission.

With 35 big solar farm projects undergoing licensing or planned for arid regions of California alone, water is emerging as a contentious issue.

The Genesis and Mojave projects will use solar trough technology that deploys long rows of parabolic mirrors to heat a fluid to create steam that drives an electricity-generating turbine. The steam must be condensed back into water and cooled for re-use.

Solar trough developers prefer to use so-called wet cooling in which water must be constantly be replenished to make up for evaporation. Regulators, meanwhile, are pushing developers to use dry cooling, which takes about 90 percent less water but is more expensive and reduces the efficiency –- and profitability – of a power plant.


NextEra Energy Resources, a subsidiary of the utility giant FPL Group, is developing the Genesis project in the Chuckwalla Valley in the Sonoran Desert. The twin solar farms would tap about 5 percent of the valley’s available water.

“Substantial depletion of water resources is not anticipated,” NextEra wrote in its application.

State energy regulators are already tangling with NextEra over its request to pump drinking-water-quality groundwater to cool another solar farm it plans to build near Bakersfield, Calif.

“Staff will be carefully reviewing water aspects of this proposal,” officials at the California Energy Commission wrote in a memorandum about the Genesis project.

The Mojave Solar Project will be built northeast of Los Angeles by the Spanish developer Abengoa Solar. The site is near two older-style wet-cooled solar trough plants that have been operating for nearly two decades. Abengoa will pump groundwater previously used to grow alfalfa in the desert.

“The proposed use of the land for electrical power generation is a more sustainable use and has fewer environmental impacts than if the project were not to go forward and the agricultural use were to continue,” according to Abengoa’s application.

But at least one big solar trough power plant developer, Solar Millennium of Germany, has waived the white flag in the water wars. After local water officials refused to turn on the taps for its planned solar farm in Ridgecrest Calif., Solar Millennium decided to dry cool all of its power plants projects in California.

New York Times

Vendredi 6 Novembre 2009
Samedi 7 Novembre 2009
traduit SDT
Lu 2648 fois

Dans la même rubrique :

UNE PAILLE DE VIE - 13/11/2005

1 2

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide