ACME
Le Télégramme 8 novembre 2019 Eau Secours 29 les candidats aux municipales sous pression sur la gestion de l'eau 09/11/2019 Eau du bassin rennais succédera à Veolia le 1er février 2020 07/11/2019 Droit d'alerte et de retrait des salariés du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe) 03/11/2019 JT 19/20 France 3 22 octobre : Pollution : menace sur la Seine après l'incendie d'Achères 23/10/2019 Rapport eau assainissement SISPEA SEPTEMBRE 2019 DONNEES 2016 15/10/2019 Chlordécone, canalisations vétustes : l'eau de Martinique au centre des interrogations 15/10/2019 Guadeloupe : l'eau potable devient rare pour les habitants 15/10/2019 Quand l’eau potable ne coule plus aux robinets en Guadeloupe JT 13h France 2 14 octobre 2019 14/10/2019 Marc Laimé, consultant spécialisé dans les politiques de l'eau et Fabien Bouglé, ancien vice-président de la Fédération environnement durable, débattent pour RT France de la dangerosité des sites Seveso pour les populations vivant à proximité 02/10/2019 Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris par Marc Laimé 27 septembre 2019 28/09/2019 La commission d’enquête parlementaire sur la pollution au Chlordécone est arrivée en Guadeloupe. Les auditions commencées en Martinique se poursuivent désormais en Guadeloupe 20/09/2019 SIAEAG : la police déloge les occupants de Moun Gwadloup 20/09/2019 Guadeloupe Eli Domota proçès de l'ancien président du SIAEAG Amelius Hernandez 13 septembre 2019 15/09/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME France sur la question de la gestion désastreuse de l'eau en Guadeloupe 12/09/2019 Embrun : la mairie reprend l’eau potable en main, les prix chutent de 30% 10/09/2019 JT France 2 20h 29 août : Eau : les mairies font baisser la facture en reprenant la gestion de leur réseau 02/09/2019 Pourquoi la Communauté de 13 Communes du Briançonnais 21 000 habitants résilie le contrat et comment sera géré l'assainissement demain ? 05/07/2019 DOMBASLE-SUR-MEURTHE | CONSEIL MUNICIPAL Le rendement de l’eau de 50.29% inquiète les élus et c'est Suez qui a le contrat depuis 2011 05/07/2019 Eau impropre à la consommation à St-Martin: la contamination est dans les canalisations 04/07/2019 CHLORDÉCONE : LES ANTILLES "CHAMPIONNES DU MONDE" DES CANCERS DE LA PROSTATE 04/07/2019 Le directeur général d’OTV se désiste de sa plainte en diffamation contre Le Monde… Il se passe décidément toujours quelque chose au SIAAP ! 04/07/2019 VIDEO : LE SCANDALE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES, PAR MARC LAIMÉ 04/07/2019  La Cour des comptes s’attaque aux ex-indemnités d’élus du SIAAP  01/07/2019 Saint-Martin: l'eau impropre à la consommation 28/06/2019 Guadeloupe : protestation contre les coupures répétées d'eau 25/06/2019 SIAAP-VALENTON : LE RETOUR DE LA SEMOP 23/06/2019 NOUVELLES DU FRONT (BLEU) 23/06/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME du 20 juin 2019 sur la gestion de l'eau en Martinique 20/06/2019 Martinique : CAP Nord : le marché de l’eau annulé par le tribunal administratif 20/06/2019 Risque de reprise de la SEMOP au SIAAP 20/06/2019 L’enquête sur l’eau contaminée à Flint retourne à la case départ 17/06/2019 Le Premier ministre s’est à nouveau aventuré hier à promettre un nouvel « assouplissement » du transfert obligatoire des compétences eau et assainissement, sous forme cette fois d’éventuelle subdélégation "à la carte" aux communes des compétences déj 16/06/2019 Puy-de-Dôme : Veolia lui réclamait 41 000 € de facture d'eau, 9 ans après elle gagne en justice 13/06/2019 Grand Sud Caraïbe : la gestion unique de l'eau oui mais pas à n'importe quel prix 13/06/2019 La gestion de l’eau dans le Nord est en pleine effervescence 13/06/2019 Courrier du comité sud Martinique aux 3 présidents d'EPCI 02/06/2019 Le Président de l’Agglomération, Yvan Lachaud, a annoncé une nouvelle baisse du prix de l’eau pour les usagers de l’Agglomération … payée par les usagers nîmois ! 01/06/2019 Réunion avortée entre le comité citoyens du Sud et la SME à la mairie de Ste Luce 23 mai 2019 24/05/2019 Question sur la gestion de l'eau en Guadeloupe "L'argent de l'eau était là... Il y a eu des trains de vie somptuaires dans des proportions extraordinaires, dans certain cas l'eau était remplacé par le champagne " Yves COLCOMBET, Président de la Chamb 22/05/2019 France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019
           
POLLUTIONS DANS LE MONDE

L'interdiction du Pepsi et du Coca a été levée au Kerala, sans rien résoudre sur le fond.

Après plus d'un mois de polémique, Coca-Cola et PepsiCo ont finalement eu gain de cause dans la lutte qui les opposait aux autorités du Kerala, dans le sud de l'Inde, où le gouvernement régional avait interdit leurs produits au motif qu'ils contenaient d'importants résidus de pesticides.



L'Inde imprégnée de ses pesticides

L'interdiction du Pepsi et du Coca a été levée au Kerala, sans rien résoudre sur le fond.
Par Pierre PRAKASH

Et la saga rebondit.
La controverse avait éclaté lorsqu'une influente ONG écologiste, le Centre pour la science et l'environnement (CSE), avait publié un rapport, début août, révélant la présence d'alarmants taux de pesticides dans des dizaines d'échantillons prélevés aux quatre coins du pays. Cinq Etats fédérés avaient immédiatement banni les boissons concernées des écoles, des hôpitaux, voire des administrations, tandis que le Kerala, dirigé par le Parti communiste, avait, lui, carrément interdit la production et la vente des sodas sur tout son territoire. Saisie par les deux marques, la Haute Cour du Kerala a finalement annulé cette interdiction, vendredi dernier, arguant que seul le gouvernement fédéral avait le pouvoir de prendre une telle décision.

«Nocives».
Manifestement soulagés, Pepsi et Coca se sont fendus de communiqués laissant entendre que ce verdict était une preuve irréfutable de leur innocence. «Ce jugement (...) valide clairement notre ferme confiance dans la qualité et la sécurité de nos produits», clamait ainsi le premier, tandis que Coca-Cola India affirmait avoir «toujours été totalement confiant dans la sécurité de (ses) boissons gazeuses en Inde». Des déclarations pour le moins trompeuses puisque le jugement en question n'a en réalité rien à voir avec la présence ou non de pesticides dans ces boissons. Les juges ont certes estimé que les autorités kéralaises s'étaient alignées un peu trop rapidement sur l'étude du CSE sans chercher à confirmer ses résultats, mais, au final, c'est sur une question de simple juridiction qu'ils ont appuyé leur verdict, et non pas sur la question de santé publique.
Toujours prêt à en découdre, le CSE souligne ainsi que le jugement «ne change rien», les boissons concernées étant «toujours aussi nocives». Et de rappeler que le principal problème, dans cette histoire, est que le gouvernement fédéral n'a toujours pas mis en place la réglementation pourtant promise depuis trois ans, lorsque le CSE avait révélé pour la première fois la présence de pesticides dans les colas.

Prête depuis des mois, la législation est en effet restée dans les tiroirs du Bureau of Indian Standards. Motif : «Il y a une collusion totale entre les entreprises concernées et le gouvernement, qui ne veut pas effrayer les investisseurs étrangers», affirme Sunita Narain, la directrice du CSE. Une accusation qui contient probablement du vrai puisque, dans le cas des autres produits alimentaires (eau minérale, fruits, légumes, etc.), les législations existent et ont même été récemment renforcées.

Eduquer. Conséquence d'une utilisation excessive de produits chimiques dans l'agriculture, quasiment tous les aliments, en Inde, contiennent en effet des résidus de pesticides, souvent en quantités bien plus importantes que ce que l'on retrouve dans les canettes des marques américaines. Les chiffres sur le sujet sont rares et partiels, mais, même par bribes, les quelques études disponibles laissent pour le moins dubitatif. Pas plus tard qu'en août, des tests effectués par le ministère de l'Agriculture sur un marché de la capitale, New Delhi, montraient ainsi que les fruits et légumes contenaient des taux de pesticides et de métaux lourds 30 à 50 fois plus élevés que les limites autorisées. Même le lait de vache est gravement contaminé, avec des taux parfois 3 000 fois supérieurs à ce que prévoit la législation attendue pour les sodas.

«C'est vrai que toute la chaîne alimentaire est touchée, concède Sunita Narain, mais la différence est que ces produits ­ le lait, les fruits, les légumes ­ ont une valeur nutritive, alors que les colas, eux, n'apportent absolument rien à l'organismeCertes, mais le fait est que les Indiens sont beaucoup plus nombreux à boire du lait ou du thé que du coca. De l'avis de nombreux experts, l'urgence, en réalité, serait d'éduquer les paysans ­ qui aspergent leurs champs jusqu'à quinze fois par jour ­ sur la manière d'utiliser les pesticides. Coca et Pepsi, par contre, constituent une cible idéale pour médiatiser la question. En espérant que le débat en cours fera sortir les autorités de leur torpeur.

Mercredi 27 Septembre 2006
Jeudi 28 Septembre 2006
Lu 2721 fois

Dans la même rubrique :

POLLUTIONS DANS LE MONDE | Innovations et découvertes

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide