ACME
Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018 au : 3,30€ le m³ pour toutes les communes du Grand Besançon d’ici 2028 18/12/2018 Bordeaux Métropole : Trans’Cub s’attaque à la gestion de l’eau 17/12/2018 Réponses de Jacques Tcheng lors de la réunion de Quimper 17/12/2018
           
REVUE DE PRESSE

L’opacité perdure sur la gestion Veolia à Montpellier

Le rapport de la mission sur l’eau ne dit rien sur la gestion passée de la multinationale. Les membres de l’instance municipale se sont néanmoins prononcés en faveur d’un retour en régie publique. Les Verts disent vouloir demander “des audits complémentaires”.



un jeu d'équilibriste est engagé dans cette quête de l'eau publique
un jeu d'équilibriste est engagé dans cette quête de l'eau publique
Un rapport à la gloire du service de l’eau de Montpellier.

C’est le document qui devrait être présenté au conseil municipal du 9 novembre par la Mission d’information et d’évaluation sur la gestion de Veolia instaurée le 30 mars.

Une eau peu chère, un ancien contrat compétitif, des avenants ayant permis d’importants investissement et un contrôle de l’augmentation du prix de l’eau”, nous disent les élus membres de la mission (1).

Des investissements permettant de sécuriser et améliorer l’approvisionnement en eau des Montpelliérains et de répondre aux évolutions réglementaires sans augmenter le prix de l’eau pour les usagers.”


Même si de telles louanges inconditionnelles peuvent surprendre, on pouvait s’y attendre à la lecture du cahier des charges de l’audit extérieur sur lequel s’appuie le rapport de la mission. Montpellier journal a déjà évoqué ce cahier des charges : “Si vous demandez à un auditeur de regarder sur le trottoir de droite, il ne regarde pas sur le trottoir de gauche”, nous expliquait, en juin, un expert proche des Verts à propos de ce document.


Baisse de 15% de la facture de l’usager

Sans surprise, le même expert pointe plusieurs lacunes du “rapport d’étude”, réalisé par Collectivités conseil sur la base de ce cahier des charges et joint au rapport de la mission. Elles concernent les frais financiers pris en compte à tort, l’amortissement du droit d’entrée ou la redevance d’occupation du domaine public. Celle-ci devrait s’élever, selon lui, à 17 320 euros au lieu des “2500 000 euros supportés par les usagers”.

Conclusion de l’expert, en raison de ces deux derniers points (droit d’entrée et redevance), “la baisse de la part fermier (Veolia) pourrait atteindre 28 %”. Ce qui correspondrait, selon les Verts, à une baisse d’environ 15 % de la facture de l’usager. Et pourtant, malgré ces critiques, les Verts ont approuvé le rapport de la mission basé, en grande partie, sur ce… “rapport d’étude”.

Pourquoi ? Pour deux raisons principales. La première, c’est qu’ils ont obtenu quelque chose qui leur tient à cœur : la préconisation par la mission de la création “d’un grand service public de l’eau et de l’assainissement, sous la forme d’une régie personnalisée”. Mieux, la mission “i[b[invite des élus représentant la ville de Montpellier à se saisir des conclusions présentées ici [dans le rapport de la MIE] afin de défendre cette position au sein du conseil communautaire dès 2010]b]i″ (paragraphe 3.4). Ce qui semble être une évolution considérable, du moins de certains membres de la mission, sur cette question du mode de gestion. Selon Jean-Louis Roumégas, le président du groupe des Verts au conseil municipal, la dégradation des rapports entre Hélène Mandroux et Georges Frêche ne serait pas étrangère à cette évolution.

“Frêchistes et non frêchistes”
Sauf que cette avancée est limitée. Les Verts souhaitaient en effet un vote en conseil municipal d’un vœu “pour la mise en place d’un service public de l’eau”. Ils ont simplement obtenu que ce vœu soit annexé au rapport de la mission. Pourquoi n’a-t-il pas été présenté en conseil municipal ? Jean-Louis Roumégas, nous suggère de poser la question à la mairie (2). Et son interprétation à lui ? “Il y a un débat fort au sein de la majorité et ils se débrouillent pour trouver un compromis entre les communistes, le Modem et les socialistes”, répond-il. Et quand on insiste un peu, il finit par admettre : “On a bien senti que même cette question sur l’eau était traversée par ce débat des frêchistes et des non frêchistes.” Bref, un vote sur cette question aurait pu faire prendre le risque à la majorité d’afficher ses divisions au grand jour au même titre que le vote du budget qui a été repoussé après les élections régionales de mars 2010.

Deuxième raison de l’approbation par les Verts du rapport de la mission : l’ajout, en annexe de celui-ci, des “observations de Nathalie Medeiros” qui sont celles, en fait, de l’expert proche des Verts cité ci-dessus. À condition, bien sûr, que cet ajout soit effectif. Car le corps principal du rapport de la mission, remis par les Verts en conférence de presse ce matin, ne fait référence nulle part à ces annexes. Mais si, comme l’affirme les Verts, c’est le cas, alors le rapport devient totalement paradoxal.

Car, dans sa partie principale, il dit, en gros, que tout va bien. Et en annexe, que Veolia a facturé trop cher ses services c’est-à-dire que tout ne va pas si bien que ça (3). On verra si ces annexes seront évoquées lors de la présentation du rapport de la mission lors du conseil municipal du 9 novembre. Si c’est le cas, on devrait assister à un grand exercice d’équilibrisme de la part de la majorité municipale et des Verts.

“Contrôle financier”

Sur la gestion passée de Veolia, rien n’a vraiment bougé puisque aucun audit comptable et financier approfondi de la gestion de Veolia n’a été réalisé. Pourtant, Hélène Mandroux déclarait en conseil municipal du 22 juin : “Serge Fleurence s’est engagé dans la transparence et je crois qu’on peut faire confiance aussi aux audits.” On ne sait si on peut leur faire confiance quand on entend Jean-Louis Roumégas déclarer son insatisfaction par rapport à l’audit de cet été et affirmer : “On va continuer à demander des audits complémentaires.” Nathalie Medeiros ajoute : “Il y a aussi la commission de contrôle financier.” Cette instance a fini par être crée par le conseil municipal lors de sa séance du 27 juillet à la demande de l’élue Verts qui ajoute : “Il faudra bien qu’elle mette en place des outils pour contrôler.” Attendons pour voir.


Un autre fait qui ajoute au sentiment d’opacité, c’est la fuite, organisée ou pas par la majorité municipale, avec la parution dans Midi Libre (27/10) d’un article indiquant qu’une baisse de 7% du tarif de l’eau avait été obtenue de Veolia. Toujours selon le quotidien, un avenant devrait être passé en ce sens avec la multinationale. On n’en sait pas plus. Problème, les Verts disent avoir appris cette décision par la presse alors que Nathalie Medeiros siègeait dans la MIE. Vous savez la mission “d’information”. Une preuve qu’ils ne sont pas encore dans la majorité municipale et que la transparence sur la gestion de l’eau n’est pas encore pour demain.

► Lire aussi :


Le rapport de la mission d’information et d’évaluation (élus)
Le rapport d’étude (cabinet extérieur : Collectivités conseils)
Les observations des Verts sur le rapport d’étude
Le vœu sur le passage en régie (présenté par les Verts et non soumis au vote
La majorité municipale se moque-t-elle des citoyens ? (sur le cahier des charges de l’audit extérieur)
Les rapports de Georges Frêche avec Veolia sont plus qu’ambigus” (interview de Nathalie Medeiros)
Les Verts rendent public le rapport de la mission sur l’eau de la ville de Montpellier des Verts de Montpellier)


(1) Serge Fleurence (PS), Nathalie Medeiros (Verts), Michel Passet (PC) et Frédéric Tsitsonis (Modem). L’UMP a quitté la mission après la première réunion de la mission.
(2) Sollicité, Serge Fleurence, premier adjoint et membre de la mission, n’a, pour l’instant, pas donné suite à notre demande d’entretien.
(3) Cet article a été transmis au service presse de Veolia pour une réaction. S’il y en a une, nous la publierons.

Publié dans Environnement.

Par Jacques-Olivier Teyssier
29 octobre 2009

Vendredi 30 Octobre 2009
Samedi 7 Novembre 2009
JEAN-LUC TOULY
Lu 1423 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 19

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide