ACME
A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018 Nouvelle République 26 avril 2018 : Touraine Nord Ouest Val de Loire Bourgueil : Régie publique ou DSP ? 28/04/2018 Assises de l'eau 24 avril 2018 28/04/2018 Nice Matin 26 avril 2018 : Pourquoi le prix de l’eau fait-il des remous à Roquebrune ? 26/04/2018 Toulouse Métropole, débat en eaux troubles 24/04/2018 Compte rendu de l'AG des actionnaires de Veolia du 19 avril 2018 à Paris 21/04/2018 La Gazette des communes 20 avril 2018 : Eaux pluviales : le rapport explosif longtemps laissé dans les tiroirs finalement révélé 21/04/2018 Intervention de JL Touly à l'AG des actionnaires de Veolia 19/04/2018 Réunion publique sur l'eau chère à Roquebrune Cap Martin 18 avril 2018 18/04/2018 Midi Libre : Contrat de Nîmes Métropole avec la Saur : "Les élus décident et les usagers trinquent" 18/04/2018 Médiacité : Grand Lyon : pourquoi l’eau est (encore) trop chère 18/04/2018 La mobilisation continue pour la régie de l'eau Nouvelle grande réunion le 23 avril à BOURGUEIL en présence d'un consultant exceptionnel MARC LAIME 17/04/2018 La guerre de l'eau éclabousse Espelia, maître des réservoirs municipaux : L'audit des délégations de service public d'eau est un marché peu limpide, désormais contesté par des associations 16/04/2018 BARRAGES PRIVATISÉS : L'UE L'IMPOSE, SEULE LA FRANCE SE SOUMET 14/04/2018 Alpes-Maritimes : Veolia fait-elle couler une commune ? 10/04/2018 ATTAC fête ses 20 ans 05/04/2018 Le comité local Attac Montpellier vous invite à un ciné-débat le 11 avril 19h autour de la projection du film « Jusqu'à la dernière goutte, les guerres secrètes de l'eau en Europe » 02/04/2018 Cette émission de Radio Fréquence Luynes était consacrée à un débat sur les responsables de la gestion de l'eau au nord ouest du département d'Indre-et-Loire en présence du président du président de l'association Emmanuel Bouchenard et JL Touly 01/04/2018 Historique : une régie publique pour la gestion de la grande station d'épuration de Valenton (94) à la place des 2 multinationales Veolia et Suez 31/03/2018 Lyon Capitale (8 pages)  avril 2018 : A Lyon, la bataille de l'eau aura bien lieu en 2019 30/03/2018 vidéo de JEAN LUC TOULY qui parle de notre territoire et de la gestion privée de l'eau dans le NORD OUEST DE LA TOURAINE 30/03/2018 Sud Ouest 27 mars 2018 : Bordeaux : Trans’Cub veut pousser la Lyonnaise à "rendre" 600 euros à chaque abonné à l’eau 28/03/2018 Facture d'eau 2018 Wissous Eau et Assainissement TTC 28/03/2018 Sortie du livre de la journaliste indépendante Isabelle Jarjaille ce 27 mars 2018 27/03/2018 Suez se « gave-t-elle grave » sur l’eau potable de Bordeaux Métropole ? 26/03/2018 La Rochelle Aytré Eau des Villes et Eau des champs, Bien commun et à quel prix ? Jeudi, 29 mars - 18h30 - Salle Georges Brassens - 15 / 19 rue du 8 mai 1945 - Aytré 24/03/2018 La Roche-sur-Yon. Eau potable : tout n’est pas rose avec Veolia 21/03/2018 Révélations sur les marchés de l'eau et de l'assainissement à Wissous et Paris Saclay : Dans le cadre de la journée mondiale de l'eau et après l'oeil du 20 h de France 2 du 6 novembre, Cash Investigation du 13 mars et l'audit de Marc Laimé Consultant 19/03/2018 FO 18 mars 2018 : « Cash Investigation » trouble les faiseurs de ronds dans l’eau 18/03/2018 EAUX GLACÉES DANS LE COLLIMATEUR DU SIAAP 16/03/2018 SIAAP : INQUIÉTUDES À LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT 16/03/2018 CASH INVESTIGATION : LE DRÔLE DE MAIL ENVOYÉ PAR LA DIRECTION DE VEOLIA EAU POUR RASSURER SES TROUPES 15/03/2018 France Bleu Ile de France journal de 12h Interview de JL Touly : Soupçons de corruption, favoritisme : le marché des eaux usées est dans la tourmente en Ile-de-France 14/03/2018
           
PRIVATISATION DANS LE MONDE

La Banque mondiale recommande vivement de gérer la pénurie d'eau au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

la Banque mondiale dimanche a prévu une baisse dramatique des réserves d'eau au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et a recommandé vivement aux pays concernés d'examiner de nouveau la façon dont ils utilisent leur précieuse ressource.



La Banque mondiale recommande vivement de gérer la pénurie d'eau au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
La Banque mondiale a estimé que le nombre de litre d'eau accessible par personne dans cette partie du monde sera au moins divisée par deux avant 2050 et selon le nouveau rapport sorti au Caire, elle avertit des sérieuses conséquences sociales et économiques auxquelles ces pays devront faire face s'ils n'adaptent pas leurs pratiques actuelles de gestion de l'eau à cette situation future.

"Nous devons redoubler nos efforts pour nous assurer qu'assez d'eau de bonne qualité est disponible pour tous maintenant et sera disponible pour nos enfants et nos petits-enfants," s'est ému la vice-présidente de la Banque mondiale, Daniela Gressani.

Aujourd'hui, cette région, qui est actuellement un désert à 85 %, est l'un des plus arides sur la terre. Alors qu'il abrite 5 % de la population mondiale il ne détient que 1 % des réserves mondiales d'eau. Selon le même rapport, actuellement la gestion inefficace de l'eau entame les finances de ces pays de l'ordre de 1 à 3 % de leur produit intérieur brut chaque année.

Pour produire de l'eau avec dans une gestion de développement durable, le rapport préconise d'augmenter les pouvoirs des agences gouvernementales et des prestataires de services d'eau. Une meilleure implication signifie que ceux qui ont un intérêt dans la politique de la gestion de l'eau participe davantage au processus de prise de décisions.

Le rapport souligne aussi l'importance à considérer les impacts sur l'accès à l'eau de politiques sans lien direct à l'eau. La facon de gérer l'agriculture, le commerce a souvent plus d'impacts sur la gestion de l'eau que la politique mise en oeuvre par les ministères qui sont en charge de l'eau, note-til.

Les fonctionnaires de la Banque mondiale croient que ces différentes démarches aideront à améliorer les efforts d''efficacité qui sont réalisés dans la gestion de l'eau dans cette région et les rendront financièrement durables.

Julie Bucknall, une grande spécialiste des ressources naturelles à la Banque mondiale, a expliqué mercredi que les gouvernements dans cette partie du monde dépensent en réalité des sommes considérables dans le secteur d'eau, mais pas de la façon la plus efficace. Dans quelques pays, ces dépenses s'élèvent à 25 % de tout l'investissement public.

Pour elle :"Dans le rapport, l'analyse de la situation indique que nous pourrions faire beaucoup mieux,". Bucknall croient les commentaires de ceux qui sont affectés par les investissements qui sont insuffisants pour améliorer l'efficacité du développement actuel.

Pour donner suite aux recommandations du rapport, docteur Mahmoud Abu Zeid, le président du Conseil Arabe de l'Eau et le ministre égyptien des ressources en eau et de l'irrigation, ont annoncé des projets conjugués par le Conseil Arabe de l'EAU et de la Banque mondiale pour créer un nouveau centre régional d'excellence. Le centre sera financé par une subvention de 300,000 dollars américains de la Banque mondiale.

L'AP
Dimanche, le 11 mars 2007

LE CAIRE, Egypte :
traduction bénévole SDT

World Bank urges action to manage water scarcity in Middle East and north Africa

The Associated Press

Sunday, March 11, 2007


CAIRO, Egypt: The World Bank on Sunday predicted a dramatic decline in water availability in the Middle East and north Africa and urged countries in the region to re-examine how they use the precious resource.

The World Bank estimated that per capita water availability in the region will fall by at least 50 percent by 2050 and warned of serious social and economic consequences if countries do not adapt their current water management practices, according to a new report released in Cairo.

"We need to redouble our efforts to make sure that enough water of good quality is available to all of society now and will be available to our children and grandchildren," said World Bank vice president, Daniela Gressani.

Even today, the region, which is 85 percent desert, is one of the most arid on earth. It contains 5 percent of the world's population, but only 1 percent of the world's water. According to the report, inefficient water management currently costs economies in the region approximately 1 to 3 percent of gross domestic product every year.

To produce sustainable water management, the report advocates increasing the accountability of government agencies and water service providers. Better accountability means bringing more of those who have a stake in water management policies into the decision making process.

The report also emphasizes the importance of considering the effects of policies not directly related to water on its availability. Policies that deal with agriculture, trade often have a greater affect water management than policies implemented by water-related ministries, it notes.

World Bank officials believe these steps will help improve the efficiency of existing water management efforts in the region and make them financially sustainable.

Julie Bucknall, a leading natural resources specialist for the World Bank, said Wednesday that governments in the region actually spend a considerable amount of money on the water sector, but not in the most efficient manner. In some countries, this spending amounts to 25 percent of all public investment.

"The analysis in the report indicates that we could do a lot better," she said. Bucknall believes comments from those affected by the investments is critical to improving the efficiency of existing spending.

To follow up on the recommendations in the report, Dr. Mahmoud Abu Zeid, the president of the Arab Water Council and the Egyptian minister of water resources and irrigation, announced plans by the Arab Water Council and the World Bank to create a new regional center of excellence. The center will be funded with a US$300,000 grant from the World Bank.


Samedi 17 Mars 2007
Vendredi 23 Mars 2007
The Associated Press
Lu 2886 fois

Dans la même rubrique :
1 2

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide