ACME
20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018 Nouvelle République 26 avril 2018 : Touraine Nord Ouest Val de Loire Bourgueil : Régie publique ou DSP ? 28/04/2018 Assises de l'eau 24 avril 2018 28/04/2018 Nice Matin 26 avril 2018 : Pourquoi le prix de l’eau fait-il des remous à Roquebrune ? 26/04/2018 Toulouse Métropole, débat en eaux troubles 24/04/2018 Compte rendu de l'AG des actionnaires de Veolia du 19 avril 2018 à Paris 21/04/2018 La Gazette des communes 20 avril 2018 : Eaux pluviales : le rapport explosif longtemps laissé dans les tiroirs finalement révélé 21/04/2018 Intervention de JL Touly à l'AG des actionnaires de Veolia 19/04/2018 Réunion publique sur l'eau chère à Roquebrune Cap Martin 18 avril 2018 18/04/2018 Midi Libre : Contrat de Nîmes Métropole avec la Saur : "Les élus décident et les usagers trinquent" 18/04/2018 Médiacité : Grand Lyon : pourquoi l’eau est (encore) trop chère 18/04/2018 La mobilisation continue pour la régie de l'eau Nouvelle grande réunion le 23 avril à BOURGUEIL en présence d'un consultant exceptionnel MARC LAIME 17/04/2018 La guerre de l'eau éclabousse Espelia, maître des réservoirs municipaux : L'audit des délégations de service public d'eau est un marché peu limpide, désormais contesté par des associations 16/04/2018 BARRAGES PRIVATISÉS : L'UE L'IMPOSE, SEULE LA FRANCE SE SOUMET 14/04/2018
           
ON NOUS ECRIT

Le déclic biogaz

J'étais loin de me douter que mes quinzes années de vie, en Guadeloupe, permettraient de faire naître une relation privilégiée entre l'eau et mon activité de conseiller écologue. Il faut déjà aimer l'eau et la nature pour ressentir comme une souillure dans sa chair et son esprit les atteintes et les pollutions faitres à notre environnement.



En revanche au pied de ces coûteuses installations électriques s'écoulent une pollution organique et un gâchis énergétique qu'il s'agit d'apprivoiser.

Le déclic biogaz
Sur l'île tropical, de partout l'eau s'impose, les pluies abondantes qui coulent vers la mer des caraïbes, et de l'autre dans l'océan atlantique. Le volcan de la Souffrière rapellent l'énergie des profondeurs de la terre avec la station de géothermie de Bouillante. Toute cette eau qui permet de faire pousser ces champs de canne à sucre et de bananes, les jardins créoles avec des noms de fruits qui laissent rêveur : sapotille, manguo, chayote ou christophine, avec des fleurs de toutes beautés.

Sur les petites îles de la ceinture tropicale de la planète, la vitalité des éléments, le grand air du large permet d'avoir des champs d'éloliennes, et ,les cellules photovoltaïques brillent constamment sous le soleil des îles. Il va s'en dire que d'énormes installations électriques alimentés par le pétrole, fournissent aux îles ce qu'il faut pour les complexes touristiques et les zones industrielles , ainsi que l'alimentation électrique des congélateurs et des climatiseurs pour les habitants.

En revanche au pied de ces coûteuses installations électriques s'écoulent une pollution organique et un gâchis énergétique qu'il s'agit d'apprivoiser.

La pollution domestiquable au nord comme au sud.
Sue cette petite île de la ceinture tropicale, en Guadeloupe, toutes les énergies domestiquées ont leur place, sauf une qui curieusement attire l'attention immédiate des protecteurs de la nature, l'odeur nauséabonde des gaz de décharges et des boues stations d'épuration, tout ce qui est "eaux usées", aussi des élevages ainsi que les déchets des usines de café et ceux des usines à rhum qui s'écoulent dans les bassins de rétention, puis du sol, rejoint par infiltration les rivières et la mer ! ... La barrière de corail perd ses chatoyantes couleurs et le blanchiment annonce une irrémédiable pollution.

La fermentation naturelle, très rapide, sous les pays des tropiques, îles ou continents tropicaux, cette fermentation rapide amène une pollution des sols dans des feux continus des décharges à ciel ouvert. Ces feux brûlent en continue et l'on voit s'échapper de la fumée venant des profondeurs des couches des ordures. Le processus est le même pour les boues des stations d'épurations des eaux usées qui sont rejetées dans les décharges.

http://www.ecologie.gouv.fr

Les méthodes d'incinération des déchets ne font que maintenir les pollutions atmosphériques qui se redéposent dans le milieu naturel.

Le déclic biogaz
Les pompiers installent d'immenses systèmes de pompes qui arrosent constamment pour empêcher que les feux ne se transforment en incendies : donc de l'eau propre est prélevée continuellement dans la mangrove toute proche, aspergeant les masses de déchets organiques mélangés aux plastiques (dioxines, puranes et furanes cancérigènes) pour retomber dans le milieu.

Ainsi les huitres de mangroves, indicateurs biologiques, ces huitres sur les racines des palétuviers sont chargées de polluants dangeureux ainsi que la chair des poissons consommés dans les cîtés des logements sociaux. Le cercle infernal de la pollution s'installe, au sud comme au nord, avec des populations en difficultés sociales, proche des décharges, familles qui pêchent la nuit et qui s'alimentent avec une nourriture la plus polluée. Ce qui a pour effet de dégrader les fonctions de mémoire du cerveau et la santé du reste du corps, avec des conséquences sur l'échec social et scolaire de ces populations locales.

Les méthodes d'incinération des déchets ne font que maintenir les pollutions atmosphériques qui se redéposent dans le milieu naturel. Les pollutions anciennes sont maintenues et les eaux usées continuent de s'écouler au pied des incinérateurs du nord comme ceux du sud, abandonnant les boues des stations d'épuration à un gaspillage diificilement compréhensible.

Tous les pays du sud sont naturellement confrontés à ces fermentations organiques. Au nord, les incinérateurs brûlent et polluent l'atmosphère, l'eau de pluie fait retomber cette pollution sous forme de pluies acides qui brûlent les forêts, et se déposent sur la faune et la flore des parcs naturels. Les boues des stations d'épurations des eaux usées sont épandues sur les sols agricoles et polluent de nouveau les rivières, les mers ainsi que nos aliments.

Tous unis, le nord comme le sud pour lutter contre les pollutions. Les boues des stations d'épuration des eaux usées font partie des pollutions majeures de notre milieu. Les prédateurs de l'eau qui gèrent la ressource refusaient d'aller investir dans le secteur des énergies renouvelables. La gestion citoyenne et participative de l'eau ne ferait que copier les transnationales prédatrices si un programme biogaz vient déjouer cette fatalité de pollution. (à suivre)

www.h2o.net

Mardi 18 Avril 2006
Mardi 18 Avril 2006
iaccarini bernard conseiller écologue
Lu 2591 fois

Dans la même rubrique :

La charte de l'eau - 05/04/2006

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide