ACME
A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018 Nouvelle République 26 avril 2018 : Touraine Nord Ouest Val de Loire Bourgueil : Régie publique ou DSP ? 28/04/2018 Assises de l'eau 24 avril 2018 28/04/2018 Nice Matin 26 avril 2018 : Pourquoi le prix de l’eau fait-il des remous à Roquebrune ? 26/04/2018 Toulouse Métropole, débat en eaux troubles 24/04/2018 Compte rendu de l'AG des actionnaires de Veolia du 19 avril 2018 à Paris 21/04/2018 La Gazette des communes 20 avril 2018 : Eaux pluviales : le rapport explosif longtemps laissé dans les tiroirs finalement révélé 21/04/2018 Intervention de JL Touly à l'AG des actionnaires de Veolia 19/04/2018 Réunion publique sur l'eau chère à Roquebrune Cap Martin 18 avril 2018 18/04/2018 Midi Libre : Contrat de Nîmes Métropole avec la Saur : "Les élus décident et les usagers trinquent" 18/04/2018 Médiacité : Grand Lyon : pourquoi l’eau est (encore) trop chère 18/04/2018 La mobilisation continue pour la régie de l'eau Nouvelle grande réunion le 23 avril à BOURGUEIL en présence d'un consultant exceptionnel MARC LAIME 17/04/2018 La guerre de l'eau éclabousse Espelia, maître des réservoirs municipaux : L'audit des délégations de service public d'eau est un marché peu limpide, désormais contesté par des associations 16/04/2018 BARRAGES PRIVATISÉS : L'UE L'IMPOSE, SEULE LA FRANCE SE SOUMET 14/04/2018 Alpes-Maritimes : Veolia fait-elle couler une commune ? 10/04/2018 ATTAC fête ses 20 ans 05/04/2018 Le comité local Attac Montpellier vous invite à un ciné-débat le 11 avril 19h autour de la projection du film « Jusqu'à la dernière goutte, les guerres secrètes de l'eau en Europe » 02/04/2018 Cette émission de Radio Fréquence Luynes était consacrée à un débat sur les responsables de la gestion de l'eau au nord ouest du département d'Indre-et-Loire en présence du président du président de l'association Emmanuel Bouchenard et JL Touly 01/04/2018 Historique : une régie publique pour la gestion de la grande station d'épuration de Valenton (94) à la place des 2 multinationales Veolia et Suez 31/03/2018 Lyon Capitale (8 pages)  avril 2018 : A Lyon, la bataille de l'eau aura bien lieu en 2019 30/03/2018 vidéo de JEAN LUC TOULY qui parle de notre territoire et de la gestion privée de l'eau dans le NORD OUEST DE LA TOURAINE 30/03/2018 Sud Ouest 27 mars 2018 : Bordeaux : Trans’Cub veut pousser la Lyonnaise à "rendre" 600 euros à chaque abonné à l’eau 28/03/2018 Facture d'eau 2018 Wissous Eau et Assainissement TTC 28/03/2018 Sortie du livre de la journaliste indépendante Isabelle Jarjaille ce 27 mars 2018 27/03/2018 Suez se « gave-t-elle grave » sur l’eau potable de Bordeaux Métropole ? 26/03/2018 La Rochelle Aytré Eau des Villes et Eau des champs, Bien commun et à quel prix ? Jeudi, 29 mars - 18h30 - Salle Georges Brassens - 15 / 19 rue du 8 mai 1945 - Aytré 24/03/2018 La Roche-sur-Yon. Eau potable : tout n’est pas rose avec Veolia 21/03/2018 Révélations sur les marchés de l'eau et de l'assainissement à Wissous et Paris Saclay : Dans le cadre de la journée mondiale de l'eau et après l'oeil du 20 h de France 2 du 6 novembre, Cash Investigation du 13 mars et l'audit de Marc Laimé Consultant 19/03/2018 FO 18 mars 2018 : « Cash Investigation » trouble les faiseurs de ronds dans l’eau 18/03/2018 EAUX GLACÉES DANS LE COLLIMATEUR DU SIAAP 16/03/2018 SIAAP : INQUIÉTUDES À LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT 16/03/2018 CASH INVESTIGATION : LE DRÔLE DE MAIL ENVOYÉ PAR LA DIRECTION DE VEOLIA EAU POUR RASSURER SES TROUPES 15/03/2018 France Bleu Ile de France journal de 12h Interview de JL Touly : Soupçons de corruption, favoritisme : le marché des eaux usées est dans la tourmente en Ile-de-France 14/03/2018
           
ACTUALITES / MANIFESTATIONS

Le nouveau livre De R Lenglet et JL Touly chez Fayard
'L'eau des multinationales, les vérités inavouables'

Sortie le 4 janvier 2006 du livre en librairie (250 pages 19 euros)

les critiques du livres ICI



Le nouveau livre De R Lenglet et JL Touly chez Fayard<br> <center><font color='red' size=3>'L'eau des multinationales, les vérités inavouables'
Que cache notre facture d’eau ?

Ce livre révèle les méthodes des grandes compagnies de l’eau pour transformer les usagers en « vaches à lait » et neutraliser les élus.
Témoignages à l’appui, il montre comment, grâce à la connivence avec des hommes politiques et des syndicalistes, à des comptes opaques, à des financements discrets, à des sociétés aux apparences trompeuses, ces firmes s’emparent de marchés et les conservent dans des conditions économiques douteuses. L’enquête évoque au passage les dessous d’un des plus gros scandales financiers de ces dernières années : le transfert sur des comptes irlandais de milliards d’euros initialement destinés à la réfection des réseaux de distribution.

Les pratiques abusives des multinationales de l’eau sont lourdes de conséquences pour les usagers et représentent un réel danger pour la démocratie. Plus dramatique, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie, c’est parfois la population qui se retrouve privée d’eau potable.
Toutefois, les choses commencent à bouger. Dans de nombreux pays, les firmes ont dû changer d’attitude ou se retirer. En France, de Toulouse à Lille, en passant par Paris, Lyon, Marseille, Cherbourg, Castres, Neufchâteau, Varages et bien d’autres, des associations se sont mobilisées pour imposer une gestion plus transparente et moins coûteuse.
Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui ne veulent plus être des payeurs aveugles et souhaitent apprendre à lutter contre le commerce d’un patrimoine vital.


Préface de Danielle Mitterrand
Roger Lenglet est philosophe, journaliste d’investigation et directeur de collection.
Jean-Luc Touly est salarié de la CGE depuis 1976. Il est aussi président de l’Association pour le contrat mondial de l’eau France, membre d’Anticor (association de lutte contre la corruption) et du conseil scientifique d’Attac.

Mardi 3 Janvier 2006
Jeudi 30 Mars 2006
JL TOULY
Lu 15709 fois


1.Posté par sabatier le 08/01/2006 16:01
Votre livre m\'a fait mieux appréhender le problème que l\'eau \" monneyable\" va poser à des milliards d\'hommes dans l\'avenir.et les moyens d\'y remédier.Bravo pour cette prise de position courageuse!

2.Posté par sabatier le 08/01/2006 16:04
Encore bravo!

3.Posté par Vincent George le 01/02/2006 20:25
Bonsoir ! Bien que je n'aie pas encore lu votre livre, mon expérience sur la Palestine, Jordanie et Israël ainsi que les témoignages reçus en 1998 & 1999 me font dire que: " NOTRE façon de PENSER et d' AGIR peuvent apporter une solution"....(ex. hotel à Amman: This water is our life...and your's...thanks for..) Simple minds !

4.Posté par MARIE-CHRISTINE GERARDIN le 05/02/2006 17:26
Je travaille pour une trés grosse Sté en France connue dans le monde entier qui détient 20% avec un autre grand groupe Israêlien qui détient le reste sur les territoires recconus occupé illégalement au Golan !
D\'autre part parlez vous dans votre livre de cette même Sté, si vous l\'avez reconu puisant l\'eau des Parisens de la nappe de l\'Albien ? une eau tres pure se faisant de gros bénéfice en voulant faire croire le contraire ?
L\'EAU ou \'or bleu est un vaste sujet qui reste préoccupant pour nous tous dans les mains d\'escrocs trés organisés.
MCG

5.Posté par VERGES le 27/02/2006 16:39
Les multinationales françaises de l'eau, très compétentes techniquement, ont, c'est sûr, aussi de gros défauts, font de gros bénéfices en toute opacité, sont arrogantes alors qu'elles sont loin d'avoir une bonne productivité, entre autres du fait des privilèges exorbitants (imposés par la loi) de leurs salariés. Mais il y a pire en termes de gaspillage économique et financier, d'incompétence et de cynisme : les centaines d'associations de tous types qui vivent en parasites de l'eau et prônent la plupart du temps des politiques démagogiques et très contraires aux intérêts des usagers les plus pauvres et de la bonne gestion du secteur, politiques dont ils devraient plus souvent aller voir les résultats encore apparents en ex URSS. Les membres de ces associations se font en fait plaisr sur le dos du consommateur et du tiers monde. Je ne parle pas de Que Choisir qui ne souffre que d'un manque de moyens et d'expertise pour éviter de dire des bétises dans certains cas. Et quand on est salarié de la CGE et qu'on n'est pas d'accord avec sa boite, la moindre honnêteté est de démissionner plutôt de continuer à manger la bonne soupe des privilèges liés à un régime protégé faisant partie intégrale du système.
J F Vergès

6.Posté par LOUINEAU le 05/12/2007 20:10
quel est le titre de votre nouveau livre que nous ne trouvons pas.

Merci d'avance salutations.

7.Posté par HEIM le 05/03/2008 14:16
Décidément, les émissions d'ARTE sont fabuleuses! Bravo aux auteurs du livre L'eau des multinationales.
Je ne savais pas jusqu'à quel point le problème de l'eau était grave, en Europe et notamment en France, mais je constate que je paie davantage pour toutes les taxes que pour la consommation proprement dite! D'autre part, ce n'est pas seulement une question d'eau potable. Il existe de nombreuses découvertes sur la vitalité de l'eau et le fait qu'elle est capable de "mémoriser" des données. Les tuyauteries rondes usuelles partout sont un désastre pour les forces de revitalisation et de cavitation - les Incas et anciennes cultures étaient plus avancées que la soi-disant "civilisation" occidentale dont le principal souci est de plumer les usagers-consommateurs-otages, par le biais de puissantes multinationales qui se croient au-dessus des lois. Il serait temps que cela cesse!!


Dans la même rubrique :

Les livres d'Eau - 02/12/2004

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide