ACME
France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019 Martinique 1ère journal 19h 5 mai 2019 : La gestion de l'eau en Martinique est très chère et trouble 06/05/2019 Martinique, l'eau la plus chère de France  « Dénoncer les abus autour du prix de l'eau » 06/05/2019 Population de la Martinique  le comité citoyen du Sud de la Martinique vous invite à venir nombreux à la grande  réunion d information sur les problématiques de l eau  le vendredi 3 mai 2019  à 18 heures à la mairie de Sainte Luce 28/04/2019 RCI 25 avril 2019 : Le Comité Citoyen de Sud souhaite se faire entendre sur le coût de l'eau 26/04/2019 Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019 22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019
           
L'affaire Ben S'mim.

Les batailles pour l’eau ont bien eu lieu, elles continueront



Le mouvement protestataire des habitants de Bensmim a bien pris de bonnes tournures, ces derniers mois, par le biais de marches, sit in et de pétitions revendiquant la récupération de leur droit spolié à l’eau de l’unique source d’eau, base de leur activité et leur vie. Ce mouvement a eté soutenu par les ONG locales et nationales dont ATTAC, AMDH et ACME /MAROC . Les habitants de Bensmim comme le corps associatif solidaire avec la juste cause, posent les problèmes à leur juste valeur médiatique, politique et sociale accusant directement le prometteur du projet et le gouvernement qui a autorisé l’exploitation de la source de Bensmim par le capital étranger. Le mouvement de protestation occasionné par le problème de l’eau a bien sûr touché plusieurs points de notre pays, Bouarfa, Ait Melloul, Tata et autres, preuve que le mouvement de Bensmim est bien réel dans le contexte du changement climatique, de la surexploitation de l’eau et des effets néfastes de la mondialisation. Le mouvement protestataire des habitants de Bensmim s’érige contre les lobbies pernicieux et contre le scandale de la mauvaise gestion de notre patrimoine hydrique. Quoi qu’il ne représente plus qu’un secret de polichinelle, le mouvement est aperçu autrement par nos moyens audio_ visuels.
2 M, l’un des principaux pôles médiatiques de notre pays diffuse son programme TAHKIK (enquête) le 24/01/08 à 22 h 15 autour de la question hydrique, tout en ignorant dans toute sa dynamique le mouvement protestataire des masses populaires de Bensmim, dans le secret dessein de nous tranquilliser par des subterfuges éloges édités par les entreprises capitalistes qui cherchent à s’accaparer de nos richesses hydriques quel qu’en soit le prix au dépens des aspirations des habitants de Bensmim en une vie meilleure. Est_il nécessaire de noter en passant que ces entreprises, montées au créneau, au cours du programme, ne sont en fait que des filiales des multinationales qui profitent de l’économie de rente en vogue chez nous, et auxquelles on ouvre largement les portes à l’exploitation de notre terre et notre mer, sans réserve aucune pour les droits de nos générations futures sur ce patrimoine hydrique minier halieutique et forestier. Ainsi 2M soutient et valide, le point de vue de ces sociétés dont l'une représentée par (Mr Nicolas. A) met en exergue les avantages du projet de l’exploitation de l’eau de source de Bensmim faisant fi de la paupérisation,et de l’émigration au sein des habitants de Bensmim, comme résultats inulectables de ce dit projet qui vont à l’encontre du développement durable. Evidemment notre 2 M ne cache pas sa position en faveur de ces sociétés en quête de projets bénéfiques comme la mise en bouteille de l’eau (c’est le cas de Sidi Harasem, Sidi Ali, Ain Sais…) dont la qualité est presentée comme rigoureuse (contrairement à ce qu’a été constaté à Fès dont les habitants de certains quartiers dénoncent des impuretés et le goût infect de l’eau de robinet). Tout en défendant ce genre de projet les représentants de sociétés voraces de gros bénéfices prêts à sortir à l’étranger, sollicitent la diminution de la T.V.A au gouvernement qui n’a trouvé de meilleur cadeau du nouvel an que de promulguer une hausse des prix déstabilisant ainsi le pouvoir d’achat de la majorité de la masse populaire.
Le programme de 2M essaie sans doute, à travers les déclarations fallacieuses de ses éminents hôtes, nous convaincre que notre situation hydrique est loin de tout danger et inquiétude alors que des pays du Nord ne cachent aucunement leur inquiétude quant à l’avenir de leur eau. Aussi n’a-t-on pas droit de nous demander de la position des opposants au projet, à savoir le point de vue des militants des ONG et particulièrement des militants de l’ACMÉ /MAROC ingoré par le dit programme de 2 M, ce qui prouve que notre pôle médiatique ne fait que le jeu du capital multinational loin de toute impartialité et de professionnalisme responsable.
Houssaine Idrissi Le 28/01/08

Vendredi 8 Février 2008
Dimanche 17 Février 2008
houssaine idrissi
Lu 1761 fois

Dans la même rubrique :

L'affaire Ben S'mim.

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide