ACME
Affaire SEEG Veolia – état Gabonais : Nicaise Moulombi, le visionnaire 01/09/2018 Veolia sous le coup d’une enquête pour corruption en Arménie 01/09/2018 Assises de l'eau : les quatre priorités fixées par le Gouvernement : Le comité stratégique de la filière eau est présidé par Antoine Frérot, PDG de Veolia !!! 30/08/2018 Rachat de la Saur par EQT : un jour sans fin… 28/08/2018 Veolia paie des voyages à Paris pour des hauts fonctionnaires arméniens afin d'augmenter le prix de l'eau 27/08/2018 Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018
           
REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE

Les multinationales de l'eau sont concurrencées par les acteurs des pays émergents : un article du Monde

La Banque mondiale a publié, vendredi 23 octobre, une étude sur la contribution des grands opérateurs privés (Veolia et Suez Environnement, Saur, Agbar...) dans la distribution et l'assainissement de l'eau au sein des pays en développement. Ce document entend apporter des éléments objectifs au débat - toujours sensible et idéologique - entre les partisans d'une privatisation et les tenants de la régie publique du service de l'eau.



marche contre l'opérateur privé en Bolivie à l'origine de la guerre de l'eau à Cochabamba en 2000
marche contre l'opérateur privé en Bolivie à l'origine de la guerre de l'eau à Cochabamba en 2000
Les auteurs ont travaillé sous la direction de Philippe Marin, spécialiste des questions d'eau et d'assainissement, qui a rejoint la Banque mondiale en 2001 après avoir travaillé dans plus de quarante pays - dans le privé (notamment Veolia) et le public. Ils décortiquent quelque 65 contrats de partenariat public-privé (sur 260 conclus depuis 1990) qui ont au moins cinq ans d'ancienneté, dans une trentaine de pays en développement.

L'étude indique que la population urbaine desservie par les opérateurs privés est passée de 94 millions d'habitants en 2000 à 160 millions fin 2007, soit une part de marché de 7 % encore modeste mais en forte croissance depuis 1997, quand elle était de moins de 1 %. En dépit d'échecs retentissants et qui touchent 9 % des contrats, comme Aguas Argentinas, filiale de Suez, en Argentine (2006) et La Paz en Bolivie (2007), mais aussi de quelques renationalisations (Mali et Tanzanie en 2005), le bilan de l'action du privé est plutôt satisfaisant, concluent les auteurs. Il a été établi à l'aune de quatre critères : l'accès à l'eau courante, avec la disponibilité horaire et la pression assurée ; la qualité du service ; l'efficacité opérationnelle, en particulier dans la réduction des fuites de réseaux ; les tarifs.

Les contrats les plus efficaces sont, pour l'auteur, ceux de longue durée, où l'opérateur a la maîtrise complète de l'exploitation, de la production à la facturation, mais n'assure pas seul le financement des investissements, plus ou moins partagé, selon les cas, avec la puissance publique.

C'est d'ailleurs la solution choisie, par exemple, avec succès au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Niger ou au Cameroun. Ce partage du risque peut aussi prendre la forme d'une société d'économie mixte, comme à Carthagène (Colombie) ou à La Havane (Cuba). Quant aux tarifs, le rapport ne tranche pas en faveur d'une solution privée ou publique. Mais il constate que le recours au privé se traduit statistiquement par des hausses qui peuvent être toutefois motivées par des investissements et l'amélioration du service.

Myriade d'acteurs locaux

"Les partenariats public-privé ne sont pas une formule magique pour tout résoudre, souligne Philippe Marin, et il existe des services publics bien gérés, comme au Burkina Faso, en Ouganda ou à Phnom-Penh, au Cambodge. Mais le secteur privé peut apporter beaucoup."

L'étude révèle que cette conquête des marchés par les opérateurs privés ne profite pas aux seuls grands acteurs du secteur - les groupes français Veolia Environnement et Suez Environnement, l'allemand RWE, l'espagnol Agbar (bientôt contrôlé par Suez Environnement), l'italien Acea et les anglais United Utilities ou Severn Trent. Une myriade d'acteurs locaux a fait son apparition sur ce marché. Le rapport en recense vingt-huit, desservant désormais plus de 400 000 foyers et qui, eux aussi, essaient de sortir de leurs marchés domestiques, en concurrence frontale avec les leaders mondiaux. Il faut désormais compter avec des opérateurs chinois, comme Beijing Capital Co. ou China Water Group, singapouriens (Hyflux ou Epure International), philippins (Manila Water Co.), indiens (BHEL), argentins (Latinas Aguas) et surtout brésiliens, comme la Sabesp, détenue à 50 % par l'Etat de Sao Paulo.

Même si elle progresse en volume avec la croissance du marché privé, la part des cinq plus gros opérateurs diminue en pourcentage : elle est passée de 73 % en 2001 à 45 % en 2007, selon une étude de l'Association de l'Ecole de guerre économique (Infoguerre.fr). "Les multinationales cherchent, depuis l'été, à ouvrir le dialogue avec les contestataires de la privatisation et à mettre au point des contrats participatifs avec, dans les pays en développement, des organisations non gouvernementales, ou, dans les pays développés, des organisations de consommateurs pour assurer le suivi et le contrôle des concessions et faire tomber les suspicions, observe Jean-Luc Touly, ancien syndicaliste chez Veolia, président de l'Association pour un contrat mondial de l'eau (ACME). Et nous ne refusons pas le dialogue."


--------------------------------------------------------------------------------

Sur le Web : l'étude la Banque mondiale est consultable (en anglais) sur le site Ppiaf.org.

LE MONDE | 26.10.09

Isabelle Rey-Lefebvre

Article paru dans l'édition du 27.10.09


Réactions

Réaction à un article paru dans les actualités-news-environnement.com

Une précision qui me semble utile : l'étude citée dans cet article a été réalisée par Philippe Marin, un ancien du secteur privé qui travaille depuis 2001 pour une agence de la Banque Mondiale nommée la PPIAF, pour Public Private Infrastructure Advisory Facility. Cette agence travaille depuis des années, comme son nom l'indique, à la promotion exclusive des Partenariats Public Privé (PPP), un biais idéologique dommageable que Corporate Europe Observatory a dénoncé avec un certain nombre d'autres organisations, voir notre dossier sur eux : http://archive.corporateeurope.org/ppiaf.html

J'ajoute que l'étude en question a fait l'objet d'une analyse très critique par des chercheurs de l'université de Greenwich : http://www.psiru.org/reports/2009-03-W-wbank.doc

Les références


Mardi 27 Octobre 2009
Mardi 27 Octobre 2009
JEAN-LUC TOULY
Lu 3027 fois


Dans la même rubrique :

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide