ACME
Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020 lundi, le Comité Citoyen du Sud Martinique a manifesté devant le siège de l'Espace sud à Sainte-Luce, première étape avant un bis répétita mercredi matin, devant le siège de la SME au Lamentin. Des bouteilles d'eau ornaient les grilles 19/05/2020 17 mai 2020 : France-Antilles (plainte pénale) et Martinique 1ère JT 19h 17 mai 2020 18/05/2020 Martinique Eau : deux mobilisations à venir du Comité citoyen sud de la Martinique 15/05/2020 Martinique : des coupures d'eau courante dans la commune de Sainte-Luce 13/05/2020 Martinique : Eau : « Certains ont intérêt à maintenir la situation en l’état » 13/05/2020 Odyssi introduit une action en justice contre la SME pour non respect du contrat qui les lie. Elle étudie la possibilité de contester la décision du tribunal judiciaire de Fort-de-France qui la condamne sous astreinte à rétablir l'eau à ses abonnés 10/05/2020 Coupures d'eau : la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet une réunion de toute urgence...pour éviter des troubles 10/05/2020 France Antilles 9 mai 2020 : le scandale de la gestion de l’eau en Martinique comme en Guadeloupe n’a que trop duré 09/05/2020 PETITION POUR UNE COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LA GESTION DE L’EAU PAR VEOLIA EN GUADELOUPE 24/04/2020 COVID-19 ET NETTOYAGE DES RUES : LES MENSONGES DE LA MAIRIE DE PARIS PAR MARC LAIMÉ, 20 AVRIL 2020 20/04/2020 VIDEO CONFÉRENCE-DÉBAT : L’INCENDIE DU SIAAP PAR MARC LAIMÉ, 21 JANVIER 2020 22/01/2020 Menton conseil communautaire la gestion et le prix de l'eau au menu de la séance du 28 novembre 2019 (Nice Matin 30.11.19) 17/01/2020 Guadeloupe : GERMAIN PARAN,PRÉSIDENT DU CDUE « L'usager de l'eau doit être au centre des débats » 09/12/2019 La justice enquête sur la gestion de l'eau dans le sud de l'aisne dont le délégataire est VEOLIA 15/11/2019 Le Télégramme 8 novembre 2019 Eau Secours 29 les candidats aux municipales sous pression sur la gestion de l'eau 09/11/2019 Eau du bassin rennais succédera à Veolia le 1er février 2020 07/11/2019 Droit d'alerte et de retrait des salariés du SIAEAG (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe) 03/11/2019 JT 19/20 France 3 22 octobre : Pollution : menace sur la Seine après l'incendie d'Achères 23/10/2019 Rapport eau assainissement SISPEA SEPTEMBRE 2019 DONNEES 2016 15/10/2019 Chlordécone, canalisations vétustes : l'eau de Martinique au centre des interrogations 15/10/2019
           
HISTOIRES

Les pluies apportent un peu de bonheur aux Afghans, mais rien n'est gagné !

En AFGHANISTAN, l'eau apporte un peu d'espoir, dans ce monde où règne la désolation.



Les pluies apportent un peu de bonheur aux Afghans, mais rien n'est gagné !
Pendant huit ans, une sécheresse sur les plaines arides de du sud de l'Afghanistan a dévasté les récoltes, déplacé des familles et a permis aux recruteurs du Taliban et aux cultivateurs d'opium de trouver de la main d'oeuvre.

Maintenant, après des semaines de fortes averses, les routes sont inondées, l'eau ruisselle dans les champs et, pour la première fois depuis l'invasion menée par les Etats-Unis en 2001, les fermiers croient qu'ils pourront récolter du blé, des fruits et des légumes. Avec suffisamment d'alimentation pour couvrir leurs propres besoins et pour s'assurer un revenu, il y a tout à espérer qu'ils vont probablement moins prendre les armes contre les troupes étrangères ou moins alimenter le commerce d'opium qui s'est très vite développé.

Haji Abdul Hai Namaty, un haut fonctionnaire du Ministère Afghan de l'Agriculture à Kandahar, a expliqué que les pluies sont cause de réjouissance.

"Nos barrages sont pleins. Le désert est vert. Chaque cours d'eau coule fort," a-t-il dit. "Nous ne pouvons pas trouver de limite à ce bonheur."


Site du Monde Diplomatique

JOE FRIESEN

SPIN BOLDAK, AFGHANISTAN -

Afghanistan : face à l'aggravation de l'insécurité, Ban Ki-moon recommande de prolonger la Mission de l'ONU pour un an

19 mars 2007 – « Le mécontentement de la population reste le principal facteur de l'intensification de l'insurrection », affirme le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, dans son dernier rapport périodique sur la situation en Afghanistan qui indique que la violence a fait 2.732 morts entre le 1er septembre 2006 et le 25 février 2007.

« La violence liée à l'insurrection est passée par un maximum en septembre 2006 puis a faibli en raison des efforts intenses déployés pour assurer la sécurité et de l'arrivée de l'hiver », souligne le rapport publié aujourd'hui.

« Le nombre d'incidents au cours des mois d'hiver a néanmoins été très supérieur au nombre enregistré les années précédentes et a été, par exemple, deux fois plus important en janvier 2007 qu'en janvier 2006 », est-il ajouté.

Ban Ki-moon précise que depuis son dernier rapport, « on a constaté une nette augmentation des effectifs des forces d'insurrection prêtes à mener des opérations de combat classiques contre les forces de sécurité gouvernementales et internationales, ainsi qu'une nette évolution en ce qui concerne les tactiques employées et la formation des insurgés ».

« Non seulement l'accord de paix conclu le 5 septembre 2006 entre le Pakistan et les Taliban du Nord Waziristan n'a pas empêché que cette région tribale soit utilisée pour préparer des attaques en Afghanistan, contrairement à ce qui était une des dispositions clefs de l'accord, mais en outre le nombre d'incidents a augmenté de 50% à Khost et de 70% à Paktika entre septembre et novembre 2006 », poursuit le Secrétaire général.

Au cours de la période considérée, soit depuis le 11 septembre 2006, le nombre d'attentats-suicide a atteint un niveau record (77 contre 53 au cours des six mois précédents).

« Dans le nord de l'Afghanistan, la violence entre factions et la criminalité continuent de poser un réel problème aux autorités gouvernementales et de représenter un danger pour le personnel des organisations internationales d'aide », s'inquiète Ban Ki-moon, « et le démantèlement des groupes armés illégaux n'a que peu progressé ».

« L'insécurité demeure le principal obstacle à la réalisation des droits de l'homme en Afghanistan », rappelle-t-il, soulignant que « les enseignants et les établissements scolaires continuent d'être la cible d'attaques parfois meurtrières ».

Dans le sud du pays, des affrontements ont provoqué des déplacements de population et affecté l'acheminement de l'aide humanitaire.

« D'après la Force internationale d'assistance à la sécurité, les violences liées à l'insurrection ont provoqué la mort de 134 civils entre octobre 2006 et janvier 2007 », rapporte le Secrétaire général.

« Les incidents survenus en janvier 2007 dans les provinces limitrophes du Pakistan ont été deux fois plus nombreux qu'un an plus tôt. Il est donc essentiel que les Gouvernements afghan et pakistanais coordonnent leurs efforts afin de limiter les incursions de forces d'opposition en Afghanistan ».

En outre, « l'égalité entre les sexes ne progresse guère du fait de la persistance de la discrimination, de l'insécurité et des pratiques coutumières. Des femmes continuent à être victimes de crimes d'honneur de la part de membres de leur famille, notamment si elles ont été violées ou ont cherché à s'enfuir de chez elles ».

Ban Ki-moon juge aussi la corruption généralisée du système judiciaire « extrêmement préoccupante ».

De plus, « l'Afghanistan est toujours aux prises avec la sécheresse ».

« Le déplacement de 15 000 familles dans le sud du pays a suscité de graves préoccupations humanitaires et les organismes des Nations Unies et des ONG ont été appelés à fournir une assistance dans des circonstances difficiles ».

Le Secrétaire général indique également que « la culture du pavot et l'économie de la drogue continuent à gagner du terrain ».

Compte tenu de tous ces facteurs, il estime que « l'heure est venue pour la communauté internationale de reconfirmer son engagement en faveur de l'Afghanistan et d'agir rapidement pour consolider les résultats obtenus au cours des six dernières années ».

« Je recommande par conséquent que le mandat de la MANUA, qui vient à échéance le 24 mars, soit prorogé de 12 mois », conclut-il.

Ce rapport sera examiné demain par le Conseil de sécurité à New York.

Rains nurture Afghan pursuit of happiness

Water is doing what little else can do in Afghanistan: giving hope to the hopeless
JOE FRIESEN

SPIN BOLDAK, AFGHANISTAN -- For eight years, a drought on the arid plains of southern Afghanistan has devastated crops, displaced families and provided fertile ground for Taliban recruiters and opium growers.

Now, after weeks of heavy rainfall, roads are flooded, water is pooling in the fields and, for the first time since the 2001 U.S.-led invasion, farmers believe they can produce viable crops of wheat, fruit and vegetables. With enough food to feed themselves and earn an income, it's hoped they'll be less likely to take up arms against foreign troops or fuel the booming opium trade.

Haji Abdul Hai Namaty, a senior official with Afghan Ministry of Agriculture in Kandahar, said the rains are cause for rejoicing.

"Our dams are full of water. The desert is green. Every stream is full," he said. "We can't find the limit of this happiness."


N0726267.pdf Le rapport de l'ONU  (117.98 Ko)

Samedi 17 Mars 2007
Mercredi 21 Mars 2007
JEAN-LUC TOULY
Lu 3053 fois

Dans la même rubrique :
1 2

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide