ACME
LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018
           
VICTOIRES

Les usagers de l'eau du Gard bientôt remboursés

Le Collectif de l'eau d'Avignon va soutenir les habitants de Villeneuve et des Angles pour monter une association de défense des consommateurs.



Les usagers de l'eau du Gard bientôt remboursés
Le collectif réclame le remboursement immédiat des dépôts de garantie aux usagers de ces deux villes. Hier, le directeur de la Saur, la société de gestion de l'eau, a déclaré que le remboursement de ses dépôts serait effectif dans l'année. Le montant s'élève à 500 000 euros.

A la fin de l'année, les contrats de gestion de l'eau de ces deux communes arrivant à échéance, le Collectif de l'eau défend l'idée d'un retour à la régie publique qui permettrait de faire des économies.


Le blog des usagers de l'eau
Publié le jeudi 22 mars 2007

Mercredi 28 Mars 2007
Mercredi 28 Mars 2007
La Provence.com
Lu 3801 fois


1.Posté par Jean-Yves Gobinet le 12/06/2007 04:37


Attac Nîmes 22-05-2007


Bien commun universel, patrimoine de l’Humanité et de la nation indispensable à la vie : L’EAU

L’eau source de vie universelle, voies de pénétrations et de communications, a de tous temps et partout dans le monde été le lieu où l’Homme a pu se rassembler se fixer se développer, fonder des villes. La fontaine de Nîmes, résurgence des eaux captées par le massif des garrigues, est sans nul doute à l’origine de la cité des Antonins.
Mais force est de constater que l’eau, que l’on croyait éternelle, abondante, accessible, pure à jamais est devenue, de par la démesure de l’Homme, un bien maltraité, fragile, rare et cher, engendrant dans les domaines de son accès, de sa consommation, de son utilisation de sa gestion des injustices à l’échelle de la planète de plus en plus criantes.
Plus d’un milliard de personnes n’a pas accès à de l’eau saine ; l’Onu estime à 50 litres par jour la consommation minimum d’une personne, alors qu’un Français en consomme 125 l, un Suisse 250 l, un Américain 600 l ; dans certains pays pauvres à peine 20 l.
L’industrie et surtout l’agriculture intensive (40 à 80%) sont grosses consommatrices d’eau avec pour corollaire un gaspillage important et une pollution forte des sols et des nappes phréatiques. Enfin et surtout le mode de gestion et l’appropriation du service de l’eau potable, ce que d’aucuns n’hésitent pas à appeler l’or bleu, ainsi que l’assainissement, deviennent des enjeux financiers majeurs, où les opérateurs privés, Véolia ( chiffre d’affaire 7 milliards €) , la Saur ( Pai Partner, fonds de pensions plus banques,chiffre d’affaire 1,4 Milliards €) autres, actuellement en position de force, face à un pouvoir politique défaillant, pratiquent par des prix abusifs leurs permettant d’accumuler des profits indécents.
Devant cette situation des organismes, dont Attac, se mobilisent pour faire connaître et imposer des principes qui sont : Droit à l’eau pour tous, droit qui était tellement évident qu’il n’a jamais été formalisé. L’eau bien commun universel indispensable à la vie, n’appartient à personne, seul la collectivité publique doit en assurer le financement (l’Uruguay a inscrit dans sa constitution l’interdiction de la privatisation de l’eau), son utilisation doit être contrôlée par des organismes publics, sa gestion doit intégrer la participation effective des citoyens.
Au niveau local, depuis de nombreuses années, le comité Attac Nîmes agit dans le sens des ces principes : recueillir des informations à partir des contrats et rapports sur l’eau qui lient la Saur et la collectivité ; réunions informations/ débats sur le prix de l’eau pratiqué à Nîmes ; courriers aux élus (responsables des contrats léonins et de la délégation de service public); dernièrement réponse au Préfet, quant aux gaspillages en période de sécheresse, qui pointe du doigt le particulier mais oublie les responsables publics/privés des réseaux d’eau.
Aller plus loin dans l’action pour : l’accès à l’eau pour tous, la création d’un véritable service public de l’eau et de l’assainissement, une gestion transparente, des budgets eau bien identifiés, tout cela nécessite de la part des militants d’Attac qu’ils interpellent les structures de droit public : la Commission Consultative des Services Publics Locaux (CCSPL) ainsi que les Conseils de Quartiers (7) qui ne sont actuellement que des chambres d’enregistrements aux services des élus, mais qui devrait être des instances de débats dont les membres devraient rendre compte devant les habitants.
Enfin tout un chacun peut intervenir dans l’association de son comité de quartier pour faire connaître et avancer les idées d’Attac sur ce sujet.
L’eau t’appartiens au même titre que l’air, les personnes qui souhaitent agir avec le comité local Attac Nîmes pour la création d’un véritable service public de l’eau, peuvent prendre contacte avec :
Attac Nîmes : 06 24 15 25 28 ; 06 73 93 40 72 ; web.attac30@attac30.org


COMITE LOCAL Nîmes, le 5 mai 2007.
ATTAC NÎMES

16 rue Dagobert
30 900 Nîmes

Monsieur Dominique Bellion
Préfet du Gard.

Monsieur le Préfet,

Par communiqué de presse en date du 23-04-2007 relatif à la sécheresse qui menace le Département, vous appelez chacun à faire preuve de responsabilité et à réduire fortement sa consommation d’eau.
Le comité local ATTAC Nîmes qui milite et agit depuis de nombreuses années pour une gestion rigoureuse et transparente de l’eau en lien avec les citoyens/usagers, adhère à cet appel ; néanmoins nous pensons que ce communiqué est incomplet.
En effet, nous nous permettons d’attirer votre attention sur les points suivants :
* Le réseau de distribution d’eau de la Ville de Nîmes avec un rendement de 56 % et un indice linéaire de perte élevé de 37500 litres / Km / jour, produit un gaspillage sévère de cette précieuse ressource reconnue comme patrimoine commun de la Nation.
* Une augmentation du prix de l’eau depuis 2003 de 4,2% avec, malgré ce, une dégradation de l’indice linéaire de perte qui passe de 34,3 m3 à 37,5 m3.
* Par ailleurs, la commune de Nîmes ayant été dessaisie de la compétence eau au profit de l’établissement administratif Nîmes/Métropole, éloignant par là même le citoyen d’un centre de décision politique essentiel, le maire n’est plus responsable de la gestion de l’eau sur sa commune.
Compte tenu de notre attachement à la clarté des relations citoyennes, il nous parait utile et équilibré que vous informiez nos concitoyens de l’appel que vous lancez et des recommandations que vous préconisez en direction des propriétaires et gestionnaires du réseau d’eau de la ville de Nîmes : le Président de Nîmes/Métropole ainsi que le responsable de Saur France , pour qu’ils fassent preuve de responsabilité et de rigueur dans l’entretien et la maintenance du réseau d’eau, afin de stopper ce gaspillage inacceptable.
Nous souhaitons que votre appel à la responsabilité individuelle se conjugue à la responsabilité des élus et du secteur privé pour agir en commun, en cette période de restriction et au-delà, afin de préserver les milieux naturels et garantir une gestion saine et durable, au profit des citoyens/usagers, de ce patrimoine commun de l’humanité, « L’EAU ».

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos respectueuses salutations.

ATTAC Nîmes, la Présidente






Dans la même rubrique :
1 2

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide