ACME
Commission d'enquête sur la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences en Guadeloupe 08/06/2021 La gestion calamiteuse de l'eau en Guadeloupe : Cla Maria TV  ·  Entretien Exclusif avec Jean-Luc TOULY 01/05/2021 Plus d’un million de Français boivent une eau polluée par les pesticides 24/04/2021 SEDIF 20/04/2021 L'eau à Wissous ville essonnienne 20/04/2021 Communiqué du CREFOM sur le droit à l'eau en Guadeloupe soutenu par des associations guadeloupéennes, l'ACME France et le FRICC 18/02/2021 Assainissement : la Régie Eau d’Azur prend la main 09/02/2021 La SME toujours dans le collimateur du Comité Citoyen du Sud de Martinique 10/01/2021 A Lyon, la rente de Veolia tombe à l’eau 31/12/2020 Les citoyens inspirent la nouvelle directive sur l’eau potable 31/12/2020 Première partie  Veolia-Suez : genèse d’une affaire d’État 26/10/2020 Libération 7 octobre 2020 07/10/2020 Nouveau livre de Roger Lenglet et Jean Luc Touly "Les requins de la fin de vie" chez Michel Lafon sortie le 1er octobre 2020 02/09/2020 COMMUNIQUE ACME ET FRICC : Veolia veut racheter Suez 31/08/2020 Communiqué : demande de commission d'enquête parlementaire sur la gestion catastrophique de l'eau en Guadeloupe par l'association guadeloupéenne Balance ton SIAEAG soutenue par l'ACME et le FRICC 25/08/2020 Compte rendu réunion préfet Guadeloupe et acteurs de l’eau en présence de l’association @balancetonsiaeag 02/07/2020 Courriers de Me Breham avocat de l'association @balancetonsiaeag (et de l'Acme et du Fricc) au président du SIAEAG et au Préfet de Guadeloupe sur la non exécution de l'ordonnance de référé du 22 juin 2020 condamnant le SIAEAG à fournir 9 litres d'eau 01/07/2020 1ère victoire en Guadeloupe pour les usagers de l'eau : Le Siaeag enjoint par la Justice de livrer quotidiennement un pack d'eau aux 207 requérants de l'association #BalancetonSiaeag 24/06/2020 Emmanuel Brechot sur Canal 10 Guadeloupe 19/06/2020 AFP Ouest France Nouvel Obs Le Figaro et TV5Monde : Guadeloupe des usagers de l’eau saisissent la justice 17/06/2020 Communiqué de presse du 15 juin 2020 : Référé de 207 usagers de l’eau de Guadeloupe et de l’association @balancetonsiaeag devant le Tribunal Administratif de Basse Terre 16/06/2020 Lettre d'une Guadeloupéenne de métropole 04/06/2020 Proposition de Résolution visant à la création d'une Commission d'enquête sur la gestion de l'eau en Martinique 02/06/2020 Demande du Comité Citoyen du Sud de la Martinique de création d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'eau désastreuse en Martinique et Guadeloupe 01/06/2020 La société Martiniquaise des eaux contrainte par la justice de rétablir l'eau courante à Sainte-Luce, à Rivière-Pilote et à Rivière-Salée 30/05/2020 Communiqué : Commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau en Martinique (SME) et en Guadeloupe (Générale des Eaux Guadeloupe) 24/05/2020 KMT 20 MAI 2020 Savoir et Réfléchir : la SME Société Martiniquaise des eaux filiale de la multinationale SUEZ 21/05/2020 Eau: vers la création d'une commission parlementaire La FRICC (Front Républicain d'Intervention Contre la Corruption) demande en urgence la création d'une enquête parlementaire sur l'eau en Martinique et en Guadeloupe. Jean-Luc Touly, le Président es 21/05/2020 Eau en Martinique et en Guadeloupe : une commission d'enquête parlementaire « exigée » 20/05/2020 Communiqué de l'Acme et du Fricc : Demande de création urgente d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion désastreuse de l'eau par 2 multinationales depuis des décennies et ses conséquences des coupures et tours d'eau en Guadeloupe et Ma 19/05/2020 lundi, le Comité Citoyen du Sud Martinique a manifesté devant le siège de l'Espace sud à Sainte-Luce, première étape avant un bis répétita mercredi matin, devant le siège de la SME au Lamentin. Des bouteilles d'eau ornaient les grilles 19/05/2020 17 mai 2020 : France-Antilles (plainte pénale) et Martinique 1ère JT 19h 17 mai 2020 18/05/2020 Martinique Eau : deux mobilisations à venir du Comité citoyen sud de la Martinique 15/05/2020 Martinique : des coupures d'eau courante dans la commune de Sainte-Luce 13/05/2020 Martinique : Eau : « Certains ont intérêt à maintenir la situation en l’état » 13/05/2020 Odyssi introduit une action en justice contre la SME pour non respect du contrat qui les lie. Elle étudie la possibilité de contester la décision du tribunal judiciaire de Fort-de-France qui la condamne sous astreinte à rétablir l'eau à ses abonnés 10/05/2020 Coupures d'eau : la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet une réunion de toute urgence...pour éviter des troubles 10/05/2020 France Antilles 9 mai 2020 : le scandale de la gestion de l’eau en Martinique comme en Guadeloupe n’a que trop duré 09/05/2020 PETITION POUR UNE COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LA GESTION DE L’EAU PAR VEOLIA EN GUADELOUPE 24/04/2020 COVID-19 ET NETTOYAGE DES RUES : LES MENSONGES DE LA MAIRIE DE PARIS PAR MARC LAIMÉ, 20 AVRIL 2020 20/04/2020
           
REVUE DE PRESSE

Libération 21 décembre 2016 : Eva Joly porte plainte contre Veolia pour corruption



L'ancienne juge d'instruction, reconvertie comme avocate, met en cause la multinationale de l'environnement pour avoir exfiltré la gestion des coupures d'eau dans des paradis fiscaux. Une nouvelle affaire embarrassante, où des dirigeants de Veolia s'en seraient mis plein les poches.

Antoine Frérot, PDG en titre de Veolia, dit être «tombé de l’armoire», et a porté plainte début décembre pour corruption interne. Guère convaincue de sa volonté de faire le ménage, Eva Joly, en tant qu’avocate du syndicat FO du marchand d'eau et avec sa fille Caroline de l’association Anticor et de la Fondation Danielle Mitterrand, a également déposé plainte lundi, pointant les mêmes faits. Barnum pénal garanti.

En cause, la stratégie de Veolia visant à sous-traiter la gestion de ses factures d’eau, y compris les poursuites contre les mauvais payeurs qui lui coûteraient 35 millions d’euros par an. On peut le comprendre : depuis la loi Brottes de 2013, instituant un droit minimum à l’eau, indispensable à la vie courante, les cadors français du secteur (Veolia, Suez et Saur) font face à une multitude de plaintes de consommateurs pour coupure abusive de leurs robinets (1). Plutot que d’être condamnée, Veolia préfère donc refiler la problématique à des tiers. Sauf que le récipiendaire du pataquès, la société Olky Payment, logée au Luxembourg, a été fondée par des dirigeants de Veolia, leur employeur. Lequel leur a garanti aux dirigeants d’Olky Payment un rachat ultérieur à hauteur de 200 millions d’euros. Du coup, l’externalisation se doublerait d’un détournement de fonds, voire de la constitution d’une caisse noire.

Le lièvre a été soulevé par un article de Mediapart, fin novembre, fort justement titré «Le banquet des fauves». Me Joly s’est chargée d’en donner une lecture pénale : abus de bien social, corruption privée et recel du tout. A l’oral, lors d’une conférence de presse tenue mardi matin, cela donne: «Les faits sont très graves, une mécanique corruptive via des structures cachées.»

Une «action traçante»
Rembobinons le film. En décembre 2014, Alain Franchi, directeur général de Veolia, confie la gestion des factures d’eau (cinq milliards d’euros annuels au nom de 7 millions de clients) à une filiale maison, Payboost. Laquelle entend déjà proposer ses services à des tiers, comme les offices HLM, également victimes des mauvais payeurs. Un nouveau business pour la «vieille dame», qui n’a jamais cessé d’élargir la gamme de ses métiers en complément du secteur historique dans l’eau. Mais la partie logistique et technologique des paiements est confiée à une coquille luxembourgeoise de création très récente : Olky Payment, qui se présente fièrement comme le «premier établissement financier européen spécialisé dans les opérations de paiement». Pour prix de sa sous-traitance, Olky se voit garantir un minimum de treize millions d’euros par an de chiffre d’affaires – quand la BNP, précédent prestataire de services en la matière, se contentait de 25 fois moins. Dès sa première année d’existence, avec une petite poignée de salariés, Olky affiche déjà un bénéfice de six millions d’euros. Alléchant. Deux mois plus tard s’invite au capital (10%) Jean-Philippe Franchi, frère du Directeur général de Veolia et contrôleur de gestion au sein du groupe. D’autres suivent comme l’avocat de la coquille, Nicola di Giovanni, ou un ancien dirigeant de la Caisse des Dépôts reconverti dans un fonds d’investissement, Olivier Boyadjian.

En mars 2015, Veolia aurait envoyé aux actionnaires de la coquille naissante une lettre ou elle s’engagerait à racheter leurs parts pour… 200 millions d’euros. «Cette lettre existe», souligne une source interne de la vénérable maison. «Nous n’en avons pas trouvé trace», rétorque la direction de l’entreprise. Dans la foulée, entre en scène la société Gaway, qui se voit attribuer une «action traçante» au sein de Olky Payment. MeJoly, pourtant férue en matière financière, avoue qu’elle ignorait tout de ce concept - Libération également. Bref, cette action dite «traçante» accordait soudainement 21,7391% des parts et des bénéfices à son heureux et soudain bénéficiaire : la société Gaway, laquelle est enregistrée au nom de Philippe Malterre, «pilier» historique de Veolia.

Résumons. Deux dirigeants de l’antique Générale des Eaux sont ouvertement soupçonnés – au mieux – de piller la boutique, voire de constituer – au pire – une cagnotte destinée à on ne sait qui ou quoi. Qu’en pense Antoine Frérot, PDG en titre? «Difficile d’imaginer qu’il n’en sache rien, affirme Jean-Luc Touly, délégué FO chez Veolia et co-plaignant. L’entourage du PDG de Veolia rétorque qu’il a découvert le pot aux roses par un coup de fil de Mediapart, avant publication de l’article. Dans l’urgence, Frérot a promis un audit interne et mis à pied les deux cadres en cause. Mais c’est désormais le parquet qui a la main sur l’affaire.

(1) La loi du 15 avril 2013 portée par François Brottes, député PS, a été confirmée par une décision du Conseil constitutionnel du 29 mai 2015 interdisant aux distributeurs d’eau de «se faire justice soi-même».

Renaud Lecadre

Mercredi 21 Décembre 2016
Mercredi 21 Décembre 2016
JEAN-LUC TOULY
Lu 1640 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 20

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide