ACME
Guadeloupe Eli Domota proçès de l'ancien président du SIAEAG Amelius Hernandez 13 septembre 2019 15/09/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME France sur la question de la gestion désastreuse de l'eau en Guadeloupe 12/09/2019 Embrun : la mairie reprend l’eau potable en main, les prix chutent de 30% 10/09/2019 JT France 2 20h 29 août : Eau : les mairies font baisser la facture en reprenant la gestion de leur réseau 02/09/2019 Pourquoi la Communauté de 13 Communes du Briançonnais 21 000 habitants résilie le contrat et comment sera géré l'assainissement demain ? 05/07/2019 DOMBASLE-SUR-MEURTHE | CONSEIL MUNICIPAL Le rendement de l’eau de 50.29% inquiète les élus et c'est Suez qui a le contrat depuis 2011 05/07/2019 Eau impropre à la consommation à St-Martin: la contamination est dans les canalisations 04/07/2019 CHLORDÉCONE : LES ANTILLES "CHAMPIONNES DU MONDE" DES CANCERS DE LA PROSTATE 04/07/2019 Le directeur général d’OTV se désiste de sa plainte en diffamation contre Le Monde… Il se passe décidément toujours quelque chose au SIAAP ! 04/07/2019 VIDEO : LE SCANDALE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES, PAR MARC LAIMÉ 04/07/2019  La Cour des comptes s’attaque aux ex-indemnités d’élus du SIAAP  01/07/2019 Saint-Martin: l'eau impropre à la consommation 28/06/2019 Guadeloupe : protestation contre les coupures répétées d'eau 25/06/2019 SIAAP-VALENTON : LE RETOUR DE LA SEMOP 23/06/2019 NOUVELLES DU FRONT (BLEU) 23/06/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME du 20 juin 2019 sur la gestion de l'eau en Martinique 20/06/2019 Martinique : CAP Nord : le marché de l’eau annulé par le tribunal administratif 20/06/2019 Risque de reprise de la SEMOP au SIAAP 20/06/2019 L’enquête sur l’eau contaminée à Flint retourne à la case départ 17/06/2019 Le Premier ministre s’est à nouveau aventuré hier à promettre un nouvel « assouplissement » du transfert obligatoire des compétences eau et assainissement, sous forme cette fois d’éventuelle subdélégation "à la carte" aux communes des compétences déj 16/06/2019 Puy-de-Dôme : Veolia lui réclamait 41 000 € de facture d'eau, 9 ans après elle gagne en justice 13/06/2019 Grand Sud Caraïbe : la gestion unique de l'eau oui mais pas à n'importe quel prix 13/06/2019 La gestion de l’eau dans le Nord est en pleine effervescence 13/06/2019 Courrier du comité sud Martinique aux 3 présidents d'EPCI 02/06/2019 Le Président de l’Agglomération, Yvan Lachaud, a annoncé une nouvelle baisse du prix de l’eau pour les usagers de l’Agglomération … payée par les usagers nîmois ! 01/06/2019 Réunion avortée entre le comité citoyens du Sud et la SME à la mairie de Ste Luce 23 mai 2019 24/05/2019 Question sur la gestion de l'eau en Guadeloupe "L'argent de l'eau était là... Il y a eu des trains de vie somptuaires dans des proportions extraordinaires, dans certain cas l'eau était remplacé par le champagne " Yves COLCOMBET, Président de la Chamb 22/05/2019 France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019 Martinique 1ère journal 19h 5 mai 2019 : La gestion de l'eau en Martinique est très chère et trouble 06/05/2019 Martinique, l'eau la plus chère de France  « Dénoncer les abus autour du prix de l'eau » 06/05/2019 Population de la Martinique  le comité citoyen du Sud de la Martinique vous invite à venir nombreux à la grande  réunion d information sur les problématiques de l eau  le vendredi 3 mai 2019  à 18 heures à la mairie de Sainte Luce 28/04/2019 RCI 25 avril 2019 : Le Comité Citoyen de Sud souhaite se faire entendre sur le coût de l'eau 26/04/2019 Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019
           
L'EAU DE LYON

Lyon se réveille pour la modique somme de 94 millions d'euros

La communauté urbaine de Lyon a indiqué mardi qu'elle évaluait à 94 millions d'euros la somme collectée par la Générale des Eaux auprès des usagers en prévision de travaux qui n'ont pas été faits, et a souhaité que cette somme soit investie dans les 5 ans à venir dans le réseau d'eau.

Réaction à cette déclaration par J.L. Linossier de l'ACER CACE



Le concessionnaire a accumulé cette somme en prélevant auprès des usagers des provisions pour des travaux qui n'étaient pas tous réalisés.

le Grand Lyon
le Grand Lyon
AFP 21.11.06 | 16h51

Lors de la dernière négociation du contrat d'affermage quinquennal entre la Générale des eaux et le Grand Lyon en 2002, ce dernier a obtenu que tous les travaux facturés aux usagers soient effectivement réalisés, a indiqué le directeur de l'Eau, Denis Hodeau.

"Il fallait arrêter d'alimenter le système, et lors de la prochaine négociation, nous souhaitons obtenir de la Générale des Eaux que la cagnotte constituée depuis le début de l'affermage soit utilisée pour rénover des conduites d'eau", a-t-il ajouté.

L'existence de cette cagnotte est connue depuis au moins 10 ans par le Grand Lyon, a indiqué M. Hodeau, ajoutant que les distributeurs justifiaient son existence par le besoin de constituer un fonds de garantie en cas de désastre majeur.


Comme à Bordeaux

Lyon vue du ciel
Lyon vue du ciel
L'utilisation de ces 94 millions d'euros, qui représentent 4 à 5 fois le montant des investissements annuels dans le réseau d'eau, sera "un des sujets majeurs" de la renégociation du contrat d'affermage en 2007, a souligné M. Hodeau.

Aucune action en justice n'est envisagée car le concessionnaire a respecté ses engagements d'effectuer les travaux provisionnés pendant le contrat en cours, a-t-il souligné.

La Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) a signé vendredi un protocole d'accord avec la Lyonnaise des Eaux, obtenant qu'elle consacre 233,7 millions d'euros supplémentaires d'ici 2021 en investissements d'exploitation après un un audit selon lequel la Lyonnaise a perçu 29,3 M d'euros de "surprofits".

ACER : En réaction à la déclaration du Grand Lyon au sujet de la cagnotte de 94 M€ de surfacturation de travaux de renouvellement pour la distribution d'eau potable

J.L. Linossier CACE ACER
J.L. Linossier CACE ACER
Question à Denis Hodeau : la récupération de cette cagnotte va-t-elle entrainer une baisse du prix de l'eau ?

Ce n'est pas du tout certain car le prix de l'eau facturé en affermage au privé est déconnecté du prix de revient réel l'eau et de son évolution par le mécanisme de son indexation via une formule mathématique qui le fait augmenter de 4 à 5 % alors que les charges baissent.

On peut faire les remarques suivantes sur la déclaration du Grand Lyon à propos de "la garantie de renouvellement"

  • D'une part sur le montant à récupérer : 94 M€ est supérieur aux 82 M€ de Finance Consult.
  • D'autre part sur le comportement de G Collomb qui déclarait à ce propos :"faisons table rase du passé" ... en effaçant les 94 M€ de l'ardoise de VEOLIA.

Pourquoi cette volteface ?

Le fait de consacrer cette somme à des travaux de canalisation amène plusieurs interrogations.
  • Cela veut-il certifier que ces 94 M€ sont le seul résultat de surfacturations et que les travaux contractuels sont bien effectués comme prévu ?
  • Si ce sont de renouvellements anticipés, cela devrait amener à diminuer la "prime" (illégale et non contractuelle) prévue à cet effet. Mais de combien et suivant quelles modalités par rapport au protocole actuel ?
  • Toujours dans ce cadre, sur quelle tarification ces travaux seront-ils effectués ?
  • Si c'est sur la base du bordereau de prix ces travaux seront surfacturés de 30 à 40 % suivant SP 2000 et VEOLIA récupérera d'une main ce qu'il fait mine de rendre de l'autre.
    Si ce sont des travaux fait dans le cadre de l'entretien alors c'est encore pire puisqu'ils sont déjà payés dans le cadre du contrat et déjà inclus dans le prix de l'eau actuel.
  • Si ce sont des investissements, cela devrait amener à diminuer la redevance versée par le fermier au titre de l'article 5-2 et c'est encore VEOLIA qui récupèrera d'une main .....(air connu).

Mais au total, et en supposant même que le montant des charges baisse, comme le prix de l'eau n'est pas affecté par les charges, sauf mesure exceptionnelle, ce prix restera constant entrainant des recettes au même niveau et donc un accroissement du résultat d'exploitation.
Et comme ce résultat se retrouve dans la poche du fermier ..., l'usager se retrouve une fois de plus roulé dans la farine. L'argent sera passé d'une poche dans l'autre de VEOLIA

Au fait 94 M€ sur 5 ans, cela fait 18.8 M€ par an pour 83 Mm3 d'eau facturé soit 0.226 € par m3 rien que pour répercuter cette correction sur le prix de l'eau.
Surveillez bien votre facture mais n'espérez pas trop à moins que le Grand Lyon nous rassure.

On peut enfin s'étonner et même s'indigner du fait que D Hodeau n'ait pas communiqué ces décisions lors de la réunion de la CCSPL du 16/11/06 à laquelle il assistait.
  • Le Grand Lyon mépriserait-il à ce point ses associations de la CCSPL ?
  • Est-ce un comportement compatible avec la concertation ?

Selon l'analyse de l'ACER ( en pièce jointe), il reste encore plus de 300 M€ à récupérer près avoir retranché les 94 de l'ardoise.

  • D Hodeau peut-il nous dire comment le Grand Lyon compte-t-il s'y prendre pour les récupérer et faire baisser le prix actuel de 0.92€ par m3 afin d'éponger les 75 M€ de surfacturation annuel constatés en 2005 ?

JLL pour l'ACER

Mercredi 22 Novembre 2006
Mercredi 6 Décembre 2006
AFP
Lu 7214 fois

Dans la même rubrique :

8 SECONDES - 10/11/2006

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide