ACME
Eau Secours 29. Dix ans de luttes contre les dérives de l’eau © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/au-secours-29-dix-ans-de-lutte-contre-les-derives-de-l-eau-10-12-2018-12157958.php#ut0wca5apLGyHeY2.99 11/12/2018 Le Télégramme du 8 décembre : Quimper Marché de l’eau. Le dossier s’alourdit 08/12/2018 6 décembre à Paris : Sommet de l'économie organisé par Challenges avec comme partenaires Veolia, EDF, LVMH, Total,... : Réconcilier les 2 France 07/12/2018 Quimper Affaire de l’eau. Un des agents suspendus réintégré 06/12/2018 Réunion publique sur la gestion de l'eau à Quimper le 14 décembre 2018 05/12/2018 Loic Fauchon élu à nouveau président du Conseil Mondial de l'Eau 05/12/2018 L'oeil du 20h de France 2 du 6 novembre sur Wissous 02/12/2018 QUESTIONS liées au point 25 (1 508 pages) de l'ordre du jour du conseil communautaire de Paris Saclay du 28 novembre 2018 28/11/2018 Réunion publique sur l'eau à Avignon le 29 novembre 2018 28/11/2018 Réunion publique du 14 décembre sur la gestion de l'eau à Quimper 27/11/2018 Article n°Délibération du 26.11.2018 de prise d'acte de non transmission par le délégataire Suez de son Rapport Annuel d'activité 2017 à la ville de Wissous détentrice de la compétence assainissement depuis le 1.01.2016 et ses conséquences en mat4685 27/11/2018 Toulouse : comment Veolia et Suez ont gagné la bataille du marché de l’eau 27/11/2018 Le Conseil mondial de l’eau assigné devant le tribunal par des associations indiennes 26/11/2018 Nice : Eau : cinq communes rejoindront la régie en 2020 26/11/2018 Véolia Eau au rapport : Plus de 6 000 € de pénalités ont été appliquées pour le retard dans la transmission du rapport, le non-respect du nombre d’heures d’insertion à réaliser, des profits financiers ne correspondant pas aux comptes prévisionnels du 24/11/2018 Toulouse Métropole : Eau : le collectif manifeste et demande le report du vote 23/11/2018 Le Parlement espagnol ouvre le robinet de la remunicipalisation de l'eau 22/11/2018 Lettre A : Remous en vue à Toulouse Métropole après la "sélection" du duo Suez/Veolia 22/11/2018 Intervention de JL Touly ( 2h59mn50 à 3h2mn) au Congrès de l'Association des Maires de France lors du FORUM : La gestion patrimoniale de l'eau et de l'assainissement (Salle 300) 21/11/2018 : 09h30 à 12h30 en présence de J Launay président LREM du Com 22/11/2018 Veolia invite à déjeuner plus de 1 000 maires dans le congrès de l'Association des Maires de France ce 21 novembre 2018 et à entendre son PDG et sans parler d'un stand luxueux offrant champagne et petits fours pendant 3 jours imputés sur les factures 21/11/2018 Salon 2018 du livre des lanceurs d'alerte 19/11/2018 M Moudenc président de Toulouse Métropole un vrai père noel !!! 17/11/2018 Café citoyen sur la gestion de l’eau 14 novembre à 19h30 50 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny à Saint-Maurice 13/11/2018 Arménie : Une amende de 20 millions drams à payer par la compagnie « Véolia Djur » 11/11/2018 Sénégal -SDE: l’attribution provisoire à Suez suspendue  la bataille pour la distribution de l'eau n'est pas terminée 10/11/2018 SIAAP : RÉSILIATION D’UN MARCHÉ IRRÉGULIER 07/11/2018 La gestion directe fait baisser la facture d’eau à Lesparre Médoc 07/11/2018 Guadeloupe : Mobilisation du collectif d'usagers et des salariés de l'eau 8 novembre 2018 7h devant la Générale des Eaux Veolia 06/11/2018 L'ECHIQUIER MONDIAL. Eau : l'or du XXIe siècle ? 02/11/2018 Gestion de l’eau à Toulouse : une élue qui dérange 02/11/2018 Journal de 20h de France 2 du 1er novembre 2018 01/11/2018 MOBILISATION DES USAGERS ET TRAVAILLEURS DE L'EAU DE GUADELOUPE DU VENDREDI 31/10.2018 A 19H00 PLACE DE LA MAIRIE DE PETIT-BOURG 29/10/2018 M. Santini tente un coup de force contre la démocratie locale 29/10/2018 La Chambre Régionale des Comptes dans son rapport du 10 septembre dernier vient de mettre en demeure le SIAEAG de verser à l'Office de l'Eau de Guadeloupe plus d'un million d'euros pour retard de paiement de frais depuis 5 ans 05/10/2018 INTERVENTION devant le Président MACRON DE GERMAIN PARAN et JACQUES DAVILA représentants guadeloupéen de comité et d'associations d'usagers de l'eau et de lutte contre la corruption et d'associations nationales (ACME FRICC) 30/09/2018 Communiqué des Associations Guadeloupéennes de Défense des Usagers de l'Eau de la CANBT, de la CANGT et de CAP EXCELLENCE 27/09/2018 COMMUNIQUE DE L'ACME ET DU FRICC  à la veille de la visite du Président de la République sur la question de l'accès à l'eau d'une bonne qualité 24h sur 24 et 7 jours sur 7 en Guadeloupe à l'instar des autres départements français 25/09/2018 20 minutes 24 septembre : Toulouse: Des citoyens veulent un référendum sur la gestion publique ou privée de l'eau 25/09/2018 Affaire SEEG Veolia – état Gabonais : Nicaise Moulombi, le visionnaire 01/09/2018 Veolia sous le coup d’une enquête pour corruption en Arménie 01/09/2018
           
REVUE DE PRESSE

Marché de l'eau d'Ile-de-France: 4 candidats retenus dont Suez et Veolia



Quatre entreprises, dont Suez Environnement et Veolia, ont été sélectionnées
pour concourir au renouvellement du contrat du Syndicat des Eaux
d'Ile-de-France (Sedif), portant sur la distribution d'eau potable à 4,2
millions d'habitants de 144 communes d'Ile-de-France.

D'un montant de 371 millions d'euros par an, il s'agit du plus grand marché
de ce type en Europe.

"Quatre entreprises ont été retenues par la commission de la délégation de
service public du Sedif", a indiqué mercredi le syndicat à l'AFP, confirmant
une information parue dans le journal Les Echos.

Veolia, Suez Environnement, la Saur et le groupe Derichebourg associé à
l'allemand Remondis ont été sélectionnés.

Une candidature n'a pas été retenue, celle de la société Chimie Plus, a-t-on
ajouté au Sedif, soulignant que "les compétences et non la taille des
candidats avaient été prises en considération".

Le Sedif avait lancé un appel d'offres en avril, portant sur une délégation
de service public d'une durée de 10 ans et instaurant une "tarification
sociale" de l'eau.

Les entreprises ont jusqu'au 4 décembre pour remettre leur offre.

Le contrat du Sedif est confié à Veolia Eau (ex-Générale des Eaux), depuis
la création du syndicat en 1923. Le dernier contrat, signé en 1962, expire
fin 2010.

L'association pour le contrat mondial de l'eau (ACME) et UFC Que Choisir
dénoncent régulièrement le prix trop élevé de l'eau francilienne, cette
dernière ayant évaluée cette surfacturation à 90 millions d'euros par an,
soit environ 50 euros par habitant.

Une étude commandée par le Sedif estimait que des économies de 35 à 42,5
millions d'euros par an pouvaient être réalisées en rénovant le mode de
gestion actuel.

Le Sedif distribue quotidiennement 800.000 mètres cubes d'eau potable et
dessert 144 communes et sept départements.

(©AFP / 22 juillet 2009 13h15)






Le Sedif vient d'admettre à concourir quatre candidats pour le plus grand
service public de l'eau potable en France, pour l'instant délégué à Veolia
Eau. Ce dernier ainsi que Suez Environnement, le groupe Saur et le
groupement constitué par Derichebourg et l'allemand Remondis devront
remettre leur offre avant le 4 décembre 2009.
C'est la plus grande délégation de service public de l'eau potable en
France et l'une des premières d'Europe, avec 144 communes franciliennes et
4 millions d'usagers. Un contrat de plus de 350 millions d'euros annuels
aujourd'hui détenu par Veolia Eau et qui arrive à terme à fin 2010. Le
Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif), dans le cadre de sa remise en
jeu, vient d'admettre à concourir quatre candidats sur cinq. Sans surprise,
le numéro un mondial des services de l'eau a été retenu : Veolia Eau (12,5
milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2008) détient ce contrat majeur
depuis 1923, avec une dernière attribution en 1962. Son concurrent
principal, Suez Environnement (12,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires
dans l'eau et les déchets), a aussi naturellement été choisi pour
participer à l'appel d'offres. La filiale environnement de GDF-Suez avait
fait savoir dès la fin 2008 dans un courrier aux maires concernés qu'elle
serait candidate et demandait à cette occasion un allotissement
géographique du contrat devant permettre selon elle « d'intensifier la
concurrence » . Ce que les élus du Sedif ont refusé majoritairement.

Mais ce duel au sommet aura aussi à tenir compte de deux autres
compétiteurs : le groupe Saur, troisième acteur de la gestion déléguée de
l'eau en France, a été qualifié pour cette grande bataille. Saur, qui en
2008 a réalisé 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires (dont 79% dans
les services de l'eau), dessert dans l'Hexagone 5,5 millions d'habitants
pour l'eau potable et l'assainissement. Mais si le groupe détient par
exemple Nîmes ou Dinard, il est absent de toutes les grandes villes
françaises. A l'étranger, parmi ses plus importants contrats figurent les
services d'assainissement et de l'eau potable à Gdansk, pour 800.000
usagers.

Cahier des charges
C'est le dernier challenger, un groupement, qui crée la surprise : il est
constitué du groupe Derichebourg (4,3 milliards d'euros de chiffre
d'affaires 2008), spécialisé notamment dans le recyclage et la collecte des
déchets et de l'allemand Remondis (5,6 milliards d'euros de chiffre
d'affaires) via sa filiale Remondis Aqua. « L'idée est de se diversifier
dans les contrats qui ont un lien avec l'environnement »,explique Pascale
Perez, PDG de Derichebourg Environnement-Polyurbaine, qui n'a pas pour
l'instant d'activité dans l'eau. «Notre partenaire a l'expertise dans l'eau
mais veut s'appuyer sur un groupe français et partager les investissements
comme le risque. Nous, nous avons l'expertise dans les ressources humaines,
le code des marchés publics et le fonctionnement des collectivités locales
», justifie la dirigeante.

Au Sedif, on indique que la commission de la délégation de service public «
jugeait de la compétence et non à ce stade-là de la taille des candidats ».
Ces derniers ont reçu hier le cahier des charges, pour lequel le
délégataire actuel a, selon un proche du dossier, transmis toutes les
pièces nécessaires pour élaborer un document précis. Même si, ajoute-t-il,
« s'agissant des installations elles-mêmes, la connaissance de Veolia est
bien meilleure que celle du Sedif ».

Pari sur Veolia Eau
Les concurrents ont jusqu'au 4 décembre 2009 pour remettre leur offre. Un
audit commandé par le Sedif avait estimé l'an dernier qu'il était possible
d'économiser sur ce contrat de 40 à 45 millions d'euros par an.
L'association UFC-Que Choisir avançait une fourchette de 80 à 90 millions
d'euros par an. D'où l'intérêt d'une véritable concurrence. Mais nombreux
sont les observateurs à parier sur le maintien de Veolia Eau. « Il est
rassurant de voir quatre candidats mais c'est aussi un moyen pour les
entreprises de faire parler d'elles au stade des candida­tures. Or,
lorsqu'on décide de ne pas faire d'allotissement sur un tel contrat, les
dés sont quasiment joués d'avance. Faire une offre sérieuse sur un tel
périmètre coûte entre 2 à 5 millions d'euros. Saur pourra-t-il le faire ?
Suez apparaît comme la seule alternative crédible, théoriquement »,analyse
Loïc Mahévas, directeur général de Service Public 2000, cabinet de conseil
aux collectivités. Résultats fin mars 2010 avec le choix du délégataire.


ISABELLE FICEK, Les Echos


Le Sedif en chiffres
- 144 communes franciliennes desservies- 540.000 abonnés et plus de 4
millions d'usagers- 800.000 mètres cubes d'eau potable distribués chaque
jour- Budget 2008 : 603 millions d'euros- 95 % de l'eau distribuée est
issue des 3 usines principales du Sedif (celle de Choisy-le-Roi sur la
Seine, celle de Neuilly-sur-Marne/Noisy-le-Grand et celle de
Méry-sur-Oise)- 46 usines relais et 64 réservoirs pour la distribution-
8.764 km de canalisations- Le Sedif compte 91 agents de la fonction
publique territoriale - 1.059 salariés de Veolia Eau travaillent pour cette
délégation de service public.

Mercredi 22 Juillet 2009
Mercredi 22 Juillet 2009
JEAN-LUC TOULY
Lu 1889 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 19

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide