ACME
Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018
           
LOBBYING

Marseille devient 'Véolia-ville' selon Le Ravi

Depuis 1864, l’ancienne Compagnie générale des eaux (CGE) ne cesse de se développer en Paca. Au point que Nice et Toulon lui sont presque entièrement vendues. Marseille pourrait devenir la troisième « Véolia ville » de la région. Une omniprésence qui ne va pas de pair avec la transparence.



Marseille devient 'Véolia-ville' selon Le Ravi
« J’aimerais savoir pourquoi le sigle de Véolia est apposé sur les camions-poubelles du 3e arrondissement ou sur les navettes du Frioul, mais pas sur le tramway ? »

La question de Jean-Marc Lafon, secrétaire général du syndicat CGT de la Régie des Transports Marseillais, indigne presque Dominique Ciotti. « Nous préférons simplement garder les identités locales », jure la chargée de la communication de la délégation régionale de Véolia Environnement. Et c’est compréhensible... Si tous ses réseaux de transport (Trans Var, Ciotat Bus, Bus Azur, Frioul Express...), toutes ses filiales de distribution d’eau ou d’assainissement (Société des Eaux de Marseille, Sonitherm, OTV, Sade, Sud Est Assainissement...), de collecte, de stockage et d’incinération des ordures (Silim Environnement, Valsud, La Méditerranéenne, Tiru, GHB, Onyx, SARP ...) et de gestion et distribution d’énergie et de chauffage urbain et collectif (Clemessy, Citélum, Crystal, SRPG, Valenerg...) s’affichaient ouvertement aux couleurs du groupe, Paca aurait un drôle de visage !
Probablement celui de la dernière campagne de pub de la multinationale, qui montre ses employés envahir une ville sous prétexte que « l’environnement est un défi industriel » (sic).

Si Véolia est finalement moins pudique que sa chargée de communication ne l’affirme, elle est en tout cas très secrète. Malgré nos coups de fils répétés à la maison mère, à sa délégation de Paca et aux sièges régionaux de ses différentes branches, l’unique donnée fournie sur sa présence en Paca est son nombre d’employés : 8 268. Et ses documents officiels (rapports financiers) sont tout aussi peu bavards sur le sujet : ils permettent d’identifier les filiales du groupe (toutes ?), mais ne fournissent pas leurs implantations locales. Il faut donc recouper. Concernant les revenus régionaux de la multinationale, le problème est identique. Ses dirigeants sont comme tous les Français : ils n’aiment pas parler d’argent. « Nous avons décidé de ne plus communiquer sur ce sujet après que des journalistes aient annoncé des consolidations complètement fausses », s’excuse-t-on au siège national de Véolia Transport. Avant de convenir : « On doit plutôt être en tête dans le coin. »

En additionnant la vingtaine de réseaux de bus de l’ex-Connex (communaux et intercommunaux) aux délégations de la desserte des îles du Frioul et des tramways de Marseille et de Nice, au rachat de la SNCM et à la mise en place du fret ferroviaire fin 2006 (en partenariat avec CMA-CGM, troisième armateur mondial), il y a des chances ! Mais, comme dans le secteur de la propreté, l’estimation est impossible à faire. Seule l’activité « eau » est en définitive accessible.

Depuis la flambée du m3 des années Jean-Marie Messier (1996-2002) et la dénonciation de l’opacité des contrats par certaines communes et associations de citoyens (nombre d’employés réellement affectés, frais de gestion reversés à la société mère, provision pour l’entretien et le renouvellement des réseaux...), les pouvoirs publics portent une attention particulière à la distribution du précieux liquide. Une étude de l’Institut français de l’environnement sur la période 2001-2004, publiée mi-mars, révèle ainsi qu’en Paca la facture moyenne annuelle par personne s’élève à 272 euros. Multipliée par le nombre de clients de Véolia (3,8 millions de Provençaux, 80 % de la population), on peut aisément avancer qu’elle brasse chaque année plus où moins un milliard d’euros. Ce qui est loin d’être quantité négligeable...

Pourtant, à écouter Dominique Ciotti ce serait la crise. « Nous n’avons pas signé un contrat depuis 18 mois ! », assure la chargée de communication de la délégation régionale de Véolia Environnement. Sans s’attarder sur les nouvelles activités de la multinationale (fret, vidéosurveillance, formation professionnelle, stérilisation du matériel médical...) et divers appels d’offre obtenus un peu partout dans la région, la situation marseillaise prouve tout le contraire. En moins de deux ans, Véolia Propreté y a obtenu une parcelle de la collecte des ordures et l’incinérateur de la communauté urbaine en construction à Fos. Dans le même laps de temps, Véolia Transport est entrée à hauteur de 26 % dans la SNCM et a obtenu deux délégations de service public (les navettes du Frioul et le tramway). Depuis 2002, OTV construit également la plus grande usine d’assainissement souterraine du monde à deux pas du stade Vélodrome. Pas de quoi réellement crier à la famine D’autant que les conditions d’attribution sont loin d’être désavantageuses. Jean-Claude Gaudin serait-il en train de transformer Marseille en « Véolia ville », selon l’expression inventée par Yvan Stéfanovitch (1) pour qualifier Nice et Toulon ? Certains le pensent. « Ca en prend le chemin. En cinq ans, son implantation s’est considérablement développée et dans des conditions très coûteuses », note Marcel Siguret, de la section locale d’Attac. Prévenante, Dominique Ciotti coupe court à toute spéculation : « Les pratiques douteuses, c’est du passé ! » Mais pas si ancien : en 2001 et 2005, le Conseil de la concurrence a épinglé Véolia pour des ententes sur la passation des marchés de l’eau (avec ses « deux sœurs » Suez-Lyonnaise des eaux et la Saur-Bouygues) et des transports urbains (avec Kéolis-SNCF et Transdev). Pierre Bauby, membre de l’Association internationale de techniciens, experts et chercheurs (AITEC), n’en est pas complètement convaincu : « Il faut se souvenir qu’avant la loi Sapin (sur la moralisation...), les entreprises de l’eau ou du BTP étaient les principales sources de financement des partis politiques. S’il n’y a pas corruption, il peut encore y avoir des connivences. Et je pense qu’à Marseille il y en a eu. »

Une allusion à la présence sur l’appel d’offre de délégation du tramway des frères Girardot (l’un comme directeur de la RTM, l’autre en tant qu’administrateur de Véolia) ? Le chercheur n’a aucune inquiétude pour l’avenir de Véolia dans la région. Bien au contraire : « Il y a une certaine fidélité entre les concessionnaires et les délégataires. Surtout, en ce moment, quelles ques soient les couleurs politiques, les élus penchent plutôt du côté des délégations que de celui des régies. » Jean-François Poupelin

1 L’empire de l’eau, Ramsay, 2005.
A lire également sur le sujet : Jean-Luc Touly et Roger Lenglet, L’eau des multinationales, les vérités inavouables, Fayard
.


Au sommaire

Page 10

Nice, ville conquise : Véolia ne meurt jamais

Tram de Marseille : Le risque zéro existe

Infographie : La Véolia connexion


Page 11

Eau potable : Ça coule à flot

Energie : Chauffe qui peut !


__._,_.___

Lundi 14 Mai 2007
Lundi 14 Mai 2007
JEAN-LUC TOULY
Lu 5447 fois


1.Posté par Adèle le 01/07/2007 17:48
Avis aux lecteurs intéressés! "Le Ravi" a un site internet:
http://www.leravi.org


Dans la même rubrique :

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide