ACME
Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019 22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019
           
LOBBYING

Marseille devient 'Véolia-ville' selon Le Ravi

Depuis 1864, l’ancienne Compagnie générale des eaux (CGE) ne cesse de se développer en Paca. Au point que Nice et Toulon lui sont presque entièrement vendues. Marseille pourrait devenir la troisième « Véolia ville » de la région. Une omniprésence qui ne va pas de pair avec la transparence.



Marseille devient 'Véolia-ville' selon Le Ravi
« J’aimerais savoir pourquoi le sigle de Véolia est apposé sur les camions-poubelles du 3e arrondissement ou sur les navettes du Frioul, mais pas sur le tramway ? »

La question de Jean-Marc Lafon, secrétaire général du syndicat CGT de la Régie des Transports Marseillais, indigne presque Dominique Ciotti. « Nous préférons simplement garder les identités locales », jure la chargée de la communication de la délégation régionale de Véolia Environnement. Et c’est compréhensible... Si tous ses réseaux de transport (Trans Var, Ciotat Bus, Bus Azur, Frioul Express...), toutes ses filiales de distribution d’eau ou d’assainissement (Société des Eaux de Marseille, Sonitherm, OTV, Sade, Sud Est Assainissement...), de collecte, de stockage et d’incinération des ordures (Silim Environnement, Valsud, La Méditerranéenne, Tiru, GHB, Onyx, SARP ...) et de gestion et distribution d’énergie et de chauffage urbain et collectif (Clemessy, Citélum, Crystal, SRPG, Valenerg...) s’affichaient ouvertement aux couleurs du groupe, Paca aurait un drôle de visage !
Probablement celui de la dernière campagne de pub de la multinationale, qui montre ses employés envahir une ville sous prétexte que « l’environnement est un défi industriel » (sic).

Si Véolia est finalement moins pudique que sa chargée de communication ne l’affirme, elle est en tout cas très secrète. Malgré nos coups de fils répétés à la maison mère, à sa délégation de Paca et aux sièges régionaux de ses différentes branches, l’unique donnée fournie sur sa présence en Paca est son nombre d’employés : 8 268. Et ses documents officiels (rapports financiers) sont tout aussi peu bavards sur le sujet : ils permettent d’identifier les filiales du groupe (toutes ?), mais ne fournissent pas leurs implantations locales. Il faut donc recouper. Concernant les revenus régionaux de la multinationale, le problème est identique. Ses dirigeants sont comme tous les Français : ils n’aiment pas parler d’argent. « Nous avons décidé de ne plus communiquer sur ce sujet après que des journalistes aient annoncé des consolidations complètement fausses », s’excuse-t-on au siège national de Véolia Transport. Avant de convenir : « On doit plutôt être en tête dans le coin. »

En additionnant la vingtaine de réseaux de bus de l’ex-Connex (communaux et intercommunaux) aux délégations de la desserte des îles du Frioul et des tramways de Marseille et de Nice, au rachat de la SNCM et à la mise en place du fret ferroviaire fin 2006 (en partenariat avec CMA-CGM, troisième armateur mondial), il y a des chances ! Mais, comme dans le secteur de la propreté, l’estimation est impossible à faire. Seule l’activité « eau » est en définitive accessible.

Depuis la flambée du m3 des années Jean-Marie Messier (1996-2002) et la dénonciation de l’opacité des contrats par certaines communes et associations de citoyens (nombre d’employés réellement affectés, frais de gestion reversés à la société mère, provision pour l’entretien et le renouvellement des réseaux...), les pouvoirs publics portent une attention particulière à la distribution du précieux liquide. Une étude de l’Institut français de l’environnement sur la période 2001-2004, publiée mi-mars, révèle ainsi qu’en Paca la facture moyenne annuelle par personne s’élève à 272 euros. Multipliée par le nombre de clients de Véolia (3,8 millions de Provençaux, 80 % de la population), on peut aisément avancer qu’elle brasse chaque année plus où moins un milliard d’euros. Ce qui est loin d’être quantité négligeable...

Pourtant, à écouter Dominique Ciotti ce serait la crise. « Nous n’avons pas signé un contrat depuis 18 mois ! », assure la chargée de communication de la délégation régionale de Véolia Environnement. Sans s’attarder sur les nouvelles activités de la multinationale (fret, vidéosurveillance, formation professionnelle, stérilisation du matériel médical...) et divers appels d’offre obtenus un peu partout dans la région, la situation marseillaise prouve tout le contraire. En moins de deux ans, Véolia Propreté y a obtenu une parcelle de la collecte des ordures et l’incinérateur de la communauté urbaine en construction à Fos. Dans le même laps de temps, Véolia Transport est entrée à hauteur de 26 % dans la SNCM et a obtenu deux délégations de service public (les navettes du Frioul et le tramway). Depuis 2002, OTV construit également la plus grande usine d’assainissement souterraine du monde à deux pas du stade Vélodrome. Pas de quoi réellement crier à la famine D’autant que les conditions d’attribution sont loin d’être désavantageuses. Jean-Claude Gaudin serait-il en train de transformer Marseille en « Véolia ville », selon l’expression inventée par Yvan Stéfanovitch (1) pour qualifier Nice et Toulon ? Certains le pensent. « Ca en prend le chemin. En cinq ans, son implantation s’est considérablement développée et dans des conditions très coûteuses », note Marcel Siguret, de la section locale d’Attac. Prévenante, Dominique Ciotti coupe court à toute spéculation : « Les pratiques douteuses, c’est du passé ! » Mais pas si ancien : en 2001 et 2005, le Conseil de la concurrence a épinglé Véolia pour des ententes sur la passation des marchés de l’eau (avec ses « deux sœurs » Suez-Lyonnaise des eaux et la Saur-Bouygues) et des transports urbains (avec Kéolis-SNCF et Transdev). Pierre Bauby, membre de l’Association internationale de techniciens, experts et chercheurs (AITEC), n’en est pas complètement convaincu : « Il faut se souvenir qu’avant la loi Sapin (sur la moralisation...), les entreprises de l’eau ou du BTP étaient les principales sources de financement des partis politiques. S’il n’y a pas corruption, il peut encore y avoir des connivences. Et je pense qu’à Marseille il y en a eu. »

Une allusion à la présence sur l’appel d’offre de délégation du tramway des frères Girardot (l’un comme directeur de la RTM, l’autre en tant qu’administrateur de Véolia) ? Le chercheur n’a aucune inquiétude pour l’avenir de Véolia dans la région. Bien au contraire : « Il y a une certaine fidélité entre les concessionnaires et les délégataires. Surtout, en ce moment, quelles ques soient les couleurs politiques, les élus penchent plutôt du côté des délégations que de celui des régies. » Jean-François Poupelin

1 L’empire de l’eau, Ramsay, 2005.
A lire également sur le sujet : Jean-Luc Touly et Roger Lenglet, L’eau des multinationales, les vérités inavouables, Fayard
.


Au sommaire

Page 10

Nice, ville conquise : Véolia ne meurt jamais

Tram de Marseille : Le risque zéro existe

Infographie : La Véolia connexion


Page 11

Eau potable : Ça coule à flot

Energie : Chauffe qui peut !


__._,_.___

Lundi 14 Mai 2007
Lundi 14 Mai 2007
JEAN-LUC TOULY
Lu 5472 fois


1.Posté par Adèle le 01/07/2007 17:48
Avis aux lecteurs intéressés! "Le Ravi" a un site internet:
http://www.leravi.org


Dans la même rubrique :

LOBBYING | PRIVATISATION DANS LE MONDE | PRIVATISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION EN FRANCE | REMUNICIPALISATION DANS LE MONDE | ACTIONS JURIDIQUES | EAU A PARIS | L'EAU DE LILLE | L'EAU DE LYON | L'EAU de CORSE | L'EAU de BRETAGNE | EAU A TOULOUSE | Water Makes Money le Procès

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide