ACME
A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018 Nouvelle République 26 avril 2018 : Touraine Nord Ouest Val de Loire Bourgueil : Régie publique ou DSP ? 28/04/2018 Assises de l'eau 24 avril 2018 28/04/2018 Nice Matin 26 avril 2018 : Pourquoi le prix de l’eau fait-il des remous à Roquebrune ? 26/04/2018 Toulouse Métropole, débat en eaux troubles 24/04/2018 Compte rendu de l'AG des actionnaires de Veolia du 19 avril 2018 à Paris 21/04/2018 La Gazette des communes 20 avril 2018 : Eaux pluviales : le rapport explosif longtemps laissé dans les tiroirs finalement révélé 21/04/2018 Intervention de JL Touly à l'AG des actionnaires de Veolia 19/04/2018 Réunion publique sur l'eau chère à Roquebrune Cap Martin 18 avril 2018 18/04/2018 Midi Libre : Contrat de Nîmes Métropole avec la Saur : "Les élus décident et les usagers trinquent" 18/04/2018 Médiacité : Grand Lyon : pourquoi l’eau est (encore) trop chère 18/04/2018 La mobilisation continue pour la régie de l'eau Nouvelle grande réunion le 23 avril à BOURGUEIL en présence d'un consultant exceptionnel MARC LAIME 17/04/2018 La guerre de l'eau éclabousse Espelia, maître des réservoirs municipaux : L'audit des délégations de service public d'eau est un marché peu limpide, désormais contesté par des associations 16/04/2018 BARRAGES PRIVATISÉS : L'UE L'IMPOSE, SEULE LA FRANCE SE SOUMET 14/04/2018 Alpes-Maritimes : Veolia fait-elle couler une commune ? 10/04/2018 ATTAC fête ses 20 ans 05/04/2018 Le comité local Attac Montpellier vous invite à un ciné-débat le 11 avril 19h autour de la projection du film « Jusqu'à la dernière goutte, les guerres secrètes de l'eau en Europe » 02/04/2018 Cette émission de Radio Fréquence Luynes était consacrée à un débat sur les responsables de la gestion de l'eau au nord ouest du département d'Indre-et-Loire en présence du président du président de l'association Emmanuel Bouchenard et JL Touly 01/04/2018 Historique : une régie publique pour la gestion de la grande station d'épuration de Valenton (94) à la place des 2 multinationales Veolia et Suez 31/03/2018 Lyon Capitale (8 pages)  avril 2018 : A Lyon, la bataille de l'eau aura bien lieu en 2019 30/03/2018 vidéo de JEAN LUC TOULY qui parle de notre territoire et de la gestion privée de l'eau dans le NORD OUEST DE LA TOURAINE 30/03/2018 Sud Ouest 27 mars 2018 : Bordeaux : Trans’Cub veut pousser la Lyonnaise à "rendre" 600 euros à chaque abonné à l’eau 28/03/2018 Facture d'eau 2018 Wissous Eau et Assainissement TTC 28/03/2018 Sortie du livre de la journaliste indépendante Isabelle Jarjaille ce 27 mars 2018 27/03/2018 Suez se « gave-t-elle grave » sur l’eau potable de Bordeaux Métropole ? 26/03/2018 La Rochelle Aytré Eau des Villes et Eau des champs, Bien commun et à quel prix ? Jeudi, 29 mars - 18h30 - Salle Georges Brassens - 15 / 19 rue du 8 mai 1945 - Aytré 24/03/2018 La Roche-sur-Yon. Eau potable : tout n’est pas rose avec Veolia 21/03/2018 Révélations sur les marchés de l'eau et de l'assainissement à Wissous et Paris Saclay : Dans le cadre de la journée mondiale de l'eau et après l'oeil du 20 h de France 2 du 6 novembre, Cash Investigation du 13 mars et l'audit de Marc Laimé Consultant 19/03/2018 FO 18 mars 2018 : « Cash Investigation » trouble les faiseurs de ronds dans l’eau 18/03/2018 EAUX GLACÉES DANS LE COLLIMATEUR DU SIAAP 16/03/2018 SIAAP : INQUIÉTUDES À LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT 16/03/2018 CASH INVESTIGATION : LE DRÔLE DE MAIL ENVOYÉ PAR LA DIRECTION DE VEOLIA EAU POUR RASSURER SES TROUPES 15/03/2018 France Bleu Ile de France journal de 12h Interview de JL Touly : Soupçons de corruption, favoritisme : le marché des eaux usées est dans la tourmente en Ile-de-France 14/03/2018
           
Carnet Rose

Métamorphose du Collectif Intercommunal du SUD LUBERON en association 'AGIR POUR UNE GESTION DEMOCRATIQUE DE L'EAU' (A.G.D.E.).

Bienvenue et longue vie à cette nouvelle née AGED

Nous sommes heureux de vous annoncer que le Collectif Intercommunal du SUD LUBERON s'est transformé en association loi 1901 intitulée pour l'occasion :" AGIR POUR UNE GESTION DEMOCRATIQUE DE L'EAU" soit "l'AGED". Son périmètre d'actions choisi sera l'Eau bien sûr, la ressource et les services y afférant.

D'après les membres créateurs, leurs objectifs jouent la carte de l'union des forces :" Nous avons l'intention de renforcer nos liens avec UFC-QUE CHOISIR et avec le Collectif Vauclusien ".

L'ACME-France souhaite à cette nouvelle association, à son nouveau président Mr Dufour ainsi qu'à ses membres de réussir dans leur quête et les assure de son soutien.



Charte de l’Association pour une Gestion Démocratique de l’Eau

Métamorphose du Collectif Intercommunal du SUD LUBERON en association 'AGIR POUR UNE GESTION DEMOCRATIQUE DE L'EAU' (A.G.D.E.).
.Prenant appui
  • - d’une part sur les Directives-Cadres européennes, prises pour la protection et la gestion globale de l’Eau, ainsi que pour une transparence accrue et une meilleure information du public ;
  • - d’autre part sur la législation nationale qui en résulte après transposition et qui fonde la politique de l’Eau sur 4 principes :
- une approche globale, qualitative et quantitative, conciliant intérêts économiques et équilibre écologique ;
- une gestion locale confiée aux Collectivités Territoriales de base ;
- une concertation et une participation des différentes catégories d’usagers ;
- la règle « pollueur payeur » instaurée en vue de responsabiliser les utilisateurs ;

-Faisant le triple constat :
  • - d’une marchandisation de l’Eau, d’une privatisation croissante de sa gestion par des multinationales françaises ;
  • - de vulnérabilité des Collectivités Territoriales et de leurs élus face à des groupes industriels et financiers omnipotents qui ne connaissent qu’une loi, celle du profit ;
  • - de l’accroissement du fossé qui s’est installé entre particuliers et acteurs privés,entre particuliers et Elus,situation qui source de danger pour la Démocratie ;

L’Association A.G.D.E. se fixe pour double objectif :

  • - s’opposer à cette privatisation,
    - intervenir auprès des Pouvoirs Publics à tous les niveaux ,
    - mobiliser les habitants sur toute action ayant pour but essentiel et unique le retour dans le domaine public des services d’Eau et d’Assainissement.


  • - faire reconnaître et développer le droit de contrôle des particuliers.

L’association A.G.D.E. se veut à la fois :
  • - Lieu de rencontres, d’échanges d’idées, de débats tous moyens permettant à ses adhérents,comme à l »ensemble des usagers de prendre conscience et possession de leurs droits.
  • - Lieu de collecte et d’analyse des réalités sociales, économiques et environnementales, tous domaines d’activités dans lesquels les militants associatifs doivent pouvoir disposer des connaissances nécessaires pour élaborer une action réfléchie.
  • - Lieu de formation concrète à la solidarité,de sensibilisation à la dimension nécessairement européenne et mondiale.

La question du contrôle des services de l’Eau et de l’Assainissement constitue donc un enjeu de pouvoir majeur. Trop de distance s’est installée entre Dirigeants et Citoyens ; on ne doit pas prendre son parti d’une définition restrictive de la Démocratie qui consiste à résumer celle-ci à la possibilité de censurer ou de légitimer périodiquement des Elus.

Un sens plus exigeant impose le plein exercice du pouvoir par la société toute entière.

En facilitant l’implication des gens dans la gestion des affaires publiques la vie associative les appelle à s’organiser pour prendre en main les décisions qui les concernent.
Le pouvoir peut bien être délégué mais pas la Souveraineté. « La Souveraineté n’étant que l’exercice de la volonté générale, ne peut Jamais s’aliéner »(J.-J. Rousseau).

Pour autant A. G.D.E. n’a pas pour but de concurrencer les partis politiques ni d’entretenir des relations conflictuelles avec les élus. Mais comme tout Citoyen est susceptible de le faire à titre personnel, l’ Association peut être conduite à exercer collectivement son esprit
critique et sa liberté d’expression.

Peut adhérer à A.G.D.E. toute personne, quelles que soient ses origines sociales, ethniques culturelles, philosophiques ou religieuses.

Proposer des mesures destinées à rétablir le Service Public dans ses prérogatives est une grande démarche dans laquelle A.G.D.E. veut prendre sa place .

C’est un combat collectif auquel toutes les parties concernées doivent s’atteler : l’Etat en tant que producteur de Droit, les Collectivités Territoriales responsables de la gestion, les entreprises prestataires en cas de partenariat et surtout et prioritairement les particuliers .

C’est ce qu’affirme clairement l’Article 1 de la Loi sur l’Eau avec lequel A.G.D.E. est en parfaite concordance :

« l’ Eau fait partie du patrimoine commun de la Nation. Sa protection, sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable, dans le respect des équilibres naturels, sont d’intérêt général ».

Mercredi 21 Novembre 2007
Mercredi 21 Novembre 2007
JEAN-LUC TOULY
Lu 3088 fois

Dans la même rubrique :

De retour de Chine - 06/11/2007

Carnet Rose

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide