ACME
Inondations, l'aquataxe de 40 euros va-t-elle devenir obligatoire ? 18/01/2018 Soupçons de corruption en Roumanie : le siège de Veolia perquisitionné 15/01/2018 ARCEAU : Gestion de l'eau potable à Lège - Cap Ferret 14/01/2018 Une proposition de loi pour assouplir le transfert des compétences eau et assainissement : quid à Paris Saclay ? 13/01/2018 Voeux 2018 FO Veolia Eau 11/01/2018 La vérité sur le mystérieux Alexandre Djouhri (Veolia, Dassault, Airbus, Libye, présidence de la République française,...) Veolia : Obadia et Djouhri au secours de Frérot et sans parler des autres affaires sulfureuses de Veolia en Roumanie, au Luxemb 11/01/2018 Le dossier de l'eau en Guadeloupe, un scandale 10/01/2018 Forum des lanceurs d'alerte 25 janvier 2018 à Marseille 09/01/2018 Capital 29 décembre 2017 : LANCEURS D'ALERTES : COMMENT ILS ONT OSÉ SACRIFIER LEUR CARRIÈRE 30/12/2017 La journaliste Christine Kelly s'engage pour l'accès à l'eau potable en Guadeloupe et organise une distribution d'eau minérale demain à Pointe-à-Pitre : depuis 3 ans avec les comités d'usagers locaux et Eli Domota nous nous battons sur cette question 23/12/2017 En 2018, huit communes de Metz-Métropole intégreront une régie publique commune d’eau. Pour Montigny et ses voisines, elle remplacera la Saur. L’idée est d’avoir un meilleur service pour moins cher 23/12/2017 Extrait du compte rendu de l'AG ordinaire de l'ACME-France du 19 décembre 2017 22/12/2017 Tous nos voeux pour 2018 22/12/2017 21 décembre 2017 : Accord au Parlement sur la proposition de loi assouplissant la Gemapi : L'entrée en vigueur de nouvelles compétences Gemapi, initialement prévue au 1er janvier 2016, avait été repoussée au 1er janvier 2018. Comme prévu dans le text 21/12/2017 SEDIF Syndicat des Eaux d'Ile de France (président des 150 communes depuis 1923 A Santini) et son délégataire Veolia depuis 1923 21/12/2017 Mucem de Marseille 25 janvier 2018 : La nuit des idées FORUM DES LANCEURS D'ALERTE 20/12/2017 Les eaux de France toujours plus polluées 18/12/2017 LOI NÔTRE Le transfert des compétences eau et assainissement reporté jusqu’en 2026 15/12/2017 Ordre du jour non communiqué sur le site de Paris Saclay du conseil communautaire de Paris Saclay du 20 décembre 20h30 à Orsay avec 67 questions et plus de 1 500 pages à lire (un simulacre de démocratie) et cet ordre du jour nous a été communiqué par 14/12/2017 ARTE mardi 12 décembre à 23h25 Jusqu'à la dernière goutte "Les guerres secrètes de l'eau en Europe" réalisé par : Yorgos Avgeropoulos 12/12/2017 GUADELOUPE 1ère : Les avocats mettent les pieds dans l'eau 09/12/2017 ENQUÊTES POUR CORRUPTION: LAFARGE, AIRBUS, VEOLIA, HSBC... L'ÉTAU SE RESSERRE SUR LES ENTREPRISES FRANÇAISES 09/12/2017 LES CRAPULES DE LA RÉPUBLIQUE le 9ème livre (210 pages) de R Lenglet et JL Touly chez First 08/12/2017 Convocation ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE BI-ANNUELLE DE L'ACME-EAU POUR LE 19/12/17 08/12/2017 Affaire du SIAAP Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne épure l'eau de près de 9 millions de franciliens depuis 1970 06/12/2017 Marianne 5 décembre : SIAAP (Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne) : Soupçons de favoritisme autour d'un marché des eaux usées attribué à Veolia 05/12/2017 Suez, Dijon et son président PS proche de Macron François Rebsamen une histoire touchante mais pour qui ? 02/12/2017 EAU ET ASSAINISSEMENT : RÉPONSE MINISTÉRIELLE CONTRADICTOIRE AVEC LES ANNONCES DU CONGRÈS DES MAIRES (30/11/2017) : S'agissant des communautés d'agglomération, ces deux compétences eau et assainissement restent optionnelles jusqu'au 1er janvier 2020 01/12/2017 Le Cercle Français de l'Eau véritable agence de lobbying des multinationales de l'eau ? 30/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe (France, Allemagne, Irlande, Portugal, Italie, Grèce) 26/11/2017 Thomas Joly président du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée de la Bièvre, vice président de Paris Saclay à l'eau et l'assainissement et maire de Verrières et Veolia dans Planet Veolia novembre distribué au congrès des maires de Fran 23/11/2017 Suez à Paris ! 23/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe (France, Allemagne, Irlande, Portugal, Italie et Grèce) documentaire grec de 58mn diffusé sur ARTE le 12 décembre 2017 à 23h25  23/11/2017 Comme chaque année au congrès de l'Association des Maires de France, Veolia invite le mercredi 22 novembre 1 500 maires à déjeuner et à écouter le PDG de Veolia dans une salle privatisée à la Porte de Versailles à Paris 22/11/2017 Rapport Suez 2016 assainissement Wissous : expresses réserves quant à la sincérité, l'exactitude et la complétude du contenu de ce rapport annuel d'activité et recours à l'assistance d'experts technique, financier et juridique pour lever ces réserves 21/11/2017 Eau: Lège Cap-Ferret les usagers de la presqu'île ont-ils été lésés ? 17/11/2017 Ordre du jour du conseil communautaire de Paris Saclay 22 novembre 20h30 à Orsay avec 55 questions 16/11/2017 Management décembre 2017 : lanceurs d'alerte 16/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe 16/11/2017 Une start up dépose trois plaintes pénales visant Veolia 16/11/2017
           
Communiqués de Presse syndicalistes et politiques

Mise en demeure de la Communauté Urbaine de Lille par la LCR de la Métropole Lilloise

dans le cadre de la demande de remboursement des provisions perçues par la Société des Eaux du Nord (SEN), pour un montant de 917 Millions de francs (140 Millions d’Euros).



Mise en demeure de la Communauté Urbaine de Lille par la LCR de la Métropole Lilloise
Le 15 novembre dernier, les députés européens ont majoritairement adopté la « directive européenne relative aux services dans le marché intérieur » plus connue sous le nom de son instigateur, M. Bolkestein. Si le « principe du pays d’origine » a été remplacé par celui du « pays d’accueil », l’article 16 précise cependant que ce sont « les normes minimales de chacun des pays hôtes qui s’appliqueront » désormais. Un rapport complémentaire de la Commission européenne précise cette nouvelle mouture : les services publics ont un « caractère économique, donc soumis à l’obligation de mise en concurrence ». Santé, éducation, services postaux, crèches : tout pourra désormais être mis en concurrence, avec les plus basses normes de protection sociale et salariale pour les employé-e-s de ces secteurs

La privatisation de nombreux services publics depuis une vingtaine d’années a pourtant montré les méfaits d’une telle politique. La panne d’électricité qui a touché dix millions de personnes en Europe le 4 novembre dernier, suite à un incident sur le réseau privé de distribution en Allemagne en témoigne. Ainsi que les nombreux accidents de train sur le réseau ferré anglais. En France, la privatisation rampante de La Poste s’accompagne de la fermeture de centaines de bureaux de proximité. La liste est longue de ces méfaits des politiques libérales, en France comme en Europe et dans le monde.

La délégation par les collectivités locales de nombreux services publics à de grandes entreprises privées entraîne également des disfonctionnements, détérioration des services rendus et des conditions de travail, voire détournements financiers. Véolia et Suez, deux multinationales qui ont fait leur fortune sur ces délégations de services publics, n’hésitent pas à licencier les salariés qui osent dénoncer leurs pratiques antisociales ou antidémocratiques. A Lille, deux salariés d’Esterra (filiale de Suez et Véolia) contestent toujours leur licenciement. Ils avaient mené une grève de la faim en mai et juin dernier pour dénoncer un plan social masqué au sein de l’entreprise (pourtant ultra bénéficiaire grâce à l’argent public) qui s’accompagnait d’une dégradation des conditions de travail et d’un harcèlement des salariés qui s’y opposaient. Cela n’a pas empêché le Conseil municipal de renouveler, quelques semaines plus tard, la délégation de service public de collecte des déchets à la société Esterra.

Collecte des ordures, chauffage des bâtiments publics, cantine scolaire, transport, distribution de l’eau… Tous ces services publics sont aujourd’hui confiés à des entreprises privées par la ville ou la communauté urbaine de Lille ; quasi systématiquement à des filiales de Véolia et/ou Suez. Ces deux multinationales sont notamment associées à part égale dans la Société des Eaux du Nord (SEN) qui dessert les habitants de la communauté urbaine (LMCU) en eau. A la fin des années 90, la cour régionale des comptes a remis en cause la gestion de cette délégation, mettant en lumière que plus d’un milliard de francs de provisions pour travaux n’avaient pas été utilisés pour l'entretien des réseaux de distribution de l'eau. Une renégociation « à l’amiable » du contrat entre la SEN et LMCU avait permis à cette dernière de récupérer 160 millions de francs. Il n’empêche qu’à Lille comme dans de nombreuses autres villes françaises, les services des eaux gérés en délégation de service public sont largement surfacturés comme l’a rappelé l’an dernier une enquête de l’association UFC Que Choisir. Les multinationales Véolia et Suez réalisent des profits faramineux en faisant payer les usagers de ces services et les collectivités locales, c'est-à-dire les contribuables.

Pour obtenir le remboursement total des provisions indûment perçues par la Société des Eaux du Nord, les associations Eau Secours LMCU et ACME (Association pour le Contrat Mondial de l’Eau) ont décidé de mettre en demeure la Communauté urbaine de Lille de récupérer les 917 millions de francs (140 millions d’euros). La Ligue Communiste Révolutionnaire soutient cette initiative de salubrité publique à laquelle l’ensemble des démocrates devrait s’associer.

Au-delà, contre cette situation d’oligopole, où deux multinationales trustent près de 75% du marché français de l’eau, nous revendiquons, à l’instar de ce que proposait le rapport de l’UFC Que Choisir, le retour de cette activité en régie publique. Il en va de même l’ensemble des marchés de services délégués aux entreprises privées

Les mobilisations citoyennes comme celle de ces associations et élus pour exiger le remboursement de l’argent de la fraude ou celle des usagers contre l’augmentation des prix des services, ainsi que les mobilisations sociales des salariés de ces entreprises, sont autant de points d’appui pour exiger le retour à la gestion publique de tous ces services. Cette réappropriation collective ne pourra cependant aboutir sans la convergence de ces luttes locales ou sectorielles au sein d’un vaste mouvement contre les politiques libérales imposées depuis plus de vingt ans par l’Union européenne et les gouvernements successifs. Ce mouvement s’est développé ces deux dernières années avec notamment la campagne unitaire pour le Non de gauche au traité constitutionnel européen ainsi que la constitution d’une fédération des collectifs de défense et de développement des services publics. La LCR continuera, tant localement que nationalement, à œuvrer dans ce sens.



Ligue Communiste Révolutionnaire
de la Métropole lilloise



lcr.lille@aliceadsl.fr /
06.32.67.77.
www.lcr-rouge.org / www.lcrnord.org



Vendredi 24 Novembre 2006
Vendredi 24 Novembre 2006
LCR
Lu 3285 fois


1.Posté par defer le 06/04/2007 19:21
Bonjour,
Apres m'avoir promis pendant des années le raccordemment au réseau d'assainissement la cudl prétend me faire payer une taxe d'assainissement non collectif pour un service inexistant puisque l'installation de cette assainissement est à ma charge de plus ce nouvel impot est perçu par les eaux du nord est-ce bien légal?
quelle démarche puis-je entreprendre pour échapper à cet impot et faire installer à moindre cout l'assainissement ou obtenir le raccordement?
Merci pour toute réponse


Dans la même rubrique :

8 SECONDES - 10/11/2006

Communiqués de Presse d'Anticor | Communiqués de Presse d'ATTAC | Communiqués de Presse de la CACE | Communiqués de Presse de France Libertés | Communiqués de Presse de S-EAU-S | Communiqués de Presse de transcub | Communiqués de Presse syndicalistes et politiques

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide