ACME
Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018 au : 3,30€ le m³ pour toutes les communes du Grand Besançon d’ici 2028 18/12/2018 Bordeaux Métropole : Trans’Cub s’attaque à la gestion de l’eau 17/12/2018 Réponses de Jacques Tcheng lors de la réunion de Quimper 17/12/2018 Nouvelles ponctions sur les finances des Agences de l'Eau 17/12/2018 Contrat de l’eau : une pétition pour faire gagner 120 millions d’euros à Bordeaux 13/12/2018 Toulouse 2020 : pas de multinationales dans mon eau ! 12/12/2018 Eau Secours 29. Dix ans de luttes contre les dérives de l’eau © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/au-secours-29-dix-ans-de-lutte-contre-les-derives-de-l-eau-10-12-2018-12157958.php#ut0wca5apLGyHeY2.99 11/12/2018 Le Télégramme du 8 décembre : Quimper Marché de l’eau. Le dossier s’alourdit 08/12/2018 6 décembre à Paris : Sommet de l'économie organisé par Challenges avec comme partenaires Veolia, EDF, LVMH, Total,... : Réconcilier les 2 France 07/12/2018 Quimper Affaire de l’eau. Un des agents suspendus réintégré 06/12/2018
           
ACTUALITES D'ACME

POUR UNE REGIE DIRECTE DE l’EAU- Débat à ARLES SUR TECH salle des fêtes Le 8 MARS à 20h 30

organisé par l'ASSOCIATION des USAGERS de L’EAU POTABLE du VALLESPIR



Véolia, non merci ! 66 ans....., ça suffit ! Un Président du SIAEP (René Ala) qui veut décider seul :

GRAND DEBAT PUBLIC sur la GESTION de l’EAU POTABLE

Avec la participation de Jean Luc Touly
(association ACME)
Daniel Dufossé (comité d’Arles)
Dominique Bonnard (porte parole)
Alexandre Reynal (conseiller Général)
Guy Cassoli (président commission eau départementale)
Nicolas Garcia ( maire d’Elne,)...

Voilà plus d’un an et demi que notre action citoyenne s’est constituée, portée par plusieurs centaines d’adhérents, recueillant plus de 4000 signatures pour un retour en régie directe.

Nous avons constamment cherché à ce que s’engage avec nos élus et l’ensemble de la population un débat de fond argumenté sur le mode de gestion approprié de l’eau et de l’assainissement.

Nous sommes face à un déficit démocratique évident, énorme !
En effet, des questions d’intérêt général comme celle de l’eau peuvent surgir au cours d’un mandat de maire créant un trouble, une préoccupation au sein de la population. Il est inadmissible qu’on ait demandé aux maires de se taire quant à la décision qui sera retenue, de refuser de divulguer toute information, de chercher à discréditer notre action en portant plainte contre l’un d’entre nous.

Malgré cela, nous avons insisté en rencontrant chaque maire. Au gré des rencontres, nous avons pu mesurer à quel point nos élus étaient préoccupés par l’existence de notre mouvement citoyen. IL est évident que la manière dont a été gérée cette question de l’eau, la manière dont nos élus auront répondu devant leurs concitoyens aura nécessairement
des conséquences.

Les maires ont délégué, délaissé depuis trop longtemps cette question de l’eau. C’est une attitude générale que nous avons vérifiée. Ils ont laissé perdre ou n’ont jamais acquis les connaissances de manière à ce que l’on dise que c’est “une affaire de spécialistes”.



Un silence qui vole en éclat :

un tournant décisif s’est engagé ! Avec la prise de position publique, courageuse d’Alexandre Reynal maire d’Amélie les Bains / Palalda que nous saluons, qui opte pour un retour en gestion de régie directe.

Enfin le pacte de silence est rompu !. l’interview de Paul Dantras dans le journal “l’Indépendant”, membre du SIAEP en sa qualité de délégué d’Amélie, révèle que l’ordre de se taire avait été donné aux maires dès le début de notre mouvement. L’idée étant que la population serait informée le moment opportun sur le mode de gestion qui aura été retenu. C’est à dire le plus tard possible, évitant ainsi tout débat de fond.

Par ailleurs, nous avons eu vent de négociations entre Véolia et le SIAEP apportant peut être jusqu’ à 28% de baisse du prix de l’eau dans le cadre d’un nouveau contrat pour une durée de 9 ans ou plus.

Ce scénario serait la reconnaissance que Véolia nous a volé durant toutes ces années sans parler du bilan de gestion calamiteux. Si cette perspective venait à se concrétiser, il est évident que nous serions amené à porter plainte contre Véolia pour surfacturation sur les années antérieures et contre le SIAP pour accord tacite.

Mais nous n’en sommes pas encore là et nous osons croire en un sursaut de fierté et de courage de la part des autres élus afin qu’ils prennent position publiquement sans ambiguïté, rejetant d’un revers de la main un choix sous influence.


il faut commencer à être sérieux !

Va-t-on confier de nouveau après 66 années consécutives de délégation, la gestion à la même entreprise qui nous a facturé l’eau parmi les prix les plus élevés du département, qui laisse un réseau de distribution comme une passoire, des stations d’épurations bricolées. 32% de fuite dans le réseau de distribution du SIAEP du Vallespir après 66 années de service de Véolia(ex Générale des Eaux) est tout simplement médiocre.

Il faut rappeler que le Syndicat Intercommunal du Vallespir produit 2 500 000 m3 d’eau potable par an et que pour produire 1 m3 cela nécessite 1 kwh d’électricité, plus le traitement, l’usure des infrastructures, le travail de maintenance.
C’est ainsi que 800 000 m3 d’eau, chaque année, partent dans la nature. Ceci sans considérer le gaspillage d’une ressource précieuse. Ceci sans prendre en compte les effets
du changement climatique dont on peut vérifier les conséquences avec le manque de pluie cruel de l’ an passé.

Véolia, vous l’aurez remarqué, fait pression en permanence sur nous, sur les élus, sur la presse locale, avec ses publicités à nos domiciles pour des “assurances” anti-fuites, avec ses pages entières de pub en couleurs dans le journal l’Indépendant, .... avec notre argent !.



Dominique Bonnard porte parole de l’association.
Siège de l’Association 18 rue de la République 66400 Céretcoor. eau.vallespir@wanadoo.fr
contacts locaux Arles sur Tech : Daniel Dufossé : 04 68 54 78 40 daniel.dufosse@free.fr

Gestion locale en régie ou délégation confiée à Véolia: ce sont deux conceptions de gestion totalement opposées !

Pour les compagnies privées, l’origine des pollutions, ce n’est pas leur problème puisqu’ils se disent champion de la dépollution !
Nos ressources en eau potable nécessairement limitée ? Ce n’est pas leur problème, puisqu’ils sont aussi champion de la distribution !
Plus ils vendent d’eau, meilleure est la situation pour eux. Des entreprises multinationales
comme Véolia fonctionnent sous le dictat d’actionnaires qui exigent des rendement de 15% et sont pour nous de véritables prédateurs de l’intérêt général.
Il n’y a plus d’eau potable , ce n’est pas grave, ils sont devenus champion de l’eau en bouteille minérale !
Les sources d’eau minérales sont peu à peu contaminées, ils y ont déjà pensé, ils sont champion de l’eau artificielle par osmose inversée...
Les entreprises privées travaillent en aval des problèmes.
Elles sont là pour gagner de l’argent, le maximum d’argent. Leurs réponses aux problèmes ne peuvent être que d’ordres technologiques toujours plus sophistiqués et couteux. Seul un service local en gestion directe est en mesure de travailler en amont. En ayant une vision globale de la gestion de l’eau : ressource et assainissement étant indissociables. Soucieux de notre milieu de vie, Il nous faut repenser la relation de l’Homme avec ce milieu, penser la
vallée du Tech dans son entité.

Un service de l’eau en régie directe : ce n’est rien que le prix du service. C’est une gestion locale pour une ressource locale avec des solutions locales aux problèmes rencontrés.
C’est une autre politique de gestion fondée sur les principes suivants :
- Une protection de la ressource en eau potable,
- Une volonté d’économiser cette ressource précieuse,
- En développant une prévention de la pollution par l’éducation, la sensibilisation de la population, des agriculteurs, des entreprises.
- En identifiant à la source les formes de pollution et en établissant un véritable principe du pollueur-payeur.
- En investissant dans des systèmes performants et novateurs, économiques, simples de fonctionnement.
- En établissant un plan d’investissement de renouvellement des réseaux de distribution
de l’eau potable et de collecte des eaux usées.
- En offrant une facture lisible avec un même prix du service pour tous.
- En ayant une gestion de fonctionnement des services du SIAEP transparente.
- En instituant un droit à l’accès à l’eau gratuit de 40 L par jour et par personne pour tous.
Il s’agit avant tout d’une volonté politique au sens le plus noble du terme, de courage de la part de nos élus pour aborder cette question comme nous le faisons nous, simples citoyens.

Nous sommes citoyens captifs!


Nous n’avons pas le choix d’acheter l’eau ailleurs. C’est nous qui payons la facture de l’eau, c’est à nous de décider du mode gestion le mieux approprié !
Nous sommes persuadés que les citoyens vont être entendus par la force des choses. La précarité, l’insécurité économique et sociale, sont partout présentes dans notre vie de
tous les jours. Une enquête récente de Emmaüs BVA montre qu’un Français sur deux
redoute de devenir SDF. Notre juste combat pour nous réapproprier la gestion de l’eau participe à reconstruire cette sécurité sociale du vivre dont nous avons un besoin pressant. Il
faut rappeler que c’est L’Homme la finalité offrant à chacun le droit à une vie digne et non la privatisation de tous les services vitaux engendrant une insécurité de vie insupportable !

Nous en avons assez d’être abusés de toutes parts!

Nous allons agir vigoureusement !

Nous invitons tous les citoyens du Vallespir à participer aux cinq grands débats publics suivants :
u[- Arles sur Tech, salle des fêtes]u, le 8 mars à 20h30, intervenants : Daniel Dufossé ( délégué de l'association sur Arles) Dominique Bonnard, Jean Luc Touly (délégué de la fondation Danièle Mitterrand), A Reynal, Nicolas Garcia.
- Amélie les Bains, Salle Espace Méditerranée , le 15 mars à 20h 30, intervenants: Guy Travé (délégué de l'association à Amélie) Dominique Bonnard,Jean Louis Linossier ( président de l'association des consommateurs d'eau en France ) A Reynal, Nicolas Garcia.
- Reynès, salle des Echoppes, le 29 mars à 20h 30, intervenants: Dominique Bonnard, Jean Louis Linossier, Alexandre Reynal, Nicolas Garcia.
- St Jean Pla de Corts, le 30 mars, au centre culturel, à 20 h 30 , intervenants : Dominique Guérin (délégué comité St Jean), Dominique Bonnard ,Jean Louis Linossier, A Reynal, Nicolas Garcia.
- Céret : le lundi 16 avril à 20 h 30 , salle de l’Union, intervenants: Chantal Décosse (déléguée Céret), Dominique Bonnard, Raymond Avriller maire-adjoint de Grenoble , A Reynal, Nicolas Garcia.

Dimanche 4 Mars 2007
Dimanche 4 Mars 2007
JEAN-LUC TOULY
Lu 3792 fois

Dans la même rubrique :
1 2

ACTUALITES D'ACME | Réunion Publique : DROIT DE L'EAU | MEXICO 2006

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide