ACME
Affaire SEEG Veolia – état Gabonais : Nicaise Moulombi, le visionnaire 01/09/2018 Veolia sous le coup d’une enquête pour corruption en Arménie 01/09/2018 Assises de l'eau : les quatre priorités fixées par le Gouvernement : Le comité stratégique de la filière eau est présidé par Antoine Frérot, PDG de Veolia !!! 30/08/2018 Rachat de la Saur par EQT : un jour sans fin… 28/08/2018 Veolia paie des voyages à Paris pour des hauts fonctionnaires arméniens afin d'augmenter le prix de l'eau 27/08/2018 Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018
           
PRATIQUEMENT ?

PRESIDENTIELLE : Prise de position des VERTS concernant les services d'eau et d'assainissement

La position des Verts pour une aide à l’accès à l’eau et à l’assainissement qui respecte l’autonomie politique et économique des populations du Sud.
lundi 5 février 2007



PRESIDENTIELLE : Prise de position des VERTS concernant les services d'eau et d'assainissement
Peu de temps après que 250 représentants des mouvements sociaux d’Afrique, venant plus de 40 pays africains, réunis au Forum Social Mondial de Nairobi, aient décidé de créer un Réseau Africain de l’Eau pour dire clairement aux privatisateurs de l’eau, aux gouvernements et aux institutions financières internationales que les Africains résisteront à la privatisation, le Conseil National Interrégional des Verts (CNIR) du 4 février 2007, a voté une motion : Pour une aide à l’accès à l’eau et à l’assainissement qui respecte l’autonomie politique et économique des populations du Sud et pour des " Partenariats Public Public"


Pour une aide à l’accès à l’eau et à l’assainissement qui respecte l’autonomie politique et économique des populations du Sud. Pour des " Partenariats Public Public"
Depuis le 27 janvier 2005 la loi "Oudin-Santini" permet aux communes, aux établissements publics de coopération intercommunale, aux syndicats mixtes chargés des services publics d’eau potable et d’assainissement, aux agences de l’eau... de prélever jusqu’à 1% de leur budget pour des actions de coopération et de solidarité internationale. La loi permettrait de mobiliser, sans contrôle démocratique, des sommes jamais atteintes dans le domaine de la coopération : 1% du budget annuel des seules agences de l’eau c’est 18 millions d’euros. Il serait possible, si toutes les collectivités "jouaient le jeu", d’atteindre 100 millions d’euros.

Mais cette ambition au service de ceux qui manquent d’eau cache, en réalité, des raisons moins avouables.
La loi a été pensée par ses promoteurs comme un moyen d’ouvrir les marchés des pays du Sud aux entreprises françaises de l’eau.

Dans la présentation qu’il a faite de la loi, son principal inspirateur André Santini, député UDF, président du syndicat des eaux d’Ile de France, président du comité de bassin Seine - Normandie, a déclaré :

"donner aux communes, aux établissements publics de coopération intercommunale et aux syndicats mixtes, la possibilité de conclure des conventions de coopération internationale, est non seulement un moyen de permettre une exportation du modèle français de gestion de l’eau, mais aussi un moyen de compléter utilement la conquête de marchés par les grands groupes français."

Une campagne de promotion de la loi "Oudin-Santini" portant sur la coopération en matière d’eau et d’assainissement, est actuellement organisée en direction des collectivités locales et des ONG. Ce sont d’ailleurs, les représentants des entreprises de l’eau, et en particulier ceux de Véolia, qui font la propagande la plus active en faveur de cette loi. Les Agences de l’eau dont le budget considérable est alimenté à 85% par les redevances pollution des consommateurs domestiques sont également particulièrement visées pour devenir relais de cette politique.

Les Verts refusent que soit exporté le fameux "système français de l’eau".
Les Verts refusent que soit exporté le fameux "système français de l’eau" dont ils dénoncent l’organisation et le fonctionnement : iniquité des redevances, mutuelle de lobbies, intérêt des technocrates du privé comme du public, gaspillage financier, inefficacité technique privilégiant le béton et les tuyaux à la place d’une politique de prévention.

Les Verts sont favorables à une aide véritable au développement qui respecte l’autonomie des populations du Sud.
Ils encouragent donc les collectivités locales françaises à multiplier les actions en ces domaines. Mais elles peuvent le faire sans avoir recours à la loi Oudin-Santini : les communes et communautés de communes peuvent voter un budget de "solidarité internationale" dans lequel une part importante serait consacrée à l’aide dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Les Verts estiment, en conséquence, qu’il est plus transparent et plus démocratique de prendre, des initiatives d’aide à la distribution d’eau et à l’assainissement dans le cadre du budget "coopération décentralisée" des collectivités locales et non dans celui de la loi "Oudin-Santini". Ils invitent tous les élus et toutes les élues à être attentifs au mauvais usage qui peut être fait de cette loi dans toutes les instances où elles et ils siègent et en particulier dans les syndicats d’eau et d’assainissement et dans les comités de bassin.

Les Verts et leurs élu(e)s agiront pour promouvoir les actions de coopération décentralisée qui contribuent à réduire la dépendance du Sud envers le Nord et qui visent à :

Soutenir la construction de services publics locaux dans le cadre de "Partenariats Public - Public". La banque mondiale et le FMI n’accordent leur aide qu’à des projets associant les multinationales privées de l’eau. La coopération décentralisée doit permettre aux collectivités du Sud de se libérer de cette contrainte. En conséquence, une part essentielle des financements doit systématiquement être consacrée au renforcement de compétences techniques, sociales et économiques des acteurs publics en charge du service public de l’eau.

Soutenir les associations d’aide au développement de type ONG, du Sud et du Nord, clairement indépendantes des pouvoirs politiques et des groupes industriels et ayant une aptitude réelle à accompagner les initiatives locales. L’aide au développement ne doit pas passer par des associations liées aux Etats et aux entreprises privées du Nord qui cherchent à imposer leurs solutions de l’extérieur.

Soutenir l’économie locale. Pour permettre l’émergence d’un véritable service public et de compétences de long terme au Sud, Les Verts demandent : . Que les services de l’eau soient clairement exclus de l’AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services), conçu pour privatiser l’ensemble des services publics et ouvrir les marchés du Sud aux entreprises du Nord. . Que les aides soient attribuées uniquement à des projets mettant en oeuvre des entreprises locales et associant les citoyens usagers.


Mardi 6 Février 2007
Mardi 6 Février 2007
motion votée à l’unanimité.
Lu 2515 fois

Dans la même rubrique :

L'APPEL DE VARAGES | LE BIEN COMMUN DE L'HUMANITE | LE DROIT DE L'EAU LIBRE | PRATIQUEMENT ?

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide