ACME
Pourquoi la Communauté de 13 Communes du Briançonnais 21 000 habitants résilie le contrat et comment sera géré l'assainissement demain ? 05/07/2019 DOMBASLE-SUR-MEURTHE | CONSEIL MUNICIPAL Le rendement de l’eau de 50.29% inquiète les élus et c'est Suez qui a le contrat depuis 2011 05/07/2019 Eau impropre à la consommation à St-Martin: la contamination est dans les canalisations 04/07/2019 CHLORDÉCONE : LES ANTILLES "CHAMPIONNES DU MONDE" DES CANCERS DE LA PROSTATE 04/07/2019 Le directeur général d’OTV se désiste de sa plainte en diffamation contre Le Monde… Il se passe décidément toujours quelque chose au SIAAP ! 04/07/2019 VIDEO : LE SCANDALE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES, PAR MARC LAIMÉ 04/07/2019  La Cour des comptes s’attaque aux ex-indemnités d’élus du SIAAP  01/07/2019 Saint-Martin: l'eau impropre à la consommation 28/06/2019 Guadeloupe : protestation contre les coupures répétées d'eau 25/06/2019 SIAAP-VALENTON : LE RETOUR DE LA SEMOP 23/06/2019 NOUVELLES DU FRONT (BLEU) 23/06/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME du 20 juin 2019 sur la gestion de l'eau en Martinique 20/06/2019 Martinique : CAP Nord : le marché de l’eau annulé par le tribunal administratif 20/06/2019 Risque de reprise de la SEMOP au SIAAP 20/06/2019 L’enquête sur l’eau contaminée à Flint retourne à la case départ 17/06/2019 Le Premier ministre s’est à nouveau aventuré hier à promettre un nouvel « assouplissement » du transfert obligatoire des compétences eau et assainissement, sous forme cette fois d’éventuelle subdélégation "à la carte" aux communes des compétences déj 16/06/2019 Puy-de-Dôme : Veolia lui réclamait 41 000 € de facture d'eau, 9 ans après elle gagne en justice 13/06/2019 Grand Sud Caraïbe : la gestion unique de l'eau oui mais pas à n'importe quel prix 13/06/2019 La gestion de l’eau dans le Nord est en pleine effervescence 13/06/2019 Courrier du comité sud Martinique aux 3 présidents d'EPCI 02/06/2019 Le Président de l’Agglomération, Yvan Lachaud, a annoncé une nouvelle baisse du prix de l’eau pour les usagers de l’Agglomération … payée par les usagers nîmois ! 01/06/2019 Réunion avortée entre le comité citoyens du Sud et la SME à la mairie de Ste Luce 23 mai 2019 24/05/2019 Question sur la gestion de l'eau en Guadeloupe "L'argent de l'eau était là... Il y a eu des trains de vie somptuaires dans des proportions extraordinaires, dans certain cas l'eau était remplacé par le champagne " Yves COLCOMBET, Président de la Chamb 22/05/2019 France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019 Martinique 1ère journal 19h 5 mai 2019 : La gestion de l'eau en Martinique est très chère et trouble 06/05/2019 Martinique, l'eau la plus chère de France  « Dénoncer les abus autour du prix de l'eau » 06/05/2019 Population de la Martinique  le comité citoyen du Sud de la Martinique vous invite à venir nombreux à la grande  réunion d information sur les problématiques de l eau  le vendredi 3 mai 2019  à 18 heures à la mairie de Sainte Luce 28/04/2019 RCI 25 avril 2019 : Le Comité Citoyen de Sud souhaite se faire entendre sur le coût de l'eau 26/04/2019 Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019 22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019
           
ACME

Que Choisir se rejette à l’eau

Après avoir publié en janvier dernier une enquête fracassante qui dénonçait les marges bénéficiaires colossales que réaliseraient les trois grands groupes privés de distribution de l’eau français, avoir proposé un original systême d’écotaxe qui permettrait de lutter enfin sérieusement contre les pollutions diffuses d’origine agricole, s’être investie dans le projet de loi sur l’eau en déposant moult amendements à la LEMA, l’organisation de consommateurs persiste et signe en dénonçant les insuffisances du 9ème Programme Pluriannuel d’Intervention (PPI) des Agences de l’eau pour la période 2007-2012.
L’ambiance était passablement tendue au siège de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne jeudi 30 novembre, à la veille de l’examen par le comité de bassin du 9ème PPI, qui doit être voté par le néo-Parlement local de l’eau le vendredi 1er décembre 2006.



Que Choisir se rejette à l’eau
M. Ambroise Guellec, président dudit Comité depuis des lustres, qui ne manque pas une occasion de fulminer contre les « Ayatollahs Verts » qui siègent en nombre dans tous les Comités de bassin depuis les élections régionales de 2004, était cette fois confronté à une fronde associant l’UFC-Que Choisir, la Confédération du Logement et du Cadre de Vie (CLCV), l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), et les Familles Rurales, qui ont annoncé en chœur dans un point presse le jeudi 30 novembre qu’elles ne voteraient pas le 9ème PPI, compte tenu des insuffisances et du manque d’ambition de la LEMA, et des orientations du 9ème Programme, qui n’apparaissent aucunement permettre de répondre aux ambitions qu’assigne à la France la Directive-cadre européenne sur l’eau.

La charge est sévère puisque les 4 associations de consommateurs considèrent que « L’agence de l’eau s’est écartée de sa vocation première qui consistait à accorder des aides pour le changement des pratiques polluantes et à mettre en place des redevances qui incitent à modifier les comportements. »

Et de poursuivre en pointant le fait que : « La profonde iniquité des redevances est maintenue et l’agence continue de mettre en oeuvre le principe pollué-payeur. Les consommateurs vont prendre en charge 85 % des redevances alors que les représentants de l’agriculture, qui représentent 90 % de la pollution par les pesticides, les trois quarts de la pollution par les nitrates et 80 % de la consommation nette d’eau l’été, vont s’acquitter d’une redevance insignifiante (4 % du total).

« Le programme d’intervention persiste à privilégier les procédés curatifs au détriment de la prévention en amont : le gros des investissements de l’agence concerne la subvention de l’assainissement, du traitement de l’eau ou la mise en place de la dépollution chez les professionnels ; autant d’opérations qui consistent à gérer la pollution sans chercher à la réduire. »

« Au final, l’immobilisme de l’agence produit une seule décision tangible : augmenter les redevances de 29 % ce qui va entraîner une surprime d’au moins 5 % sur la facture d’eau des ménages du bassin Loire-Bretagne. »

Et de poursuivre en soulignant que : « La grande majorité des élus de l’agence, qui représentent les syndicats d’eau, l’industrie ou l’agriculture, a préféré transformer cette institution en une banque qui finance la gestion de la pollution et de la rareté de l’eau. Les consommateurs, qui ont vu leur facture doubler en 15 ans, n’acceptent plus d’être les vaches à lait de cette banque au service d’intérêts catégoriels.

Les quatre associations nationales de consommateurs représentées au comité de bassin demandent donc à l’agence d’écouter les attentes de la société civile et d’appliquer les recommandations de la Cour des Comptes dont un rapport de février 2002 avait sérieusement critiqué l’agence. Des rapports de l’INRA et de l’OCDE ont également souligné cet écart.
»

Volant propositions les associations insistent sur trois orientations essentielles :

« - accroître de façon significative les redevances pollution et consommation payées par les agro- industriels,

faire appliquer les mesures agro-environnementales qui figurent dans le 2ème pilier de la PAC afin d’aider les paysans à diversifier leurs cultures,

sans remettre en cause 3 principes fondamentaux de la reconquête de la qualité des eaux :

La protection de la ressource en eau sur l’ensemble du bassin !

L’eau paie l’eau, et rien d’autre !

Mutualisation du coût de l’eau, mais de façon équitable !

L’augmentation de la redevance des consommateurs doit correspondre à une plus grande part du budget en faveur de la prévention en amont et en aucun cas à une fuite en avant vers la dépollution.
»

Comme d’autres Comités de bassin enregistrent également des mouvements de grogne croissants, tant d’élus que de représentants d’usagers, cette radicalisation va inévitablement monter en puissance dans la perspective des prochaines échéances électorales, et notamment les municipales, pour l’instant prévues en 2008, lors desquelles les politiques de l’eau, de l’assainissement, comme celles des déchets, font figure de dossiers très sensibles, tant pour ce qui concerne les comptes-rendus de mandats des équipes sortantes que des engagements des postulants pour la prochaine mandature.

La gouvernance de l’eau à la française fait décidément… eau de toute part.

le 1er décembre 2006

Samedi 2 Décembre 2006
Samedi 2 Décembre 2006
Marc Laimé
Lu 2641 fois

Dans la même rubrique :

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide