ACME
LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018 Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international 02/05/2018 La Nouvelle République 28 avril 2018 : Touraine Nord Ouest : Navigation en eaux troubles ? 28/04/2018
           
VICTOIRES

RECONQUERIR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU

Faire reculer Veolia ex-Vivendi : c'est possible !!



La commune de Pleumeur Bodou ne renouvelle son contrat avec la CGE

Toute la Gaule est occupée par Vivendi (et ses consœurs).
Toute ? Non !
Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur.
Pleumeur – Bodou, dans le Côtes d’Armor.

La mairie vient de décider de ne pas renouveler le contrat d’affermage de 12 ans « eau et assainissement » avec la CGE (Compagnie Générale des Eaux, filiale de Véolia Environnement - Vivendi).
Fort dépitée, la CGE, n’a pas joué fair play, en refusant de passer le relais en douceur
(Prolonger le contrat de 3 ou 6 mois), violant ainsi le principe de continuité du service public.
L’opposition de droite municipale, ici alliée objective de la CGE, s’est déchaînée contre la décision du maire.

Historique :

Le contrat de la commune de Pleumeur-Bodou avec Veolia arrivant à expiration, son conseil municipal souhaitait retirer ce marché à l'entreprise privée.
En juin 2004, la ville de Lannion (20 000 habitants), voisine, s’était portée candidate. Sa régie municipale des eaux a le droit d’être fermière de Pleumeur ; saine concurrence avec les multinationales de l’eau.
Les deux communes ont un maire socialiste : proximité politique utile pensions-nous.
Les élus Verts de Lannion ont soutenu ce projet : si le service public est efficace, autant le montrer concrètement. Pour une fois que l’on n’est pas sur la défensive ! La maîtrise de l’eau par une collectivité est éminemment politique.
Lannion, outre un prix de l’eau très bas, possède une Commission Consultative des Services Publics, gage d’une relation permanente avec les associations et les citoyens.
Pour autant, les élus Verts n’ont pas voulu mettre en péril les finances du service public municipal : les comptes Pleumeur - Lannion auraient été séparés, le réseau de Pleumeur est en bon état, la régie de Lannion vend déjà toute l’eau potable consommée à Pleumeur ET il est plus facile de négocier entre communes qu’avec une multinationale.

Après débat, et pour des raisons inexplicables, une majorité d’élus de la gauche plurielle de Lannion n’a pas voulu poursuivre la candidature d’affermage de Pleumeur. On peut s’étonner que ces mêmes élus votent des motions pour la défense d’EDF ou pour le maintien de la poste en milieu rural …mais quand il faut faire ce que l’on dit ? ? ?

Restait à Pleumeur plusieurs solutions : mise en régie et aide technique de Lannion par convention, imiter la Communauté de Communes de Lanvollon, régie rejointe par d’autres communes, implication de la Communauté d’Agglomération Lannion -Trégor (qui n’a pas la compétence eau).

Un groupe de citoyens s’est constitué à Pleumeur pour la reconquête du service public et a rencontré plusieurs fois le maire. Une rencontre publique, en présence du maire, a réuni 60 citoyens motivés par le service public, par la qualité de l’eau et par le prix. Bel exemple de démocratie participative.
Vivendi et ses pratiques :

Un détail curieux. Dans ses comptes d’exploitation remis à la commune, la CGE prétend perdre de l’argent chaque année depuis 1995 sur l’eau. Or, dans la négociation pour renouvellement du contrat de 12 ans, elle était prête à baisser les tarifs de 16 %. D’où vient cette contradiction ?
Soit ,elle a fait un geste commercial, dans la crainte de perdre d’autres communes du secteur de Perros – Guirrec où elle est bien implantée, mais va répercuter ce coût sur d’autres collectivités .
Soit les comptes financiers rendus à la commune ne sont pas clairs.
Hypothèse confirmée par un rapport de la Cour des Comptes Nationale sur les comptes des sociétés privées de l’eau. Elle relève de nombreuses anomalies (charges de structures gonflées, prolongation de contrat abusif, utilisation de filiales sans mise en concurrence, redevance d’usage, garanties de renouvellement, produits financiers non déclarés etc.…) et conclut qu’il faut relever les bénéfices déclarés de 50 à 100 % pour avoir la vérité.
D’après Bercy, le P.P.P. (Partenariat Public - Privé) est paré de toutes les vertus : plus efficace, plus productif, plus expert, pression de la concurrence ... il faudrait le prouver ! Le privé est en moyenne 20 % plus cher que le public et a tendance à proposer les solutions technologiques les plus sophistiquées (membranes, U.V. …) au détriment de la prévention.

A Quimper, la CGE a renouvelé son contrat en baissant ses tarifs, au dernier moment et juste en - dessous du prix de l’étude pour une régie.
A Rennes, le PS – PC a rempilé avec la CGE, malgré la campagne des Verts et de l’UDB.

La Communauté de Communes de Lanvollon a été politique et pragmatique à la fois : elle a repris la compétence eau et a traité des marchés de services en découpant le service des eaux en différents tronçons. Elle a des marchés plus courts (et non une délégation de service public), apprend son métier progressivement et a gagné 15 % sur le prix.

Le rôle des élus politiques est de faire de la politique, concrètement. Se réapproprier la gestion de l’eau, plutôt que déléguer un service public aux multinationales, semble évident. Ainsi, ils sont responsables du prix de la qualité, du service rendu, de l’environnement devant leurs électeurs.
Pour faire face aux multinationales, il faut aussi acquérir une expertise technique et juridique : ce pourrait être le rôle de la Communauté d’Agglomération ou du Conseil Régional.

L’eau est un bien commun et doit être un service public…au service du public.

Michel Blin, élu vert de Lannion, le 15 / 1 / 2005


Vendredi 21 Janvier 2005
Jeudi 30 Mars 2006
JLT
Lu 3217 fois

Dans la même rubrique :

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide