ACME
Soupçons de corruption en Roumanie : le siège de Veolia perquisitionné 15/01/2018 ARCEAU : Gestion de l'eau potable à Lège - Cap Ferret 14/01/2018 Une proposition de loi pour assouplir le transfert des compétences eau et assainissement : quid à Paris Saclay ? 13/01/2018 Voeux 2018 FO Veolia Eau 11/01/2018 La vérité sur le mystérieux Alexandre Djouhri (Veolia, Dassault, Airbus, Libye, présidence de la République française,...) Veolia : Obadia et Djouhri au secours de Frérot et sans parler des autres affaires sulfureuses de Veolia en Roumanie, au Luxemb 11/01/2018 Le dossier de l'eau en Guadeloupe, un scandale 10/01/2018 Forum des lanceurs d'alerte 25 janvier 2018 à Marseille 09/01/2018 Capital 29 décembre 2017 : LANCEURS D'ALERTES : COMMENT ILS ONT OSÉ SACRIFIER LEUR CARRIÈRE 30/12/2017 La journaliste Christine Kelly s'engage pour l'accès à l'eau potable en Guadeloupe et organise une distribution d'eau minérale demain à Pointe-à-Pitre : depuis 3 ans avec les comités d'usagers locaux et Eli Domota nous nous battons sur cette question 23/12/2017 En 2018, huit communes de Metz-Métropole intégreront une régie publique commune d’eau. Pour Montigny et ses voisines, elle remplacera la Saur. L’idée est d’avoir un meilleur service pour moins cher 23/12/2017 Extrait du compte rendu de l'AG ordinaire de l'ACME-France du 19 décembre 2017 22/12/2017 Tous nos voeux pour 2018 22/12/2017 21 décembre 2017 : Accord au Parlement sur la proposition de loi assouplissant la Gemapi : L'entrée en vigueur de nouvelles compétences Gemapi, initialement prévue au 1er janvier 2016, avait été repoussée au 1er janvier 2018. Comme prévu dans le text 21/12/2017 SEDIF Syndicat des Eaux d'Ile de France (président des 150 communes depuis 1923 A Santini) et son délégataire Veolia depuis 1923 21/12/2017 Mucem de Marseille 25 janvier 2018 : La nuit des idées FORUM DES LANCEURS D'ALERTE 20/12/2017 Les eaux de France toujours plus polluées 18/12/2017 LOI NÔTRE Le transfert des compétences eau et assainissement reporté jusqu’en 2026 15/12/2017 Ordre du jour non communiqué sur le site de Paris Saclay du conseil communautaire de Paris Saclay du 20 décembre 20h30 à Orsay avec 67 questions et plus de 1 500 pages à lire (un simulacre de démocratie) et cet ordre du jour nous a été communiqué par 14/12/2017 ARTE mardi 12 décembre à 23h25 Jusqu'à la dernière goutte "Les guerres secrètes de l'eau en Europe" réalisé par : Yorgos Avgeropoulos 12/12/2017 GUADELOUPE 1ère : Les avocats mettent les pieds dans l'eau 09/12/2017 ENQUÊTES POUR CORRUPTION: LAFARGE, AIRBUS, VEOLIA, HSBC... L'ÉTAU SE RESSERRE SUR LES ENTREPRISES FRANÇAISES 09/12/2017 LES CRAPULES DE LA RÉPUBLIQUE le 9ème livre (210 pages) de R Lenglet et JL Touly chez First 08/12/2017 Convocation ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE BI-ANNUELLE DE L'ACME-EAU POUR LE 19/12/17 08/12/2017 Affaire du SIAAP Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne épure l'eau de près de 9 millions de franciliens depuis 1970 06/12/2017 Marianne 5 décembre : SIAAP (Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne) : Soupçons de favoritisme autour d'un marché des eaux usées attribué à Veolia 05/12/2017 Suez, Dijon et son président PS proche de Macron François Rebsamen une histoire touchante mais pour qui ? 02/12/2017 EAU ET ASSAINISSEMENT : RÉPONSE MINISTÉRIELLE CONTRADICTOIRE AVEC LES ANNONCES DU CONGRÈS DES MAIRES (30/11/2017) : S'agissant des communautés d'agglomération, ces deux compétences eau et assainissement restent optionnelles jusqu'au 1er janvier 2020 01/12/2017 Le Cercle Français de l'Eau véritable agence de lobbying des multinationales de l'eau ? 30/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe (France, Allemagne, Irlande, Portugal, Italie, Grèce) 26/11/2017 Thomas Joly président du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée de la Bièvre, vice président de Paris Saclay à l'eau et l'assainissement et maire de Verrières et Veolia dans Planet Veolia novembre distribué au congrès des maires de Fran 23/11/2017 Suez à Paris ! 23/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe (France, Allemagne, Irlande, Portugal, Italie et Grèce) documentaire grec de 58mn diffusé sur ARTE le 12 décembre 2017 à 23h25  23/11/2017 Comme chaque année au congrès de l'Association des Maires de France, Veolia invite le mercredi 22 novembre 1 500 maires à déjeuner et à écouter le PDG de Veolia dans une salle privatisée à la Porte de Versailles à Paris 22/11/2017 Rapport Suez 2016 assainissement Wissous : expresses réserves quant à la sincérité, l'exactitude et la complétude du contenu de ce rapport annuel d'activité et recours à l'assistance d'experts technique, financier et juridique pour lever ces réserves 21/11/2017 Eau: Lège Cap-Ferret les usagers de la presqu'île ont-ils été lésés ? 17/11/2017 Ordre du jour du conseil communautaire de Paris Saclay 22 novembre 20h30 à Orsay avec 55 questions 16/11/2017 Management décembre 2017 : lanceurs d'alerte 16/11/2017 Les guerres secrètes de l'eau en Europe 16/11/2017 Une start up dépose trois plaintes pénales visant Veolia 16/11/2017 La Dépêche 16 novembre : après 60 ans Exit Véolia, bienvenue Agur et bonjour les économies sur la facture d'eau 16/11/2017
           
EDITO

REMOUS : Pourquoi la facture d’eau est-elle plus chère en pavillon qu’en HLM ?

La question revient comme un serpent de mer et obscurcit singulièrement le débat récurrent sur le montant de la facture d’eau. Au point que contre-vérités et approximations finissent par rendre ledit débat quasiment impossible. Tentative (restons modestes !) d’éclaircissement.



REMOUS : Pourquoi la facture d’eau est-elle plus chère en pavillon qu’en HLM ?
par Marc Laimé, 24 mars 2009

Prenons un locataire d’un immeuble collectif.
Puis un résident (propriétaire ?) d’un logement, en pavillon ou en copropriété, titulaire d’un contrat individuel avec le distributeur, public ou privé.

Même si tous deux dépendent du même distributeur, et sont soumis aux mêmes contrats de DSP et au même règlement de service, le montant de leur facture d’eau ne sera pas identique…

Où réside la différence du prix de l’eau et tout d’abord quelle est-elle ?

- pour 20 m3 consommés ou estimés, le premier, locataire d’un immeuble collectif, a payé par exemple 3,84 € TTC le m3 (redevances diverses aux organismes publics comprises),

- pour 15 m3 consommés et non estimés, et pas forcément sur la même période, le second a payé 4,564 € le m3…

La différence est importante, et pourtant tous les deux sont abonnés au même service des eaux.

D’où provient donc la différence ?

Elle réside dans le fait qu’en matière de distribution d’eau potable, le tarif n’est pas le même pour les immeubles collectifs et les particuliers.

Le tarif défini par le règlement de service comprend en effet une « partie fixe », parfois dénommée « abonnement », qui avantage les immeubles collectifs.

Cette « partie fixe » englobe l’abonnement au service, la location de compteurs, voire la télérelève.

L’abonné individuel, titulaire d’un contrat individuel, sera automatiquement assujetti au règlement intégral de cette fameuse « partie fixe »…

A contrario, le locataire qui réside en habitat collectif ne paiera lui qu’une part infime de ladite « partie fixe ».

Car la facture générale de l’immeuble est répartie au prorata des volumes consommés par chaque résident à la même période que l’abonné individuel.

Dans ce cas, notre fameuse « partie fixe », unique puisque l’immeuble n’est titulaire que d’un seul contrat, fait donc l’objet d’une forme de péréquation entre tous les colocataires : la collectivité des locataires relevant d’un unique contrat, n’est donc assujettie au paiement que d’une partie, infime, de notre (maudite) « partie fixe ».

Plus généralement l’existence de cette fameuse « partie fixe » est dénoncée depuis très longtemps par les associations de consommateurs.

En effet, avant même d’avoir ouvert le robinet et consommé une seule goutte d’eau, le Rmiste devra payer la même partie fixe que le multimilliardaire, quelles que soient leurs consommations respectives.

En outre cette maudite « partie fixe » pénalise de surcroît ceux qui consomment le moins, puisque son montant relatif, rapporté au montant global de la facture, sera d’autant plus important que l’on consomme moins…

Le problème c’est que les collectivités sont tout aussi attachées que les distributeurs au maintien de la partie fixe : c’est cette partie de la facture qui permet d’autofinancer les services et d’investir dans les réseaux…

En la matière on note de surcroît des différences très importantes entre le montant de cette partie fixe d’un service à l’autre, et donc d’une ville à l’autre. L’usager pourra donc être d’autant plus pénalisé que la collectivité et/ou le distributeur auront décidé de fixer un montant de partie fixe élevé…

D’où il appert que le sempiternel débat sur le « prix de l’eau » est totalement biaisé par le fait qu’aucun usager n’est dans la même situation vis-à-vis de la partie fixe, qui varie donc considérablement selon qu’on réside en habitat collectif (sans être titulaire d’un contrat individuel), ou en habitat individuel (dans ce cas on est titulaire d’un contrat et assujetti « plein pot » à la partie fixe), selon que l’on consomme peu ou beaucoup (ce qui a un impact sur la valeur relative de la partie fixe sur le montant global de la facture), et enfin selon que l’on dépend d’une collectivité et/ou d’un distributeur qui auront décidé de fixer un montant de partie fixe plus ou moins élevé, au vu des prévisions d’investissement à réaliser par le service…


Mardi 24 Mars 2009
Mardi 24 Mars 2009
Marc Laimé
Lu 1903 fois


1.Posté par Alphie le 14/04/2009 19:57
En même temps pour l'électricité et le gaz aussi on paie un abonnement ou part fixe et c'est aussi le cas pour le téléphone, internet … finalement tout ce qui repose sur l'utilisation d'un réseau…

2.Posté par Bertha le 14/04/2009 20:02
@ Alphie : oui mais en habitat individuel tu as la main mise sur ta consommation ce qui est loin d'être le cas en habitat collectif où tu pourras faire tous les efforts du monde si ton voisin est un gaspilleur chronique… tu paieras pour lui !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide