ACME
Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018 au : 3,30€ le m³ pour toutes les communes du Grand Besançon d’ici 2028 18/12/2018 Bordeaux Métropole : Trans’Cub s’attaque à la gestion de l’eau 17/12/2018 Réponses de Jacques Tcheng lors de la réunion de Quimper 17/12/2018 Nouvelles ponctions sur les finances des Agences de l'Eau 17/12/2018 Contrat de l’eau : une pétition pour faire gagner 120 millions d’euros à Bordeaux 13/12/2018 Toulouse 2020 : pas de multinationales dans mon eau ! 12/12/2018 Eau Secours 29. Dix ans de luttes contre les dérives de l’eau © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/au-secours-29-dix-ans-de-lutte-contre-les-derives-de-l-eau-10-12-2018-12157958.php#ut0wca5apLGyHeY2.99 11/12/2018 Le Télégramme du 8 décembre : Quimper Marché de l’eau. Le dossier s’alourdit 08/12/2018 6 décembre à Paris : Sommet de l'économie organisé par Challenges avec comme partenaires Veolia, EDF, LVMH, Total,... : Réconcilier les 2 France 07/12/2018 Quimper Affaire de l’eau. Un des agents suspendus réintégré 06/12/2018 Réunion publique sur la gestion de l'eau à Quimper le 14 décembre 2018 05/12/2018 Loic Fauchon élu à nouveau président du Conseil Mondial de l'Eau 05/12/2018
           
POLLUTIONS DANS LE MONDE

Réflexions de Vandana Shiva

Le Tsunami et la crevette



l'utilisation du littoral et des mangroves au profit de la crevetticulture
l'utilisation du littoral et des mangroves au profit de la crevetticulture
Gaïa, déesse de la Terre, n'aurait pu trouver un moment et un lieu plus appropriés pour nous envoyer un message sur ses pouvoirs cachés ; ce message nous dit que nous ne sommes que secondairement indiens et indonésiens, sri-lankais et suédois, thaïlandais et maldiviens. Nous sommes avant tout citoyens et enfants de la Terre qui partageons le même sort et la même catastrophe, ainsi que le même désir d'aider et de soigner.

Et si nous devons répondre immédiatement à la tragédie que vivent des millions de personnes, le tsunami apporte également des leçons à long terme.

La première leçon concerne le développement des régions côtières. Au cours de ces quelques dernières années de mondialisation gouvernée par le marché, le respect de la fragilité et de la vulnérabilité des écosystèmes côtiers a été sacrifié au profit d'hôtels et de villages de vacances, d'élevages de crevettes et de raffineries. Les mangroves et les récifs coralliens ont été impitoyablement détruits, supprimant ainsi les barrières protectrices contre les tempêtes, les cyclones, les ouragans et les tsunamis.

TSUNAMI
TSUNAMI
Lors de l'étude menée sur le cyclone qui, en 1999, a tué 30 000 personnes dans l'Etat d'Orissa (côte orientale de l'Inde), nous avons découvert que les destructions étaient beaucoup plus importantes là où la mangrove avait été abattue pour faire place à des élevages de crevettes et à une raffinerie de pétrole.
Le mouvement populaire contre les élevages industriels de crevettes a d'ailleurs conduit à une ordonnance de la Cour suprême indienne exigeant la fermeture des élevages situés à moins de 500 mètres de la côte en accord avec la Coastal Regulation Zone Notification. L'ordonnance des juges Kuldip Singh et Saghir Ahmed citait le National Environmental Engineering Research Institute (NEERI) qui trouvait que "les dégâts causés à l'écologie et à l'économie par l'aquaculture sont plus grands que les profits tirés de la vente des produits de l'aquaculture côtière. C'est peut-être la raison pour laquelle les pays européens et américains n'autorisent pas l'exploitation de leurs côtes pour l'élevage de crevettes. Le rapport des Nations unies montre que 80 % des crevettes d'élevage proviennent des pays asiatiques en voie de développement."

La crevetticulture : 30 000 tonnes en 1990 à 102 000 tonnes en 1999, source de la destruction du littoral
La crevetticulture : 30 000 tonnes en 1990 à 102 000 tonnes en 1999, source de la destruction du littoral
Quoi qu'il en soit, au lieu de se conformer à l'ordonnance de la Cour suprême, l'industrie de la crevette a essayé de faire annuler la réglementation pour la protection des zones côtières en influençant le gouvernement pour qu'il exempte l'industrie de la crevette des lois sur l'environnement.

Chaque parcelle nécessaire à l'élevage de la crevette a un impact écologique cent fois supérieur lié à la destruction de la mangrove et à la pollution de la terre et de la mer. Chaque dollar produit par l'exportation de crevettes laisse derrière lui 10 dollars de dégâts écologiques et économiques au niveau local.


mangroves
mangroves
Nagapattinam, la zone la plus touchée par le tsunami, était aussi la plus affectée par les élevages industriels de crevettes. Par contre, les pertes dans les tribus indigènes d'Andaman et de Nicobar, les Onges, les Jarawas, les Sentineles, les Shompens sont peu importantes. Ce sont des populations qui ont peu transformé leur environnement ; pourtant, dans le sous-continent indien, elles étaient les plus proches de l'épicentre du tremblement de terre.

Le gouvernement de Kerala s'est rendu compte que les dégâts causés par le tsunami étaient moins importants dans les régions protégées par la mangrove que sur les plages exposées et sans végétation. Il a mis en route un projet de 8,5 millions de dollars pour protéger par la mangrove les côtes du Kerala contre les raz de marée.

Espérons que les gouvernements retiendront la leçon que la Terre a essayé de leur donner : un "développement" qui ignore les limites écologiques et les impératifs de l'environnement conduit inévitablement à une catastrophe inimaginable.



Le tsunami nous donne une deuxième leçon : un monde organisé autour du marché et du profit et qui oublie la nature et la population est mal équipé pour faire face à de telles catastrophes. Nous avons beau faire semblant de croire que nous vivons à l'ère de l'information et dans une économie du savoir, la connaissance d'un tremblement de terre de 8,9 sur l'échelle de Richter n'a pas pu être communiquée à temps par l'observatoire géologique américain aux pays de l'océan Indien pour qu'ils prennent des mesures permettant de sauver des vies. Alors que les marchés boursiers du monde entier réagissent instantanément aux signaux, alors que toute l'économie délocalisée des technologies de l'information s'appuie sur la communication instantanée, il a fallu des jours entiers pour faire le décompte des morts et des sans-abri. La révolution des technologies de l'information s'est d'abord développée au service du marché, mais elle a court-cicuité les besoins des populations. Et si les animaux et les communautés indigènes ont eu l'intelligence d'anticiper le tsunami et de se mettre à l'abri. Il a manqué aux cultures du XXIe siècle plongées dans la technologie de l'information, la connaissance de Gaïa pour se connecter, à temps, au tremblement de terre et au tsunami et pour se mettre à l'abri. Il nous faut revoir nos concepts dominateurs de connaissance et d'information et apprendre comment vivre intelligemment sur la planète.

Vandana Shiva est une militante écologique travaillant à New-Delhi

Mercredi 12 Janvier 2005
Vendredi 31 Mars 2006
JL Touly
Lu 4952 fois

Dans la même rubrique :

POLLUTIONS DANS LE MONDE | Innovations et découvertes

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide