ACME
Affaire SEEG Veolia – état Gabonais : Nicaise Moulombi, le visionnaire 01/09/2018 Veolia sous le coup d’une enquête pour corruption en Arménie 01/09/2018 Assises de l'eau : les quatre priorités fixées par le Gouvernement : Le comité stratégique de la filière eau est présidé par Antoine Frérot, PDG de Veolia !!! 30/08/2018 Rachat de la Saur par EQT : un jour sans fin… 28/08/2018 Veolia paie des voyages à Paris pour des hauts fonctionnaires arméniens afin d'augmenter le prix de l'eau 27/08/2018 Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018
           
POLLUTIONS DANS LE MONDE

Réflexions de Vandana Shiva

Le Tsunami et la crevette



l'utilisation du littoral et des mangroves au profit de la crevetticulture
l'utilisation du littoral et des mangroves au profit de la crevetticulture
Gaïa, déesse de la Terre, n'aurait pu trouver un moment et un lieu plus appropriés pour nous envoyer un message sur ses pouvoirs cachés ; ce message nous dit que nous ne sommes que secondairement indiens et indonésiens, sri-lankais et suédois, thaïlandais et maldiviens. Nous sommes avant tout citoyens et enfants de la Terre qui partageons le même sort et la même catastrophe, ainsi que le même désir d'aider et de soigner.

Et si nous devons répondre immédiatement à la tragédie que vivent des millions de personnes, le tsunami apporte également des leçons à long terme.

La première leçon concerne le développement des régions côtières. Au cours de ces quelques dernières années de mondialisation gouvernée par le marché, le respect de la fragilité et de la vulnérabilité des écosystèmes côtiers a été sacrifié au profit d'hôtels et de villages de vacances, d'élevages de crevettes et de raffineries. Les mangroves et les récifs coralliens ont été impitoyablement détruits, supprimant ainsi les barrières protectrices contre les tempêtes, les cyclones, les ouragans et les tsunamis.

TSUNAMI
TSUNAMI
Lors de l'étude menée sur le cyclone qui, en 1999, a tué 30 000 personnes dans l'Etat d'Orissa (côte orientale de l'Inde), nous avons découvert que les destructions étaient beaucoup plus importantes là où la mangrove avait été abattue pour faire place à des élevages de crevettes et à une raffinerie de pétrole.
Le mouvement populaire contre les élevages industriels de crevettes a d'ailleurs conduit à une ordonnance de la Cour suprême indienne exigeant la fermeture des élevages situés à moins de 500 mètres de la côte en accord avec la Coastal Regulation Zone Notification. L'ordonnance des juges Kuldip Singh et Saghir Ahmed citait le National Environmental Engineering Research Institute (NEERI) qui trouvait que "les dégâts causés à l'écologie et à l'économie par l'aquaculture sont plus grands que les profits tirés de la vente des produits de l'aquaculture côtière. C'est peut-être la raison pour laquelle les pays européens et américains n'autorisent pas l'exploitation de leurs côtes pour l'élevage de crevettes. Le rapport des Nations unies montre que 80 % des crevettes d'élevage proviennent des pays asiatiques en voie de développement."

La crevetticulture : 30 000 tonnes en 1990 à 102 000 tonnes en 1999, source de la destruction du littoral
La crevetticulture : 30 000 tonnes en 1990 à 102 000 tonnes en 1999, source de la destruction du littoral
Quoi qu'il en soit, au lieu de se conformer à l'ordonnance de la Cour suprême, l'industrie de la crevette a essayé de faire annuler la réglementation pour la protection des zones côtières en influençant le gouvernement pour qu'il exempte l'industrie de la crevette des lois sur l'environnement.

Chaque parcelle nécessaire à l'élevage de la crevette a un impact écologique cent fois supérieur lié à la destruction de la mangrove et à la pollution de la terre et de la mer. Chaque dollar produit par l'exportation de crevettes laisse derrière lui 10 dollars de dégâts écologiques et économiques au niveau local.


mangroves
mangroves
Nagapattinam, la zone la plus touchée par le tsunami, était aussi la plus affectée par les élevages industriels de crevettes. Par contre, les pertes dans les tribus indigènes d'Andaman et de Nicobar, les Onges, les Jarawas, les Sentineles, les Shompens sont peu importantes. Ce sont des populations qui ont peu transformé leur environnement ; pourtant, dans le sous-continent indien, elles étaient les plus proches de l'épicentre du tremblement de terre.

Le gouvernement de Kerala s'est rendu compte que les dégâts causés par le tsunami étaient moins importants dans les régions protégées par la mangrove que sur les plages exposées et sans végétation. Il a mis en route un projet de 8,5 millions de dollars pour protéger par la mangrove les côtes du Kerala contre les raz de marée.

Espérons que les gouvernements retiendront la leçon que la Terre a essayé de leur donner : un "développement" qui ignore les limites écologiques et les impératifs de l'environnement conduit inévitablement à une catastrophe inimaginable.



Le tsunami nous donne une deuxième leçon : un monde organisé autour du marché et du profit et qui oublie la nature et la population est mal équipé pour faire face à de telles catastrophes. Nous avons beau faire semblant de croire que nous vivons à l'ère de l'information et dans une économie du savoir, la connaissance d'un tremblement de terre de 8,9 sur l'échelle de Richter n'a pas pu être communiquée à temps par l'observatoire géologique américain aux pays de l'océan Indien pour qu'ils prennent des mesures permettant de sauver des vies. Alors que les marchés boursiers du monde entier réagissent instantanément aux signaux, alors que toute l'économie délocalisée des technologies de l'information s'appuie sur la communication instantanée, il a fallu des jours entiers pour faire le décompte des morts et des sans-abri. La révolution des technologies de l'information s'est d'abord développée au service du marché, mais elle a court-cicuité les besoins des populations. Et si les animaux et les communautés indigènes ont eu l'intelligence d'anticiper le tsunami et de se mettre à l'abri. Il a manqué aux cultures du XXIe siècle plongées dans la technologie de l'information, la connaissance de Gaïa pour se connecter, à temps, au tremblement de terre et au tsunami et pour se mettre à l'abri. Il nous faut revoir nos concepts dominateurs de connaissance et d'information et apprendre comment vivre intelligemment sur la planète.

Vandana Shiva est une militante écologique travaillant à New-Delhi

Mercredi 12 Janvier 2005
Vendredi 31 Mars 2006
JL Touly
Lu 4938 fois

Dans la même rubrique :

POLLUTIONS DANS LE MONDE | Innovations et découvertes

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide