ACME
Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018 Midi Libre 6 juin 2018 : Gestion de l’eau à Nîmes : Eau bien commun Gard accuse l’Agglo de délit de favoritisme 07/06/2018 Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe et les conséquences 06/06/2018 CU Bordeaux Assainissement : Trans'Cub demande des explications 29/05/2018 À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique 29/05/2018 A Valbonne, la gestion de l'eau était confiée à Suez et depuis le 1er janvier 2018 elle est désormais publique 20/05/2018 "Les comptes de la SME ne correspondent pas à la réalité" 19/05/2018 Sud Ouest 5 mai 2018 : Bordeaux Métropole : la bataille de l’assainissement 19/05/2018 France Antilles 17 mai 2018 Martinique 1ère et ATV : Martinique 1ère : La guerre de l'eau est-elle déclarée en Martinique ? 18/05/2018 Roquebrune : Des factures d’eau bien trop élevées et un service insuffisant 04/05/2018 France 3 Côte d'Azur 3 mai 2018 dans le 19/20 : L'eau de Roquebrune la plus chère des Alpes Maritimes 04/05/2018
           
POLLUTIONS DANS LE MONDE

Responsabilité environnementale de Veolia au Chili et visions politiques et économiques de H. Proglio

- Une délégation chilienne est venue à Paris la semaine dernière afin de dénoncer la gestion par Veolia Environnement, via sa filiale à 100% COINCA, de la plus grande décharge d'ordures ménagères de la banlieue de Santiago, à Maipu.



Un contrat de 22 ans signé en 2001

Responsabilité environnementale de Veolia au Chili et visions politiques et économiques de H. Proglio
Une des conséquences principales sur le plan environnemental, c'est la pollution de la nappe phréatique qui alimente en eau potable la capitale.

Ce sont toutes ces raisons qui vont conduire le syndicat national FO Veolia et le syndicat CGT CGE IdF à intepeller la Direction de cette multinationale lors de l'Assemblée Générale des Actionnaires de ce Groupe le 12 mai à 15h au CNIT La Défense .

Il y sera présenté le rapport 2004 environnemental et sur le développement durable, mais aussi par courrier le Comité de Groupe et l'ensemble des syndicats y compris la Confédération Européenne des Syndicats (CES) qui ont signé en 1998 la charte des droits sociaux fondamentaux afin de faire respecter les engagements pris à Paris au Chili.

Ethique, conviction et responsabilité: Une devise pour laver plus blanc

Responsabilité environnementale de Veolia au Chili et visions politiques et économiques de H. Proglio
Par ailleurs,
fin mars
2005,

à chacun de ses 240 000 salariés (80 pays),

la Direction a envoyé un document intitulé :"Ethique, conviction et responsabilité" signé de son PDG H. Proglio qui stipule :


"Quel que soit le contexte géographique, notre métier doit s'exercer en respectant les normes nationales et les recommandations des organisations internationales, notamment en ce qui concerne le respect des principes fondamentaux, la prise en compte des diversités culturelles et la préservation de l'environnement"

Alors un autre monde est-il possible ???

Site relatant les luttes civiles contre la privatisation des services d'eau et d'assainissement:
- Digital grammo Internacional

Qui est Henri Proglio (l'EXPANSION)

Henri Proglio
Henri Proglio
Si le patron de Vivendi Environnement a si bien résisté à la tempête Messier, c'est qu'il a su se faire des relations partout :

  • Je ne suis pas franc-maçon. » Les yeux dans les yeux, Henri Proglio, président de Vivendi Environnement, veut dissiper la rumeur selon laquelle lui et ses amis « frères » auraient comploté pour forcer Jean-Marie Messier à démissionner de la présidence de Vivendi Universal. S'il n'est pas de ce réseau-là et boude toujours les colonnes du Who's Who, Henri Proglio ne manque pourtant pas de contacts.
  • « Il a peu d'amis, mais il connaît du monde dans beaucoup de milieux.
  • Discret, il sait très bien utiliser ses relations », résume un proche.

    Ainsi s'explique une longévité exceptionnelle - plus de trente ans - au sein d'un empire (300 000 employés) voué aux services collectifs et secoué par les années « Mains propres » et l'arrivée à sa tête, en 1996, de Jean-Marie Messier. Lui qui a bâti sa carrière sur le registre de l'humilité et de la loyauté émerge, à 52 ans, comme le « patron Teflon du CAC 40 ». Capable même de résister à la tornade J2M, qui voulait en mars dernier le démettre de ses fonctions et « déconsolider » sa filiale, Vivendi Environnement (VE, l'ancienne Générale des eaux.)

    C'était sans compter avec ses appuis politiques :

    VE soumissionne auprès de tous les élus de France, un microcosme que Proglio connaît bien.
  • C'est un affidé du président de la République, depuis les « années mairie de Paris. » Reconnaissant, Chirac l'a mis sur sa liste de Légions d'honneur en juillet 1997 et l'a soutenu durant sa dernière campagne électorale en refusant de recevoir J2M à l'Elysée.

    Un coup à droite, un coup à gauche :
  • Depuis Bercy, Laurent Fabius s'inquiétera du passage sous pavillon étranger de VE.
  • Mêmes sirènes alarmistes de la part d'anciens élus, tels André Santini, président du syndicat des eaux de l'Ile-de-France, son premier client,
  • et Jean-Paul Delevoye, le ministre de la Fonction publique, alors à la tête de l'Association des maires de France, un compagnon de table régulier du président de VE.

    Il est vrai qu'Henri Proglio leur a rendu à tous bon nombre de services.
  • Dominique Strauss-Kahn, son ancien camarade de promotion à HEC, n'est pas près d'oublier son témoignage amical lors du procès de la Mnef.

    Politiquement éclectique,
  • Proglio dément à peine avoir fréquenté Bruno Mégret et ses ex-lieutenants d'extrême droite, Yvan Blot et Jean-Yves Le Gallou, « connus, dit-il, quand ils étaient encore au RPR et aujourd'hui diabolisés ».



    Il dirige son groupe en chef de bande

    Durant l'épreuve du printemps, Henri a compté sur trois secouristes de choc :
    - Guy Dejouany, l'ancien tout-puissant patron de la Générale, qui a oeuvré en coulisse pour défendre le vrai continuateur de son oeuvre, et
    - Esther Koplowitz, la milliardaire espagnole , liée à travers sa société FCC au capital du groupe par un jeu complexe d'options. En acceptant en juin son plan - rester dans VE -, Esther lui a sauvé la mise. « Un gage de confiance », interprète l'intéressé.
    - Last but not least, Anne Méaux, patronne d'Image 7, la grande prêtresse de la communication, qui surveille son image depuis deux ans.

    A VE, la toile d'Henri Proglio couvre tout l'organigramme.

    Pas un conseil de filiales du groupe où il ne se trouve, soit plus de quarante mandats sociaux. Mais Proglio est avant tout un chef de bande.
  • Sa garde rapprochée compte une poignée d'anciens DG formés dans les tranchées de son fief à la Générale, la CGEA (Compagnie générale d'entreprises automobiles). Antoine Frérot et Denis Gasquet, patrons respectivement des transports collectifs et de l'activité propreté, en étaient, ainsi qu'Eric de Ficquelmont, DRH de VE, son remue-méninges.
  • Le clan des ex-CGEA a aussi coopté Stéphane Caine, un X-Mines. L'ancien conseiller des affaires industrielles d'Alain Richard, recruté par Henri Proglio en 1999, l'a séduit par son brio.
  • Peu d'anciens, en revanche, dans la bande à Proglio. Mais le patron de VE voue toujours un culte à son père spirituel, Paul-Louis Girardot, l'ancien vice-président de Cegetel, qu'il a nommé président de l'Institut Vivendi Environnement, son club de réflexion.
  • Autre proche, Catherine Gros, qui avait débuté à ses côtés et le délaissera pour devenir dircom de Messier. Bon prince, Proglio l'a nommée au conseil de surveillance de VE (un poste dont elle a démissionné fin septembre).

    Côté patronat, Henri Proglio est juste adhérent à l'Afep, le minimum syndical.
  • « Il fuit les mondanités et préfère les conversations en tête à tête », rappelle son ami Jean-Marc Espalioux, avec lequel il a débuté à la Générale, devenu depuis président du groupe hôtelier Accor.
    Avec Michel Roussin, ex-bras droit du maire Chirac, l'actuel Monsieur Afrique de Vincent Bolloré, les liens remontent aux années 80. A l'époque, Roussin négociait des contrats d'eau au Burkina et au Niger pour la Générale.
  • Hors du vivier Générale des eaux, Proglio reconnaît avoir été bluffé par Jean-Claude Decaux, « qui met du rouge à lèvres aux villes », en facturant les services publics à des tiers privés ; « bien aimer » Benoît Potier, président du directoire d'Air liquide, parce qu'ils habitaient sur le même palier et sont devenus pères le même jour ; et se « sentir complice » des coprésidents du Groupe Elior (restauration collective), Francis Markus et Robert Zolade, qui l'ont invité à leur conseil d'administration.

    LE 31/01/2005 Le Conseil d’Etablissement, qui a pour fonction de définir les grandes orientations stratégiques d’HEC, a élu Henri PROGLIO, Président du Conseil d’Etablissement du Groupe HEC.

    RESUME

    SON CLAN À VIVENDI ENVIRONNEMENT

    Sa garde rapprochée a été recrutée à la Compagnie générale d'entreprises automobiles (CGEA). Antoine Frérot dirige pour VE le transport collectif, Denis Gasquet, l'activité propreté, et Stéphane Caine, seule pièce rapportée, est responsable des marchés industriels.


    SES ALLIÉS FACE À MESSIER

    Son ancien patron, Guy Dejouany, et la milliardaire espagnole Esther Koplowitz, propriétaire de l'entreprise de travaux publics FCC, l'ont soutenu face à Jean-Marie Messier. Anne Méaux, la grande prêtresse de la communication, gère son exposition médiatique.

    INTERVIEW DE H. PROGLIO à L'HUMMANITE

Discussion avec Henri Proglio, PDG de Veolia Environnement, le 12 janvier 2005 à 17h00, avec des internautes de

Responsabilité environnementale de Veolia au Chili et visions politiques et économiques de H. Proglio
QVEOLIA dans 20 ans, vous la voyez comment?

Réponse de Henri Proglio : Veolia est aujourd'hui le premier groupe de services d'environnement dans le monde. Notre métier recouvre quatre grands domaines: l'eau, la gestion des déchets, la gestion de services énergétiques et le transport public. Il est cohérent et couvre toute la gamme des services aux collectivités locales et aux industries. Dans 20 ans, son coeur d'activité restera centré autour de ces thèmes...La taille du groupe sera bien sûr beaucoup plus importante, puisque la population mondiale sera sans
doute autour de 10 milliards d'habitants (contre 6 aujourd'hui), et que la concentration urbaine croissante (50% des habitants de la planète sont auijourd'hui concentrés dans les villes). Ce chiffre atteindra 70% dans 10 ans et sans doute 75 à 80% dans 20 ans...
La pertinence de notre activité en sera renforcée.

Q Comment faire pour trouver de nouveaux marchés ?

Réponse de Henri Proglio : Le besoin en services environnementaux est aujourd'hui considérable. Notre démarche donne clairement la priorité à la croissance interne, c'est-à-dire au développement de nouveaux contrats. Les exemples sont nombreux en Europe, aux Etats-Unis, en Asie, zones géographiques dans lesquelles nous sommes les plus impliqués. Nous continuons à être très sélectifs et nous construisons une croissance solide fondée sur des contrats à long terme, industriels ou municipaux, prioritairement
sur ces zones géographiques. Notre développement repose sur notre capacité à anticiper les évolutions technologiques et exige donc un effort particulier de recherche et développement et de formation de nos équipes. C'est un des éléments essentiels de notre stratégie.

Q Pensez- vous vous positionner sur le marché de l'énergie à l'image de votre concurrent Suez? Quelles sont vos marchés de diversification? Quel est le devenir de la relation VEOLIA EDF ? Comptez vous prendre une participation au capital d'EDF lors de sa future ouverture de capital ? Pensez vous que la présence d'EDF au capital de Véolia est durable? Dalkia a t il vocation a être cédé à EDF?

Réponse de Henri Proglio : Nous sommes présents sur le marché de l'énergie dans la gestion des services énergétiques, tant de le domaine municipal que dans les externalisations industrielles. Notre filiale Dalkia figure au premier rang européen dans ce domaine. Nous ne recherchons pas de diversification, nous continuerons à bâtir notre développement dans cette activité.
Notre accord avec EDF vise à donner à chacun des 2 groupes une plus grande efficacité, l'un (EDF) dans son métier principal de générateur d'énergie, l'autre (Veolia) dans son métier de services. Ce partenariat qui a été bâti en 2000 montre aujourd'hui son efficacité et nous ne pouvons que constater sa réussite. Les relations d'actionnariat ne sont que la traduction de cette coopération durable.

Q "CONNEX ,où en est l'achat d'une société Allemande de fret ferroviaire.".."N'est-ce pas un peu risqué, sachant que votre expérience en G.Bretagne s'est soldée par un échec?" " Vu les résultats très moyens de CONNEX, ainsi que la concurrence forte sur son secteur, notamment en France où elle est devancée notamment par Kéolis, tout plaide en faveur d'un désengagement de cette activité. Quelle est votre position sur ce sujet et quel est l'avenir de CONNEX pour VE?"

Réponse de Henri Proglio : Premier opérateur européen privé de transport public, Connex, après une année 2003 marquée par la fin du contrat britannique, connait comme prévu un rebond très significatif de ses résultats en 2004. Ses perspectives sont très positives, tant en terme de croissance (développement de Connex aux Etats-Unis avec le contrat de Boston, en Australie à Melbourne, en Europe en Allemagne mais aussi en France avec les contrats de Toulouse) qu'en terme de résultat opérationnel. Je suis très optimiste sur l'avenir de ce métier au sein du groupe. ...

Q Comment vous envisagez votre développement en Chine ?

Réponse de Henri Proglio : Nous sommes installés en Chine depuis une dizaine d'années. Aujourd'hui, nous disposons d'une position très forte dans la gestion des services d'eau pour le compte de très grandes villes chinoises et pour des contrats d'une durée de 50 ans. De la même manière, nous avons fortement développé notre présence dans la gestion des déchets. Je considère la Chine comme un des grands marchés potentiels de notre groupe. ..

Q Que pensez-vous de la valorisation actuelle de VEOLIA ?

Réponse de Henri Proglio : Le marché ne valorise pas encore à sa juste valeur le groupe, même si notre performance 2004 a été de +26%. Je pense que les résultats du groupe en 2004-2006... permettront une meilleure appréciation par le marché. Notre situation financière s'est fortement améliorée au cours des 2 dernières années et continuera à se renforcer. Notre visibilité est très forte du fait de notre portefeuille contractuel à long terme.

Q L'évolution du dollar est-elle source d'inquiétude pour les projets et les résultats de VEOLIA ? Au delà de votre groupe, le niveau du dollar peut-il constituer un danger pour l'économie mondiale ? "Peut il jouer un role sur votre ste"

Réponse de Henri Proglio : Nous sommes peu sensibles aux effets de change. Nos produits et nos charges sont exprimés en monnaies locales (US dollar, euro...) et nos investissements sont également couverts par des financements locaux. Notre sensibilité se limite à la traduction comptable en euro, qui est notre monnaie de référence.

Q Quelle est votre stratégie pour l'europe dans le domaine de l'eau ? L'ouverture du marché de l'eau aux USA n'a pas l'air aussi rapide qu'on ne l'annonçait, il y a quelques années : qu'est-ce qui retarde les choses, et quand verra t-on un évolution significative sur ce marché ?

Réponse de Henri Proglio : Nous sommes de très loin le premier opérateur privé de services d'eau dans le monde. En Europe, cette position est encore plus forte. Nous occupons ce rang dans pratiquement chaque pays euuropéen, y compris les pays d'Europe centrale. En Grande-Bretagne, le modèle de société régulée (propriété privée des infrastructures) est unique et très capitalistique. Nous y sommes présents, mais sans y jouer un rôle de leader. Aux Etats-Unis, nous nous sommes recentrés sur notre métier de gestionnaire de service d'eau en cédant les actifs de vente d'équipement en 2004. L'ouverture du marché américain à la gestion déléguée est encore limitée. Mais elle sera probablement au rendez-vous dans les années qui viennent. L'exemple d'Indianapolis en est un témoignage très prometteur.

Q Pouvez-vous nous parler de la mobilisation de Veolia face au drame en Asie dont la population sinistrée doit faire face a des besoins urgents en eau potable?

Réponse de Henri Proglio : Nos équipes de Veolia Water Force, spécialisée dans les interventions humanitaires d'urgence, sont intervenues dès le 27 décembre. Elles sont aujourd'hui présentes au Sri Lanka et en Indonésie en particulier. Le financement se fait au travers de notre fondation. Ces interventions se font en association étroite avec la Croix-Rouge. Nos équipes d'experts sont mises à disposition gratuitement, par ailleurs notre fondation consacre ses financements à l'acquisition de matériel nécessaire aux interventions. Enfin, un élan de solidarité s'est manifesté parmi les collaborateurs. Nous abonderons à concurrence de deux fois le montant des contributions (en cours de collecte). ...

Jeudi 21 Avril 2005
Samedi 4 Mars 2006
JEAN-LUC TOULY
Lu 8825 fois

Dans la même rubrique :

VEOLIA EN ALLEMAGNE - 02/12/2004

L'eau à Paris - 02/12/2004

POLLUTIONS DANS LE MONDE | Innovations et découvertes

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide