ACME
Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019 LA CADA OUVRE L’ACCÈS AUX COMPTES D’UNE CONCESSION, PAR PATRICK DU FAU DE LAMOTHE 13/01/2019 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’accès à l’eau potable, sa qualité et ses effets sur la santé en Outre-mer 18 décembre 2018 12/01/2019 La guerre est déclarée entre la municipalité de Brignoles et la société Suez : notre association ACME France est solidaire du maire de Brignoles 04/01/2019 RENCONTRE - DÉBAT  «Loi sur la gestion de l'eau : notre bien commun nous échappe-t-il ?» le 16/01/2019 à 20h00 Maison Mosaïque : 11, rue d'Ortimont Saint-Dié-des-Vosges 04/01/2019 Coupures d'eau : la fondation France Libertés relaxée des accusations de diffamation portées à son encontre par Veolia 21/12/2018 Recul de Santini face aux "gilets bleus" 20/12/2018 PROVISIONS POUR RENOUVELLEMENT : UN ARRÊT HISTORIQUE DU CONSEIL D’ÉTAT 20/12/2018 [Ouche & Montagne] Un pas de plus vers une gestion publique, écologique et démocratique de l’eau 18/12/2018 au : 3,30€ le m³ pour toutes les communes du Grand Besançon d’ici 2028 18/12/2018 Bordeaux Métropole : Trans’Cub s’attaque à la gestion de l’eau 17/12/2018 Réponses de Jacques Tcheng lors de la réunion de Quimper 17/12/2018 Nouvelles ponctions sur les finances des Agences de l'Eau 17/12/2018 Contrat de l’eau : une pétition pour faire gagner 120 millions d’euros à Bordeaux 13/12/2018 Toulouse 2020 : pas de multinationales dans mon eau ! 12/12/2018 Eau Secours 29. Dix ans de luttes contre les dérives de l’eau © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/au-secours-29-dix-ans-de-lutte-contre-les-derives-de-l-eau-10-12-2018-12157958.php#ut0wca5apLGyHeY2.99 11/12/2018 Le Télégramme du 8 décembre : Quimper Marché de l’eau. Le dossier s’alourdit 08/12/2018 6 décembre à Paris : Sommet de l'économie organisé par Challenges avec comme partenaires Veolia, EDF, LVMH, Total,... : Réconcilier les 2 France 07/12/2018 Quimper Affaire de l’eau. Un des agents suspendus réintégré 06/12/2018 Réunion publique sur la gestion de l'eau à Quimper le 14 décembre 2018 05/12/2018 Loic Fauchon élu à nouveau président du Conseil Mondial de l'Eau 05/12/2018
           
ON NOUS ECRIT

Transparence et opacité de l’or bleu

La loi Oudin sur l’eau offre des moyens accrus en matière d’action de solidarité internationale. Comment seront-ils utilisés, ici et dans les pays du sud ?

A l’initiative de la Région Bretagne, la "1ère Université bretonne de l’eau" (1) vient de se tenir à Guidel dans le Morbihan les 29 et 30 septembre, en partenariat notamment avec Green Cross International et pS-Eau ; l’occasion pour les collectivités locales, les acteurs de l’eau pour la coopération décentralisée et les associations de solidarité internationale d’échanger, de partager leur expérience et d’amplifier leur engagement, principalement au regard de la loi Oudin - Santini du 9 février 2005.



MM. OUDIN et SANTINI
MM. OUDIN et SANTINI
http://citron-vert.info/article.php3?id_article=730

La loi du 9 février 2005 autorise les collectivités et syndicats d’eau et d’assainissement à mener des actions de coopération internationale dans le domaine de l’eau en y attribuant jusqu’à 1 % des ressources financières des services concernés. Elle représente une opportunité pour favoriser l’accès à l’eau de ceux qui en sont actuellement privés (2) ; les associations de solidarité internationale sont pressenties comme étant des relais essentiels pour la mise en œuvre des projets sur le terrain. Mais, entre discours et réalité, quelle part leur sera réellement attribuée ? Quelles formes de concertation et d’évaluation ?

Les interventions et les débats de ce forum ont été riches et ont permis de soulever des questions, à défaut de toujours apporter une réponse.

Car hélas, tout ne semble pas limpide dans le domaine de l’eau. Ainsi le risque existe que, par le biais de cette loi Oudin, les collectivités locales ne devienne le "cheval de Troie" des grands fermiers français de l’eau. (3)

De même, "l’exportation du modèle français", chère à Monsieur Santini, ne semble pas couler de source pour nombre d’associations (4) , en tête desquelles Eaux et Rivière de Bretagne dont le porte-parole a souligné :
« nous sommes devenus un contre modèle ... au nom du productivisme, nous avons l’eau potable la plus chère de France ... Ici les dieux de la technologie ont remplacé les dieux de l’eau. »

Ce forum a surtout mis en exergue le clivage qui sourd entre les institutionnels, professionnels de l’eau, et le tissu associatif et militant. Il apparaît que la simple obligation (morale) de venir en aide au pays du sud n’est pas suffisante et qu’il appartient également aux pays du nord de protéger le cycle de l’eau : par une lutte contre la pollution chimique rampante qui gagne l’ensemble de la planète, par un changement de nos comportements visant à une meilleure gestion de la ressource, par les économies faites ici qui permettront de financer le développement là-bas. « 1% donné là-bas c’est bien, 1% (ou plus) économisé ici, c’est mieux ».

Sur toutes ces questions (et beaucoup d’autres soulevées lors de cette Université de l’eau), nous aurons l’occasion de revenir, tant il est vrai que la loi Oudin, certes imparfaite, est importante par les portes qu’elle ouvre et les moyens qu’elle donne aux porteurs de projets. A eux de s’en saisir en interpellant leurs collectivités locales et les syndicats mixtes de gestion de l’eau.

Car, au delà des moyens financiers ou techniques, la loi Oudin permet une décision politique locale ; et l’eau (intimement liée à l’aménagement des territoires) doit être replacée au centre du débat politique, à quelque échelon que ce soit, local ou global ; « des robinets avant les fusils ». (5)

  • 1 programme et intervenants

  • 2 Rappelons que l’accès à l’eau n’est pas un privilège, mais un droit.
    Or aujourd’hui, plus d’1,2 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et 2,4 milliards à un assainissement de base ; les maladies hydriques constituent la première cause de mortalité dans le monde. L’un des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), fixés en 2000 par les Nations Unies, est de « réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable » (objectif 7).

  • 3 Le rapporteur de la loi devant l’Assemblée Nationale, le député André Santini, ne s’en cache pas lorsqu’il dit « donner aux communes, établissements publics de coopération intercommunale et syndicats mixtes, la possibilité de conclure des conventions de coopération internationale, est non seulement un moyen de permettre une exportation du modèle français de gestion de l’eau, mais aussi un moyen de compléter utilement la conquête de marchés par les grands groupes français. » (page 11 de son rapport à l’Assemblée)

  • 4 on pourra se référer, par exemple, au site de l’association S-eau-S

  • 5 Nous citons le président du Conseil Mondial de l’Eau lors de son intervention de clôture.


Comité ATTAC Val d'Oise Sud-Est :
Bulletin d'adhésion à ATTAC :

Mardi 3 Octobre 2006
Mardi 3 Octobre 2006
par Alain Richard
Lu 1846 fois


1.Posté par Gérard Borvon le 03/10/2006 14:13
" la loi Oudin, certes imparfaite, est importante par les portes qu'elle ouvre et les moyens qu'elle donne aux porteurs de projets", dit l'article ci dessus, tout en relevant les inquiétudes d'élu(e)s et d'associations présentes.

La loi "Oudin-Santini" est surtout "importante" pour les lobbies de l'eau très présents à Guidel même si ils y figuraient masqués. Elle constitue leur véritable cheval de Troie en direction des pays du tiers monde.

Habitués aux petits budgets de leurs associations, des participants aux journées de Guidel se sont interrogés sur le coût de cette "Université". Il est à parier qu'ils n'auront pas la réponse mais, à l'évidence, les intérêts en jeu dépassaient visiblement ce qui y était officiellement exprimé.

Pour aider les pays du tiers monde, et les aider surtout à s'extraire de la domination des entreprises des pays riches, il y aurait tant à faire, par exemple :

- là-bas : annuler leur dette ce qui leur permettrait un développement autonome.
- ici : consacrer 1% du budget de l'armement à des actions d'aide au développement.


Gérard Borvon
SeauS


Dans la même rubrique :

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide