ACME
La Chambre Régionale des Comptes dans son rapport du 10 septembre dernier vient de mettre en demeure le SIAEAG de verser à l'Office de l'Eau de Guadeloupe plus d'un million d'euros pour retard de paiement de frais depuis 5 ans 05/10/2018 INTERVENTION devant le Président MACRON DE GERMAIN PARAN et JACQUES DAVILA représentants guadeloupéen de comité et d'associations d'usagers de l'eau et de lutte contre la corruption et d'associations nationales (ACME FRICC) 30/09/2018 Communiqué des Associations Guadeloupéennes de Défense des Usagers de l'Eau de la CANBT, de la CANGT et de CAP EXCELLENCE 27/09/2018 COMMUNIQUE DE L'ACME ET DU FRICC  à la veille de la visite du Président de la République sur la question de l'accès à l'eau d'une bonne qualité 24h sur 24 et 7 jours sur 7 en Guadeloupe à l'instar des autres départements français 25/09/2018 20 minutes 24 septembre : Toulouse: Des citoyens veulent un référendum sur la gestion publique ou privée de l'eau 25/09/2018 Affaire SEEG Veolia – état Gabonais : Nicaise Moulombi, le visionnaire 01/09/2018 Veolia sous le coup d’une enquête pour corruption en Arménie 01/09/2018 Assises de l'eau : les quatre priorités fixées par le Gouvernement : Le comité stratégique de la filière eau est présidé par Antoine Frérot, PDG de Veolia !!! 30/08/2018 Rachat de la Saur par EQT : un jour sans fin… 28/08/2018 Veolia paie des voyages à Paris pour des hauts fonctionnaires arméniens afin d'augmenter le prix de l'eau 27/08/2018 Guadeloupe 19 juillet : Une conférence régionale sur l’eau à la Préfecture 20/07/2018 Quatre candidats en lice pour s'offrir le spécialiste de l'eau Saur 18/07/2018 LE GOUVERNEMENT ANNULE LES ASSISES DE L’EAU ! 16/07/2018 Le Télégramme 6 juillet : Quimper : Eau secours 29 et le Carepa sont à nouveau montées au créneau pour dénoncer un règlement de l’eau favorisant le délégataire au détriment des usagers 08/07/2018 Marianne 3 juillet : Fête de l’Huma : finies les tournées de Cuba Libre offertes par le SIAAP  Boîte de réception x 07/07/2018 Bordeaux: Suspectant de la corruption, une association Trans'cub dépose plainte sur le dossier eau : l'ACME et le FRICC soutiennent l'association de défense des consommateurs Trans'cub 05/07/2018 France Antilles 3 juillet : Guadeloupe : CAPESTERRE BELLE-EAU Gestion de l'eau : dépôts de plainte en cascade en perspective ? 03/07/2018 MARCHÉS DE L’EAU : LES BUREAUX D’ÉTUDE DANS LE VISEUR DE LA JUSTICE 02/07/2018 Roquebrune Cap Martin la Riviera française Nice matin 2 juillet 2018 : Une association créée pour renégocier le prix de l'eau 02/07/2018 Marsactu par Lisa Castelly, le 29 Juin 2018 :   Soupçons d’emplois fictifs à la Seramm, filiale de Suez à Marseille Métropole 02/07/2018 Création à Roquebrune Cap Martin de l'Association de Sauvegarde de l'Eau de la CARF (Communauté d'Agglomération de la Riviera Française) 01/07/2018 Eau potable : Loches Sud Touraine fait le choix de la gestion publique 01/07/2018 Le chlordécone, ce poison 01/07/2018 France Antilles Guadeloupe 28 juin : Dossier de l'eau : les associations de défense des usagers font le point 28/06/2018 FRICC et ACME : C à vous France 5 25 juin 19h : le scandale du chlordécone en Martinique et en Guadeloupe et la réaction scandaleuse du ministre Nicolas Hulot 26/06/2018 20 juin : Outre mer 1ère 20 juin : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 20/06/2018 Assainissement de la Métropole de bordeaux : Trans’cub demande l’ouverture d’une enquête 20/06/2018 L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris 20/06/2018 AFP Le Figaro 19 juin 2018 : Martinique : plainte pour détournement de fonds publics contre la SME 19/06/2018 Radio Caraibes International RCI 19 juin : Une plainte pour détournements de fonds publics déposée contre la SME 19/06/2018 France Antilles 19 juin 2018 : La Société Martiniquaise des Eaux, filiale de Suez, visée par une plainte pour détournement de fonds publics 19/06/2018 « Le Scandale de l’Eau En Guadeloupe » 19/06/2018 Bordeaux Métropole : l'association Trans'Cub va alerter la justice sur le marché de l'assainissement 18/06/2018 ssainissement Bordeaux : Alain Juppé a dû faire appel à l’Inspection générale des services 16/06/2018 Siaeag : le procès renvoyé au 24 janvier 2019 15/06/2018 INFO FRANCE BLEU PARIS - Inondations : le maire de Wissous attaque Suez devant le tribunal administratif 14/06/2018 Interview dans le journal de 9h de France Bleu IdF Paris du maire de Wissous (91) sur les inondations dans sa ville dont la cause provient du mauvais entretien des bassins de rétention des eaux pluviales gérés par Suez 14/06/2018 Journal télé de 19h de Martinique 1ère 13 juin 2018  Plainte du FRICC et de l'ACME envers le président de l'ex SICSM et la SME filiale de Suez en Martinique depuis 1977 14/06/2018  Communiqué de presse du FRICC et de l'ACME du 7 juin 2018 13/06/2018 Le JDD du 10 juin 2018 : L'eau en Martinique : Suez visé par une plainte du FRICC et de l'ACME 10/06/2018
           
REVUE DE PRESSE

« Un autre monde est possible avec Evo Morales » -La tentation de regarder la Bolivie de Morales comme le modèle à suivre risque donc d’être grande pour une partie notable des altermondialistes.

L’élection d’Evo Morales à la présidence de la Bolivie est un événement majeur en raison du score enregistré par le nouveau président dès le premier tour, du contexte du pays sortant de la « seconde guerre du gaz » et des origines amérindiennes du vainqueur. Il est l’ancien porte-parole des paysans producteurs de coca et le leader du Mouvement vers le socialisme (MAS), parti politique antiaméricain et anticapitaliste qui a joué un rôle important dans les guerres du gaz, proche d’Hugo Chavez et de Fidel Castro. Il est le premier président amérindien d’Amérique latine et est désormais à la tête du pays le plus pauvre du continent, et l’un des plus inégalitaires.



Evo Morales
Evo Morales
Auteur Eddy Fougier
Ancien chercheur à l’Institut Français des relations internationales (IFRI), Eddy Fougier est politologue et écrivain. Il est l’auteur de Altermondialisme, le nouveau mouvement d’émancipation ? et de La Contestation de la mondialisation : une nouvelle exception française ?.


Cette élection est le symptôme d’un changement régional. Il existe une forte dynamique antilibérale qui se traduit par l’arrivée au pouvoir de mouvements progressistes et par une volonté d’appropriation collective des ressources naturelles. C’est ce qui s’est passé en Uruguay, qui a basculé à gauche pour la première fois de son histoire et qui a inscrit l’eau comme un bien collectif dans sa constitution. Le dernier sommet des Amériques a montré la forte opposition de nombreux pays au projet de zone de libre-échange des Amériques (Zlea). Evo Morales a également promis de nationaliser le gaz, principale ressource de la Bolivie même s’il est plus prudent depuis son élection- (Visualisez en cliquant ici ses prises de position)

Cette élection est significative pour le mouvement altermondialiste , où les Américains jouent un grand rôle. Evo Morales est une figure importante de l’altermondialisme et la révolte en 2000 de la ville de Cochabamba contre la privatisation de l’eau est un élément important, presque mythique, du combat contre la « mondialisation néolibérale ». Si, en France, la tendance dominante, incarnée par les ONG ou Attac, refuse de voir la mouvance se transformer en un mouvement politique et aspirer à la prise du pouvoir, d’autres en son sein ou à sa lisière n’ont pas fait le deuil du pouvoir, de la révolution et du socialisme. Avec Hugo Chavez, la tentation de regarder la Bolivie de Morales comme le modèle à suivre risque donc d’être grande pour une partie notable des altermondialistes.

Source Libération (France)
Référence « Un autre monde est possible avec Evo Morales », par Eddy Fougier, Libération, 3 janvier 2006.


réactions à l'élection d'EVO MORALES en BOLIVIE

Jeudi 26 Janvier 2006
Mardi 16 Mai 2006
Auteur Eddy Fougier
Lu 2446 fois


1.Posté par alonzo le 27/01/2006 03:17
"La Blague !!!!!!!!!!"

D'après l'AFP (MADRID) le mercredi 21 décembre 2005 :

-----------------------------------------------------------------------------------------

Un canular monté par la radio de l'épiscopat espagnol tourne à l'incident diplomatique entre l'Espagne et la Bolivie

Mardi 20 décembre un journaliste - imitateur de la radio de l'episcopat espagnol, la "Cadena Cope" en croisade contre le gouvernement Zapatero, a téléphoné au nouveau président bolivien Evo Morales en se faisant passer pour le chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero et l'a ainsi félicité d'avoir, en ces termes, "rejoint l'axe qui passe par les frères cubains et le frère (Hugo) Chavez. Nous nous réjouissons sincèrement que tu te joignes d'une façon triomphale au nouvel ordre que nous voulons établir".

Evo Morales avait après déclaré que José Luis Zapatero l'avait appelé pour le féliciter de sa victoire à la présidentielle de dimanche, ce que les services du chef du gouvernement espagnol ont démenti mardi soir à l'AFP.

La Conférence épiscopale espagnole s'est refusée à "émettre une opinion"
sur l'initiative de sa radio. "C'est la radio de la maison et nous sommes en contact permanent, mais c'est un thème qui regarde la Cope", a dit un porte-parole à l'AFP.

L'ambassade de Bolivie a réclamé par écrit "des explications et des excuses" à la Cope, a reconnu Alfonso Nasarre, directeur d'antenne de cette radio.

Ces excuses ont bien été faites, mais elles sont "insatisfaisante", a dit à l'AFP le ministre conseiller de l'ambassade bolivienne, Alvaro del Pozo,
faisant état d'un fax du directeur général de la Cope, Jenaro Gonzalez del Hierro Valdez, qui dit "regretter les désagréments qu'à pu causer la blague en question" et avoir "fait part aux humoristes du caractère déplacé de ce type d'initiative".

"Nous avons annoncé au ministre espagnol des Affaires étrangères (...)
que nous ne sommes pas satisfaits de cette réponse", a dit le diplomate bolivien, "nous voulons que la radio reconnaisse qu'il s'agit d'une erreur et non d'une blague".

Le gouvernement espagnol a indiqué mercredi dans un communiqué
"espérer que la Cope ou ses propriétaires présenteraient dès que possible
les excuses adéquates pour le préjudice causé au président bolivien". La "blague inacceptable" de la Cope "suppose une usurpation de la personnalité du président du gouvernement espagnol et une tentative de ridiculiser le président d'un pays ami".

José Luis Zapatero a appelé mercredi soir Evo Morales
pour lui exprimer son "malaise" au sujet de cet "inacceptable" canular.


Dans la même rubrique :

Les leçons de Suez - 10/03/2006

1 2

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide