ACME
Nice matin 10 avril 2019 : Roquebrune-Cap-Martin : La renégociation du prix de l'eau doit être la priorité 10/04/2019 L’AFFAIRE DES COMPTEURS D’EAU "JETABLES" REBONDIT AU CONSEIL DE PARIS 03/04/2019 L’eau dans l’agglo. Saint-Avé : du privé à la régie municipale 02/04/2019 Saint Martin : Eau et assainissement : premières factures plutôt salées, les explications 02/04/2019 JARNY - Meurthe et Moselle Eau potable : pourquoi la Ville ne va pas reconduire le contrat Veolia 02/04/2019 LE GRAND PARIS DE L’EAU D’ANDRÉ SANTINI AVANCE GAILLARDEMENT 28/03/2019 "Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP 27/03/2019 L’enquête - Vittel : la bataille de l’eau - C Politique, la suite - 24/03/19 25/03/2019 22 mars 2019 Journée mondiale de l'eau : COMMUNIQUE DE L'ACME Association pour le Contrat Mondial de l'Eau France 21/03/2019 A Paris, le naufrage des compteurs d’eau - Marc Laimé 19/03/2019 La Guadeloupe opte pour un syndicat unique de l'eau dés cette année 19/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume 16/03/2019 Marianne 15 mars 2019 : Eau de Paris : 94 000 compteurs d'eau jetables à 30 millions d'euros ! 15/03/2019 Eau potable au Sénégal : l’autorité des marchés publics annule l’attribution du marché à Suez 08/03/2019 GUADELOUPE /GRANDE-TERRE La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets 06/03/2019 Le divorce entre Suez et la mairie prononcé 28/02/2019 Médiacités 26.02.2019 : Veolia, le CICE et la baisse du contrat de gestion de l’eau à Toulouse 26/02/2019 La Chambre Régionale des Comptes de Martinique est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud 20/02/2019 Une nouvelle répartition des contributions des agences de l'eau aux opérateurs de la biodiversité 19/02/2019 SEEG : Veolia vend ses parts à l’Etat et renonce à toute action judiciaire ! 19/02/2019 Ordre du jour du Conseil communautaire de Paris Saclay du 20 février et création de la Commission Contrôle Financier suite au recours de l'ACME et du FRICC à l'encontre du Président de Paris Saclay devant le TA de Versailles du 28 janvier 2019 16/02/2019 VEOLIA VITRIFIE SUEZ ET SAUR PAR MARC LAIMÉ, 15 FÉVRIER 2019 15/02/2019 Guadeloupe : Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d’euros 14/02/2019 Courrier International : Indonésie. À Jakarta, la bataille de l’eau a commencé 14/02/2019 Réunion publique sur la gestion de l'eau à La Roche sur Yon et en Vendée 08/02/2019 SINE février 2019 Enquête sur les nouveaux scandales de l'eau Public/Privé La bataille de l'eau fait rage 06/02/2019 Après la sortie de Macron sur le chlordécone, l'Élysée plaide le "malentendu" Après les élus ultramarins, des scientifiques ont rappelé à Emmanuel Macron que des études contredisaient ses propos 06/02/2019 LE PRÉSIDENT ET LE CHLORDECONE 05/02/2019 Un arrêté limite la chlordécone, insecticide cancérogène, dans la viande de boeuf 30/01/2019 28 janvier 2019 : Tribunal Administratif de Versailles Requête en excès de pouvoir de l'ACM et du FRICC contre le refus de la Communauté d'agglomération Paris Saclay de créer la Commission de Contrôle Financier R. 2222-1 à 6 du CGCT 30/01/2019 Marché de l’eau à Quimper. « Il faut mettre cartes sur table » réclame Piero Rainero 30/01/2019 Sisteron 7341 habitants (maire de 78 ans LR depuis 1983) : la société Suez ne va plus gérer l'eau et l'assainissement : La commune reprend en régie directe l'ensemble de l'exploitation 26/01/2019 Interview de Jacques Davila du comité de l'eau de Guadeloupe et représentant local du FRICC 25/01/2019 La Roche-sur-Yon. Eau potable : une réunion le 7 février 2019 en présence de JL Touly 23/01/2019 Assurée par la Saur depuis sept ans, l’exploitation de l’eau potable sera reprise en régie, à partir du 1er septembre, par le syndicat mixte des eaux de Gâtine 23/01/2019 Dans les Alpes la neige artificielle menace l’eau potable - Marc Laimé 21/01/2019 Conférence de presse des associations d'usagers de l'eau de Guadeloupe avec J Davila du Fricc et G Paran président du comité des usagers de l'eau 18/01/2019 Café citoyen sur l’impact de la loi NOTRe sur la gestion de l’eau, du 16 janvier 2019 à Saint-Dié-des-Vosges 17/01/2019 Des habitants de Souvigné, en Indre-et-Loire, dénoncent une eau de mauvais goût payée plus chère 16/01/2019 Invitation à un événement hors norme marche d'adieu au SYNDICAT D'EAU SAVIGNE SUR LATHAN HOMMES dissous par la lois NOTRE (37340) 14/01/2019
           
HISTOIRES

Vérités inavouables suite... L'Inspection du Travail de Paris refuse le licenciement de JLTouly (8.10.05)

Pour info (Comité d'entreprise de la Générale des Eaux du 25 juillet 2005).

L'inspection du travail de Paris a rencontré le 27 septembre la Direction de la CGE et JLT pour accepter ou refuser son licenciement pour faute grave (condamnation à 1 euro par le TGI Paris le 2 décembre 2004 pour 14 lignes sur 190 pages jugées diffamatoires du livre l'eau de Vivendi, les vérités inavouables, sorti en novembre 2003); c'est la 2ème tentative en un an et demi.



RAPPEL DES FAITS

Vérités inavouables suite... L'Inspection du Travail de Paris refuse le licenciement de JLTouly (8.10.05)
Jean-Luc Touly
  • Assistant Administratif
  • Conseiller Prud’hommes, membre du CIHSCT du MIN de Rungis.
  • M. TOULY estime en outre être délégué syndical CGT de la Compagnie Générale des Eaux, ce que conteste la société.
  • Il détenait en outre le mandat de Délégué du Personnel jusqu’en mai 2005.

  • M. TOULY a dénigré publiquement et par écrit son entreprise dans l’ouvrage « l’Eau de Vivendi, les vérités inavouables » écrit en collaboration avec M. LENGLET, se rendant complice du délit de diffamation publique.

  • Par un jugement du 2 décembre 2004 de la 17ème Chambre du TGI de Paris , trois extraits de cet ouvrage ont été considérés comme constituant le délit de « diffamation publique envers particulier », en l’espèce Véolia Environnement et la Compagnie Générale des Eaux .

    (1) Délit de diffamation publique envers la société Véolia Environnement

    Page 19 : « Au passage, nous verrons aussi comment la Direction de Vivendi a détourné des fortunes versées par les communes pour l’entretien de leur patrimoine public vers des comptes bien protégés. Bref, comment les dirigeants ont abusé des collectivités et siphonné l’argent des usagers, tout en se préparant à les faire payer une deuxième fois. »

    Page 39 : « A l’Assemblée Générale des actionnaires de Véolia Environnement (VE), qui s’est tenue le 30 avril 2003, en présence du nouveau PDG de VU, Jean-René FOURTOU, et d’Henri PROGLIO, PDG de VE, notre voix s’élèvera dans la salle : « Monsieur Henri PROGLIO, où sont passés les 4,5 milliards d’euros des provisions pour renouvellement issues des 8000 contrats d’eau avec les collectivités et qui ont été placés par Jean-Marie MESSIER sur le compte d’une société irlandaise après avoir transités par le siége de Vivendi », la réponse d’Henri PROGLIO fut aussi courte qu’évasive : « ne vous inquiétez pas, et n’inquiétons pas les collectivités locales, ces provisions sont reconstituées » »


    (2) Délit de diffamation publique envers la Compagnie Générale des Eaux

    Page 59 : « De telles ententes dérogent clairement aux règles de la concurrence surveillées par le Conseil de la concurrence ».


    En conséquence M. TOULY a été condamné à une amende de 1 000 euros (assortie d’un sursis à exécution) et à verser un euro à titre de dommages-intérêts à la société Véolia Environnement et à la Compagnie Générale des Eaux.

    M. TOULY avait fait appel de ce jugement. Un arrêt de mai 2005 de la Cour d’Appel de Paris a constaté le désistement de M. TOULY de cette procédure.
    Dès lors le jugement du TGI de Paris du 2/12/2004 est définitif.

Remarques sur le projet de PV :

Vérités inavouables suite... L'Inspection du Travail de Paris refuse le licenciement de JLTouly (8.10.05)
JLT a remis l'euro symbolique correspondant à sa condamnation devant le TGI de Paris les 21 et 22 octobre 2004 pour 14 lignes de son livre de 200 pages " l’eau de Vivendi, les vérités inavouables " écrit en 2003, alors que l'entreprise ne lui avait pas réclamé : il a fait état en parallèle des milliards d'euros de dettes de cette multinationale.

il n'a jamais dit que les OS avaient été achetées mais que quelques délégués syndicaux recevaient des indemnités que d'autres salariés ne percevaient pas.

les salariés du privé, depuis une jurisprudence de la Cour de Cassation de 2002, en cas de retour en régie sont repris s'ils le souhaitent par la collectivité concernée en bénéficiant de la convention collective d'origine (Cherbourg, Châtellerault, Neufchâteau,...)voir des conditions meilleures (Grenoble), sans parler des obligations réglementaires de
reclassement de l'entreprise privée.

les 2 procès intentés par la CGT à l'encontre de JLT, l’un a été gagné par ce dernier (14 janvier 2005) et l'autre en appel dont le résultat sera connu le 7 septembre 2005.

JLT est toujours à la CGT et est Président d'audience de la section industrie du Conseil de Prud’hommes de Créteil (94)représenté par la CGT du Val de Marne et réélu en janvier 2005 par l'ensemble des conseillers Prud’hommes de toutes les organisations syndicales, y compris la CFDT.

JLT ne mène un combat antisyndical mais un combat pour l'indépendance des syndicats face aux entreprises.

Les autres points évoqués lors de CE ordinaire du 25 juillet 2005 où il n'a pu être assisté, après une première tentative de la Direction il y a un an et refusée par l'inspection du travail et le ministre du travail, sont :

JLT a constaté que la CGE pendant 15 jours (25.11 au 10.12.03) avait fait de la publicité pour son livre dans la revue de presse sur l'intranet : C'est un livre polémique sur les dysfonctionnements de la gestion de l'eau par Vivendi pendant Jean Marie Messier, accompagné d'une pièce jointe qui était la retranscription de l'article du 24.11.2003 du journal le Parisien concernant le livre de JLT.

le livre d'Yvan Stefanovitch sorti le 2 mai 2005 chez Ramsay "L'empire de l'eau, Suez, Bouygues, Vivendi, Argent, politique, goût du secret" reprend les déclarations devant le procès intenté à JLT par Véolia-CGE les 21 et 22 octobre 2004 qui demandait plusieurs dizaines de milliers d'euros et la suppression de 12 points correspondants à plusieurs pages du livre : une douzaine de témoins sont venus en faveur de JLT dont Danielle Mitterrand, Mario Soares, des élus socialistes, communistes et verts, un expert comptable et juriste, des journalistes du canard enchaîné, du Monde, un syndicaliste et de l'autre Dominique Baudis et le commissaire aux comptes. Le procureur de la République a salué ce livre qui ouvre un véritable débat de société.

La demande de commission d'enquête parlementaire sur les provisions pour travaux de renouvellement des réseaux de Vivendi-CGE initiée par 3 députés verts et 4 députés communistes a permis sans doute que le projet de loi sur l'eau présentée en première lecture au Sénat en avril 2005 stipule dans son article 26 que le délégataire privé doit établir un inventaire du patrimoine de la collectivité territoriale et que les sommes non utilisées pour les travaux programmés seront restituées à ces collectivités, ce qui
n'était pas le cas jusqu'alors et que le livre dénonçait.

un document distribué aux salariés du groupe et intitulé le mouvement altermondialiste et l'eau : quelles réponses de Véolia Environnement sous la direction d'un ancien député socialiste, Pierre Victoria, délégué général du Cercle Français de l'Eau, créé en 1991 par le sénateur UMP de Vendée, Jacques Oudin, Président du Comité National de l'eau : ce document diffusé à plusieurs milliers d'exemplaires fait état des associations les plus mobilisées sur l'eau dans le monde ainsi que les 9 personnes militant contre la marchandisation et la privatisation de l'eau dont D Mitterrand, M Soares, le Président d'ATTAC et le Président de l'ACME France, Jean Luc Touly.

Ce document précise que "le mouvement altermondialiste fait désormais partie intégrante du paysage dans lequel nous exerçons notre métier. il faut en tenir compte, expliquer, dialoguer et convaincre, mêmes si les options sont divergentes. Il ne peut y avoir d'engagement en faveur du développement durable sans prise en compte des positions d'un mouvement dans lequel une partie de la société se retrouve.


Dimanche 9 Octobre 2005
Mercredi 29 Mars 2006
JEAN-LUC TOULY
Lu 5489 fois

ACME | EDITO | INFOS REMUNICIPALISATION / PRIVATISATION DE L'EAU | COMMUNIQUES DE PRESSE | ACTUALITES / MANIFESTATIONS | REVUE DE PRESSE | HISTOIRES | LA LOI SUR L'EAU | ON NOUS ECRIT | VICTOIRES | ARCHIVES

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide