ACME
JT 19/20 France 3 22 octobre : Pollution : menace sur la Seine après l'incendie d'Achères 23/10/2019 Rapport eau assainissement SISPEA SEPTEMBRE 2019 DONNEES 2016 15/10/2019 Chlordécone, canalisations vétustes : l'eau de Martinique au centre des interrogations 15/10/2019 Guadeloupe : l'eau potable devient rare pour les habitants 15/10/2019 Quand l’eau potable ne coule plus aux robinets en Guadeloupe JT 13h France 2 14 octobre 2019 14/10/2019 Marc Laimé, consultant spécialisé dans les politiques de l'eau et Fabien Bouglé, ancien vice-président de la Fédération environnement durable, débattent pour RT France de la dangerosité des sites Seveso pour les populations vivant à proximité 02/10/2019 Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris par Marc Laimé 27 septembre 2019 28/09/2019 La commission d’enquête parlementaire sur la pollution au Chlordécone est arrivée en Guadeloupe. Les auditions commencées en Martinique se poursuivent désormais en Guadeloupe 20/09/2019 SIAEAG : la police déloge les occupants de Moun Gwadloup 20/09/2019 Guadeloupe Eli Domota proçès de l'ancien président du SIAEAG Amelius Hernandez 13 septembre 2019 15/09/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME France sur la question de la gestion désastreuse de l'eau en Guadeloupe 12/09/2019 Embrun : la mairie reprend l’eau potable en main, les prix chutent de 30% 10/09/2019 JT France 2 20h 29 août : Eau : les mairies font baisser la facture en reprenant la gestion de leur réseau 02/09/2019 Pourquoi la Communauté de 13 Communes du Briançonnais 21 000 habitants résilie le contrat et comment sera géré l'assainissement demain ? 05/07/2019 DOMBASLE-SUR-MEURTHE | CONSEIL MUNICIPAL Le rendement de l’eau de 50.29% inquiète les élus et c'est Suez qui a le contrat depuis 2011 05/07/2019 Eau impropre à la consommation à St-Martin: la contamination est dans les canalisations 04/07/2019 CHLORDÉCONE : LES ANTILLES "CHAMPIONNES DU MONDE" DES CANCERS DE LA PROSTATE 04/07/2019 Le directeur général d’OTV se désiste de sa plainte en diffamation contre Le Monde… Il se passe décidément toujours quelque chose au SIAAP ! 04/07/2019 VIDEO : LE SCANDALE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES, PAR MARC LAIMÉ 04/07/2019  La Cour des comptes s’attaque aux ex-indemnités d’élus du SIAAP  01/07/2019 Saint-Martin: l'eau impropre à la consommation 28/06/2019 Guadeloupe : protestation contre les coupures répétées d'eau 25/06/2019 SIAAP-VALENTON : LE RETOUR DE LA SEMOP 23/06/2019 NOUVELLES DU FRONT (BLEU) 23/06/2019 Communiqué du FRICC et de l'ACME du 20 juin 2019 sur la gestion de l'eau en Martinique 20/06/2019 Martinique : CAP Nord : le marché de l’eau annulé par le tribunal administratif 20/06/2019 Risque de reprise de la SEMOP au SIAAP 20/06/2019 L’enquête sur l’eau contaminée à Flint retourne à la case départ 17/06/2019 Le Premier ministre s’est à nouveau aventuré hier à promettre un nouvel « assouplissement » du transfert obligatoire des compétences eau et assainissement, sous forme cette fois d’éventuelle subdélégation "à la carte" aux communes des compétences déj 16/06/2019 Puy-de-Dôme : Veolia lui réclamait 41 000 € de facture d'eau, 9 ans après elle gagne en justice 13/06/2019 Grand Sud Caraïbe : la gestion unique de l'eau oui mais pas à n'importe quel prix 13/06/2019 La gestion de l’eau dans le Nord est en pleine effervescence 13/06/2019 Courrier du comité sud Martinique aux 3 présidents d'EPCI 02/06/2019 Le Président de l’Agglomération, Yvan Lachaud, a annoncé une nouvelle baisse du prix de l’eau pour les usagers de l’Agglomération … payée par les usagers nîmois ! 01/06/2019 Réunion avortée entre le comité citoyens du Sud et la SME à la mairie de Ste Luce 23 mai 2019 24/05/2019 Question sur la gestion de l'eau en Guadeloupe "L'argent de l'eau était là... Il y a eu des trains de vie somptuaires dans des proportions extraordinaires, dans certain cas l'eau était remplacé par le champagne " Yves COLCOMBET, Président de la Chamb 22/05/2019 France Info Martinique 1ère 7 mai 2019 : La facture de l'eau semble de plus en plus trouble en Martinique 08/05/2019 Martinique 1ère journal 19h 5 mai 2019 : La gestion de l'eau en Martinique est très chère et trouble 06/05/2019 Martinique, l'eau la plus chère de France  « Dénoncer les abus autour du prix de l'eau » 06/05/2019 Population de la Martinique  le comité citoyen du Sud de la Martinique vous invite à venir nombreux à la grande  réunion d information sur les problématiques de l eau  le vendredi 3 mai 2019  à 18 heures à la mairie de Sainte Luce 28/04/2019
           
S.O.S

S.O.S

A Pascua Lama, CHILI, pour Barrick Gold l´or a plus de valeur que l´eau

Nous avons à l'entrée du desert d´Atacama des champs riches en fruits et sans pollution. Mais les problèmes commencent quand Barrick Gold trouve de l´or sous les glacières de la CORDILLIERE DES ANDES



Nous avons besoin de votre aide

<center><h1><font color='red'>S.O.S</font color='red'></h1> A Pascua Lama, CHILI, pour Barrick Gold  l´or a plus de valeur que l´eau</center>
Dans une zone où il peut arriver qu'il n'y ait pas de pluie pendant dix ans, une grande( très grande) compagnie veut "déplacer" les glacières qui sont l´unique source d´eau pure pour exploiter l'or qui est au-dessous.

Le gouvernement accepte et personne n'est informé.

Maintenant le projet va se concrétiser. Un projet qui veut utiliser des technologies interdites dans tous les pays du monde avec des cyanures. Bouger les glacières de la cordillere va polluer la moitié de l´eau de la zone et faire sauter les montagnes avec de la dynamite.

Essayons d´arrêter ce massacre, nous avons besoin de votre aide. 26 % de l´eau douce se trouve en Amérique du Sud.
C'est le premier projet d´une longue liste qui veut dynamiter la Cordillère .

L' irrationalité du marché oublie qu ´il faut protéger l´endroit oú nos fils vont grandir.

liens informatifs


Ecologie & investissements étrangers Chili : mobilisations contre des méga projets miniers

La population de plusieurs régions s’unit contre les dommages écologiques.

par Maxime Lowy
31 août 2005
article en espagnol

La vaste diversité géographique du Chili pourrait accroître les différences (culturelles) de caractère régional. Toutefois, le 9 juillet dernier, dans 20 villes de tout le pays, quelques 15.000 Chiliens se sont unis autour de la problématique environnementale, au cours d’une des premières manifestations à l’échelle nationale organisée pour dénoncer les pratiques dévastatrices qui ont un impact négatif sur l’environnement et la qualité de vie.

Bien que le modèle de développement économique du Chili soit basé à 70 pour cent sur l’exploitation des ressources naturelles, la défense de l’environnement n’a jamais été un grand motif de manifestations publiques. Depuis la chute de la dictature - il y a 15 ans (1973-1990)- les Chiliens sont descendus dans la rue pour défendre les droits de l’homme et pour des préoccupations sectorielles, mais n’ont jamais prêté la même attention aux questions environnementales. Cette fois, ils ont par contre participé à des manifestations simultanées, non seulement à Santiago, mais également à Arica, dans l’extrême nord, et à Puerto Montt, dans l’extrême Sud. Cette mobilisation témoigne d’une prise de conscience publique grandissante, chez les Chiliens, des effets de la dégradation de l’environnement sur leur vie quotidienne.

Les entreprises multinationales qui investissent dans des projets d’extraction de ressources naturelles génèrent de grandes attentes au sein des communautés où prédominent la pauvreté et le chômage. La population est divisée entre ceux qui voient ces projets comme un ballon d’oxygène immédiat à leurs privations économiques et ceux qui craignent de devoir payer, à long terme, un prix trop élevé en termes de santé et de sécurité.

Le cas de Pascua Lama

L’expérience de Pascua Lama, un projet mené dans la province septentrionale de Huasco (région III [1]) par la firme canadienne Barrick Gold (voir encadré ci-dessous), le troisième producteur aurifère au monde, en est un exemple. Barrick Gold espère pouvoir extraire une moyenne annuelle de 750.000 onces d’or et 30 millions d’onces d’argent de la mine de Pascua Lama au cours des dix premières années d’exploitation. L’entreprise exploite déjà 80% de réserves gisant sous trois glaciers qui alimentent les bassins hydrographiques de la fertile vallée du Huasco, où vivent 70 000 Chiliens.

Sur base du prix actuel de l’or, Barrick Gold estime, dans une publication de l’industrie minière, qu’elle amassera, grâce à la seule extraction aurifère, 7 milliards de dollars de bénéfices au cours des 17 années d’opération.

Pour atteindre cet impressionnant objectif financier, l’entreprise a toutefois besoin d’étendre son exploitation aux 20 % de réserves restants et prétend y arriver grâce un plan de gestion des glaciers qui implique de faire bouger les glaciers de place, chose qui n’a jamais été tenté nulle part dans le monde. Les rivières qui naissent au sommet des montagnes seront affectées par des eaux acides, ce qui représente une menace pour l’agriculture, la principale source d’alimentation de la vallée.

Peu d’emplois

Les défenseurs du projet présente la mine de Pascua Lama comme la panacée contre le chômage chronique qui affecte la Région III. Les écologistes signalent pourtant que cette promesse d’emploi se traduira par la création de 3.000 postes de travail durant la phase de construction, mais que, à terme, parmi les 1.000 emplois qui seront créés pour assurer le fonctionnement de la mine, pas plus de 40 postes reviendront aux gens de la région. Les autres offres d’emploi demandent du personnel hautement qualifié qui proviendra de zones urbaines plus importantes.

« L’agriculture, l’activité qui est la plus menacée par la construction de Pascua Lama, occupe 8.000 personnes », dit Patricio López, un des coordinateurs nationaux de la manifestation de défense de l’environnement et responsable des relations publiques de la Fondation Océana. « Il faut penser au nombre d’emplois que va créer la mine de Pascua Lama et au nombre qu’elle va supprimer. Pascua Lama est un projet qui va détruire l’environnement, qui ne va pas créer d’emplois, qui ne va pas rapporter d’impôts et qui va générer des bénéfices par millions ».

La décision de la Commission nationale de l’environnement (CONAMA) au sujet de l’expansion de Pascua Lama est attendue pour la mi-septembre.

A quelques 300 kilomètres plus au sud, la mine Los Pelambres exploite des réserves de cuivre, d’argent et d’or, près de la ville de Copiapó, dans la Région IV. En activité depuis 2000, Los Pelambres est une entreprise du groupe Luksic, responsable de graves dommages environnementaux au Pérou à cause de sa fabrique de vermicelles Luchetti.

Durant le processus d’extraction et de traitement minier, les produits de rebut, contenant des combinaisons d’arsenic, de cadmium, de plomb et de sulfure, sont séparés du minéral. Une petite partie de ces substances se répandent dans l’air sous forme de poussière, et la grosse partie est déposée dans des étangs artificiels de re-lavage. En dépit des garanties données par l’entreprise et le gouvernement sur le fait que ces dépôts ne représentaient aucun risque pour la santé, les craintes de la population ont été confirmées, en juin 2002, quand de fortes pluies ont fait déborder les étangs artificiels. Les résidus de cuivre qui y était concentrés se sont alors déversés dans les rivières.

Une gestion en rien exemplaire

En mai passé, le ministère de l’Economie a remis à Las Pelambres le Prix national de la qualité en reconnaissance de ses pratiques de gestion exemplaires. Un mois plus tard, des archéologues ont découvert que l’entreprise avait rasé des sites incas et diaguitas, vieux de 2.000 ans, durant la construction d’un nouvel étang, ajoutant de la sorte la destruction d’un site national historique à sa triste histoire environnementale.

Encore plus au sud, à Valdivia, dans la Région X, l’entreprise Celulosa Arauco y Constitución (CELCO) a débuté ses activités en février 2004. Six mois plus tard, des cygnes à col noir et d’autres espèces de la réserve naturelle Carlos Andwatter ont commencé à mourir.

Bien que chaque communauté se voit affectée par des conflits environnementaux spécifiques, elles partagent des caractéristiques similaires. Selon López, ce qui s’est passé avec CELCO et Pascual Lama est exemplatif « de la relation inappropriée qui règne entre projet d’investissement et autorités publiques, de l’autorité environnementale instituée qui ne sert strictement à rien et du travail de citoyens qui s’épuisent à dénoncer en vain la situation auprès de toutes les instances possibles ».

Alvaro Ramis représente le Centre oecuménique Diego de Medellín, un des groupements instigateurs des manifestations de défense de l’environnement et du Forum social chilien qui a eu lieu l’an passé. Ramis voit le Forum social comme le canal « qui a permis de rendre visibles des conflits environnementaux souvent cachés et de les faire vivre socialement, alors qu’il est généralement difficile de leur donner une visibilité dans la presse ».

López insiste sur le fait que « voici à peine cinq ans, on pensait habituellement que seule une sorte de tribu se préoccupait de l’environnement, que les écologistes vivaient dans leur bulle, dans leur propre microcosme. Cela faisait longtemps que nous essayions de briser cette image. Maintenant, après la marche, les gens ont compris quel lien existe entre l’environnement et l’économie. Cela nous réjouit de penser que la mobilisation a à voir avec cette façon d’envisager les choses ».

Barrick Gold, troisième plus importante société aurifère au monde, Article www.lesaffaires.com/fr

La troisième plus importante société aurifère au monde ira de l'avant avec son projet de gigantesque mine en Amérique du Sud, au coût de plus de 1,4 milliard $US

Barrick Gold, troisième plus importante société aurifère au monde, a confirmé à Toronto, mardi, qu'elle irait de l'avant avec son projet de gigantesque mine en Amérique du Sud, au coût de plus de 1,4 milliard $ US, la production devant y commencer d'ici à 2009.

La mine Pascua-Lama, qui sera située à la frontière entre le Chili et l'Argentine, donnera en principe lieu à la production de 750 000 à 775 000 onces d'or par an, pendant les 10 premières des 20 années durant lesquelles elle devrait être exploitée, a fait savoir le chef de la direction de l'entreprise, Greg Wilkins, lors d'une conférence téléphonique. M. Wilkins a présenté le projet Pascua-Lama comme "un actif très important pour Barrick".
"Il s'agit d'un élément clé de nos réserves. Il représente quelque 20 pour cent de nos réserves, alors nous n'avons pas besoin d'en faire l'acquisition", a-t-il affirmé. "De toute évidence, cela va être un projet à long terme pour Barrick."

Barrick a fait part de ses intentions relativement au projet Pascua-Lama alors qu'elle annonçait avoir enregistré lors du deuxième trimestre de 2004 une diminution de 42 pour cent de son bénéfice net, qui s'est établi à 34 millions $ US, en raison de ventes en baisse.

L'or produit à la mine Pascua-Lama s'ajoutera aux quelque 6,8 millions à 7,0 millions d'onces de ce métal précieux que la société s'attend à produire annuellement d'ici à 2007. Cette année, l'entreprise a pour objectif une production de 5,5 millions d'onces d'or.

Barrick va également produire 30 millions d'onces d'argent par année, ce qui en fera, a soutenu la société torontoise, le plus important producteur d'argent au monde.

Barrick, dont les résultats sont rendus publics en devises américaines, a enregistré un bénéfice net de 34 millions $ US, soit 0,06 $ US par action, lors du trimestre clos le 30 juin 2004, comparativement à un bénéfice net de 59 millions $ US (0,11 $ US par action) un an auparavant.

Les ventes d'or de la société se sont établies à 454 millions $ US, contre 491 millions $ US précédemment.

Proyecto Pascua Lama

<center><h1><font color='red'>S.O.S</font color='red'></h1> A Pascua Lama, CHILI, pour Barrick Gold  l´or a plus de valeur que l´eau</center>
[Chile, es un país con grandes reservas de agua dulce entre ríos, lagos y glaciares.

Como todos deben saber, el agua es un recurso muy importante y por el cuál se anuncian los grandes conflictos bélicos del futuro. Existe en la 3°Región de nuestro país un lugar llamado el Valle de San Félix, comuna sin cesantía, que está formado por agricultores que aportan la 2° cantidad de dinero más grande del país (como región), este lugar se abastece de agua por 2 ríos que nacen de los "deshielos" de glaciares cordilleranos que los rodean y que tienen el agua más pura de Chile.

El lió es que como muy poca gente sabe, bajo estos milenarios glaciares se encuentra el TESORO DE AMÉRICA que consiste en DECENAS DE BILLONES DE DÓLARES en oro, plata y otros muchos metales. Para extraer estos metales es necesario romper estos glaciares, algo que nunca se ha hecho en el mundo y hacer dos agujeros como Chuquicamata, uno para extracción y otro para deshechos porque las mineras no reciclan nada.
Este proyecto ya está aprobado por nuestro gobierno y empieza a funcionar el próximo año, sólo porque los agricultores de la zona han logrado retrasarlo. El proyecto lleva el nombre de Pascua Lama y será realizado por una multinacional de la que es socio Bush padre....

Lo terrible de esto, es que ellos al destruir el glaciar no solo destruyen una reserva de agua, atrapan los 2 ríos que abastecen la zona, y devuelven el agua a la gente
convertida en agua que sólo sirve para regar, (o sea ni consumo humano ni animal)
sino que aparte de todo, HASTA EL ÚLTIMO GRAMO DE ORO SE VA DIRECTO
A LA RESERVA GRINGA, NO QUEDA NI UN GRAMO AQUÍ LO ÚNICO QUE NOS VA A QUEDAR A NOSOTROS ES AGUA SUCIA, CONTAMINACIÓN Y ENFERMEDADES. ....Esta gente lleva mucho tiempo luchando por su tierra y su fuente de trabajo,
no han aparecido en TV por orden del Ministerio del Interior, su única solución es que más gente lo sepa y poder llegar a cortes internacionales... mas info ]url:http://santiago.indymedia.org/news/2005/02/29511.php

--------------------------------------------------------------------------------
De LocOtes CreW!!

22/Mar/2005 18:57 GMT-4 IP guardada Perfil Privado

SaUnSiStEm
Demosapien


Mensajes: 60
Desde: 23/May/2003
Estado: Desconectado RE: Proyecto Pascua Lama

El viejo amigo de Pinochet se adueño de minas enteritas, como el peñon , que parece era de oro. Lo de pascua lama tb estuvo metido, las primeras aproximaciones se hicieron gracias a unas gestiones de su cuñado, que en ese tiempo se hacia cargo de ciertas inversiones. De ahi vinieron los gringos estos de la barrick gold , hicieron los estudios y comenzaron a excavar pa cachar la ley del metal, hecho que incluso inauguro Frei , y salio en la tele. Obvio, paso piola, y ahora que ya estan llegando los camiones con los explosivos pa hacer pedazos los glaciares saltan los ecologistas. COYUNTURALES LOS WEONES
Chile, hace mucho tiempo, da en concesion a grandes transnacionales sectores del pais para que puedan explotarlos, si kieren van a la subse de mineria y piden mapitas del terreno dado pa fines mineros...
El problema no es que rompan glaciares,sino kien se lleva la plata, quien pierde con , a kienes perjudica, a kienes no se consulto...El pueblo debe organizarse y rebelarse ya!


http://www.zonaminera.com/mineras/pascualama.htm

Mercredi 21 Septembre 2005
Mercredi 7 Février 2007
gertrudizz@hotmail.com
Lu 9033 fois


1.Posté par Nicolas le 22/09/2005 09:37
Cest un scandale !!!!!! Dans une vallée au Chili, certaines personnes ont du travail grace a l'eau pure qui coule des glaciers, le chomage est nul !! Mais... Sous les glaciers se trouve un "tresor", ça parait extraordinaire mais cest vrai, et une societé des USA (dont Bush pere est un grand actionnaire) a projeté de ficher les 2 glaciers en l'air !! L'un sous lequel se trouve le "tresor" pour y faire un trou de la taille dune montagne, et l'autre ou seront rejetés tous les dechets !! La premiere consequence est le chomage des personnes qui habitent dans cette vallée...l'eau coulera en moins grande quantité et en tres mauvaise qualité, autrement dit: il vaudrait mieux boire l'eau de la Seine !! La deuxieme consequence est encore plus grave...L'eau potable deviendra un bien tres rare, et cest connards de ricains (je veux dire ceux la en particulier) vont metre en danger des milliers de vies futures rien que pour du pognon, cest horrible, si nos enfants manquent d'eau ce sera de leur faute !!!!!!! Et ils ont en plus inderdit aux gars de la vallée de sexprimer a la tele, leur dernier recours est davoir recours a la Justice internationale en informant le plus de monde possible !!!!!!!!!!!

2.Posté par jonas le 11/10/2005 15:57
Bonjour,
> J\'ai reçu il y a peu un message avec une pièce jointe concernant un projet
> minier au Chili, sous le titre : _
> A Pascua Lama, CHILI, pour Barrick Gold l´or a plus de valeur que l´eau
> _
> J\'ignore quel est le degré de véracité de cette information.
> Pouvez-vous m\'en dire plus car je crains que cela ne soit encore un
> canular supplémentaire.
> J\'ai trouvé un article sur votre site, dans la rubrique \"on nous écrit\".
>
> Cela me semble tellement gros que j\'aimerai avoir une confirmation avec
> source ou au contraire un démenti s\'il y a lieu.
>
> Merci par avance pour votre réponse.
> Très cordialement.

3.Posté par solange le 11/10/2005 15:59
Suite à votre demande d'informations complémentaires concernant le projet minier dans les ANDES et des suites désastreuses qui sont envisagées, je vous invite à lire l'article du journal canadien Le Devoir.

Tous les liens qui sont associés à l'article S.O.S. confirment la véracité de l'info et le projet. Je vous ai joint un document en PDF qui relate cette info.

Solange Demathieu-Taverna

Article du journal Le DEVOIR : http://www.ledevoir.com/2005/04/25/80239.html



Barrick et l'or des Andes
Opposition grandissante contre deux projets miniers canadiens dans une Réserve de la Biosphère

Éric Desrosiers
Édition du lundi 25 avril 2005


4.Posté par Marine le 13/12/2005 20:08
Pourquoi ne pas demander de l'aide auprès de l' Environemental Protection Agency (EPA) aux Etats-Unis? Ils sont très engagés dans ce genre d'affaires. Sinon j'ai entendu parler d'un grand avocat américain, John Adams. Il n'hésite pas à attaquer de grandes sociétés qui polluent l'environnement...

5.Posté par Alain Uguen le 22/12/2005 13:52
La Cyber @ction 159 BARRICK et l'or des Andes est en place sur notre site

http://www.cyberacteurs.org

6.Posté par kevin dardenne le 08/09/2006 15:36
bonjour,
Je suis étudiant en journalisme à l'ULB et je pars dans le cadre de mon mémoire faire un reportage sur le projet Pascua Lama. Si nous pouvions entrer en contact, cela pourrait m'être fort utile. Merci d'avance.

Kevin Dardenne (belgique)
0472702103
keloun@hotmail.com

7.Posté par liliana le 08/06/2007 11:17
lastima por Chile y su tercera region
el gobierno chileno aprobo la implantacion del proyecto minero de Pascua Lama
miles de chilenos estan contra del proyecto pero una vez mas los intereses de una multinacional ganaron la batalla

www.pascualamachile.blogspot.com


S.O.S

Mentions légales
Pour une recherche d'articles par thèmes, cliquez sur le mot de votre choix !
actions juridiques adhésion affaires troubles afrique agences de l'eau agriculture algerie algues bleues algérie angleterre anti-gaspillage argentine arnaques ? asie assainissement assainissement non collectif associations associations en lutte australie banque mondiale barrage barrages ben s'mim biogaz bolivie bordeaux bretagne brésil canada castres cge chili chine coca cola cognac colloque colloque 2006 colloques 2006 compteurs condamnation contentieux contrats contrats en contentieux corruption corse cyanobactéries danasi dessalement droits de l'eau déchets eau embouteillée eau potable ecocide edf enel film financements de projets france-libertés fuites fusion gabon gestion alternative grenelle de l'environnement guerre de l'eau inde investissement islande israel l'europe de l'eau las vegas les antilles lille lobby lobbying loi oudin santini loi sur l'eau luttes lyon maladies mali manifestations marché de l'eau maroc mauvais rendement messier mexico 2006 mexique mortalité médicaments neufchateau niger nitrates nucléaire observatoire parisien paris pascua lama pauvretés perou pollution pollution de l'eau pollution de l'eau potable pollution des nappes pollution eau potable pollution minière pollutions pollutions agricoles pollutions de l'eau pollutions des nappes pollutions des rivières pollutions industrielles portraits ppp privatisation prix de l'eau proglio pérou pétition que choisir? quebec quimper radio radioactivité rechauffement climatique remunicipalisation renégociation réchauffement climatique réunions publiques santini saur sedif services publics à vendre services publiques à vendre solutions suez suisse sécheresse tentatives remunicipalisation toulouse touly unesco université de l'eau uruguay usa varages veolia veolia orient, l'affaire vivendi véolia zimbabwe écocide